Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 12 juin 2022

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Election législative.

Dimanche 24 avril 2022

Tenue du bureau de vote6 à Bagnolet

Election présidentielle.

Dimanche 10 avril 2022

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Election présidentielle.

22 juillet 2021

Présent à Nogent sur Marne

Candidature de Valérie Pécresse à l'élection présidentielle.

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 07:24
ENQUETE FRANCEINFO. COMMENT FRANÇOIS RUFFIN CHERCHE À SE FAIRE UNE PLACE AU SOLEIL DANS L'OPPOSITION

Il est partout. Depuis son élection en juin 2017 sur les bancs de l'Assemblée nationale, François Ruffin agace ou suscite l'enthousiasme, c'est selon. Le député de la Somme, rédacteur en chef de Fakir, le journal militant qu'il a créé il y a vingt ans, fourmille d'idées qui ne passent jamais inaperçues. Ses dernières initiatives l'ont, une nouvelle fois, propulsé sous les feux des projecteurs. En février, il a publié, dans le plus grand secret, un livre adressé à Emmanuel Macron et dans lequel il attaque frontalement le chef de l'Etat. En avril, il sortira un film consacré aux "gilets jaunes".

Des projets très personnels qui parfois font grincer les dents des cadres de La France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, avec qui il siège au Palais-Bourbon. Que veut vraiment François Ruffin ? "Pour l'instant, on est sur la promo du film et du bouquin. Ce qu'on fera à l'automne ? On n'en sait rien", assure son entourage. Si tous ses proches affirment qu'il n'a aucun plan de carrière, le député-reporter, comme il se surnomme parfois, continue d'engranger des soutiens et de faire grossir ses réseaux. 

François Ruffin arrive à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour la présentation de son film \"J\'veux du soleil\", le 2 mars 2019.
François Ruffin arrive à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour la présentation de son film "J'veux du soleil", le 2 mars 2019. (GERARD JULIEN / AFP)

DES COUPS ET DE LA COM'

Mercredi 20 février, 13 heures. "Bon, bonjour". Le micro-cravate attaché à sa chemise blanche, une boîte de cartons à ses côtés, François Ruffin commence son Facebook Live, assis derrière un bureau désordonné. Les soutiens du député s'apprêtent à découvrir quelle est cette "opération coup de poing menée dans le plus grand secret" qu'il leur a promise. "Là, on n'est pas dans ma cuisine, on est chez mon éditeur, Les Arènes, poursuit le journaliste de Fakir. Pourquoi on est là ? Parce que paraît aujourd'hui mon nouveau bouquin : Ce pays que tu ne connais pas, Bienvenue en France M. Macron !". Pas peu fier de son effet de surprise, François Ruffin sort trois exemplaires de son livre adressé au chef de l'Etat.

Ecrit en un mois et publié quelques semaines avant la sortie de son film sur les "gilets jaunes" (J'veux du soleil, en salle le 3 avril), François Ruffin fait de nouveau les gros titres. L'opération est là encore rondement menée. Le livre "a été imprimé en secret" et n'a été "envoyé à aucun journaliste". La raison ? La presse aurait servi "de boucliers au président de la République".

Pourquoi on a décidé de le faire dans la plus grande confidentialité ? Parce que quand un boxeur décide de décrocher un crochet du gauche, il ne prévient pas à l'avance. Eh bien là, c'est pareil.

François Ruffin
 

Et pour décrocher des "crochets", François Ruffin s'y connaît : c'est un homme de combat, selon ses proches. "Il est vraiment le porte-parole des classes populaires et il n'a pas l'esprit institutionnel, c'est lié à sa personnalité", pointe la sociologue Monique Pinçon-Charlot, qui l'a soutenu dans son ascension politique."Il est profondément épris de justice. Il peut donner l'impression d'être parfois rigoriste mais ce n'est pas le cas du tout", complète son ami et avocat Benjamin Sarfati.

Depuis son élection en juin 2017, le réalisateur césarisé de Merci patron !s'est mué en un animal politique redoutable. On ne compte plus ses prises de paroles remarquées dans l'hémicycle ou en commission, qu'il revête un maillot de foot pour défendre le foot amateur, qu'il rende hommage aux femmes de ménage de l'Assemblée nationale ou qu'il brandisse un carnet de chèques devant la ministre de la Santé sur la question des Ehpad. Son dernier coup d'éclat ? Sa colère contre la privatisation d'Aéroports de Paris, qu'il soupçonne d'être un cadeau du pouvoir aux grands groupes.

Le député prépare minutieusement ses sorties, aidé notamment par ses collaborateurs parlementaires, les contributeurs de Fakir ou les militants du réseau Picardie debout !, bannière sous laquelle il s'est fait élire et qu'il a transformée en association ou, selon certains, en micro-parti, en février. Il bénéficie aussi d'un gros relais sur Internet : 77 000 abonnés à sa page YouTube, 110 000 à son compte Twitter, 400 000 à sa page Facebook, sans compter les innombrables groupes de soutien sur les réseaux sociaux.

Bref, François Ruffin peut se passer de la presse traditionnelle, même s'il n'hésite pas à y avoir recours au coup par coup. Mais il a refusé notre proposition d'interview. La raison ? "On ne fait pas les portraits", selon son entourage. Nombre de ses proches, parmi son premier cercle, n'ont, eux non plus, pas donné suite à nos demandes. "François Ruffin limite ses apparitions médiatiques, notamment pour que ses propos ne soient pas mal interprétés", commente un responsable du Parti de gauche. Pour la sortie de son livre, le député a préféré réserver ses premières interviews à Brut et Arrêt sur Images. "Ses proches refusent la personnalisation mais en même temps, ils s'en servent", analyse Romain Mathieu, chercheur à l'Université de Lorraine.

Ruffin, c'est une marque à lui tout seul avec son journal, son implantation locale, son micro-parti… Tous ces éléments le personnalisent. Il le refuse en même temps qu'il en joue.

Romain Mathieu, chercheur à l'Université de Lorraine

"Quand un individu entre en politique, il est pris au jeu, poursuit le chercheur. En plus, à la base, il est journaliste, il connaît donc très bien les ressorts du fonctionnement politique et médiatique."

Le président de la République, Emmanuel Macron, en visite sur le site de l\'usine Whirlpool d\'Amiens (Somme) avec François Ruffin, le 3 octobre 2017.
Le président de la République, Emmanuel Macron, en visite sur le site de l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme) avec François Ruffin, le 3 octobre 2017. (MAXPPP)

LA "HAINE" DE MACRON

Dimanche 2 décembre 2018, 15h40. Echarpe tricolore en bandoulière, François Ruffin a convoqué la presse non loin de l'Elysée. "Je viens rapporter ici, devant l'Elysée, l'état d'esprit de mes concitoyens", commence le député. En pleine crise des "gilets jaunes" et alors que la capitale a été, la veille, le théâtre de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, le député charge Emmanuel Macron"L'orgueil du président de la République, sa surdité, son obstination, son absence de concessions sont une machine à haine", attaque-t-il.

L'initiative est encore une fois personnelle et certains, au sein de La France insoumise, ont moyennement goûté cette sortie. "C'était un peu bizarre. Il débarque tout seul, avec son papelard, en rapportant qu'il a entendu que cela allait se terminer comme Kennedy. Je n'ai pas trouvé le second degré, c'était glaçant", confie un responsable du mouvement.

Peu importe : François Ruffin est dans la droite ligne de son combat contre le chef de l'Etat. Cela a commencé dès le début. Lors de l'entre-deux tours de l'élection présidentielle, celui qui n'est encore que candidat aux législatives publie, le 4 mai, une tribune dans Le Monde. Le titre est sans appel : "Lettre à un président déjà haï".

Vous êtes haï, vous êtes haï, vous êtes haï. Je vous le martèle parce que, avec votre cour, avec votre campagne, avec la bourgeoisie qui vous entoure, vous êtes frappé de surdité sociale.

François Ruffin à Emmanuel Macron

Près de deux ans plus tard, François Ruffin enfonce le clou en sortant donc ce livre consacré au parcours d'Emmanuel Macron, qu'il met en miroir de sa propre vie. Les deux opposants ont en effet tous deux fréquenté le même lycée à Amiens, La Providence, avant que leurs chemins ne divergent radicalement. Dans son livre, le député va jusqu'à attaquer physiquement le chef de l'Etat : "Votre tête ne me revient pas. (...) Partout, vous posiez avec vos mines pour catalogue des 3 Suisses : les traits réguliers, le nez droit, la peau lisse, la mâchoire carrée."

Ses compagnons de route LFI le soutiennent tous, du moins "en on", dans sa démarche. "C'est un pamphlet, on s'adresse de manière crue dans un pamphlet, assure Manuel Bompard, directeur des campagnes de LFI et candidat aux européennes. François Ruffin n'est pas le seul à s'adresser au président, beaucoup de gens expriment une colère vis-à-vis de Macron, l'idée de mettre des mots sur cette colère est juste". "Ça me semble politiquement et journalistiquement intelligent", renchérit Eric Coquerel, député de Seine-Saint-Denis.

Député du MoDem, Richard Ramos est pourtant ami de François Ruffin, ce qui lui vaut certains ennuis avec ses collègues de la majorité. "On me dit : 'Tu ne devrais pas t'afficher avec lui, ce type est dangereux'. On le réduit à sa caricature", soupire-t-il. Les deux comparses ont sympathisé sur les bancs de la commission des affaires économiques, à laquelle ils appartiennent. "Je lui ai dit, il y a un an : 'Tu vas faire de Macron ta cible'. Aujourd'hui, je souris", confie-t-il. "Son livre est un livre de combat mais c'est aussi un livre, consciencieusement ou pas, qui prépare ce dont il rêve : sa confrontation personnelle du peuple de l'ultra-gauche avec Macron", ajoute-t-il.

François est un homme politique national, il va essayer d'occuper l’espace entre lui et Macron.

Richard Ramos, député du MoDem et ami de François Ruffin

Forcément, chez les Macronistes, on sourit beaucoup moins. "La haine, je la laisse aux extrêmes. François Ruffin en fait partie. Qu'il déverse sa haine à longueur de pages, mais je ne compte pas acheter ce livre, encore moins le lire", a balayé d'un revers d’un main le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, sur le plateau de franceinfo, fin février. "On voit bien que M. Ruffin a un agenda politique personnel. Il déploie une stratégie de communication bien rodée, qui sert ses intérêts propres et non ceux des Français", affirme à franceinfo le patron de LREM, Stanislas Guerini.

"La majorité présidentielle le déteste, le vomit", constate Richard Ramos, avant d'ajouter : "la majorité pense qu'il n'aura pas de rôle national mais ce sont ces gens-là qui n'ont pas vu les 'gilets jaunes' et puis, on ne peut pas dire qu'il ne représente pas quelque chose dans la société française".

François Ruffin et Jean-Luc Mélenchon lors du vote de la proposition de loi adoptée par le Sénat visant à prévenir les violences lors des manifestations, le 5 février 2019.
François Ruffin et Jean-Luc Mélenchon lors du vote de la proposition de loi adoptée par le Sénat visant à prévenir les violences lors des manifestations, le 5 février 2019. (MAXPPP)

LA STRATÉGIE DE L'ÉLECTRON LIBRE

Samedi 5 mai 2018, 15h20. Jour de la "Fête à Macron". "Viens avec nous, François !" peut-on entendre dans le cortège, avant qu'une femme, juchée sur le char de Picardie debout !, fasse clamer à la foule : "François, avec nous !". Après quelques minutes de flottement, le député prend le micro. La scène est filmée par ses équipes."Les héros aujourd'hui, c'est vous, les héros, c'est les cheminots, les héros, c'est les Ehpad, les héros, c'est les postiers, les héros, c'est pas moi ou quelqu'un d'autre !", lance François Ruffin. Le député affiche sa satisfaction.

Ce jour-là, la manifestation réunit 39 800 manifestants, selon le service de comptage Occurence, 160 000 selon LFI. François Ruffin a surtout pris de cours La France insoumise en organisant cette "Fête à Macron". "Jean-Luc Mélenchon préparait depuis plusieurs mois une grande manifestation anti-Macron pour le 13 mai sur le thème 'Un an, ça suffit !'. Mais Ruffin, l'indiscipliné, instruit aussi par l'échec de la mobilisation voulue par Mélenchon à l'automne après les ordonnances Travail, a préféré suivre son agenda personnel", indique Le Parisien.

Y aurait-il de l'eau dans le gaz entre le député des Bouches-du-Rhône et le trublion de Fakir ? Tous ceux que nous avons interrogés soulignent, au contraire, leur bonne entente. "Ses rapports avec Jean-Luc Mélenchon sont bons, ils discutent entre eux, il n'y a pas de concurrence", assure un responsable du Parti de gauche. Pourtant, la position singulière de François Ruffin au sein de LFI interroge. "Il est à la fois dans le mouvement puisqu'il siège au sein du groupe parlementaire et à la fois à l'extérieur parce qu'il n'a pas été investi par LFI, ce qui lui permet de faire ce qu'il veut", analyse le chercheur Romain Mathieu.

"C'est un électron libre, il le revendique et il est accepté comme ça, c'est le deal. Il n'a pas envie de s'impliquer dans les luttes internes, ce qui l'incite à être assez autonome. Cela peut faire grincer des dents, certains estimant qu'il est peut-être un peu trop autonome", note le même responsable du PG. Effectivement, François Ruffin n'est pas indifférent à ce qualificatif d'"électron libre". "'Electron libre', je lis à mon sujet dans les portraits, et au milieu de cent sottises, cet épithète me paraît juste", écrit-il dans son livre.

J'appartiens à un groupe parlementaire mais, il faut l'avouer, je suis à la fois ici et ailleurs, je fais un peu bande à part.

François Ruffin

"Il est trop insoumis pour être insoumis", sourit son ami, le député communiste Sébastien Jumel. François Ruffin se sent d'abord bien auprès de ses troupes, de ses réseaux. "Ce qui me fait soutenir François Ruffin, c'est le fait que j'adhère à ses idées et à sa manière de faire. Je ne pense pas qu'il puisse vivre au sein de LFI sans un certain espace de liberté et c'est l'intelligence de ce parti que de le lui laisser", raconte Anne, retraitée et bénévole à Fakir depuis trois ans. Justement, du côté de LFI, là encore, en "on", tout va bien. "Avec François, on reste dans le cadre de l'émulation et non de la concurrence. C'est une des personnalités fortes du mouvement", soutient le député Eric Cocquerel.

Il apporte à un collectif. Il est bon dans un groupe que l'on ait des personnalités qui apportent des choses un peu différentes.

Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis. 

Richard Ramos, lui, n'est pas dupe : "Il agace LFI, il est en train de réduire Mélenchon à de la politique politicienne, il lui prend de l'espace sur le peuple de l'extrême gauche". D'ailleurs, en "off", les langues se délient. "Le bouquin est bien mais après il n'y a pas de réponses politiques", remarque un responsable du mouvement, avant de se faire plus sarcastique : "Dans ses remerciements à la fin du livre, il rend hommage à tout le monde. Il y a une liste interminable et un mot sur 'Mélenchon et ses collègues parlementaires', point. On bosse, on fait des trucs ensemble, et pas un mot pour ses collègues".

François Ruffin lors de l\'assemblée générale de \"Hé Paris, on se bouge ?\", organisée par le mouvement \"La Fête à Macron\" pour une convergence des luttes avec les \"gilets jaunes\", place de la République, à Paris, le 29 novembre 2018.
François Ruffin lors de l'assemblée générale de "Hé Paris, on se bouge ?", organisée par le mouvement "La Fête à Macron" pour une convergence des luttes avec les "gilets jaunes", place de la République, à Paris, le 29 novembre 2018. (MAXPPP)

L'AMBITION ASSUMÉE

Mardi 5 mars, 18 heures, dans les locaux de Brut. On ne voit pas son visage mais on reconnaît sa voix : Remy Buisine s'apprête à interviewer en live François Ruffin. "On est donc au sein de la rédaction de Brut, avec François Ruffin. C'est sa première interview à un média national depuis maintenant plusieurs mois", annonce le journaliste. "J'ai de l'ambition (...). Je veux dire, tu ne fais pas des films comme je le fais, tu ne portes pas un journal pendant vingt ans comme je l'ai fait si tu n'as pas de l'orgueil, de l'ambition et de l'ego. C'est évident. Mais après, c'est au service de quoi tu le mets", lâche-t-il lors de cet entretien de plus d'une heure.

Après quoi court François Ruffin ? Difficile de le savoir, même pour son entourage. "Il est extrêmement pudique, il ne se confie pas sur ses ambitions, ne dit pas un mot sur ses états d'âme", livre son avocat et ami, Benjamin Sarfati. "Je n'ai aucune idée de l'avenir politique de François. Il n'en fait qu'à sa tête, de toute façon", nous écrit Anne, la bénévole de Fakir.

Pour le responsable du PG, diriger un mouvement politique, "ce n'est pas le délire de François Ruffin. S'il se retrouve dans une position de leadership, il devra se faire violence". Du côté des plus proches collaborateurs du député, on s'amuse des folles ambitions prêtées à leur patron. "On n'a pas pour ambition de prendre la tête de LFI. Vous imaginez François Ruffin chef de parti ?" rit-on, avant de poursuivre plus sérieusement : "on n'est pas dans une échéance électorale, dans la création d'un parti national, mais dans la construction d'un autre monde que celui de Macron".

On ne se lève pas le matin en se demandant 'Comment on va conquérir La France insoumise et quelles sont les étapes jusqu'à 2022 ?', mais plutôt 'Comment on fait pour que le mouvement des 'gilets jaunes' ne s'essouffle pas ?'.

Un proche de François Ruffin

François Ruffin revient lui-même sur l'élection présidentielle dans son livre."Cette élection pervertit tout et je le sens jusqu'en moi-même : ça vous effleure, ça grossit en vous comme une tumeur, ce 'pourquoi pas moi ?'. Les médias, les sondages, les collègues vous farcissent d'une ambition qui n'est pas la vôtre. Il faut y résister, alors, à la présidentielle, sans quoi on glisse dedans comme sur un toboggan, saisi par un tourbillon", poursuit-il. "Le job ne m'intéresse pas", balaye-t-il lors de son entretien à Arrêt sur Images. "Je ne me vois pas, aujourd'hui, en homme d'Etat. Je ne dis pas que cela n'arrivera pas, mais je mesure le fossé", nuance-t-il dans une interview au Figaro.

Une nouvelle fois, son ami du MoDem, Richard Ramos, sourit. "Je lui ai dit : 'Tu vas te présenter comme candidat à l'élection présidentielle'. Ça l'a fait rire et il m'a répondu : 'Je te prendrai comme ministre d'ouverture'", raconte-t-il. Il ajoute : "Il va dire qu'il ne veut pas, que ça ne l'intéresse pas, mais je ne le crois pas". Au sein de LFI, certains ont bien senti le danger.

Je trouve que pour quelqu'un qui veut briser le présidentialisme, il y pense beaucoup, il faut qu'il fasse un peu attention.

Un responsable LFI

Car pour les cadres du mouvement, la question de la succession de Jean-Luc Mélenchon ne se pose pas. "Que des gens estiment que Ruffin serait un candidat pour 2022, ça les regarde ; pour moi, c'est Jean-Luc Mélenchon. Il réunit toutes les qualités, il n'est pas seulement un leader mais aussi un théoricien", affirme Eric Cocquerel.

Si François Ruffin n'est donc officiellement pas intéressé par un destin national, certains y pensent pour lui. "Il y a des gens, des proches, qui veulent le voir monter en puissance", note le responsable du PG. Certains ont déjà pris les devants et plusieurs comptes "Ruffin 2022" ont fleuri sur les réseaux sociaux. Clément en tient un sur Twitter, suivi par 2 000 personnes. "C'est peut-être un peu tôt mais c'est pour montrer qu'il y a du monde qui serait content qu'il se présente en 2022", indique-t-il. Le jeune homme de 25 ans a bon espoir pour la suite : "Je le verrai mal s'arrêter en si bon chemin. C'est quelqu'un qui va au bout, qui n'a pas peur de se frotter au système".

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 07:12
 

Chers amis,

Samedi 16 mars, plus de 1 500 personnes étaient réunies à Lyon pour le Conseil national de notre famille politique. Une très beau succès. Une nouvelle étape dans la reconquête !

Au moment où nous entrons dans la bataille des élections européennes, nos conseillers nationaux ont validé l’investiture des candidats qui incarneront notre ambition pour l’Europe autour de François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean. Une liste de conviction, de rassemblement, de renouvellement mais aussi d'expérience.

« Je suis fier de ceux qui vont porter nos couleurs. Oui, je suis fier d’eux. Vous le savez, je me suis battu pour ce choix et je vous remercie de m’avoir fait confiance. Ils disent une chose : c’est une droite qui avance en relevant la tête, ce sont des personnalités de convictions ; c’est avec eux que la reconstruction commence. Et déjà les lignes se sont mises à bouger. » - Laurent Wauquiez

Notre parlement a également adopté à l’unanimité les 75 propositions de notre projet européen « Pour la France : transformer l'Europe ». Un projet construit autour de 5 grands axes : l'Europe frontière, l'Europe civilisation, l'Europe puissance, l'Europe projet et l'Europe efficace.

Les Républicains sont unis et mobilisés pour porter et amplifier la dynamique de notre campagne pour les élections européennes. Notre famille politique est la seule à offrir aux Français une alternative crédible à un gouvernement impuissant qui a isolé la France sur la scène européenne et aux extrémistes irresponsables qui poussent au chaos.

« Réaffirmer le sens de la frontière, arrêter de subir, ne plus se soumettre, retrouver le goût de l’ambition et des grands projets, redessiner l’avenir de cette civilisation européenne que nous chérissons. Se réapproprier ce que nous sommes pour mieux assurer ce que nous serons. C’est cela la question qui nous attend. Pas pour ou contre l’Europe, mais l’Europe que nous voulons. Il est temps de rendre aux Français l’Europe qu’ils veulent. Ce que nous voulons, au fond, c’est à la fois simple et gigantesque. Nous voulons continuer l’histoire de notre civilisation. L’histoire de nations, de peuples, de cultures, dont le génie lucide et millénaire ne veut pas mourir. Nous voulons redonner un avenir à la civilisation européenne. » - Laurent Wauquiez

Revivez l'ensemble des discours et les meilleurs moments de notre Conseil national en consultant notre page dédiée.

Amicalement,

les Républicains 

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 09:22

De l'inadmissible dde la part des gillets jaunes, de l'amateurisme de la part du Président Macron.

jacques Nio Conseiller Municipal LR de bagnolet

Gilets jaunes : 32 300 manifestants dans toute la France ce samedi
publié le , mis à jour à
 
À Bordeaux, la mobilisation se poursuit... avec de nouvelles violences pendant la manifestation.
À Bordeaux, la mobilisation se poursuit... avec de nouvelles violences pendant la manifestation.AFP/MEHDI FEDOUACH

À Bordeaux, Toulouse et Dijon, la mobilisation se poursuit avec de nouvelles échauffourées. A Lyon, la convergence des luttes a prévalu dans le calme.

Gilets jaunes, acte 18. Dans plusieurs villes de France, l'appel à mobilisation des gilets jaunes a une fois encore été suivi... et une fois encore, des tensions sont survenues à la fin des rassemblements. Loin des pillages et des nombreux actes de violence constatés à Paris et du côté des Champs-Elysées, les rassemblements ont été marqués 32 300 manifestants dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur, et divers incidents. L'Express fait le point en fin d'après-midi. 

Toulouse : le maire visé par des projectiles

Des insultes, des jets de projectiles et de la tension. L'acte 18 des gilets jaunes à Toulouse a été marqué par une confrontation brève mais tendue avec Jean-Luc Moudenc, le maire de la ville. 

 
 

Avant le Pont-Neuf, ainsi que le rapporte France 3, les manifestants ont pris les quais de Garonne et c'est en arrivant quai de la Daurade, que certains mobilisés ont invectivé le maire (LR) de la ville. Un témoin raconte: "Vers 15h25, au niveau de la rue Jean-Suau, la tête du cortège a aperçu Jean-Luc Moudenc. Quelques individus ont commencé à le caillasser. Des projectiles sont tombés sur des gens en terrasse. Il était accompagné par son équipe et deux trois personnes qui le protégeaient". 

Contacté par France 3, l'édile a expliqué qu'il était "en train de quitter une équipe de la Croix-Rouge" qu'il venu encourager pour une action de solidarité qu'elle mène à La Daurade. "Le cortège des Gilets jaunes m'a reconnu et certains manifestants ont commencé à m'invectiver. Mais comme je partais, les choses en sont restées là", a conclu l'élu. 

De nouveaux accrochages à Bordeaux

Une agence bancaire a été saccagée et des accrochages entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu samedi en fin d'après-midi à Bordeaux. Pour une fois, la mobilisation dans ce bastion du mouvement semblait plus faible que d'habitude. 

Une agence de la Société générale, dont la porte vitrée a été brisée, a été saccagée près de la gare, les meubles à l'intérieur et un distributeur d'argent brisés. En fin d'après-midi, quelques accrochages sporadiques ont opposé des manifestants jetant des bouteilles et les forces de l'ordre qui faisaient usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau pour les repousser vers les quais de Garonne. 

"Il y a eu quelques jets de bouteille et après les gaz", a dénoncé Daniel, un retraité "gilet jaune" qui participe aux manifestations depuis le 17 novembre. "J'ai vu un manifestant blessé par une grenade, il était contre un mur et ne faisait rien. Beaucoup de gens sont écoeurés par l'action des forces de l'ordre. Ça ne va pas calmer les gens, au contraire. Les casseurs, c'est toujours les mêmes et s'ils voulaient vraiment les arrêter, ils pourraient", a-t-il affirmé. 

Dijon : des heurts et quatre interpellations

Plusieurs centaines de manifestants ont défilé ce samedi dans la cité des ducs: quatre interpellations ont également été enregistrées en cette nouvelle journée de mobilisation.  

De nouveaux incidents ont par ailleurs été constatés à l'arrivée du cortège, rue de la Préfecture: selon la préfecture, des manifestants ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre qui ont riposté avec des lances à eau puis des grenades lacrymogène. 

La mobilisation des gilets jaunes à Dijon est une des plus importantes du centre-est du pays depuis le début du mouvement. 

Lyon : les mobilisés rejoignent la Marche du siècle

Regain de mobilisation à Lyon pour "la marche du siècle". Un cortège très long et joyeux des défenseurs du climat, parsemé de gilets jaunes et étrangement clos par quelques motards faisant vrombir leurs machines, a traversé la ville samedi. 

Ils étaient 30 000 selon le mouvement citoyen Alternatiba, organisateur de l'événement, et EELV; 18 000 selon les autorités. Le cortège lyonnais était le fruit de la convergence de trois manifestations qui ont débuté séparément leur parcours: défenseurs du climat - de loin les plus nombreux - gilets jaunes et militants dénonçant les violences policières. 

LIRE AUSSI >> Marche pour le climat ou gilets jaunes : deux ambiances ce samedi à Paris  

"On est là pour que les multinationales et les lobbies arrêtent de faire de la politique à la place de l'État", clament à l'unisson Isabelle et Raymond, retraités, soulignant notamment le poids des lobbyistes à Bruxelles, à quelques semaines des Européennes. L'ambiance était bon enfant, avec beaucoup de familles, de bébés en écharpe, faisant dire à un jeune anticapitaliste: "y'a beaucoup de bobos et très peu de gens politisés". 

En fin de cortège, l'ambiance était plus tendue avec quelques centaines de manifestants réunis contre les violences policières, cagoulés et les yeux masqués. La "convergence des luttes" n'était toutefois pas du goût de tout le monde. "J'aime pas le fait que tout soit mélangé, la marche pour le climat doit être quelque chose de joyeux. On est là pour la planète donc le gilet jaune, on devrait l'enlever", lance Maëva, 19 ans, étonnée de la tournure des choses. 

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 09:18
 
ENTRETIEN. La quatrième sur la liste LR pour les européennes accuse Juppé et Raffarin d'avoir apporté « la division et la confusion » et revient sur le grand débat.
 
Quatrième sur la liste de LR pour les européennes, Nadine Morano est la gardienne du temple sarkozyste au parti. Toujours aussi pugnace, l'ancienne ministre critique Emmanuel Macron, incapable selon elle de faire respecter l'ordre sur le territoire français. Elle défend également le trio de tête choisi par Laurent Wauquiez pour les européennes et refuse de laisser à Marine Le Pen la place de première opposante à Emmanuel Macron. Elle s'en prend également à Alain Juppé et à Jean-Pierre Raffarin, qu'elle accuse d'avoir apporté « la division et la confusion ». Entretien à balles réelles.
 
Le Point : Les Républicains tiennent ce samedi leur conseil national à Lyon, sans Raffarin ni Juppé. Votre famille politique n'apparaît-elle pas amputée, voire désunie ?
 
Nadine Morano : Bien au contraire, toutes nos fédérations départementales sont mobilisées et actives, nos élus nationaux et locaux s'investissent dans notre mouvement, nous écrivons enfin une nouvelle page de la droite et du centre avec clarté. Il fallait nous relever d'une débâcle présidentielle pour notre famille politique inédite sous la Ve République. Le départ d'une personnalité est un drame quand elle apportait beaucoup de choses au parti, c'est une bénédiction quand elle n'apporte plus que de la division et de la confusion.
 
Auriez-vous aimé être tête de liste à la place de François-Xavier Bellamy ?
 
Pas du tout ! Laurent Wauquiez était contraint à l'exercice difficile de passer des listes régionales à la constitution d'une liste nationale. Je vous rappelle qu'Emmanuel Macron censé incarner « le nouveau monde » a imposé aux Français une marche arrière de vingt ans ! Depuis 1999, afin de rapprocher l'Europe des citoyens, les élections européennes étaient organisées par grandes régions. J'ai moi-même été tête de liste pour le Grand Est en 2014. Comme LREM n'a pas d'ancrage dans les territoires et que ce parti fonctionne essentiellement sur Internet avec des adhérents virtuels, il a imposé des listes nationales pour couper l'enracinement des élus européens avec leur territoire et la proximité avec les citoyens. C'est très regrettable, mais il a fallu faire avec !
Voilà pourquoi Laurent Wauquiez a été très habile d'investir dès le 29 février un trio de tête représentant les différentes sensibilités de notre famille politique et d'associer à la fois renouvellement et expérience, mais aussi une représentation territoriale. Nous sommes plus qu'une liste, nous sommes une équipe et cela fonctionne bien. Cela se ressent sur le terrain, nous remontons lentement mais sûrement.
 
Pourtant, votre tête de liste, le choix du philosophe François-Xavier Bellamy, a été controversée, y compris chez les Républicains. Est-il fait pour la politique ?
 
Qui fait l'unanimité aujourd'hui ? C'est exaspérant cette façon de toujours caricaturer quelqu'un qui s'engage avant même qu'il ne puisse défendre ses convictions ! J'ai participé à l'un de ses déplacements en Moselle, je peux vous dire qu'il en a bluffé plus d'un par sa connaissance des dossiers, le contact chaleureux et facile qu'il noue avec les gens et son aisance au micro en meeting. Ceux qui l'avaient critiqué un peu vite sans même le connaître en seront pour leurs frais !
 
Ce qui frappe sur votre liste, c'est la présence en très bonne place des sarkozystes, dont vous faites partie. Le parti ne doit-il pas s'affranchir de l'ombre de l'ancien chef ?
 
Ce n'est pas un scoop que de dire que nous sommes en lien régulier avec Nicolas Sarkozy. Il occupe une place privilégiée dans le cœur de nos militants, mais aussi dans notre électorat.
C'est essentiellement la marque de l'expérience gouvernementale auprès de celui qui est une référence pour notre famille politique. Nicolas Sarkozy est ancien président de la République ayant assumé avec brio la présidence française de l'Union européenne en 2008. À cette époque, la France était respectée et écoutée en Europe comme dans le monde. Le président exerçait un leadership qui le plaçait toujours en initiative, notamment en période de crise ou de graves tensions, par exemple lors du conflit entre la Russie et la Géorgie. Son action s'inscrivait dans le plein respect de ses partenaires, tout le contraire de la politique actuelle d'Emmanuel Macron qui consiste uniquement à diviser et à fracturer notre continent par son arrogance.
 
L'accord avec Hervé Morin n'est-il pas une réponse au ralliement de Jean-Pierre Raffarin à Emmanuel Macron ? Est-ce une manière de rassurer les centristes ?
 
Nous avons travaillé ensemble dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy. Cette alliance est légitime et solide, elle n'est pas de circonstance. Elle est à l'opposé du débauchage fait par Macron avec des ministres tels qu'Édouard Philippe qui, après avoir proposé la suppression de l'Aide médicale d'État pour les clandestins, la préserve une fois qu'il est Premier ministre, ou bien Bruno Le Maire qui est l'artisan de la hausse de la CSG alors qu'il plaidait avant les présidentielles pour sa baisse... Une telle alliance des opportunistes, voilà ce qui décrédibilise la parole et l'action politiques !
Je sais que la stratégie d'Emmanuel Macron est d'éliminer de la scène politique toute opposition crédible pour se retrouver comme en 2017 face à un adversaire facile, celui qui cristallise le ras-le-bol et ne propose que des solutions nuisibles à notre pays, le Rassemblement national de Marine Le Pen. Qu'il ne s'y trompe pas, nous sommes toujours bien là et représentons la première force parlementaire d'opposition. Nous ne laisserons pas se rejouer le duel Macron-Le Pen si néfaste pour la France !
 
En parlant de Marine Le Pen, avez-vous regardé le débat jeudi soir avec Nathalie Loiseau ? Que pensez-vous de la candidature de la ministre des Affaires européennes d'Emmanuel Macron ?
 
J'ai regardé ce débat pitoyable et affligeant. Marine Le Pen était dans ses rails, égale à elle-même, imprécise et caricaturale. J'étais consternée par l'arrogance de la ministre Nathalie Loiseau et ses critiques permanentes jetées à la face de nos partenaires européens comme la Hongrie ou la Pologne. Elle s'inscrit bien là dans la démarche de désordre semée dans l'Union européenne par le président Macron. Je n'ai jamais vu un président français avoir un tel comportement. Le bon fonctionnement de l'Union et son avenir passent par le dialogue et l'unité, pas par provoquer la discorde. Enfin, la candidature théâtralisée de Nathalie Loiseau est à l'image du fonctionnement de la macronie : ridicule ! Nous avions reçu Nathalie Loiseau au Parlement européen lors d'une réunion de notre délégation. Je l'avais personnellement interrogée sur les initiatives à prendre pour lever les sanctions contre la Russie qui ont amené à l'embargo russe qui pénalise nos agriculteurs et nos producteurs. Sa réponse empreinte de mépris pour nos agriculteurs, qualifiant « d'archaïques » ceux qui n'étaient pas parvenus à s'adapter à la situation, a heurté à un point tel que des députés ont choisi de quitter la salle ! Cela laisse présager du pire quant à ce que serait un mandat européen de Nathalie Loiseau...
 
La tribune écrite de Macron a été plutôt bien reçue en Europe...
 
Détrompez-vous, cette tribune a été reçue avec indifférence, voire a jeté un froid glacial chez nos partenaires européens. Elle contribue à nous affaiblir un peu plus sur la scène européenne. Beaucoup y ont vu une leçon donnée par un président incapable de rétablir l'ordre dans son pays après dix-sept semaines de crise des Gilets jaunes, qui n'arrive pas à réformer un État, bonnet d'âne de l'Europe en matière d'impôts et de charges...
Rendez-vous compte qu'après avoir passé 14 heures au Salon de l'agriculture, Emmanuel Macron n'aborde pas une seule fois la PAC dans son texte... Pas davantage qu'il n'évoque la question centrale du terrorisme islamiste ni de la reconduite des immigrés illégaux. Il passe à côté des vrais sujets qui intéressent nos concitoyens, mais imprime sa marque de technocrate en proposant la création de multiples nouvelles agences pour exercer des missions que l'Union européenne assume déjà ! Le chancelier autrichien Sébastian Kurz a qualifié d'« utopiques et irréalistes » les propositions d'Emmanuel Macron. Quant à la chancelière allemande Angela Merkel, elle n'a même pas daigné lui répondre personnellement, laissant Annegret Kramp-Karrenbauer, présidente de la CDU, le faire de manière cinglante, allant même jusqu'à remettre en cause le siège du Parlement européen à Strasbourg, ce que l'on n'avait jamais vu de la part d'un dirigeant allemand...
 
 
Vous êtes donc fermement attachée au siège du Parlement à Strasbourg ?
 
Il est hors de question que le siège du Parlement européen quitte Strasbourg ! Son siège est sanctuarisé dans les traités et ne peut être modifié qu'à l'unanimité. La France doit s'y opposer sans quoi elle fragiliserait encore un peu plus son influence. J'ai participé avec une forte émotion aux obsèques d'Helmut Kohl le 1er juillet 2017 dans l'hémicycle du Parlement. Il avait lui-même souhaité cette cérémonie, témoignage de son attachement profond à la réconciliation franco-allemande. Et je peux vous dire que la Lorraine que je suis, frontalière avec l'Allemagne, partage cet attachement à nos liens d'amitié avec l'Allemagne, qui pour moi sont un trésor précieux !
 
 
Le grand débat a-t-il été productif pour notre pays ?
 
Chacun sait bien que ce qui a mis le feu dans notre pays, c'est la folie fiscale d'Emmanuel Macron. J'ai vu beaucoup de retraités sur les ronds-points chez moi, beaucoup de gens qui n'arrivent plus à boucler leurs fins de mois et qui ont manifesté contre la hausse des taxes sur les carburants. Il n'a pas apaisé la colère, il tente de l'endormir et joue un pourrissement dangereux. Le président de la République s'est transformé en animateur de réunions de quartier. Des heures de palabres qui montrent à quel point il a été élu sans expérience et connaît si mal la vie quotidienne des Français. Un président est élu pour diriger, gouverner et décider. On se demande pourquoi il touche ses indemnités pendant cette période où il passe son temps en débat...
Cette stratégie n'est rien d'autre qu'une campagne électorale qui ne dit pas son nom et se déroule jour après jour aux frais des Français. Une campagne d'appels téléphoniques pour sélectionner les Français qui participeront aux conférences citoyennes... que l'on ne nous prenne pas pour des idiots, on a l'impression d'une sorte de dark campagne..., 75 000 personnes ont été personnellement contactées, la grande majorité a refusé de se plier à cette mascarade. Mille quatre cents personnes seulement participeront aux conférences citoyennes. C'est bien la démonstration que les Français ne sont dupes de rien.
Partager cet article
Repost0
17 mars 2019 7 17 /03 /mars /2019 12:34
Attentats à Christchurch : un kiwi en pleurs, symbole d'une Nouvelle-Zélande en deuil

Ce dessin a été réalisé par l'illustrateur néo-zélandais Shaun Yeo, vendredi 15 mars, après les attentats contre des mosquées de Christchurch.

Dessin de l\'illustrateur Yeo en hommage aux victimes des attentats de Christchurch (Nouvelle-Zélande), publié le 15 mars 2019.
Dessin de l'illustrateur Yeo en hommage aux victimes des attentats de Christchurch (Nouvelle-Zélande), publié le 15 mars 2019. (SHAUN YEO)
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
17 mars 2019 7 17 /03 /mars /2019 12:25
Grand débat : Emmanuel Macron échange lundi avec des intellectuels, à suivre en direct sur France Culture
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 07:16

LES MANŒUVRES DE MACRON POUR L’EUROPE FÉDÉRALE

 
Télécharger la communication du MIL du 11 mars 2019 
 
Lire le texte 
 
Repère : Macron vient de publier une tribune dans les 28 pays membres intitulée «Pour une renaissance européenne» afin d’engager la campagne électorale et de trouver des partis partenaires pour LREM.
 
L’image de Macron dans les pays de l’Union européenne s’est profondément dégradée depuis 2017. 
La première raison tient à l’absence de maîtrise budgétaire de la France, qui apparaît comme l’une des plus mauvaises élèves au sein de l’Union. La seconde est causée par l’impact, à l’étranger, de la contestation des «gilets jaunes» et l’explosion de violences urbaines non maitrisées qui l’accompagne. Bilan : Macron a perdu une partie de sa crédibilité, donc la France aussi. 
 
Macron a essuyé des échecs successifs sur ces projets européens. 
À l’origine, Macron a mené campagne pour l’«approfondissement de l’Union Européenne» (Discours de la Sorbonne). L’objectif d’un «budget stabilisateur de la zone euro» n’est plus à l’ordre du jour. La Directive sur la taxation des GAFA ne verra pas le jour au niveau européen. Le compromis obtenu sur le travail détaché et la Directive qui en est issue sont insuffisants (sans compter qu’il exclut les chauffeurs routiers). Le glyphosate n’a pas été interdit. Des alliances industrielles entre entreprises françaises et européennes peinent à déboucher et celles existantes connaissent de gros problèmes. 
 
Macron ne s’est pas montré capable de nouer des relations fortes avec les gouvernements des pays de l’UE, même avec l’Allemagne. 
Macron a mis le ministre des Affaires étrangères sur la touche. Il n’a pas observé les usages élémentaires de la diplomatie en attaquant les décisions de dirigeants de plusieurs pays européens (pays du groupe de Visegrad, Italie). Il a également soutenu publiquement des candidats lors d’élections dans les pays voisins, qui ne l’ont pas emporté (Italie). La prise de parts du gouvernement des Pays-Bas dans le capital d’Air France – KLM a été une manœuvre hostile. Elle illustre la mauvaise qualité des relations bilatérales avec un pays historiquement proche, c’est un échec personnel pour Macron. 
 
Macron ne peut plus aspirer à devenir un «leader pour l’Europe». 
Seuls quelques-uns de ses partisans et les médias proches de la présidence feignent encore d’y croire. Dans ces circonstances, la «Tribune», qu’il vient de publier dans différents quotidiens des pays de l’Union, apparaît comme une initiative assez limitée. 
 
Macron tente de se repositionner pour être le moteur d’un groupe parlementaire clé au parlement européen. 
Directement, Macron n’évoque plus dans sa «Tribune» ni projet d’intégration européenne, ni budget de la zone euro avec mutualisation, ni gouvernance de la monnaie unique. La «Tribune» de Macron débute par un «Citoyens d’Europe» qui confirme bien la vision fédéraliste de Macron. L’Union européenne n’est pas un pays et n’a pas de citoyens. 
 
La «tribune» comporte : 
 
-Une série de vœux pieux (en faveur de la liberté, la protection et le progrès), avec quelques idées consensuelles (comme la lutte contre les ingérences étrangères dans les démocraties européennes). 
 
-Des idées de constitution d’une série de nouvelles institutions supranationales (dont une «Banque pour le climat»), qui porteraient atteinte à la souveraineté des Nations. 
 
-Des projets que l’on sait sans perspective réelle (telle la convergence des «droits sociaux européens» ou la «remise à plat des accords de Schengen»), compte tenu des gouvernements en place. 
 
-Plusieurs idées dangereuses comme la création d’un «office européen de l'asile et d'une police des frontières commune». 
 
-L’affirmation de la permanence d’un clivage entre les «européens» et les partisans des Nations (qualifiés bien inexactement de «nationalistes»). Cette analyse primaire proposée par Macron entre «bons» et «méchants» ne correspond à rien dans l’échiquier politique européen. La réalité est beaucoup plus complexe pays par pays et courant politique par courant politique. 
 
Enfin, son texte évite de nombreux sujets comme la nature des risques actuels : terrorisme islamique, migrations, dénatalité, menaces sur l’identité de nos pays, etc. 
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) considère que la relative absence d’aspérité de la «Tribune» (hormis les instances supranationales) ne signifie en rien que Macron ait abandonné le projet d’une Europe fédérale qu’il a défendu et auquel il croit. Mais cela signifie qu’il se trouve en manœuvre, sur le plan national et européen, dans un contexte peu favorable pour lui. 
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) constate que Macron ne connaît pas plus la réalité de l’Europe qu’il ne comprend la situation intérieure de la France. Il agit par rapport à l’image illusoire qu’il s’en fait sans tenir compte des réalités. Il joue la communication pour saturer l’opinion. 
 
Sur le plan national, le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) dénonce ce recours à la communication conduite en tant que «Président de la République» pour soutenir puissamment la campagne de sa liste de gauche social-démocrate (réunissant LREM, MODEM, Mouvement des radicaux, Agir et autres) dans le cadre de l’élection européenne de mai 2019. Le coût de cette communication devrait être intégré dans les frais de campagne de cette alliance politique. 
 
Sur le plan européen, le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) constate les efforts de Macron pour racoler divers partis européens. Il vise à participer à la constitution d’un groupe parlementaire-clé au sein du parlement européen entre le PPE et le PSE. La publication de sa «Tribune» contribue évidemment à cette opération, qui ne semble pas en passe d’aboutir. 
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) rappelle que Charles de Gaulle a toujours privilégié le principe d’une Europe intergouvernementale, c’est-à-dire une Europe des Nations. 
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) a toujours soutenu et soutient toujours cette position politique. 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 07:10

58 MIN
Paul Verlaine (2/4)
Le roman de vivre à deux hommes
  
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 07:03

La galaxie de la famille Traoré

 
Chapô

Le 19 juillet 2016, Beaumont-sur-Oise sombre dans la violence. Un homme bien connu de la police, Adama Traoré vient de faire un arrêt cardiaque après avoir été interpellé par des gendarmes du PSIG de l’Isle Adam, qui cherchaient à interpeller son frère Bagui. Il n’en a pas fallu plus pour que le Val d’Oise s’enflamme. 

Les policiers et les gendarmes mobilisés dans les jours qui ont suivi le 19 juillet 2016 s’en souviennent comme si c’était hier. Alors que l’attention médiatique est concentrée sur l’attentat islamiste de Nice qui vient de causer la mort de 86 personnes, pendant cinq jours et cinq nuits, les forces de l’ordre de Persan et Beaumont-sur-Oise accusées d’avoir tué Adama Traoré – l’autopsie révèlera qu’il était cardiaque et sous l’emprise de cannabis – essuieront une cinquantaine de coups de feu. Un bus sera utilisé pour servir de bélier pour entrer dans la caserne de Persan. Au cours d’une nuit, les soutiens d’Adama Traoré, mobilisés par sa famille, tenteront même d’abattre un hélicoptère de la gendarmerie. 

A l’issue de ces nuits d’ultra violence, la famille Traoré mobilise association antiracistes, anarchistes et de black blocks (Le Cran, Sos racisme, Nation of Islam, BAN, MIB, UNPA). Les comités Justice pour Adama et Vérité pour Adama sont créés, largement soutenus par des artistes et des personnalités connues (Omar Sy, Black M, Mathieu Kassovitz, Mouloud Achour…). A la tête des collectifs de soutien à la mémoire d’Adama Traoré, sa sœur, Assa Traoré occupe une place centrale. Si elle souhaite la justice pour son frère, progressivement, son combat consiste plutôt à venger sa mort. A la manœuvre derrière elle, une galaxie d’amis, dont la plupart sont connus de la police, pour délinquance, violences contre les forces de l’ordre ou encore radicalisation.

Valeurs actuelles s’est penché sur ces profils de l’ombre, et a reconstitué une partie de la galaxie de la famille Traoré. 

La famille Traoré

Le père d’Adama Traoré, un polygame aux quatre femmes, a eu dix-sept enfants. Originaire du Mali, il est mort en 1999. 

Adama Traoré

Sans profession, il est connu des fichiers de police pour recel, violences volontaires contre les forces de l’ordre, extorsion avec violences, menaces de mort, outrages, conduite sans permis, usage de stupéfiants, vol à la roulotte… L’homme de 24 ans a été incarcéré à deux reprises : de septembre 2012 à juillet 2014 puis de décembre 2015 à mai 2016. Au cours de peine, il a été mis en cause par son codétenu pour viol.

Assa Traoré

Âgée de 31 ans, la sœur aînée d’Adama Traoré est considérée comme une sorte de chef « de clan » à la tête de la famille Traoré depuis la mort de son père. Après avoir obtenu un diplôme d’éducatrice spécialisée en 2007, elle travaille depuis 2009 dans une fondation. Depuis 2016, elle est parvenue à construire autour d’elle un réseau puissant aussi bien dans les associations antiracistes, mémorielles, islamiques et de promotion de la politique de la ville que dans le monde du spectacle ou encore dans les médias et le monde politique.

Almany Kanouté

Connu des services de police, il a créé la brigade anti-négrophobie. Membre aussi de Nation of Islam, il a rencontré Assa Traoré dans son milieu professionnel. Il est considéré comme son éminence grise. Pas une sortie médiatique sans qu’Almany Kanouté autorise, relise ou valide ses propos. Cultivant la discrétion, il cherche de manière quasi obsessionnelle à échapper à l’attention des services de renseignement. 

Samir Elyès  B.

L’homme s’identifie à un « éveilleur de consciences ». Sans emploi, il est très impliqué dans le tissu associatif antiraciste, Samir Elyès est membre des associations « bouge qui bouge », « DIP social Klub », un collectif pro-palestinien luttant aussi contre la ségrégation du « peuple noir » et MIB (Mouvement Immigration banlieue).

Abderaouf A.

Ancien élève de l’école internationale irakienne puis algérienne, il est président d’une association véhiculant un discours prosélyte et diffusant les théories salafistes. Ce membre de Nation of Islam est aussi connu pour avoir géré une mosquée clandestine salafiste, fermée il y a quelques années à la suite d’une mesure administrative.

Hamza A. 

Connu à Ecouen pour son discours prosélyte et surtout antisémite, l’homme est proche de l’association Union des Associations musulmanes du 95. Celle-ci est présidée par un de ses amis, connu pour ses liens avec les milieux islamistes et pro-palestiniens.

Fousseny D.

L’homme est connu pour son fondamentalisme. D’après nos informations, sa famille possède un garage dans un parking souterrain servant de mosquée clandestine. 

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
12 mars 2019 2 12 /03 /mars /2019 13:18


 
Les Projets Rosalie
L'audace de la charité

 

Newsletter #42
Chaque mois, découvrez l'actualité des Projets Rosalie.

Une crèche au Paraguay
Des enfants dans un lieu sain et bienveillant
 
Découvrez la crèche le crèche "Los Pequeñitos de Jesús” fondée en 1991 par les Filles de la Charité dans la ville d'Asunción au Paraguay.
Leur mission sur place est de participer à l'éducation des enfants de familles modestes afin que les parents puissent travailler et subvenir à leurs besoins sans craindre des occupations de leurs petits.  
L'objectif de ce projet est de trouver des fonds pour aider à rénover la crèche qui est vieillissante et de moins en moins apte à accueillir les 125 enfants inscrits actuellement.

Cet argent permettra notamment à:

-      Réaménager et repeindre les espaces de vie

-      Remplacer le mobilier (tables et chaises d’enfants)

-      Investir dans des meubles de rangement

-      Acheter du matériel éducatif (livres, jeux…)

-      Investir dans un parc de jeux pour favoriser le développement de la motricité des enfants dans un cadre sain et sûr

Pour plus de détails : RDV sur la page de présentation du projet !

Merci de tout coeur pour votre aide, sans vous rien n'est possible!!


Bonne semaine, et à bientôt sur www.projets-rosalie.com !
Pour nous suivre au quotidien, retrouvez nous sur Facebook, Twitter et Instagram !
 
Je soutiens ce projet !
 
Rapport annuel 2018 !!

Un récapitulatif des projets sur l'année écoulée

Découvrez le ici
WE DID IT !

Le Cef'tival Artistreet a eu lieu, et c'est aussi grâce à vous

Cliquez ici pour découvrir les nouvelles.
Abonnez-vous !
Suivez-nous !
Soutenez nos projets !
Ecrivez-nous !
Fonds de Dotation « Rosalie Rendu - Réseau d’espérance »

Fonds de dotation régi par les Art. 140 et 141 de la loi n°2008-776 du 04/08/2008
140 rue du Bac - 75340 Paris Cedex 07 - Tél : 01.49.54.79.27

Lien de désinscription

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive