Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 10:43

Discours de Jean-François Copé Châteaurenard - Dimanche 26 août 2012


Chers amis,

Qui aurait pu imaginer vous voir si nombreux aujourd’hui à Châteaurenard ?

Vous sortez d’une campagne électorale épuisante. Nous sommes un dimanche matin. Au mois d’août. Il fait chaud. Vous pourriez être en vacances, en famille, pris par vos occupations et par la rentrée.

Et pourtant, vous êtes venus si nombreux : nous sommes plus de 2 500. Vous êtes venus parce que vous savez que ce jour est un jour important.

Parmi vous, je reconnais beaucoup d’amis de longue date, de visages familiers, parlementaires, anciens parlementaires, militants, qui m’accompagnez depuis tant d’années sur les routes de France.

Je vois aussi parmi vous beaucoup de visages nouveaux. Du fond du cœur, merci d’avoir répondu à mon appel. Merci d’être ici, à mes côtés.

Merci à chacune et à chacun d’entre vous pour votre engagement, pour votre enthousiasme, pour la force que vous me donnez.

§§§

Dans les pas de Nicolas Sarkozy

Devant vous, je veux d’abord dire que ma première pensée, en ce moment si important, est pour Nicolas Sarkozy.

Je veux rendre hommage avec vous à celui qui a conduit les destinées de la France avec une détermination sans faille. Qui a protégé les Français au cœur de la crise.

A celui qui a pris tant de coups. Qui a été victime de tant d’injures et de tant de calomnies.

A celui qui a eu le courage de dire la vérité aux Français sur les bouleversements du monde et sur les efforts qu’il fallait accomplir.

A celui qui, dans l’intérêt supérieur de la France, a eu l’audace de réformer, a pris tous les risques. Y compris celui de l’impopularité.

Je le dis très clairement à tous ceux qui voudraient remettre en cause son action : ils me trouveront sur leur route pour défendre son bilan et sa personnalité.

D’ailleurs, comme vous, je n’arrive pas à comprendre ceux de notre famille politique à qui il a beaucoup donné et qui le critiquent alors qu’ils lui doivent tant.

Aujourd’hui, le temps est encore aux commentateurs. Viendra demain le temps des historiens. Et alors on reconnaîtra ce que nous, nous savons déjà : Nicolas Sarkozy a été un grand président de la République. Et je veux lui dire ici que, quelles que soient ses décisions, je serai à ses côtés.

§§§

La France face à la crise : le déclin ou le renouveau ?

Je suis heureux de m’adresser à vous, ici, à Châteaurenard, au cœur de la Provence. Cette vieille région de notre vieux pays. Cette belle région de notre beau pays. Occitane, bien sûr, mais qui appartient aux Royaumes Francs depuis 15 siècles, et au Royaume de France depuis 6 siècles.

Cette région qui exprime par ses monuments les racines et la grandeur de l’histoire française. Par ses paysages la splendeur de la géographie française. Par ses habitants la force industrieuse du peuple français. Grand peuple, très grand peuple, immense peuple, si souvent éprouvé mais triomphant toujours de l’adversité pour devenir plus grand encore.

Je vous dis cela car je ne suis pas venu ici vous parler seulement de notre formation, de notre famille politique, de nos échéances immédiates.

Non, je suis venu d’abord vous parler de ce qui nous réunit vraiment. De ce qui fait l’essence de notre engagement à tous. De ce qui est le foyer ardent de notre combat.

Je suis venu vous parler de la France. De notre nation. De notre peuple. De la fidélité à la grandeur de notre histoire nationale. Et de notre avenir.

Car la droite républicaine, c’est tout d’abord cette idée de la France et le refus qu’elle soit abaissée, humiliée, oubliée de l’histoire. Or, c’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui.

L’enjeu, mes amis, comme plusieurs fois dans notre histoire, l’enjeu qui nous dépasse, l’enjeu qui nous transcende, l’enjeu qui justifie notre engagement et le sublime en même temps, c’est la France. Immense France mais pauvre France aussi. France violemment en danger dans une Europe elle- même puissamment menacée.

La crise financière de 2008, puis la crise des dettes souveraines n’ont pas été le déclencheur d’un épisode éphémère qui sera bientôt oublié. Elles ont été le révélateur et, pire encore, l’accélérateur d’une faiblesse dangereuse, profonde, mortelle peut-être, du continent européen et, en son sein, de notre pays.

Une Europe qui n’a pas su se donner les disciplines et les projets communs que l’accélération de sa construction, son élargissement et la création d’une monnaie commune justifiaient.

2

Une Europe qui a ouvert ses frontières à tous les vents, quand les autres grandes puissances se protégeaient, et qui s’est laissée déborder par des importations sans réciprocité, par des vagues d’immigration non maîtrisées.

Une Europe qui s’est laissé piéger par l’illusion de la croissance à crédit, sur fond d’explosion des dépenses publiques et de déficits accumulés.

Une Europe, enfin, qui n’a pas fait l’effort de compétitivité et de nouvelle industrialisation que la mondialisation requérait.

Dans cette Europe, tout le monde ne s’est pas laissé aller à l’illusion et au renoncement. L’Allemagne s’est redressée par un effort considérable et remarquable engagé et poursuivi avec persévérance depuis plus de 10 ans.

Avec Nicolas Sarkozy, la France avait engagé la même transformation en profondeur, si nécessaire pour faire face aux exigences de la compétition européenne et mondiale. L’arrivée des socialistes est un coup d’arrêt brutal à cette bataille contre le déclin et pour le renouveau national.

Notre enjeu c’est tout simplement cela, mes amis. Notre pays est à un moment capital de son histoire.

Des moments cardinaux, des moments de bascule, la France en a connus de nombreux dans son histoire. Elle a finalement toujours trouvé la force en elle de surmonter les épreuves que la Providence lui réservait.

A-t-elle toujours été lucide immédiatement, sans erreurs, sans errements ? Certes non. Mais il vient toujours un moment où la Raison, qui pourrait bien être une invention française, finit par l’emporter dans notre pays. Et alors les immenses forces que notre nation recèle, liguées toutes ensemble, produisent ce renouveau national si conforme au génie de notre peuple et si digne de la grandeur de son héritage.

Ce qui nous réunit aujourd’hui mes amis, ce n’est pas autre chose que cela : incarner ensemble, dans la France d’aujourd’hui, pour la France d’aujourd’hui cette force du renouveau national dont notre pays a l’urgent besoin.

Entendez-moi, les yeux de nos compatriotes vont bientôt se dessiller. Ils auront alors besoin que des femmes et des hommes, déterminés, leur proposent une espérance courageuse, lucide, crédible. Et cela, c’est notre mission à nous la droite républicaine.

§§§

Aux sources de mon engagement : mon histoire familiale

Je vous parle de la France parce que, pour moi comme pour vous, elle est au cœur de mon engagement.

3

Chaque enfant de France, sans toujours le savoir, doit quelque chose à notre pays : des valeurs inestimables, une langue et une culture qui nous grandissent, une main tendue dans l’épreuve, un grand professeur qui donne envie d’apprendre, un médecin qui sauve, des soldats qui font le sacrifice de leur vie pour notre liberté, une décision politique qui donne un tremplin pour réussir...

Chacun ses racines. Chacun son parcours. Chacun son histoire. Mais pour tous, le même attachement à notre patrie.

J’ai été élevé dans le culte de la France. Une partie de ma famille n’est pas née Française. Mais ses membres le sont devenus, trouvant ici refuge et secours dans les années 20.

« Français de préférence », si fiers d’être devenus français, si soucieux d’en adopter la langue et les mœurs, si heureux d’en célébrer l’histoire, si désireux de se fondre dans sa culture millénaire.

Français non par le sang reçu mais par le sang versé, dans la défense de cette patrie nouvelle qu’ils chérissaient, pour laquelle ils ont combattu et pour qui ils éprouvaient une dette éternelle qu’ils ont transmis à leurs enfants, qu’ils m’ont transmis comme un devoir imprescriptible.

Français sauvés par d’autres Français, quand mon grand-père, sa femme et ses deux enfants ont été cachés et protégés par une famille de tapissiers d’Aubusson alors que des soldats SS étaient à leur recherche un jour de novembre 1943. Français sauvés par des Justes qui, comme des milliers de résistants et de maquisards, ont pris le visage de la France en restant fidèle à son honneur, à ses valeurs éternelles.

J’ai aussi été élevé dans le culte de la France par l’autre partie de ma famille, des rapatriés d’Algérie, qui, depuis la rive africaine de la méditerranée, rêvaient une France idéale. Leur retour fut douloureux, vous le savez. Pour les pieds-noirs, il fallut tout quitter et recommencer à zéro. Souvent méprisés de toutes parts, et contraints au silence, parce que leur mémoire dérangeait. Cette mémoire, parait-il, dérange toujours... Parfois les blessures du passé sont si douloureuses qu’elles empêchent de reconstruire. La France les avait trahis, pensaient certains pieds-noirs. Et qui les blâmeraient ? Mais la France c’était leur pays, et c’est en France qu’ils recommençaient leur vie.

Cette flamme française, elle brûle en moi depuis mon plus jeune âge. Aussi loin que remonte ma mémoire d’enfant, j’ai l’idée que servir mon pays est la destinée la plus belle qui soit.

C’est cette flamme qui donne du sens à mon engagement. Et je sais que vous me comprenez : au fond de vous, au fond de chaque militant qui prend le temps de s’engager pour défendre ses convictions, brûle cette flamme, qui s’appelle l’amour de la France.

§§§

Meaux : pas de fatalité face à la gauche et l’extrême-droite

La France dont je vous parle, ce n’est pas seulement une France abstraite, conceptuelle, romanesque. Ce n’est pas non plus la France des beaux quartiers et des élites.

Bien au contraire, la France qui me touche, la France qui me bouleverse, la France que j’admire, la France au service de laquelle je veux me tenir, c’est la France des laborieux, qui travaillent, dignes,

4

sans « faire les fiers », comme on dit. C’est la France qui souffre, c’est la France qui espère, c’est la France qui se bat, sans rien dire, mais sans baisser la tête, dans l’honneur. C’est le peuple de France comme le disait si justement Nicolas Sarkozy et j’aime cette expression car c’est le peuple de France que j’aime moi aussi.

Parisien, j’ai fait le choix d’aller me présenter à Meaux. Mon engagement prend aussi sa source dans cette ville dont je suis le maire depuis 1995.

Meaux n’est pas vraiment ce qu’on appelle « un fief traditionnel de la droite ». Loin des beaux quartiers de la capitale, c’est une ville de grande banlieue parisienne, avec des populations très modestes, 53% de logements sociaux, des habitants de toutes origines, des quartiers sensibles. Des tours où l’on vit mal. Des pavillons où l’on vit mieux, mais où l’on a peur du lendemain.

A Meaux, le chômage, les épreuves de la vie, la violence, la solitude... ne sont pas des sujets de colloque. C’est le lot quotidien. En bref, avec son agglomération de 80 000 habitants, Meaux est à l’image de la société française du 21ème siècle, dans toute sa diversité. Avec ses peurs, ses exaspérations. Ses espérances aussi.

Ceux qui observent mon action de maire disent parfois qu’avec mes amis élus, j’ai transformé Meaux. La vérité, c’est que c’est Meaux qui m’a changé.

C’est à Meaux que « mes grands principes » ont rencontré le terrain. J’étais arrivé fringant, à 30 ans, bardé de certitudes. Comme dans la chanson de Gabin, je n’avais qu’un mot à la bouche : « Je sais, je sais ». La réalité a vite fait de me ramener sur terre.

C’est à Meaux que j’ai compris combien la politique était d’abord une très grande leçon d’humilité. Une aventure collective, à l’écoute des autres. A la recherche d’une solution toujours plus humaine, plus juste.

Traverser les épreuves. Endurer les combats. Prendre à bras le corps le problème d’une bande de voyous qui pourrit la vie d’un quartier ou d’un immeuble. Accompagner une mère au RSA qui élève seule ses enfants. Se mobiliser pour aider un créateur d’entreprise. Faire face au drame social d’une usine qui ferme et laisse 300 familles sur le carreau. Ces jours où l’on gagne. Ces jours où l’on perd.

C’est à Meaux que j’ai compris qu’il ne s’agit pas seulement de travailler « pour » les gens. Mais surtout de travailler « avec » les gens.

Nous avons rénové les quartiers en cassant les tours pour bâtir des immeubles à taille humaine ; renforcé la sécurité avec une police municipale et des caméras de vidéoprotection ; développé l’emploi ; concentré les efforts sur l’éducation et la culture. Et depuis quelques années, grâce à la politique de Nicolas Sarkozy, Jean-Louis Borloo, Xavier Bertrand, Luc Chatel, ce travail de fond porte ses fruits.

Si je prends un peu de temps pour partager avec vous ce que nous avons fait à Meaux, c’est parce que cela montre que la politique, ce ne sont pas d’abord des paroles, ce sont des actes. Et que les résultats électoraux sont éclairants : là où François Hollande faisait 54% des voix le 6 mai, j’ai été élu à 60% le 17 juin. Et surtout, là où le FN était à 22% en 1997, il est désormais à 10%. C’est la preuve qu’on peut faire baisser et battre les socialistes comme l’extrême-droite.

§§§

5

Candidat pour franchir ensemble une nouvelle frontière

Mes chers amis, ce que j’ai appris à Meaux, ce que Meaux m’a appris, je veux le mettre au service de ma famille politique pour qu’ensemble, nous franchissions la nouvelle frontière.

Oui, mes chers amis, nous sommes devant une nouvelle frontière. De l’autre côté se trouvent d’immenses territoires à conquérir, à l’occasion des prochaines élections: des villes, des départements, des régions, le Sénat.

Préparer le franchissement de cette nouvelle frontière, c’est l’enjeu du congrès de novembre prochain.

Vous désignerez alors l’équipe et le chef d’équipe qui devront préparer la prochaine « vague bleue » en 2014, aux municipales.

Je veux le dire sans ambiguïté : le congrès de l’UMP n’a rien à voir avec « une primaire avant l’heure ». On ne va pas demander aux adhérents de l’UMP de choisir aujourd’hui leur candidat pour 2017. Cela n’aurait vraiment aucun sens.

Et ceux qui vous disent le contraire vont un peu vite en besogne. Ils donnent le sentiment de considérer qu’un sondage vaut résultat électoral. Les choses en politique sont tellement plus complexes.

Je ne suis pas d’accord non plus avec ceux qui pensent que la victoire en 2017 sera automatique. Qu’il suffit d’attendre tranquillement, en comptant sur les erreurs de la gauche.

La reconquête se fera pierre par pierre. Et la première pierre, ce sont les municipales de 2014. La première pierre, ce sont les élus, les cadres, les militants qui vont la porter. Non pas pour nous, mais pour la France.

Oui, chers amis, pour qu’une « vague bleue » vienne effacer les dernières défaites aux élections locales, j’ai d’abord besoin de vous, les militants de l’UMP, sur le terrain.

Vous qui êtes fidèles dans tous les combats, quel que soit l’obstacle.

Vous qui ne décidez pas de vos convictions en fonction des sondages.

Vous qui voulez toujours le meilleur pour la droite et le centre.

Vous avec lesquels je me suis engagé à 1 000%, sans ménager ma peine pour Nicolas Sarkozy.

Vous avec lesquels j’ai bâti tout au long de ces deux années une complicité, une affection, une fraternité d’armes exceptionnelle.

Je vous l’annonce : aujourd’hui, je suis candidat à la présidence de l’UMP. Candidat pour rassembler tous les talents de notre famille politique, dans sa diversité.

Candidat pour conduire une opposition qui colle aux réalités du terrain, qui n’a pas froid aux yeux, qui est sans concession, ni complaisance. En un mot, une opposition tonique.

Candidat pour vous emmener vers la victoire en 2014.

6

Le premier devoir du Président de l’UMP, s’opposer

Cette victoire de 2014, cette victoire que nous devons préparer dès maintenant, elle sera possible à 3 conditions : la première est de s’opposer sans faiblesse à la gauche.

Oui, le premier devoir du Président de l’UMP est d’être l’opposant n°1 à la gauche. Pas par sectarisme ou aveuglement partisan. Mais parce qu’elle va faire perdre du temps, de l’énergie, de la force à notre pays à un moment où justement il devrait redoubler d’efforts.

Ce matin, j’en appelle avec solennité à l’esprit de résistance. Résistance face à des socialistes qui détiennent tous les pouvoirs et qui font courir un vrai danger à la France. Pourquoi ? Pour une seule raison, une raison extrêmement préoccupante : alors que François Hollande devrait conduire la France au niveau de l’Allemagne d’Angela Merkel, il conduit notre pays là où le socialiste Zapatero a conduit l’Espagne : c’est-à-dire à une catastrophe économique et sociale.

Le bilan de ces 100 premiers jours de François Hollande est terriblement inquiétant.

D’abord, il n’y a eu à ce jour aucune réforme courageuse. Rien. A part des augmentations d’impôts et une déconstruction frénétique des réformes du précédent gouvernement. Au nom d’un antisarkozysme haineux, arrogant et pour tout dire infantile.

A défaut de réforme majeure, ces quelques mois sont marqués par l’hypercommunication d’un « président normal ». Rien ne nous a été épargné : François Hollande en train ; François Hollande aux Jeux Olympiques, François Hollande en bateau, François Hollande à la plage...

La vérité, c’est que ce concept de « président normal » est une imposture. C’est le paravent dressé par la gauche pour dissimuler son conservatisme.

Oui, mes chers amis, la gauche incarne le conservatisme. Par idéologie, sans doute. Mais aussi et surtout par facilité.

Il est tellement plus facile de ne rien faire. Tellement plus facile de ne pas vexer ses amis, ses obligés : les corporatistes, les rétrogrades, les camarades syndiqués.

Alors que la crise demande des réponses audacieuses, nous sommes face à un des gouvernements les plus conservateurs de l’histoire de France. Il y a du Louis-Philippe en François Hollande.

Sur le plan économique, François Hollande n’a pas l’ombre d’une stratégie ; il collectionne les mauvaises décisions.

Il a commencé par s’attaquer au pouvoir d’achat des plus modestes en pénalisant les heures supplémentaires. Il est désormais interdit de travailler plus pour gagner plus.

Puis il a plombé la compétitivité française en alourdissant les charges qui pèsent sur le travail.

Alors que les annonces de plans sociaux se multiplient, ces attaques contre le « made in France » sont le péché originel du hollandisme, un véritable sabotage industriel.

7

Il y a un signe d’ailleurs qui ne trompe pas. Lorsque François Hollande parle d’ « effort juste », on pourrait espérer qu’il demande aux Français de travailler plus ou de baisser la dépense publique. Pas du tout ! Pour lui, l’effort, c’est de faire payer plus d’impôts aux Français. Sans nuance et sans retenue. Pour financer ses promesses intenables.

Enfin, il y a peu de chances que les insultes d’Arnaud Montebourg à l’égard des entreprises contribuent au redressement productif...

Sur le plan régalien, le laxisme est de retour. Comme prévu !

Je veux d’ailleurs m’adresser aux Français qui n’ont pas voté pour Nicolas Sarkozy. Et en particulier à ceux qui ont choisi le vote FN.

Avec mes amis, je les avais prévenus pendant la campagne : en votant Front national ou en s’abstenant, ils ont fait gagner la gauche.

Sans le vouloir, ils ont donné les clés des ministères de la Justice et de l’Intérieur à des idéologues qui préfèrent la culture de l’excuse à la sanction ; le « laissez-faire » à la maîtrise de l’immigration.

Monsieur Valls, qui essaye d’imiter le Nicolas Sarkozy de 2002 quand il parle, ressemble en fait à Lionel Jospin quand il passe à l’action.

En trois mois, la gauche a remis en cause un à un tous les piliers de notre politique d’immigration choisie :

  •   Arrêt des placements en centres de rétention pour les familles de clandestins.

  •   Révision des critères de régularisation dans le plus grand flou.

  •   Abandon des critères de naturalisation que nous avions mis en place.

  •   Suppression de la franchise pour l’Aide Médicale d’Etat : les clandestins sont désormais les

    seules personnes en France à bénéficier d’une couverture maladie à 100% sans jamais y contribuer.

    Chers amis, quand les socialistes créent un appel d’air pour l’immigration clandestine et bradent la nationalité française, ne croyez surtout pas qu’il s’agit de décisions anodines. C’est une stratégie délibérée pour remplacer le vote populaire par un vote communautaire. Et la dernière pierre de cette construction ne va pas tarder à venir. C’est l’ouverture dès 2014 du droit de vote aux étrangers, auquel, je vous le dis, j’inviterai le peuple français à s’opposer de toutes ses forces.

    Sur l’insécurité, nous ne sommes pas mieux servis !

    Madame Taubira revient sur notre programme de construction de prisons. Elle supprime les peines plancher pour les récidivistes, les tribunaux correctionnels pour mineurs...

    Quant à l’affaire des Roms, c’est l’exemple même de tous les travers de ce gouvernement.

    Avant l’élection, la gauche donnait des leçons de morale lorsque nous démantelions les camps illégaux. Au pouvoir, la gauche décide quand même d’en fermer quelques-uns, pour donner des gages à l’opinion.

    Mais aussitôt, on arrête : il ne faut surtout pas froisser la majorité en plein déchirement. Alors, c’est « marche arrière toute » : on élargit l’accès à l’emploi pour les Roms et on s’engage à ne plus fermer de camps sans solution de relogement.

    Quels emplois ? Dans quelles entreprises ?

8

Quels logements ? Dans quelles villes ? Dans quels appartements ?
Vous l’avez compris, tout cela, c’est du vent ! Il n’y aura ni emplois, ni logements. Et les camps

illégaux resteront. Au mépris de la loi. Comme d’habitude, c’est le triomphe de l’inaction.

Soyons juste, il reste quand même un domaine dans lequel François Hollande est passé à l’action dès sa prise de fonction et à un rythme soutenu : la « chasse aux sorcières » ! C’est tellement plus facile...

Justice, police, grandes entreprises publiques... Chaque nomination est l’occasion de mettre « au placard » les fonctionnaires qui ont le malheur de ne pas avoir leur carte du parti socialiste pour les remplacer par des affidés et des amis.

§§§

Rassembler et continuer d’écrire l’histoire de la droite et du centre

Mes chers amis, face à cette gauche sectaire et dangereuse, les Français ont besoin d’une opposition solide et rassemblée. Pour les protéger. Pour proposer une alternative. Pour préparer l’alternance. C’est la responsabilité historique de l’UMP. Et c’est la 2ème condition pour gagner en 2014.

L’UMP, notre UMP, est un bien précieux. Et à ceux qui, pris dans les vertiges égocentriques classiques en ces périodes de défaite, se complaisent à prédire l’explosion de l’UMP ou, pire encore, à y travailler, je veux dire que l’UMP n’est pas une page blanche.

C’est le résultat d’une histoire, d’un héritage. C’est un socle de valeurs, dont nous sommes dépositaires, pour le bien de nos enfants. Et pour l’avenir de la France.

C’est l’histoire de la droite et du centre que nous incarnons. La droite qui s’est refondée dans les combats de la résistance et de la libération nationale, par la rencontre de la démocratie chrétienne et du gaullisme. La droite qui a modernisé la France dans le respect de ses valeurs fondatrices, celle de la Nation et de la République.

Nous devons être fiers de ce que notre famille politique a donné à la France au cours des dernières décennies.

La Résistance, les institutions de la Vème République, le droit de vote des femmes, les grandes avancées sociales: de la protection sociale à la participation en passant par la formation professionnelle, les grandes lois sur le handicap, un grand destin industriel, avec des projets comme Airbus, le TGV, Ariane..., la défense de la souveraineté nationale, avec l’indépendance et la dissuasion nucléaires, l’amitié franco-allemande ; le rayonnement de la France, avec le refus de la guerre en Irak, l’intervention en Côte-d’Ivoire ou en Libye ; le courage de la réforme pour sauver nos retraites...

Nous sommes les héritiers de cette immense histoire.

Nous sommes les héritiers du général de Gaulle, de Robert Schumann, de Georges Pompidou, de Valéry Giscard d’Estaing, de Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy...

9

Notre devoir, notre mission, notre obligation signalée, c’est d’écrire à notre tour une nouvelle page de l’histoire de la droite française.

Depuis près de deux ans, avec passion, je n’ai pas ménagé ma peine pour consolider l’UMP.

Avec toute l’équipe qui m’entoure et que je veux remercier, nous avons réussi à faire de ce mouvement une force politique sans pareil : souvenez-vous des immenses succès populaires de Villepinte, de la place de la Concorde, du Trocadéro... Ah, le Trocadéro ! Que d’émotions partagées !

Et cette semaine, je vous l’annonce, nous avons dépassé la barre des 280 000 adhérents. Même dans l’opposition, l’UMP est le 1er parti de France, en force militante.

Nous avons ouvert le bureau politique aux jeunes générations et à des personnalités très diverses. Nous l’avons réuni toutes les semaines pour prendre les décisions en commun. Nous avons construit le projet avec vous, les militants et vous l’avez approuvé mesure par mesure à plus de 95%. Nous avons instauré la parité dans l’équipe dirigeante et assuré la représentation des différentes sensibilités à tous les postes.

J’ai annoncé la création de mouvements pour faire vivre le débat. Parce que tout le monde doit pouvoir parler et donner sa part de vérité : celui qui est au fond de la salle, autant que celui qui est au premier rang.

A une seule condition : que nous soyons tous unis face à l’adversité. Que nous soyons tous rassemblés une fois que la décision est tranchée.

100% de liberté de débat, 100% d’unité, c’est ce que j’ai fait vivre au sein du groupe des députés UMP et que je veux faire vivre au sein de notre parti.

Pour gagner demain, je lance solennellement un nouvel appel à la levée en masse. J’ai été impressionné par tous les nouveaux talents qui se sont engagés pour soutenir Nicolas Sarkozy lors de la dernière campagne. Avec ceux qui continuent de nous rejoindre, vous serez les bataillons de la relève en 2014.

Avec vous, ville par ville, nous allons regagner la France.

Oui, je vous appelle à vous mobiliser dans nos villes, dans nos villages. Et moi, je prends devant vous des engagements forts :

Je m’engage à ce que ce que vous ayez les outils pour gagner et reprendre un maximum de municipalités à la gauche.

Je m’engage à ce que l’UMP ne soit pas dirigée de façon centralisée depuis Paris, mais par des acteurs parties prenantes des élections municipales, sur le terrain.

Je m’engage à ce qu’à l’issue de notre élection interne, il n’y ait ni gagnants, ni perdants, mais une équipe collégiale, ouverte, diverse pour conduire notre parti à la victoire. Je l’ai prouvé en maintenant l’unité de l’UMP quand tout le monde annonçait sa division après la défaite : je ne suis pas un solitaire. Je déteste les clans. Seul compte à mes yeux le rassemblement lorsque l’essentiel est en jeu : l’avenir de la France.

10

Une ligne politique claire pour l’UMP

Enfin, 3ème condition pour gagner en 2014 et incarner une opposition solide, nous devons construire une ligne politique claire.

J’invite donc chaque candidat à présenter le projet qu’il souhaite porter à la tête de l’UMP, afin que ce congrès soit l’occasion d’un débat de fond. Et non de querelles subalternes.

Je crois à la noblesse du débat d’idées, à la richesse des échanges.

Le moment venu, il faudra d’ailleurs que les candidats puissent débattre publiquement, devant les militants et à la télévision. Dans un état d’esprit serein et constructif, qui permette à chacun de forger sa propre conviction.

Je veux dire aujourd’hui quelle est la droite que j’aime. Celle à laquelle je crois pour proposer à la France l’indispensable sursaut

§§§

La droite que j’aime : une droite républicaine...

La droite que j’aime, c’est d’abord une droite républicaine. Une droite éprise de tolérance, de respect, de liberté. Une droite qui combat toutes les formes d’extrémismes et d’intégrismes. Une droite qui lutte contre l’ignorance et qui croit au mérite. Une droite qui se bat pour l’égalité des chances, cette magnifique promesse de la République, sans doute la plus belle.

Mais cette promesse est en crise. Et le modèle républicain vacille. Parce que l’intérêt général est trop souvent méprisé, l’autorité de l’Etat trop souvent bafouée, nos valeurs communes trop souvent dédaignées.

Je vous le dis, il n’y aura pas de refondation républicaine sans refondation de l’école. Sans l’école qui transmet les savoirs indispensables pour faire des hommes libres. Sans l’école qui donne les repères, le ciment de notre communauté nationale.

Mes chers amis, notre Nation est confrontée à une grave crise identitaire.

Voilà pourquoi la droite doit inventer l’école du 21ème siècle. Oui, à nous demain de réformer l’école comme Nicolas Sarkozy a réformé l’université.

Avec un examen d’entrée en 6ème pour s’assurer que tous les élèves qui entrent au collège savent lire, écrire, compter.

Avec des chefs d’établissement qui seront les véritables patrons de leur école, collège ou lycée, qui auront la liberté de recruter leurs équipes pédagogiques et qui seront évalués sur les résultats.

Avec un effort national pour que tous nos enfants maîtrisent au moins l’anglais, afin d’avoir avoir les clés pour comprendre le monde,

11

Avec l’apprentissage dès 14 ans pour les jeunes qui le souhaitent.

Avec un service civique obligatoire pour notre jeunesse qui, plus que jamais, a soif de responsabilité, de générosité, de fraternité.

§§§

La droite que j’aime : une droite moderne...

La droite que j’aime, c’est une droite républicaine ; c’est aussi une droite moderne. Une droite qui s’adapte à chacun parce que l’homme est au cœur de toutes nos politiques. Une droite pleinement consciente des transformations du monde, de la crise en Europe et de ce que la France doit faire pour la dépasser.

Notre stratégie économique, c’est la priorité à la compétitivité !

Avec un effort déterminé pour baisser la dépense publique, plutôt que d’augmenter les impôts.

Avec une lutte acharnée contre les délocalisations, en remettant le travail en haut du podium. Et en donnant la priorité au développement de nos PME.

Avec une baisse des charges qui pèsent sur le travail.
Avec un droit du travail modernisé, qui protège les personnes plutôt que les postes.

Avec une mobilisation de chaque instant sur l’export, pour nous accrocher au train de la croissance des pays émergents.

Avec une lutte résolue contre l’assistanat qui sera toujours le contraire de la générosité.

Avec, une bonne fois pour toutes, la fin des 35h. Comme je vous l’avais proposé avec Bruno Le Maire dans le projet de l’UMP, que nous avons adopté ensemble il y a un an. Car le temps de travail doit dépendre des négociations entreprise par entreprise, et non pas d’une loi aveugle qui s’applique à tous les salariés dans tous les secteurs.

Avec, enfin, une Europe qui reparte sur de nouvelles bases. En protégeant ses citoyens. En contrôlant ses frontières. En exigeant partout la réciprocité des échanges. En remettant au cœur de son projet la préférence communautaire. En relançant des grands projets concrets au service des Européens, avec les pays motivés pour avancer vraiment ensemble, et tout particulièrement avec le couple franco-allemand.

Je suis un Européen convaincu. J’ai voté Oui à Maastricht. Oui à la Constitution européenne. Mais je dis aussi que nous devons en finir avec l’Europe passoire. Nous devons sortir de l’impasse dans laquelle s’est enfermée l’Europe. Par trahison de ses racines et par mépris des peuples.

§§§

12

La droite que j’aime : une droite libérée du politiquement correcte...

La droite que j’aime, enfin, c’est une droite libérée du politiquement correct, cet ordre établi, imposé par la gauche bien-pensante pour faire taire la réalité du terrain.

Je vous le dis, il est hors de question que je me prive d’écouter les Français qui en ont le ras-le-bol.

Je vous le dis, il est hors de question que j’appelle à voter pour un Parti socialiste qui s’allie sans scrupules à une extrême-gauche qui n’a rien à envier à l’extrême-droite.

Je vous le dis, lorsque nous avançons une proposition, la seule chose qui doit nous préoccuper, c’est de savoir si elle est juste et efficace.

Et tant pis si cela ne fait pas plaisir à Saint-Germain-des-Prés.

C’est dans cet esprit, alors même qu’avec les parlementaires UMP, nous étions bien seuls au début du combat, que j’avais porté l’interdiction de la burqa dans l’espace public.

C’est dans cet esprit, alors même que dans notre famille politique certains trouvaient ce sujet tabou, que j’avais ouvert le débat sur la laïcité. Je le dis haut et fort : je suis pour une laïcité positive. Une laïcité qui respecte la liberté de croire et de pratiquer. Qui regarde avec bienveillance les croyants. Mais je serai toujours intraitable face aux intégristes qui testent la République. Face aux extrémistes qui veulent imposer le communautarisme dans notre pays.

Ce qui se passe sous nos yeux dans certaines villes, dans certains quartiers est indigne de la France.

Je pense à ce restaurateur passé à tabac parce que ses agresseurs refusaient qu’ils servent le midi en plein ramadan.

Je pense à ces jeunes filles contraintes à des mariages forcés, parfois même avant d’atteindre la majorité.

Je pense à ces policiers marseillais agressés cet été par toute une bande alors qu’ils contrôlaient une femme portant la burqa.

Tout cela, dans l’indifférence la plus totale du gouvernement !

C’est dans cet esprit que je continuerai, toujours et sans cesse, à avancer des propositions courageuses sur la sécurité, sur l’immigration, sur l’intégration, sur l’assimilation, sur l’entreprise, sur la lutte contre l’assistanat et la fraude...

§§§

13

Une droite décomplexée pour gagner en 2014

Cette droite républicaine, moderne et luttant contre le politiquement correct, c’est ce que j’appelle la droite décomplexée.

C’est une droite qui refuse de se taire ou de rester sourde aux appels à l’aide de nos compatriotes. C’est une droite qui sait être à la fois gaulliste, humaniste, moderne, forte, populaire, sociale.

C’est une droite qui peut réussir dans l’Ouest comme dans le Sud de la France. Dans le Nord comme dans l’Est. Dans les grandes villes comme dans les zones rurales.

C’est la droite que je veux incarner, avec vous, pour vous. Parce que, j’en suis sûr, c’est cette droite décomplexée qui peut gagner en 2014 !

§§§

Avec les militants, une amitié qui m’engage

Je veux que cette campagne interne soit l’occasion de rencontres passionnantes avec les militants. Qu’elle soit l’occasion pour notre famille politique de rayonner par ses propositions. Par son sens de l’écoute. Par sa générosité.

Je veux que cette élection soit l’occasion de renforcer encore le lien si fort qui nous unit.

Entre vous et moi a grandi pendant la dernière campagne une amitié à part. L’amitié des frères d’armes.

Ensemble, nous y avons cru jusqu’au bout, avec détermination. Avec enthousiasme. Ensemble, nous avons tout donné au service de nos valeurs et de notre candidat.

Nicolas Sarkozy nous a montré que rien de grand ne se faisait sans passion. Que la tiédeur était un poison. Que la prudence ne devait jamais servir de prétexte à l’inaction.

Il m’a donné, je veux ici vous le confier, une leçon de vie fantastique, par la solidité inébranlable dont il a fait preuve au cœur du combat.

Ce combat, il me l’a dit bien souvent, et encore avant-hier, lors de notre dernière rencontre, il n’aurait jamais pu le conduire sans vous.

L’amitié qui nous lie m’engage. Elle m’engage à l’égard de chacune et de chacun des militants de l’UMP .

Elle m’engage à l’égard de mes prédécesseurs, de ceux qui ont créé ce mouvement et qui l’ont fait grandir,

14

Elle m’engage à l’égard des jeunes générations qui prennent le relais et continuent de rejoindre l’UMP .

Elle m’engage à vous donner toujours le meilleur de moi-même. A vous dire toujours la vérité.

Elle m’engage à vous parler avec le cœur. A vous dire des choses que je porte en moi et que l’on n’a pas forcément l’habitude d’exprimer dans les discours politiques.

§§§

« Je ne crois plus jamais que c’est fini »

Aujourd’hui, c’est vrai, je pense à Nicolas Sarkozy. Je pense à vous, les militants. Je pense aussi à tous nos candidats aux dernières élections. Ceux qui ont été brillamment élus. Comme ceux qui ont été douloureusement battus.

Je veux, pour finir, leur dédier le plus beau des messages, celui que Charles Péguy met dans la bouche d’un compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, prise par le doute après l’échec de son assaut pour délivrer Paris :

« Les soirs de victoire, on s’imagine qu’il n’y aura plus jamais, jamais, jamais de défaite et les soirs de défaite, on s’imagine qu’il n’y aura plus jamais, jamais, jamais de victoire. Mais quand on est un vieux soldat, on sait ce qu’il en est... J’ai vu tant de défaites qui arrivaient après des victoires, et j’ai tant vu, aussi de victoires qui arrivaient après des défaites que je ne crois plus jamais que c’est fini... »

Ces mots, - « je ne crois plus jamais que c’est fini » - je vous les offre comme une invitation à repartir au combat.

Moi aussi, j’ai connu la défaite à Meaux, après la malheureuse dissolution de 1997. Alors je vous le dis, en connaissance de cause, une défaite n’est pas une fin. C’est un nouveau départ. Oui, mes chers amis, la reconquête commence aujourd’hui !

J’aime notre parti, j’aime ses militants. J’aime cette mission que je poursuis à la tête de l’UMP.

Aujourd’hui, j’ai besoin de votre confiance. J’ai besoin de vos idées. J’ai besoin de votre affection. J’ai besoin de votre engagement.

Ensemble, nous allons faire de grandes et belles choses pour la France.

Vive l’UMP !
Vive la République ! Vive la France !

Partager cet article
Repost0

commentaires