Qui dit 21 juin dit fête de la Musique, et pas n’importe où. Comme chaque année, le palais de l’Élysée reçoit des « artistes » pour qu’ils se produisent sur le perron. Un moment symbolique, d’autant plus que cette soirée sera scrutée, suite au scandale qu’avait provoqué la en 2018. Un groupe de chanteurs et de danseurs homosexuels était venu se déhancher dans des tenues peu habillées. Le chanteur portait même un t-shirt, un poil provocant : « Fils d'immigré, noir et pédé. »

 

Mais l’Élysée ne semble pas renouveler les mêmes outrances pour cette édition 2022. Sur le site officiel, les Français sont conviés dans la cour d’honneur du palais afin d’y écouter quatre artistes : Synapson, Charlie Winston, Youssou N'Dour et Xania. Les deux premiers ont l’air de sympathiques musiciens et chanteurs. Charlie Winston — britannique — est celui qui interprète le célèbre morceau « Like a Hobo », qui cumule plus de 15 millions de vues sur YouTube. De son côté, Synapson — groupe français — a réalisé le tube « All in You ». Des artistes bien loin du ou autres bizarreries contemporaines.

Ce n’est pas pour autant que la présidence abandonne le politiquement correct. En effet, un chanteur sénégalais, Youssou N’Dour, ainsi qu’une DJ ukrainienne assureront également le show. Alors que le conflit russo-ukrainien fait rage depuis février, la présence d’une artiste ukrainienne n’est pas totalement un hasard ; l'artiste n’a toutefois pas communiqué sur la situation de son pays. Youssou N’Dour, lui, a pris position lors de la mort de George Floyd en dénonçant le racisme.

Des choix musicaux bien loin de ceux de 2018, mais toujours contestables pour un certain nombre de Français.