Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

24 avril 2021 6 24 /04 /avril /2021 10:53

TURQUIE – NON AUX INGÉRENCES EN FRANCE

 
 
La Confédération islamique Millî Görüs (CIMG) est une association d’origine turque. Elle disposerait déjà de plus de 70 lieux de culte déjà installés en France et d’autres en cours. Elle est réputée proche du président turc Erdogan et de son parti l’AKP. Millî Görüs incarne un courant nationaliste turc et un islamisme sunnite radical. Elle mène une action politique au sein de la société française pour défendre un repli identitaire (lieu de culte, imans turcs, écoles hors contrat, activités diverses, etc.). Il ne s’agit pas d’une organisation djihadiste mais d’une organisation séparatiste.
 
Macron s’est affiché, en juin 2017, avec le président de Millî Görüs France sans aucune réserve. En 2021, le gouvernement a, enfin, sans conteste changé de position. Des ministres évoquent les «tenants d’un islam politique et radical», un vecteur d’«ingérence étrangère» et concluent que «pas un euro d’argent public ne doit aller aux ennemis de la République». Le porte-parole du gouvernement vient d’affirmer que cette association n’a pas «vocation à exister dans la République» parce qu’elle s’inscrit «à l'encontre des valeurs de la République». Ce constat est exact, mais il apparait bien trop tardif. Il apparait que cette association islamiste radicale a déjà bénéficié de subventions publiques, d’autorisations d’ouverture d’écoles hors contrat. Tout cela avant le vote scandaleux d’une subvention de 2,5 millions d’euros, par la mairie Europe Ecologie les Verts de Strasbourg, à la fin mars, pour la grande mosquée de Strasbourg à l’architecture ottomane.
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) considère que Macron et le gouvernement se trouvent condamnés à l’impuissance face à Millî Görüs pour ne pas avoir conduit une politique claire. Ils ne savent pas motiver un retour en arrière par rapport au laxisme existant depuis 2017. Même s’ils peuvent reprocher à cette association d’avoir refusé de signer la «Charte des principes de l’Islam de France», Macron ne dissoudra pas Millî Görüs malgré que cette association soit engagée dans un repli identitaire turc sur notre territoire. Comme la charte des principes de l’islam de France est devenue l’axe de la politique du gouvernement à l’égard du culte musulman, Millî Görüs risque juste éventuellement de se voir privée de subventions publiques directes. Elle joue sur les mots pour organiser sa défense. Autre soutien du gouvernement turc, l’organisation ultra-nationaliste turque des «Loups gris» a été dissoute le 4 novembre 2020 pour son implication «dans plusieurs actions violentes ayant le caractère de manifestations armées dans la rue». Elle demeure active contre des personnes d’origine kurdes ou arméniennes en France.
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) estime que ce mouvement politico religieux turc doit se trouver dans l’impossibilité de poursuivre son projet d’expansion, financé par un état étranger. Il est engagé, de fait, dans une démarche de colonisation du territoire français. Le Mil dénonce à cette occasion les élus locaux, de gauche ou de droite, qui ont depuis des années un comportement lâche ou clientéliste quant à l’attribution de moyens et avantages accordés à cette association séparatiste.
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) considère que les efforts de président Erdogan en France s’expliquent, en grande partie, par sa volonté de combattre son opposition. Il a organisé sa dernière campagne électorale jusqu’en France (avec la tenue de réunions publiques) et en Allemagne. Le souci d’Erdogan est de combattre les opposants à son régime résidant en France. De nombreux ressortissants turcs sont soit des kurdes persécutés en Turquie, soit des démocrates laïques ayant fui le pays, soit des membres des minorités alévis (non sunnites).
 
Enfin, le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) constate l’échec des efforts des gouvernements successifs pour «organiser le culte musulman». Cet échec est dû à la fois à la diversité des tendances dont celle proche des Frères musulmans, de l’association pour la prédication (Tabligh Jamaat), à laquelle s’ajoute la multiplicité des influences politiques étrangères : algérienne, marocaine et turques qui sont structurellement conflictuelles. Les plus militantes sont les fédérations, liées à la Turquie, Millî Görüş et le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF). Elles ont refusé de signer la «charte des principes pour l’islam de France» et envisagent de constituer une structure concurrente du Conseil français du culte musulman (CFCM).
 
Les autres initiatives, actuellement en chantier, déboucheront sur les mêmes blocages structurels.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
24 avril 2021 6 24 /04 /avril /2021 10:52
Au commissariat de Rambouillet, une brève « scène d’horreur » et la peur qui s’installe

Une agente administrative a été poignardée, vendredi, dans l’hôtel de police où elle travaillait. Ses collègues ont abattu son agresseur, mais l’arrivée des secours n’a pas permis de la sauver

Par  et 

Publié aujourd’hui à 04h08, mis à jour à 08h59 

Temps deLecture 5 min.

Article réservé aux abonnés

Cordon de sécurité aux abords du commissariat où a eu lieu l’attaque au couteau, à Rambouillet (Yvelines), le 23 avril.

De leur poste d’accueil situé au rez-de-chaussée du commissariat de Rambouillet (Yvelines), où travaillait Stéphanie M. depuis vingt-huit ans, ses collègues ont assisté, impuissants, à son assassinat. Aux alentours de 14 h 20, vendredi 23 avril, Jamel G., un ressortissant tunisien de 36 ans, a poignardé à la gorge la mère de famille de 49 ans après s’être engouffré à sa suite dans le sas de sécurité de l’hôtel de police.

La « scène d’horreur », selon un témoin, n’a pas duré plus de quinze secondes. Le temps pour les policiers de se précipiter au secours de la secrétaire mortellement blessée – chargée, notamment, de la gestion des statistiques liées aux contraventions, elle retournait à son bureau après s’être absentée pour renouveler son disque de stationnement –, de débloquer la porte du sas et, après deux tirs, de neutraliser « un assaillant toujours véhément ». L’arrivée des secours n’a pas permis de sauver Stéphanie M., mère de deux enfants de 13 et 18 ans.

Lire aussi  Ce que l’on sait à propos du meurtre d’une fonctionnaire de police à Rambouillet

L’assassin, Jamel G., était né en octobre 1984 dans l’est de la Tunisie. Inconnu des services de police comme de renseignement, il ne s’était signalé que par quelques contraventions pour son scooter et vivait discrètement dans une maison située en bordure de la D906, à l’écart du paisible centre-ville de Rambouillet, où réside également son père. Arrivé en France en 2009, il avait un temps vécu à Thiais (Val-de-Marne) avant de bénéficier, en 2019, d’une autorisation exceptionnelle de séjour salarié, puis d’une carte de séjour en décembre 2020, valable jusqu’en décembre 2021, selon le Parquet national antiterroriste.

D’après l’Agence France-Presse, l’homme aurait relayé sur son compte Facebook des posts dénonçant les prises de position de l’éditorialiste du Figaro Eric Zemmour et critiquant l’« islamophobie » avant, à compter d’avril 2020, de multiplier les références au Coran et à une pratique pieuse de l’islam. « Mais, précise une source policière, il n’était pas suivi pour une quelconque radicalisation. »

Les habitants choqués

En début d’après-midi, vendredi, Jamel G. avait été aperçu à proximité du commissariat de Rambouillet en train de consulter son téléphone portable, une attitude évoquant a posteriori des repérages avant de passer à l’action. Ce comportement – associé à une apparente préméditation et à un mode opératoire typique des attaques « low cost » menées ces dernières années par les terroristes djihadistes – a motivé la saisine du Parquet national antiterroriste.

Il vous reste 66.06% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

 

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
24 avril 2021 6 24 /04 /avril /2021 10:48
En finir avec la «déconstruction» de la France, enjeu vital de 2022

Qui a voté pour un « changement de civilisation » en 2017? Personne!

En finir avec la «déconstruction» de la France, enjeu vital de 2022
Emmanuel Macron à l'Elysée, 22 avril 2021 © Ian Langsdon/AP/SIPA Numéro de reportage : AP22560764_000002
Qu’est-il arrivé à Emmanuel Macron depuis son élection ?

Sur l’échiquier politique français, et ses pièces majoritairement confites, l’ancien ministre de l’Économie incarnait la modernité. On allait voir ce qu’on allait voir. L’esprit de conquête devait réveiller l’hexagone. Et qu’a-t-on vu ? Le contraire du réformiste ambitieux, droit dans ses bottes, et imperméable à la pression qu’on imaginait. Nous avons découvert au fil du mandat une girouette idéologique, adaptant son discours en fonction des interlocuteurs, adepte du « en-même-tempstisme » permanent sur tous les sujets.

Le «en même temps», c’est l’absence de convictions

À vouloir donner des gages à chacun, le président a embourbé le pays. Les calamiteux comités Théodule qui ont marqué ce quinquennat en sont l’illustration : la tristement célèbre « Convention citoyenne » (avec le khmer vert Cyril Dion), sans doute une des pires idées politiques de tous les temps, avec  le « Conseil présidentiel des banlieues » (qui mit en vedette l’entrepreneur identitaire Yassine Belattar). L’absence de convictions identifiables du chef de l’État a de quoi inquiéter. Que pense-t-il vraiment ? Sa conversion écolo radicale est-elle électoraliste ou le fruit d’une illumination ? Pense-t-il sincèrement, comme sa ministre, qu’il est souhaitable de sacrifier notre industrie nucléaire au profit des ENR, avec ces éoliennes qui transforment nos paysages terrestres et maritimes en zone industrielle? Mesure-t-il que programmer la fin des moteurs thermiques est un choix politique qui s’avérera désastreux pour notre industrie automobile — 9% des emplois de la population active— et sur le plan écologique, comme l’expliquait le patron de PSA Carlos Tavares ? Personne ne sait ce que pense vraiment le président. Mais le sait-il lui-même ?

A lire aussi: Sheila sauvera-t-elle le soldat Astra Zeneca?

La « déconstruction » systématique des valeurs et des richesses industrielles de la France sur l’autel de la bien-pensance woke et écolo, constitue le fait marquant de son quinquennat tournée vers un projet pour lequel personne n’a voté : conduire un « changement de civilisation ». Rien de moins.

Make the planet great again

Changer de civilisation au point de sacrifier notre industrie nucléaire, automobile et aérienne. « Quoi qu’il en coûte », y compris en millions de chômeurs, est le nouveau mot d’ordre de ces politiques irrationnelles pour le climat. Make the planet great again, disait Emmanuel Macron, président d’un des pays les moins pollueurs de la planète grâce au nucléaire. La ligne politique est claire et dépasse le cadre industriel : il faut « changer de civilisation », et donc déconstruire l’existant, rééduquer les masses, y compris par le biais de l’Éducation nationale, comme l’a dit ouvertement Barbara Pompili. Car pour les gourous qui nous gouvernent, l’ancienne civilisation — guidée par la rationalité, le continuum scientifique, le goût du progrès partagé — n’était pas bonne pour le « climat ». Le Français moyen et sa Clio diesel, qui ne crache pas sur un petit voyage en avion quand il en a les moyens, devra accepter sa rééducation ou disparaître. Bientôt, il ne pourra même plus circuler dans les centres-villes, sauf à s’offrir une voiture électrique, avec sa batterie lithium-ion « Made in China ».

Le but ultime n’est plus la création de richesses et d’emplois, la protection de notre culture et de nos valeurs, la réduction de la dette ou la réforme de l’Etat, mais de se situer, quoi qu’il en coûte, dans le camp du bien autoproclamé. Quitte à raconter absolument n’importe quoi. Ainsi, pour lutter contre le racisme et les discriminations systémiques qui rongeraient la France, le Président de la République proposait-il sur la chaîne américaine CBS de « déconstruire notre propre Histoire »…

Nous en sommes arrivés, sur le plan de la lâcheté politique, à un point de non-retour. Le 7 décembre 2020, le président Macron déclarait sans rire “je n’ai pas de problème à répéter le terme de violences policières, mais je le déconstruis ». L’autorité de l’État, par la volonté même de celui-ci, n’est plus acceptable. Information reçue 5 sur 5 par les casseurs qui narguent la police, pourrissent la vie des Français, et font les beaux jours des chaînes d’info continue : petites frappes de banlieue, casseurs de flics antifas, Gilets jaunes radicaux, activistes Black Blocs, Extinction Rébellion ou Greenpeace… Chacun l’a constaté pendant des mois à l’occasion des samedis jaunes : la police nationale doit se laisser caillasser, humilier, sans pouvoir répondre à la violence par la force, dont elle est pourtant le seul dépositaire légitime. Le chiffre de dix mille blessés par an dans les rangs des forces de l’ordre n’émeut plus grand monde au sommet de l’État. La « déconstruction » passe avant la défense inconditionnelle de l’autorité de l’État. En clair, mieux vaut sacrifier les centres-villes et les commerçants de Paris, Bordeaux, ou Nantes que de prêter le flanc aux critiques de Jérôme Rodriguez, de l’extrême gauche et des médias. Des illuminés peuvent tranquillement repeindre en vert des avions de ligne d’Air France sur les pistes de Roissy sans que personne ne bouge. L’autorité est sacrifiée dans le seul but de ne pas déplaire à une petite minorité bruyante. Les fauteurs de troubles se sentent plus à l’aise que jamais : ils n’ont rien de pire à craindre qu’une invitation chez Cyril Hanouna.

Aéroport Roissy Charles de Gaulle, le 5 mars 2021 © Alain JOCARD / AFP.
Zadisation de la France

Face à ce « changement de civilisation » imposé, la majorité silencieuse — qui ne casse rien, respecte la police, paye ses impôts— observe l’effondrement accéléré de la France sans en perdre une miette.  Ce projet présidentiel calamiteux aura créé les conditions d’un séisme politique : les sondages donnent pour la première fois Le Pen gagnante au deuxième tour face à n’importe quel candidat de gauche, et à deux doigts (deux attentats, deux manifs, deux mesures liberticides de plus…) de battre le président sortant. La majorité silencieuse à un message clair à faire passer : nous ne voulons pas de votre « monde d’après » ; la planète était déjà « great » avant vous ; nous ne sommes pas dupes du clientélisme de la gauche ; l’ensauvagement de la société n’est pas une invention de l’extrême droite ; nous ne voulons pas d’une zadisation de la France ; nous préférons la liberté d’expression à la cancel culture et au voile islamique ; nous aimons nos voitures thermiques et les avions tout en respectant la nature ; nous ne sommes ni racistes ni islamophobes ; et nous en avons plus que marre du climat insurrectionnel, de la violence et des incivilités qui pourrissent nos vies. Tellement marre que nous sommes prêts à voter Marine le Pen, dont tout le monde sait qu’elle est incompétente.

A lire aussi: David Lisnard: la culture sauvera les Français

Sauf surprise, le re-match Macron/Le Pen se profile. Pour des raisons différentes, la victoire de l’un ou de l’autre amplifierait le déclin de la France. Un deuxième mandat de Macron verrait se poursuivre ce projet écolo-woke délirant de « changement de civilisation » pour lequel, rappelons-le, personne n’a voté en 2017. Une victoire de Le Pen marquerait la victoire par défaut d’un populisme nationaliste, étriqué et réactionnaire, incapable de gérer les défis vertigineux du 21e siècle. Le Pen à l’Élysée se résumerait à  cinq ans d’une grève permanente qui achèverait un pays déjà bien mal en point.

Malade, complètement malade

La France est malade, fracturée de toute part, et économiquement à la dérive (le « quoi qu’il en coûte » de la Covidette s’élève à lui seul à 340 milliards d’euros). Le moral des Français est en berne, et la difficile sortie de crise sanitaire qui s’annonce ne manquera pas d’alimenter la gueule de bois et les tentations populistes. Après les Français, c’est le pays lui-même qui aura bientôt besoin d’un lit en réanimation.

Le duel Macron/Le Pen est-il inévitable ? Il existe un large espace politique, de la gauche républicaine et laïque jusqu’à la droite, pour un projet politique sérieux et ambitieux de sauvetage de la France. Un projet susceptible de rallier à lui une large majorité de Français. Reste à savoir si une personnalité charismatique, assumant des convictions majoritaires dans le pays — pro autorité de l’État, pro liberté, pro entreprise, pro science, pro laïcité, pro universalisme, pro écologie rationnelle — est en mesure de réaliser cet exploit dont la France a besoin pour sa survie.

 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 10:37
 
«On n’est pas à l’abri d’un nouveau
Viry-Chatillon» : les policiers de
l’Essonne craignent d’autres
attaques de jeunes

Alors que le verdict du procès en appel des treize accusés de l’attaque au cocktail Molotov est tombé à Paris ce samedi, des policiers estiment que leur sécurité s’est encore dégradée depuis 2016. L’Ile-de-France vient d’être touchée par un nouveau week-end de violences contre les forces de l’ordre.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
A Viry-Chatillon (Essonne), le 8 octobre 2016, quatre policiers ont été brûlés, pris à partie par des jeunes qui ont brisé les vitres de leurs véhicules et jeté des cocktails Molotov. AFP/Thomas Samson
A Viry-Chatillon (Essonne), le 8 octobre 2016, quatre policiers ont été brûlés, pris à partie par des jeunes qui ont brisé les vitres de leurs véhicules et jeté des cocktails Molotov. AFP/Thomas Samson 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 10:34
L’hélicoptère Ingenuity a réussi son
premier vol sur Mars

Pour la première fois dans l’Histoire, un engin motorisé a effectué un vol sur une autre planète.

La tension était palpable dans la salle de contrôle du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, en Californie, après une nuit d’attente. Et pour cause. Ce lundi, le groupe d’ingénieurs de la mission Mars 2020 avait pour ambition de faire voler un hélicoptère sur la planète Mars pour la première fois dans l’Histoire. Au petit matin, (peu avant 13 heures à Paris), le verdict est tombé : c’est mission accomplie pour l’hélicoptère Ingenuity, qui a réussi son premier vol de seulement quarante secondes sans encombres, a confirmé l’agence spatiale américaine.

« Ingenuity a réussi son premier vol - le premier vol d’un engin aérien motorisé sur une autre planète ! », a conclu la NASA après avoir reçu les premières images de l’opération, qui avait débuté lundi matin, à 3h30 du matin (9h30 à Paris). Pour preuve, les ingénieurs de l’agence ont affiché une première image transmise par l’hélicoptère lui-même. Sur le cliché en noir et blanc, on distingue l’ombre nette de l’engin, laissant supposer qu’il survole la surface de la planète rouge.

Les images de la sonde Perseverance, qui a filmé le vol événement à distance, ont confirmé les attentes des spécialistes de l’espace : elles montrent Ingenuity faire du surplace à environ trois mètres d’altitude, puis se poser sur la surface de Mars

« Nous pouvons maintenant dire que des humains ont fait voler un engin motorisé sur une autre planète ! », s’est enthousiasmée MiMi Aung, cheffe de projet de l’hélicoptère. Maintenant que le premier vol a été un succès, un second pourra avoir lieu dans les quatre jours à venir. Jusqu’à cinq vols de difficulté croissante sont prévus au total.

Un défi majeur relevé

Pour ce bref premier vol, le petit hélicoptère a effectué une opération sans danger, en s’élevant à la verticale jusqu’à atteindre trois mètres de hauteur. Une ascension, qui, selon les estimations de la Nasa, devait lui prendre six secondes. Il a ensuite fait du surplace pendant trente secondes, durant lesquelles il a pivoté sur lui-même dans la direction de l’astromobile Perseverance, avant de redescendre.

LIRE AUSSI > Perseverance : comment l’hélicoptère Ingenuity s’est préparé à marquer l’Histoire avec le premier vol sur Mars

 

Initialement prévu le 11 avril, le vol d’Ingenuity avait été retardé en raison d’un problème technique apparu lors du test de ses rotors. L’opération était un véritable défi, car l’air martien est d’une densité équivalente à seulement 1 % de celle de l’atmosphère terrestre. Or, c’est en poussant l’air en tournant que les hélices peuvent soulever du poids.

L’hélicoptère Ingenuity a réussi son premier vol sur Mars

Même si la gravité y est moindre que sur Terre, les équipes de la Nasa ont dû développer un engin ultra-léger (1,8 kg), dont les pales tournent bien plus vite qu’un hélicoptère standard, pour réussir. Avec ses quatre pieds et deux pales superposées (1,2 m de long), il ressemble davantage à un gros drone.

Demain, une fois ses batteries rechargées, Ingenuity doit transmettre une photo en couleur de l’horizon, prise par son autre appareil photo. La vidéo complète de son vol, tournée par le rover Perseverance, devrait arriver dans les jours prochains, et promet d’être spectaculaire, selon la Nasa. « Il y aura des surprises, et vous les apprendrez au même moment que nous, alors sortons tous le pop-corn ! », avait déjà prévenu Elsa Jensen, ingénieure responsable des caméras de l’engin. Après un mois de vols, l’expérience Ingenuity s’arrêtera pour laisser Perseverance se consacrer à sa tâche principale : chercher des traces de vie ancienne sur Mars.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 10:25
Sur la sécurité, Emmanuel Macron
lance une offensive à un an de
l’élection présidentielle

Lundi, dans une interview au « Figaro », suivie d’un déplacement à Montpellier, le président de la République a assumé une posture de fermeté, notamment en matière de lutte contre les stupéfiants.

Par

Publié aujourd’hui à 05h51, mis à jour à 12h16

 

Bains de foule improvisés avec des jeunes, échanges à bâtons rompus avec des habitants d’un quartier difficile, des policiers et des élus, quelques huées au passage de sa voiture aussi… Comme un air de campagne, déjà. A un an de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a lancé une nouvelle offensive sur la thématique régalienne, lundi 19 avril, en effectuant un déplacement à Montpellier axé sur la sécurité, couplé à un long entretien au Figaro sur le même sujet.

Le chef de l’Etat y défend son bilan en la matière et promet de tenir d’ici à la fin du quinquennat son objectif de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires – le nombre de recrues atteignant pour l’heure 6 214, selon les chiffres avancés par le chef de l’Etat lui-même. « Chaque Français verra plus de bleu sur le terrain en 2022 qu’en 2017. Ça rassure les gens, ça dissuade les délinquants », assure-t-il au quotidien, en disant se « battre pour le droit à la vie paisible ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Emmanuel Macron pose ses jalons sur la sécurité pour 2022

Déplorant « une forte augmentation des violences sur les personnes », le chef de l’Etat s’engage à lutter de manière vigoureuse contre la délinquance, en particulier les trafics de stupéfiants, désignés comme « la mère des batailles ». Il appelle à « les éradiquer par tous les moyens », afin de « faire reculer la délinquance partout ». Favorable au lancement d’un débat national sur la consommation de drogue, il prévient être contre « la dépénalisation généralisée ». Autre annonce : la création à Montpellier d’une « école de guerre avec de la formation continue » pour les policiers.

Pas question de se faire déborder sur sa droite

La posture de fermeté est assumée. En renforçant son flanc droit, l’ancien ministre de l’économie de François Hollande espère avant tout contrer l’angle d’attaque favori de ses principaux rivaux dans la course à l’Elysée – le candidat de droite Xavier Bertrand et celle d’extrême droite, Marine Le Pen – qui l’accusent de faire preuve de laxisme. Le premier dénonce l’« échec total » du locataire de l’Elysée

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 12:28
Revue Esprit
Vendredi 16 avril 2021
 

Changer d'État

N°473 - Avril 2021
 

Les difficultés rencontrées pendant la gestion de l’épidémie de Covid-19 ont remis en lumière le rapport paradoxal que la France entretient avec son État. Parce qu’il est censé décider de tout, il est le recours vers lequel tous se tournent en situation de crise, en même temps qu’il concentre l’essentiel des critiques. Au-delà de la crise sanitaire, la question se pose aujourd'hui d’un juste partage des responsabilités entre l’État et d’autres acteurs – les collectivités territoriales, les citoyens, les syndicats ou les entreprises – pour construire un horizon d’action commun.

Alors même que la pandémie marque le retour en grâce de l’action publique, comment changer concrètement la figure de l’État, pour apaiser sa relation avec la société et lui permettre de répondre aux aspirations contemporaines en matière d’écologie et de justice sociale ? C’est à cette question que s’attache ce dossier, coordonné par Lucile Schmid, avec les contributions de Loïc Blondiaux, Matthieu Febvre-Issaly, Antoine Gobin, Pauline Hot, Benjamin Huin-Morales, Christophe Prochasson, Johanna Rolland, Lucile Schmid et Sébastien Soriano.

À lire aussi dans ce numéro, une analyse des mauvaises querelles sur l'islamo-gauchisme à l'Université, un billet sur la fin de l'exception allemande, un appel à se souvenir de Srebrenica, le masculin d'Israël, la dictature selon Marjane Satrapi, une lecture de la poésie de Louise Glück, et plus encore ! 

 


Consulter le sommaire
 

Lien Twitter Lien Facebook Lien Instagram Lien Youtube

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 12:07
Décès d’Eric Raoult, ancien ministre sous Jacques Chirac : «Il est mort d’avoir été trahi»

Eric Raoult, ministre deux fois pendant le premier mandat de Jacques Chirac, avait été député et maire du Raincy (Seine-Saint-Denis). Il est décédé ce vendredi à l’âge de 65 ans. Ses proches pleurent un homme dont la carrière n’a pas été un long fleuve tranquille.

Eric Raoult n'était plus élu depuis 2014. LP/Sébastien Thomas
Eric Raoult n'était plus élu depuis 2014. LP/Sébastien Thomas 
 
 
 
 
 
 
 

« C’est la fin d’une époque, la mienne ». La mort d’Eric Raoult laisse Philippe Dallier, le patron des républicains de Seine-Saint-Denis, sous le choc, et il ne s’en cache pas. Ancien ministre, député et maire, Eric Raoult est décédé ce vendredi à l’âge de 65 ans. L’information, tweetée par l’eurodéputé RN et ex-LR Thierry Mariani, nous a été confirmée par son épouse et l’actuel maire (SE) du Raincy, Jean-Michel Genestier. Maire du Raincy (Seine-Saint-Denis) entre 1995 et 2014, également député de Seine-Saint-Denis durant plus d’une vingtaine d’années, Eric Raoult avait exercé la charge de ministre sous le mandat de Jacques Chirac. Il avait hérité du portefeuille de l’Intégration et de la lutte contre l’exclusion du 18 mai au 7 novembre 1995, avant d’être nommé ministre délégué à la Ville et à l’Intégration de cette date au 2 juin 1997.

Sa défaite contre Jean-Michel Genestier en 2014, soutenu par certains de ses anciens adjoints, l’avait profondément blessé. Son épouse également. « Je suis sous le choc, nous confie-t-elle ce vendredi. C’est une immense tristesse, une immense douleur. Je perds l’homme de ma vie, un très grand humaniste, un homme de droit et de valeur. » En proie à des problèmes de santé, Eric Raoult s’était tout de même présenté aux dernières municipales, en vain.

« Son état s’est aggravé subitement ce matin, explique sa femme. Il n’est pas mort du Covid, mais de ses soucis de santé. Son cœur a lâché, d’épuisement. Il est mort d’avoir été trahi, d’avoir été mis de côté par tous ceux qu’il avait mis en selle, puis qui ne l’ont pas aidé. J’ai été la seule derrière lui. »

Eric Raoult aura incarné pendant des décennies la droite dans un département, la Seine-Saint-Denis, longtemps emblématique de la banlieue rouge. « Hier, il m’a envoyé un SMS pour me féliciter de ma réélection à la tête de la fédération LR de Seine-Saint-Denis, raconte Philippe Dallier. Il m’a même écrit Je suis de retour, car il venait de remporter l’élection du 12e comité de circonscription au sein du parti. Apprendre sa mort, ça m’a filé un grand coup. »

Leur relation n’a pourtant pas été un long fleuve tranquille.

« Je lui dois beaucoup »

« On a eu nos différends politiques mais je lui dois beaucoup. C’est lui qui m’a mis le pied à l’étrier en imposant ma candidature aux municipales des Pavillons-sous-Bois, en 1995. Grâce à lui, je suis devenu maire à l’âge de 32 ans et à l’époque ce n’était pas bien vu. »

Dallier salue aussi le militant qui a su gravir les marches une à une. « Eric Raoult c’est d’abord l’exemple d’un parcours de militant gaulliste. Il a commencé au lycée et il est devenu ministre délégué à la ville en 1995. C’est l’époque où on a commencé les grands programmes de transformation de la ville », raconte-t-il avant d’ajouter, déjà nostalgique : « Je le dis en rigolant mais ça sent la retraite. Avec sa mort c’est en tout cas, une page de la vie politique du département qui se tourne. »

Newsletter Politique
Nos analyses et indiscrétions sur le pouvoir
Toutes les newsletters

Autre cador de la droite, Jean-Christophe Lagarde, député de Drancy et président de l’UDI, reconnaît « une vraie tristesse » en apprenant appris la nouvelle. « C’est quelqu’un que j’ai connu quand j’avais 18 ans. C’était un vrai patron dans sa famille politique dans le département, aux côtés de Robert Pandraud (NDLR : ancien ministre de la Sécurité de 1986 à 1988 et député (RPR) de la 8e circonscription de la Seine-Saint-Denis de 1988 à 2007). Pandraud était le sage, et Raoult le moteur, dans des années où c’était très difficile. Il combattait les communistes avec fougue, parfois avec rugosité. »

« Derrière le bulldozer, il y avait un cœur d’or »

Entre les deux hommes non plus, tout n’a pas toujours été facile. « Il était RPR, j’étais UDF, on était parfois en rivalité et on s’est parfois accroché. Et puis en 1998, j’étais n° 2 de sa liste aux Régionales et nous avons appris à nous connaître. Et j’ai découvert homme profondément gentil. Il y avait un énorme contraste entre la rugosité de son combat politique et sa gentillesse humaine très réelle. Derrière le bulldozer, il y avait un vrai cœur d’or. »

Lagarde loue aussi son action au ministère de la ville. « Quand il a été ministre, c’est la première fois qu’on a réalisé une cartographie de la politique de la ville en Seine-Saint-Denis et il a rendu un grand service au département à ce moment-là, car Bercy, comme toujours, voulait limiter les endroits où l’on pouvait donner plus d’argent et plus de moyens pour des quartiers en difficulté. »

Selon l’ancien maire de Drancy, malgré les épreuves, malgré une santé parfois défaillante et les défaites politiques, Eric Raoult n’avait pas perdu sa fougue. « La dernière fois que je l’ai vu, c’était pour le dépôt des listes aux Sénatoriales à la préfecture (NDLR : en 2017). Il avait déjà eu des accidents de santé à répétition, des handicaps lourds. Ce jour-là, il était en fauteuil et la passion politique était encore là. »

Un « grand maire » qui « ne faisait pas de cadeaux »

Dans sa ville du Raincy, Jean-Michel Genestier, le maire, estime que la mort d’Eric Raoult est « une triste nouvelle pour la population. Une partie est très attachée à ce qui a pu être fait. Je pense à la médiathèque extrêmement moderne, je pense à l’espace polyvalent Raymond-Mège, qui permettait de s’adapter aux besoins de nombreuses associations. Ce n’était pas forcément un grand bâtisseur mais il avait le sens de l’autre, à sa manière. Il savait prendre des décisions, quelquefois avec une certaine brutalité, qui n’étaient pas comprises tout de suite. »

Pierre-Marie Salle (LR), conseiller municipal d’opposition au Raincy qui avait fusionné sa liste avec celle d’Eric Raoult au 2e tour des élections municipales de 2020, salue, lui, « un grand maire du Raincy ». « J’ai commencé la politique en Seine-Saint-Denis avec lui. J’ai été son adjoint pendant 19 ans » confie avec émotion Pierre-Marie Salle, qui considère Eric Raoult comme « un des grands patrons » qui aura marqué le département. « C’était quelqu’un qui avait de grandes qualités mais aussi quelques défauts. Il était intelligent, généreux, pas rancunier mais il pouvait être aussi brutal en politique. Il ne faisait pas de cadeau. »

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
16 avril 2021 5 16 /04 /avril /2021 13:43
Bagnolet : l’opposition prête à démissionner en bloc pour provoquer de nouvelles élections

Les huit élus d’opposition ont proposé de démissionner ce mercredi soir en conseil municipal et incité une partie de la majorité à faire de même afin de provoquer de nouvelles élections. Une proposition faite en réaction aux affaires qui ont marqué la commune ces derniers mois.

Bagnolet, ce mercredi soir. Les huit élus d'opposition ont menacé de poser leurs démissions pour provoquer de nouvelles élections. DR
Bagnolet, ce mercredi soir. Les huit élus d'opposition ont menacé de poser leurs démissions pour provoquer de nouvelles élections. DR 
 
 
 
 
 
 
 

C’est un pari osé qu’ont mis en avant ce mercredi soir l’ensemble des élus d’opposition de Bagnolet lors du conseil municipal, diffusé en direct sur le site Internet de la ville. Alors qu’ils devaient participer au vote du budget primitif, les élus de la liste « Ensemble pour Bagnolet » ont décidé de quitter la salle après avoir interpellé les différents présidents de groupes du conseil, les encourageant à démissionner afin de provoquer de nouvelles élections.

Une réaction aux trois affaires judiciaires survenues ces dernières semaines touchant des agents municipaux et même un élu de la commune, accusé d’avoir promis des logements sociaux à deux femmes en échange d’argent, et qui a depuis démissionné. « Nous vivons un moment politique d’une gravité absolument inédite. En moins d’un mois, la presse a dévoilé trois affaires qui impliquent la ville, a fustigé l’élue d’opposition Angéline Desbordes-Silly. Durant la campagne nous avions tous mis au cœur de nos programmes la lutte contre la corruption. Moins d’un an après, la situation n’a jamais été aussi grave. » L’élue, qui a reproché au maire Tony Di Martino (PS) de minimiser la situation, l’a appelé à démissionner estimant qu’il avait une « responsabilité personnelle » dans ces affaires.

LIRE AUSSI >Bagnolet : des agents municipaux détournent 20 000 euros de chèques destinés aux enfants

Des accusations qu’a vivement réfutées l’édile. « En tant que maire j’ai une responsabilité pour faire en sorte que ces faits, qui ne sont pas liés entre eux, ne se reproduisent pas. Je ne les ai jamais minimisés. Au contraire, notre majorité a pleinement conscience que cela nuit à l’image de notre commune. ».

Au moins cinq élus à convaincre

À défaut d’obtenir sa démission, les 8 élus d’opposition — dont seulement 4 étaient présents à cause des jauges mises en place par le protocole sanitaire — ont menacé de remettre leur démission. « Nous pensons que l’heure est venue de retourner devant les électeurs », a martelé l’élue d’opposition Raquel Garrido (LFI).

Pour provoquer des élections anticipées, il faudrait qu’un tiers des élus du conseil municipal démissionne comme cela avait été le cas à Villemomble en septembre 2018, où 17 maires adjoints et conseillers municipaux de la majorité avaient quitté leurs postes. Bagnolet comptant 39 élus, il faudrait qu’au moins 13 d’entre eux claquent la porte. Soit les huit élus d’opposition, plus cinq de la majorité. « En réalité, il en faudrait plus, car ils peuvent être remplacés », rappelle Raquel Garrido, qui a demandé une suspension de séance pour que son groupe puisse discuter avec les trois présidents de groupes de la majorité de cette éventualité.

Une proposition balayée par Olivier Taravella, premier maire adjoint (PS) et président de groupe, qui a rappelé qu’il fallait « dissocier » les auteurs de ces affaires de la municipalité. Si cet élu était parti dès le premier tour avec Tony Di Martino, ce n’était pas le cas d’Edouard Denouel, désormais troisième adjoint, qui avait sa propre liste. Mais l’union semble toujours de mise. Lors du conseil, il est intervenu pour rappeler que ces affaires étaient entre les mains de la justice et que les individus impliqués bénéficiaient de la présomption d’innocence.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
16 avril 2021 5 16 /04 /avril /2021 13:33
Sonia Mabrouk, réac aux dents blanches

Elle publie “Insoumission française”. Cela n’a pas grand chose à voir avec Mélenchon!

 
 
 

Sans que son large sourire ne quitte jamais son visage, la journaliste Sonia Mabrouk rend coup pour coup aux « déconstructeurs » souhaitant réduire à néant l’identité française. Son nouvel essai, Insoumission française1, est à mettre entre les mains de tous ceux que la situation du pays préoccupe.

Dans Insoumission française, Sonia Mabrouk met en lumière les menaces planant au-dessus de la France. Sans ambages, elle y dresse des portraits de ces “déconstructeurs” qui occupent quotidiennement les colonnes de Causeur. Elle se permet même d’apporter une proposition de solution globale à nos maux. Cela nous change.

Après un roman sur les lionceaux de Daesh qui frôlait l’autofiction(2) et un premier essai politique(3), la journaliste Sonia Mabrouk est de retour en librairie. Ces dernières années, c’est la journaliste qui monte. Depuis la rentrée, elle anime l’interview politique de 8 heures sur Europe 1. Elle s’est fait remarquer par son bon sens et sa ténacité. Trois hautes figures du gauchisme contemporain, habituellement accueillies à bras ouverts dans les autres médias, peuvent témoigner du mauvais quart d’heure qu’ils ont passé : Alice Coffin, le député du Val d’Oise Aurélien Taché, ou dernièrement la patronne de l’Unef Mélanie Luce. 

Alors, Sonia Mabrouk aurait-elle tourné réac ? Preuve accablante supplémentaire, celle qui n’a pas franchement un physique de radio a également été repérée par Cnews. Entre 12h et 14h, elle y fait le bonheur des téléspectateurs friands des débats droitiers de la chaîne info de Vincent Bolloré. 

Un panorama très complet des déconstructeurs

L’essai Insoumission française, qui sort aujourd’hui, apporte une preuve supplémentaire – pour ceux qui en ont besoin – que Mabrouk essaie de résister à la tyrannie de l’actualité qu’elle est obligée de subir dans les studios de la télé et la radio. À l’exception du coronavirus, le livre est un panorama des grands sujets qui agitent ses plateaux et notre société ces dernières années. Mabrouk taille un costard bien serré aux militants anti-police, aux antiracistes 2.0, aux néoféministes primaires, aux fous du genre, à ceux qu’elle qualifie de “forcenés du multiculturalisme” et aux islamo-compatibles…

A lire aussi, Elisabeth Lévy: 100 000 morts et moi, et moi, et moi

Le premier chapitre est consacré à l’antiracisme dévoyé. “Si vous n’y adhérez pas, si vous ne vous soumettez pas à ses injonctions, vous êtes de facto catal

 
 
 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive