La première ministre Élisabeth Borne a remis sa démission au président Emmanuel Macron, qui l’a refusée, « afin que le gouvernement puisse demeurer à la tâche et agir en ces jours », a annoncé mardi 21 juin l’Élysée.

Le chef de l’État va mener « les consultations politiques nécessaires (…) afin d’identifier les solutions constructives envisageables au service des Français », a précisé la présidence. La première ministre réunira l’ensemble du gouvernement à Matignon en début d’après-midi.

Cette annonce intervient deux jours après les élections législatives qui ont sonné le camp présidentiel. Face aux risques de blocage et à l’impossibilité de faire voter ses réformes à l’Assemblée nationale, le chef de l’État tente de reprendre l’initiative en invitant des responsables des partis politiques. Six d’entre eux seront reçus successivement ce mardi à l’Élysée.