Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 07:51
Hausse de 10% de salaire net : pourquoi et comment ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aujourd’hui, le travail ne paye pas assez. Le travail doit payer plus que l’assistanat et que l’économie souterraine, c’est une question de dignité, de justice mais aussi d’efficacité économique. Nous avons 6 millions de chômeurs et pourtant les entreprises n’ont jamais ressenti autant de mal à embaucher.

 

 

 

Notre objectif doit être d’augmenter dans les 5 ans le salaire net de 10%, hors inflation bien entendu, pour la majorité des Français. Cela devra se négocier année après année dans le cadre de conférences salariales nationales.

 

 

 

Ce sont les entreprises qui paient les salaires et elles savent, dans cette période les pénuries de main d’œuvre se multiplient, qu’elles doivent faire un effort. L’Etat dispose de leviers puissants pour les y inciter, dans une logique de donnant/donnant, qu’il s’agisse de la baisse des cotisations familiales patronales, des allègements de charges dits Fillon sur les bas salaires, de la baisse des impôts de production ou de la nécessaire flexibilisation du temps de travail pour permettre de travailler plus.

 

 

 

Mais, l’Etat a aussi des leviers directs que je n’hésiterai pas à employer. Jusqu’à 2,2 SMIC, les salariés acquittent 6,9% de cotisation vieillesse sur leur salaire brut (8,3% de leur salaire net) : ces cotisations pourraient être prises progressivement en charge par l’Etat à l’issue des discussions annuelles, conduisant mécaniquement à une hausse du salaire net.

 

 

 

Ma priorité économique est une baisse des cotisations sociales qui profitera clairement aux Français qui travaillent. Au total, le supplément de revenu pour les salariés serait financé pour un tiers par des économies sur les dépenses publiques et la lutte contre la fraude, pour un tiers par des redéploiements de recettes fiscales et pour un tiers par les entreprises dans le cadre d’un donnant/donnant.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 07:50
Handicap : un combat pour la
dignité ! - Tribune de Valérie
Pécresse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

J’ai la fierté d’appartenir à une famille politique, la droite et le centre, qui a su mobiliser l’action publique pour les personnes en situation de handicap : en 1975, avec Valéry Giscard d’Estaing et Simone Veil, et trente ans plus tard avec Jacques Chirac qui avait fait de cette exigence morale un des trois chantiers de son quinquennat. Ces grandes lois ont apporté des progrès majeurs.

 
 
 

Mais des situations d’inégalités et de discriminations persistent auxquelles je ne peux me résoudre. Ma conviction, c’est qu’il faut arrêter de parler d’inclusion à longueur de discours, mais qu’il faut la faire !

 
 
 

À l’école, en entreprise

 
 
 

Cela commence au plus jeune âge. L’accès à l’école reste un mirage pour de nombreux enfants handicapés. Je veux que la scolarisation en milieu ordinaire soit mise en œuvre jusqu’à la fin du collège, à chaque fois que c’est possible. Les enfants qui ont des besoins spécifiques doivent pouvoir être accompagnés par des personnes formées et valorisées. Encore aujourd’hui, des milliers de compatriotes n’ont trop souvent d’autres choix que d’envoyer leurs enfants en Belgique. Les institutions d’éducation spécialisée doivent être en France davantage soutenues et leurs personnels beaucoup mieux considérés.

 
 
 

L’inclusion réelle passe ensuite pour ceux qui le peuvent par l’accès à la vie professionnelle. Les dispositifs de formation doivent leur être largement ouverts. En entreprise, je donnerai comme je l’ai fait en Île-de- France, un grand coup d’accélérateur : il y a trop d’entreprises ou même d’associations qui s’exonèrent de leurs obligations d’emploi de 6 % de personnes handicapées en payant simplement une taxe.

 
 
 

Une obligation de résultats

 
 
 

Celles des personnes en situation de handicap qui doivent vivre dans des institutions doivent trouver les structures adaptées facilement. L’enfer bureaucratique de notre pays a terriblement compliqué le fonctionnement des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Le mille- feuille territorial et les procédures ont encore compliqué le « parcours du combattant » que décrivent toutes les familles concernées. Il faut radicalement simplifier ! Alléger les normes qui pèsent sur la création de structures et services innovants. Harmoniser les politiques de reconnaissance et de compensation du handicap qui varient dans le pays et parfois au sein d’une même région. L’État doit avoir une obligation de résultats et proposer un véritable accompagnement des familles et des personnes jusqu’à l’effectivité de leurs droits.

 
 
 

Les associations gestionnaires ont également besoin d’être soutenues. Elles tirent depuis plusieurs mois le signal d’alarme concernant la pérennité de leurs structures. Leurs difficultés de recrutement sont de plus en plus inquiétantes. Les métiers de l’accompagnement spécialisé ont besoin d’être plus attractifs et il est juste qu’ils bénéficient pleinement des avancées du Ségur de la santé dont ils ont été parmi les oubliés.

 
 
 

Sans action rapide, des milliers de familles se retrouveront à nouveau sans solution alors qu’elles sont confrontées à l’autisme, au polyhandicap, au handicap psychique, au vieillissement des personnes en situation de handicap mental ou encore à la myriade des handicaps invisibles.

 
 
 

Le pays tout entier doit se réinterroger

 
 
 

Enfin, véritable combat pour la dignité et l’émancipation, on ne peut plus tolérer qu’on cal‐ cule l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) en tenant compte des revenus du conjoint. Cette demande, dé‐ fendue par les personnes concernées et leurs associations représentatives, se heurte à un refus obstiné et incompréhensible de la part d’Emmanuel Macron et de son gouvernement.

 
 
 

Il est pourtant évident que cette allocation n’est pas un revenu minimum comme les autres. On ne peut laisser maintenir les personnes en situation de handicap, et notamment les femmes, dans un état de dépendance financière humiliante vis-à-vis de leur conjoint.

 
 
 

Au-delà de tous ces défis, je veux lutter contre la résignation et remettre de l’espérance dans la vie des familles qui s’épuisent et perdent confiance. À leurs côtés, fraternellement, notre pays tout entier doit se réinterroger sur la façon dont il accueille, considère et accompagne la fragilité, la différence, la dépendance. L’accessibilité concrète, physique ou virtuelle, à tous les services doit être pensée par chacun. Quand il parlait de handicap, le président Chirac insistait sur le fait que répondre à cette exigence fondamentale d’égalité des droits et des chances était l’honneur, mais devait être aussi l’ambition de notre République. J’ai cette ambition.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 07:36
Au Maroc et en Tunisie, l’islam
politique subit de sévères
déconvenues

Au Maghreb, le piège de la « normalisation » s’est refermé sur ces formations, après une décennie de participation au pouvoir.

Par

Publié hier à 05h40, mis à jour hier à 20h43

Fin de cycle pour l’islam politique au Maghreb ? La formule commence à faire florès au vu de la double infortune subie cet été par Ennahda, en Tunisie, et par le Parti de la justice et du développement (PJD), au Maroc, deux formations issues de la matrice islamiste qui avaient intégré, depuis 2011, les exécutifs de leur pays. Des vents mauvais se lèvent sur ce segment du champ politique d’Afrique du Nord après une décennie de participation au pouvoir.

En Tunisie, le président Kaïs Saïed, invoquant un « péril imminent » mais non déterminé, a décrété le 25 juillet l’état d’exception, a révoqué le premier ministre Hichem Mechichi et suspendu le Parlement, ruinant de facto les positions de pouvoir d’Ennahda, premier parti à l’Assemblée, et à ce titre pivot de la coalition gouvernementale.

 Lire aussi Kaïs Saïed, l’atypique président tunisien, en lutte contre « les élites politiques »

Au Maroc, le PJD, qui détenait la tête de l’exécutif, sous l’étroite surveillance du roi, a essuyé de son côté une retentissante déroute électorale au scrutin législatif du 8 septembre, son capital de sièges à la Chambre des représentants s’effondrant de 125 à treize. « On se doutait que le PJD perdrait son “électorat-calcaire” mais on pensait que son “électorat-granit” résisterait mieux », souligne la politologue marocaine Mounia Bennani-Chraïbi, professeure de sciences politiques à l’université de Lausanne. Or cela n’a pas été le cas.

On pourrait y ajouter la déconvenue subie, le 12 juin, en Algérie, par le Mouvement de la société pour la paix (MSP), autre formation issue de la mouvance des Frères musulmans, et qui a échoué à entrer au gouvernement, bien qu’elle soit arrivée en seconde position au scrutin législatif.

Défiance de l’électorat

L’islam politique institutionnel, qui avait pris ses distances avec le djihadisme révolutionnaire pour tenter de s’insérer dans l’Etat – par l’exercice électoral ou la cooptation par le régime en place – est à l’évidence sur la défensive. Il a cessé d’être la force ascendante dopée par la puissante vague des « printemps arabes » de 2011. Il bute désormais sur un double obstacle : la défiance de l’électorat conjuguée au regain d’animosité de l’« Etat profond ». C’est l’heure du reflux. Est-il irréversible ?

Ces trois revers sont de nature différente. En Tunisie, l’affront anti-Ennahda ne tient nullement du désaveu des urnes, comme c’est le cas au Maroc, puisqu’il procède d’un régime d’exception décrété unilatéralement par le président Kaïs Saïed, que certains constitutionnalistes ont qualifié de « coup d’Etat ». En Algérie, les islamistes du MSP ne sont victimes d’aucune éviction puisqu’ils avaient déjà quitté d’eux-mêmes le pouvoir en 2012, après y avoir été associés sans discontinuer depuis 1996.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 06:24
À Romainville, les légumes cultivés localement font un carton
La vente des légumes cultivés dans les deux serres verticales de la Cité maraîchère a commencé cet été. La production s'est écoulée en quelques minutes lors des premières distributions, réalisées sans publicité.

● Améliorer l’alimentation dans les quartiers populaires. La production a débuté au printemps dans les deux serres verticales érigées dans le quartier Marcel-Cachin, pour un coût de 9 millions d’euros. Hérité de l’ancienne maire (divers gauche) Corinne Valls, ce projet, dont le montant a régulièrement été critiqué, se veut une réponse pour améliorer l’alimentation des habitants des quartiers populaires. 

● Des prix attractifs. Quatre tarifs sont proposés, en fonction du quotient familial, et une carte est attribuée à chaque client. 142 habitants ont déjà la leur. «Notre objectif, c’est la mixité, c’est d’être accessible à tous les habitants», explique Yuna Conan, la directrice de la maraîchère. Ce mercredi-là, le kilo de tomates varie d’1 à 4 euros ; le poivron à l’unité, de 20 à 80 centimes. La vente a lieu le mercredi, de 17 heures à 19 heures.
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 09:04
 
Canada: les épuratrices de livres n’assument plus leur autodafé
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau et sa famille en visite en Inde, en 2018 © Ajit Solanki/AP/SIPA Numéro de reportage : AP22168313_000001
Comment je n’ai pas interviewé Suzy Kies

L’indignation qui vient de frapper l’hexagone à la suite des révélations de Radio Canada est salutaire. Comme le soulignait Mathieu Bock-Côté, la France résiste encore au « woke ». En apprenant que 5000 ouvrages pour la jeunesse ont été sciemment brûlés « dans un but éducatif », difficile de ne pas songer aux autodafés de l’Inquisition, aux livres brûlés car contraires à l’esprit nazi, aux dizaines de milliers d’ouvrages partis en fumée sous le premier règne des talibans ou, plus récemment, aux 2000 livres brûlés à Mossoul par l’État islamique. L’autodafé canadien, lui, émane du Conseil scolaire catholique Providence, lequel regroupe trente écoles francophones dans le Sud-Ouest de l’Ontario. Les faits remontent à 2019. À l’époque, le média québécois Nzwamba accorda un entretien à Suzy Kies. Autoproclamée « gardienne du savoir », elle y est présentée comme l’instigatrice du projet d’épuration d’une trentaine de bibliothèques scolaires. 

« Au total, il semble que près de 30 000 livres aient été identifiés par le Conseil scolaire Providence comme endommageants pour les jeunes autochtones, mais aussi pour les relations entre les autochtones et les allochtones. On a essayé de trouver une façon de changer ce négatif-là en positif. On a pensé à cette idée de brûler les livres pour prendre les cendres puis les utiliser comme de l’engrais pour les arbres à planter dans les cours d’école », déroula Suzy Kies. Avant de souligner qu’« en prenant les livres, en les brûlant, on les réduit aux éléments nutritifs. On prend l’arbre utilisé pour faire le livre, on le retourne à la Terre mère puis on donne la vie à un autre arbre ». « Donc c’est vraiment quelque chose de positif », opina le journaliste. « Oui, c’est une purification par la flamme des intentions négatives puisqu’on les change avec ce processus-là dans des intentions positives », expliqua-t-elle.

Montaigne préconisait de frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui pour avoir une tête bien faite. Par extension, j’estime qu’il est nécessaire de confronter sa vision du monde à celle d’autrui pour faire avancer le débat. J’ai donc souhaité frotter ma cervelle à celle de Suzy Kies. Bien qu’elle ait répondu à mon courriel dans les cinq minutes, il faut le souligner, elle n’a pas répondu à ma proposition de discussion par téléphone. En revanche, elle a écrit cela : « Ce n’était pas ma décision [de brûler les livres]. En effet, le Conseil Providence a brûlé 30 livres en juin 2019. J’ai été introduite à la conseillère pédagogique du Conseil en octobre 2019 et j’ai commencé à faire des ateliers pour le Conseil en 2020. Malheureusement, Thomas Gerbet a décidé de ne pas inclure ces faits dans son reportage même s’il était au courant. Je vous prie donc de diriger vos commentaires aux personnes responsables, soit les superviseurs du Conseil Scolaire Catholique Providence ». Ce n’est pas ce qu’elle dit lors de l’entretien deux ans auparavant.

A lire aussi, Sophie Flamand: Tu voulais lire cette bédé, gamin? Tintin!

J’ai néanmoins suivi ses conseils, j’ai contacté le fameux Conseil Scolaire Catholique Providence. En guise de réponse à ma proposition de discussion, ce dernier, en la personne de Lyne Cossette, nous a transmis un copier-coller du communiqué qu’elle envoie à tous les médias (et dont nous restituons ici l’intégralité) :

« Bonjour, nous avons appris ce matin, par le biais d’un article de Radio-Canada, qu’il y aurait des doutes quant à la descendance de Suzy Kies, la gardienne du savoir qui travaillait sur le projet de refonte de bibliothèques Redonnons à Mère Terre. Nous sommes profondément troublés et inquiets par ses affirmations. Le Csc Providence croyait fermement les affirmations de Suzy Kies lorsqu’elle se disait être autochtone de la Confédération des Wbanakis et du clan de la Tortue. Nous avions la sincère certitude que Suzy Kies était de descendance autochtone. Nous lui avions d’ailleurs demandé et elle nous avait confirmé que oui. Nous nous étions fiés à sa parole. Elle nous fut recommandée par d’autres leaders en éducation autochtone, et étant donné son implication dans plusieurs autres conseils scolaires, nous avions confiance en elle. Nous pensions que son expérience saurait nous guider dans nos initiatives de réconciliation. Nous avons le regret de ne pas avoir fait des recherches plus approfondies à son sujet. Ces révélations nous poussent à entreprendre une nouvelle réflexion sur notre processus de refonte. En ce sens, nous mettons sous révision notre processus et mettons sur pause l’ensemble du projet Redonnons à Mère Terre. […] Nous vous remercions pour votre compréhension ». 

Au-delà d’une prose pour le moins distrayante, nous pouvons constater que Lyne Cossette ne répond même pas sur le fond, qui portait sur le fait de brûler des livres. Nous constatons aussi qu’aucune des deux sœurs de brasier n’est prête à faire face à l’indignation suscitée par les révélations de Radio Canada, chacune se renvoyant la responsabilité de l’autodafé. En attendant une grande « initiative de réconciliation », espérons qu’elles daignent désormais se soucier un peu de la vérité historique. Au vu de leurs réponses, elles semblent plutôt portées sur le révisionnisme historique. Si tel n’est pas le cas, il n’est pas trop tard pour accepter le débat.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 08:57
L’immigration rend le journal Le Monde très nerveux

mardi 7 septembre 2021, par Jean-Philippe Delsol

Comme d’autres journaux, Le Monde s’est fait l’écho, dans son édition du 2 septembre, du rapport explosif du Comité national suédois de prévention du crime qui a analysé les statistiques de la criminalité entre 2007 et 2018 en fonction de l’origine des suspects. Les conclusions montrent sans appel que la criminalité est beaucoup plus forte chez les immigrés de 1ère ou 2ème génération que chez les autochtones. Et cette surreprésentation progresse : les personnes nées à l’étranger comptaient pour 29,8% des suspects en 2018 contre 23,6% onze ans auparavant.

En France, on sait qu’une telle surreprésentation existe aussi, constatée notamment au travers du recensement de la nationalité des personnes en détention. Mais l’interdiction de statistiques ethniques complique l’analyse. Ce qui est idiot car pour combattre des difficultés, il vaut mieux disposer de toutes les informations nécessaires à leur sujet.

Quoiqu’il en soit, le plus amusant, si ce n’était pas plus regrettable encore, est que le journal Le Monde qui avait publié cet article sur deux longues colonnes a dû recevoir tant de critiques de son lectorat qu’il a retiré l’article de son site internet sur lequel il est encore possible de lire tous les articles du 2 septembre sauf celui-ci. Une belle démonstration de l’ouverture de ce quotidien du soir qui prône l’objectivité et la transparence mais ne les pratiquent pas !

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 08:41
 
Revue Esprit
Vendredi 10 septembre 2021
 
Un procès contre la haine

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s’est ouvert cette semaine et, comme d’autres procès historiques avant lui, il met à l’épreuve nos conceptions du droit et de la justice. Alors que quatre années d’instruction ont permis de faire la lumière sur l’essentiel des faits, que peut-on attendre des neufs mois qui s’ouvrent ?

Dans un dossier de 2007 intitulé « Le procès : la justice mise à l’épreuve », Antoine Garapon rappelait la spécificité du procès comme événement : « C’est la rencontre, médiatisée par des formes particulières, de plusieurs personnes auxquelles sont reconnues l’imputation de leurs actes et la capacité de se justifier par des récits. » 

Or ces premiers jours d'audience nous font déjà ressentir l’ébranlement singulier que la violence terroriste fait subir à l’ordre social et juridique. Car le geste terroriste est un crime incommensurable, dont la disproportion interdit la possibilité même d’une réparation. De plus, en inscrivant leur geste dans la perspective d’un au-delà qui le justifie, les terroristes déjouent la dialectique de la responsabilité et de la peine ici et maintenant, sur laquelle repose notre réaction collective à la violence.

Reste l’élaboration et la confrontation des récits, fonction du procès nécessaire à défaut d’être suffisante pour les victimes. Si elle permet de dépasser l’émiettement des souffrances individuelles, elle ne perce jamais tout à fait l’énigme qui demeure au cœur de tout procès. Mais elle reste le meilleur moyen qu’ont trouvé les sociétés démocratiques pour déjouer le piège de la haine et rouvrir l'avenir.

La rédaction

 

alt
La perspective du procès de Salah Abdeslam

Antoine Garapon, mai 2016 > Lire

Au printemps 2016, après l’arrestation de Salah Abdeslam, Antoine Garapon s’interrogeait sur ce que l’on pouvait attendre de son procès à venir. Au-delà de l’éclairage des faits et de la possibilité pour les familles de regarder l’accusé en face, un tel procès pose la question du sens de la peine dans les sociétés démocratiques.

 

alt
Après les attentats, la saine colère des victimes

Denis Salas, mars-avril 2016  > Lire

La violence terroriste désarticule la symbolique de l’État pénal, où le corps politique transcende ceux des individus blessés. En déployant une réponse guerrière ou policière, l’État ne permet pas aux institutions de reconstruire l’ordre social subverti, ni de répondre à la demande de justice des victimes. Ces dernières cherchent « moins vengeance que récit » pour retrouver leur dignité.

 

alt
Terreur et vengeance. Une immense demande de reconnaissance

Marcel Hénaff, mai 2016  > Lire

Qu’ils prétendent « venger le Prophète » ou faire justice au peuple syrien, les terroristes islamistes inscrivent leurs actes dans une logique de réplique. Mais cette « vengeance » est en fait le prix exorbitant d’une demande pervertie de reconnaissance. Car massacrer au hasard pour punir et terroriser revient au contraire à nier tout rapport de reconnaissance et de respect.

 

alt
Le jeune Ahmed, un djihadisme de proximité

Entretien avec Jean-Pierre et Luc Dardenne, juillet-aout 2019 > Lire

Comment sort-on du désir de tuer ? Affrontant sans faux-semblant la radicalisation, Le jeune Ahmed réalise le magnifique portrait d’un enfant de l’Europe après les attentats de 2015. Le film guette aussi l’espoir qui naît, dans nos institutions démocratiques, de personnalités d’aidants : des juges, des enseignants, des médecins, des éducateurs, auxquels il rend hommage.

 

 

Copyright © 2021 Revue Esprit, All rights reserved.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 08:38
Avec les « progressistes », les autodafés sont de retour

vendredi 10 septembre 2021, par Aymeric Belaud

Au Canada, les autodafés sont de retour. Une grande « épuration littéraire » a eu lieu dans les bibliothèques d’un groupe scolaire catholique francophone en Ontario. 5 000 livres destinés aux enfants évoquant les autochtones canadiens ont été détruits. Des livres ou des bandes dessinées comme Tintin ou Astérix ont soit été enterrés, soit brûlés dans des « cérémonies de purification par la flamme », tout cela dans un but éducatif. Ils auraient simplement pu être retirés des bibliothèques, bien que cela aurait été aussi très contestable.

La « gardienne du savoir » (autoproclamée ?) autochtone Suzy Kies justifie cette action par le fait que ces livres véhiculent des stéréotypes sur les autochtones et sont dangereux pour la communauté. C’était également la raison invoquée par Adolf Hitler en 1933 qui voulait agir contre l’esprit non allemand, mettant en danger la communauté aryenne… La « gardienne du savoir » va même plus loin en affirmant qu’un livre sur les autochtones ne peut pas être écrit par un non autochtone. En suivant cette logique, un blanc ne peut pas écrire sur la traite négrière, un Asiatique ne peut parler de l’Union européenne, un non-juif ne pourrait pas expliquer la Shoah.

Comme le rappelle Ariane Régnier, présidente de l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires, « c’est sain d’avoir toutes sortes de livres dans le milieu scolaire, même des livres qui peuvent susciter des malaises ». Pour se construire, un individu doit se confronter à toute sorte de contenus, qu’ils lui plaisent ou non. Les « progressistes » veulent un monde où chacun condamne ce qui ne lui plaît pas. Un monde détestable où les communautés ne vivent qu’entre-elles et sont opposées les unes aux autres. Un monde peuplé d’enfants gâtés refusant toute contrariété. Le « safe space » sera l’abîme de l’Homme civilisé.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
10 septembre 2021 5 10 /09 /septembre /2021 09:15
Gisèle Halimi, avocate au procès de la tuerie d’El Halia, mérite-t-elle un hommage national?

Une décision tout à fait discutable

 
Gisèle Halimi, avocate au procès de la tuerie d’El Halia, mérite-t-elle un hommage national?
Gisèle Halimi lors d'un meeting politique du Front de Gauche au Zenith, mars 2009, Paris © SIMON ISABELLE/SIPA Numéro de reportage : 00575907_000016
Lorsqu’on évoque l’action de Gisèle Halimi, sa lutte pour le droit des femmes est systématiquement mise en avant… 

À la suite du décès de Gisèle Halimi, le 28 juillet 2020, l’Élysée salua la mémoire de cette avocate qui avait sauvé, pendant la guerre d’Algérie, « de la mise à mort des militants (…) du Front de libération nationale (FLN) ». Après avoir envisagé sa panthéonisation, le président de la République a préféré lui rendre un hommage national.

C’est lors du procès de la tuerie d’El Halia que Maître Gisèle Halimi acquiert une certaine notoriété. Le 20 août 1955, Youcef Zighoud, chef de l’ALN de la région de Philippeville, lance un appel au djihad en demandant de s’attaquer aux militaires et aux civils européens [1]. Aux mines d’El Halia, 200 ouvriers, encadrés par une douzaine de maquisards de l’ALN, participent au massacre qui fait 37 victimes, dont deux bébés de huit et neuf mois et dix enfants et adolescents âgés de deux à 16 ans [2]. Gisèle Halimi raconte : « Dans les habitations et les locaux de la mine de fer, des insurgés (…) assassinent à coups de fusil ou de revolver, s’aidant de couteaux, de haches ou de pelles » [3]. Trente-six Algériens francophiles sont également assassinés. L’armée se heurte aux assaillants ; elle abat 83 Algériens et fait 58 prisonniers [4]

Selon Me Halimi, les 44 inculpés ne peuvent être coupables. Car El Halia est un « procès emblématique de la manière de fabriquer uniquement des coupables à partir de l’aveu. Il n’y a que ça, rien d’autre, pièce à conviction, arme, témoignage, rien », raconte-t-elle en 2011 sur France Culture. « Pour avoir l’aveu, vous torturez. (…) On a inventé des coupables » [5].

L’irrespect d’une avocate pour les survivants

Or, contrairement à ce qu’affirme en 2011 Me Halimi, il existe un témoin. D’ailleurs, 23 ans plus tôt, dans son ouvrage Le lait de l’oranger, elle-même cite un extrait du témoignage de cette survivante de 17 ans [6]. Cette jeune fille, Marie-Jeanne Pusceddu, dont la famille habite à El Halia, s’est mariée quelques jours auparavant. Elle raconte que le jour de la tuerie, elle voit sa belle-sœur avec ses enfants se réfugier dans la buanderie. Ils sont poursuivis par les assaillants conduits par « le chauffeur C. [Sehab Saïd] », qui défonce la porte et tire sur sa mère qui protégeait son frère de huit ans. Sa belle-sœur est tuée d’une balle dans le dos alors qu’elle protégeait son bébé. Sa sœur Olga se jette sur le fusil, C. lui tire à bout portant. Marie-Jeanne lui fait front et lui demande de tirer, ce qu’il fait. Blessée, elle cache le reste des enfants sous le lit entendant les fils de C. revenir. Au total, 13 membres de sa famille sont assassinés [7].

« L’avocate irrespectueuse », comme elle se prénomme, décrit ses réactions à l’audition de la victime M.-J. Pusceddu : « La belle rescapée se tourne avec lenteur, avec hauteur, vers les bancs des accusés. Elle va déclamer, façon Shakespeare, c’est sûr : “To kill or not to kill”… Tuer ou ne pas tuer ». Cynisme de l’avocate qui perçoit dans le témoignage un scénario écrit à l’avance : « Elle tend le bras et pointe l’index : C’est lui… et l’autre, à côté… je le reconnais ». Elle ne les avait identifiés jusque-là que sur des photos, en l’absence de toute confrontation : « J’en suis sûre, mon regard a croisé le leur… ». Elle se tourne vers le Tribunal. Elle vient sans doute de condamner à mort deux hommes. (…). Elle pivote un peu pour voir l’assistance. L’effet produit ne semble pas lui déplaire ». Pour Halimi, la victime traumatisée par le massacre de ses proches « a pu mélanger les pions, renverser les places des acteurs, brouiller les regards. Oui, tout de même une reconnaissance si froide, si formelle, quand le bruit et la fureur, les balles, la mort mènent leur danse infernale ». Ainsi selon Me Halimi, tous les témoignages de rescapés d’un massacre collectif seraient à écarter ! Quant au témoignage des trois enfants de neuf à 12 ans rescapés du massacre, elle le balaie par cette phrase lapidaire : « leur vérité, cette image fantasmatique, plus forte que celle des faits » [8].

A lire aussi, Céline Pina: Ce que nous devons à Gisèle Halimi

Ce qu’oublie de dire Me Halimi, c’est que C. (Sehab Saïd), est parfaitement connu par la survivante. Le 19 août, au retour de son voyage de noces, c’est ce conducteur de taxi qui la ramène avec son mari à El Halia, et, subitement, « C. nous dit : Demain, il y aura une grande fête avec beaucoup de viande. Je lui répondis : « Quelle fête, il n’y a pas de fête. Je pensais qu’il plaisantait ». La préméditation apparaît dans de tels propos. Quant à la présence de l’accusé à 100 ou 200 km des faits [9], cet argument de la défense ne tient pas. Le massacre a lieu à 11 H 45. À 14 H 20, deux avions mitraillent les rues pour éloigner les assaillants. Les premières unités n’arrivent que 10 minutes plus tard [10]. C. avait donc suffisamment de temps de s’enfuir avec son taxi, presque trois heures.

Une autopsie bâclée?

Lorsque le charnier est découvert à El Halia, « le docteur Travail, médecin légiste local, fut chargé d’examiner les cadavres, d’en faire la description et d’indiquer les causes de la mort » [11]. Les deux avocats de la défense, MMe Matarasso [12] et Halimi relèvent des anomalies dans les aveux et demandent quatre nouvelles autopsies par un autre médecin légiste. « Les victimes ont été tuées par balles alors que le premier rapport du docteur Travail affirmait qu’elles avaient été égorgées. Le docteur Travail reconnaît avoir confondu, mélangé, égaré ses fiches » [13]. 

Me Halimi et son confrère triomphent ! En l’absence d’empreintes ou de pièces à conviction, tout le procès repose sur l’autopsie. Pour eux, les enquêteurs ont fait coïncider les témoignages en fonction des rapports d’autopsie en torturant les suspects [14]. Même le témoignage de M.-J. Pusceddu est mis en doute sur la manière dont ses proches ont été massacrés : « Ils ont exhumé le corps de ma mère pour voir si je disais la vérité, je n’en pouvais plus. On a retiré plusieurs balles [de son corps] ».

Me. Halimi décrit le départ du docteur Travail de la salle d’audience : « Le visage gris, la silhouette brusquement rétrécie, quitte la salle. En quelques heures, l’affaire l’a transformé en un irrémédiable vieillard » [15]. En réalité, contrairement à ses propos, le docteur Travail n’est pas un médecin légiste mais un médecin généraliste « réquisitionné (…) qui n’avait pas les moyens de réaliser des autopsies dans une ambiance de catastrophe ». Le docteur Travail a pratiqué « 137 examens de corps et autopsies en trois jours », ce qui explique qu’« il n’a pas décrit avec exactitude les plaies et la cause du décès des différentes victimes » [16]. Pour les 129 victimes de l’attentat du Bataclan du 13 novembre 2015, les quinze médecins légistes de profession ont mis six jours, selon le procureur de Paris François Molins, pour réaliser les autopsies [17]. Cela relativise les critiques de Me Halimi à l’égard d’un médecin qui a fait en deux fois moins de temps le travail de quinze professionnels, même si en 60 ans, les moyens et les méthodes des médecins légistes ont évolué ! Comme le rappelle l’historien et médecin Roger Vétillard, lorsqu’il y a eu un doute sur la déclaration des survivants, 11 corps ont été exhumés et leurs examens ont confirmé les propos des témoins [18].

Une tuerie sans coupable

Dénonçant « une enquête entachée de violence et de trucage », les deux avocats de la défense réclament l’acquittement de leurs clients. « Les juges militaires prononcent cependant quinze peines de condamnation à mort (…), une série de peines de travaux forcés à perpétuité, à vingt, dix ans etc. Un seul acquittement ; le délateur » [19].

En appel, le jugement est cassé pour vice de forme dans la procédure. Un second procès s’ouvre, 38 accusés sont présents. Les avocats réclament de nouvelles autopsies. En effet, un accusé a signé le PV où il affirme qu’il a égorgé Lucrèce Russo alors qu’en réalité elle a eu le crâne fracassé par un objet lourd [20]. Constatant les contradictions entre les autopsies et les aveux, le tribunal décide d’acquitter les prévenus, seules deux condamnations à mort sont confirmées, celles du fermier Sehab Saïd [Sehab Saïd était à la fois taxi et meunier NDLR] et de son fils Tahar. Ils n’ont pas été torturés et ont été reconnus par des témoins [21]

Le 12 mai 1959, le général de Gaulle écoute les deux avocats à l’Élysée pour savoir s’il use de son droit de grâce. Gisèle Halimi récuse le témoignage de la survivante : « Cette femme a reconnu Sehab, oui. Mais six autres témoins ont authentifié l’alibi du meunier. Il se trouvait le jour de l’émeute à 200 km d’El Halia. Comment après le bouclage immédiat (…), aurait-il pu se rendre – à temps – sur les lieux ?». Me Léo Matarasso décrédibilise aussi ce témoignage : « Cette femme a vu, en quelques minutes, mourir quatre membres de sa famille, sous ses yeux. L’émotion peut l’avoir induite en erreur. Reconnaître des visages, parmi des émeutiers en pleine action, n’est guère facile… ». Gisèle Halimi avance le racisme de la justice : « La balance a pesé en faveur d’un témoin unique, français. Le tribunal n’a accordé aucun crédit aux témoignages des six autres algériens » [22]. Mais cet argument ne tient pas, car deux autres témoins algériens, récusés sous le prétexte qu’ils avaient été influencés par la police, ont désigné un certain nombre d’accusés comme étant les assassins [23]. Cependant, les arguments de MMe Halimi et Matarasso l’ont emporté et, convaincu, le général de Gaulle amnistie les Sehab mais demande que la décision ne soit pas médiatisée. 

Lors du procès d’El Halia, Gisèle Halimi a obtenu la libération des prévenus en récusant le témoignage des rescapés et en déniant toute parole aux enfants ayant survécu. L’hommage national à Me Halimi se tiendra probablement « en même temps » que le procès de l’attentat du Bataclan avec qui il entrera en étrange résonance. Imaginons, qu’à l’issue de ce procès prévu en mars 2022, un avocat arrive à faire amnistier, pour vice de forme, Abdesslam, membre du groupe terroriste qui a causé la mort de 130 personnes [24]. Que penserait-on du chef d’État français qui rendrait hommage, 64 ans après cette terrible amnistie, à cet avocat, comme étant le modèle de la défense des libertés ?

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
7 septembre 2021 2 07 /09 /septembre /2021 07:18
Le "Roi" Jean-Paul Belmondo est mort

36 sec
Jean-Paul Belmondo : "Mon père m'a beaucoup aidé quand j'étais tout jeune."

Quand j'ai voulu être acteur, mon père ne m'a pas découragé du tout. Au contraire, il m'a présenté à des amis à lui, dont André Brunot, grand sociétaire de la Comédie-Française. À l'entracte au théâtre Marigny, je lui ai dit une fable de La Fontaine et là, il m'a dit 'retourne à tes études vaurien'. Et le soir, j'étais un peu bouleversé, mon père m'a dit : ''C'est pas grave, moi aussi quand j'ai amené mes sculptures au début, on me les a cassées en me disant que je n'avais aucun don, mais il faut s'accrocher et travailler, travailler et travailler". 

À l'école des planches et du Conservatoire 

"Tu es nul, rentre chez toi. Tu n’es pas du tout fait pour ce métier." lui avait aussi dit André Brunot. Mais ce jeune passionné de sport et boxeur amateur se bat pour entrer au Conservatoire, après déjà des cours avec Raymond Girard. Il y apprend le métier avec désinvolture et mène une bande avec Jean-Pierre Marielle, Guy Bedos, Bruno Crémer, Annie Girardot, Françoise Fabian ou Jean Rochefort. En 2007, sur France Culture, Rochefort racontait en public, à Olivier Barrot et avec beaucoup d'humour, la force de cette génération de légende :

Écouter
 
3 min
Jean Rochefort parle de Jean-Paul Belmondo dans "Volte face" du 25/08/2007 (extrait)

Il était le leader. Et ceux qui ont senti, je m'en vante un peu, que le personnage de Belmondo était exceptionnel, à tous points de vue. Par sa merveilleuse inculture. Cela nous passionnait ! Il ne savait rien et il ne cherchait à n'apprendre rien. Il savait tout : être contemporain lui suffisait. Et il était en avance sur notre époque puisque en 1950, il avait l'air d'un soixante-huitard. Nous étions encore avec des cravates et des costumes et lui était en haillons. Et des profs comme Pierre Dux lui ont dit : monsieur Belmondo, faites autre chose !

Lors du célèbre concours, Belmondo choisit Feydeau. Le public l'acclame mais il n'est pas primé. Ses camarades le portent en triomphe "comme un boxeur" et il lance un bras d'honneur au jury.

"Toute ma vie, j'ai voulu me venger. Prouver qu'ils avaient eu tort." confiera celui qui joue pendant les années cinquante Racine, Molière, Musset, Courteline, Goldoni, Claudel, Shakespeare ou la comédie Oscar. Avant la rencontre avec Godard et le passage au 7e art. 

Écouter
 
3 min
Jean-Paul Belmondo au théâtre. Évocation signée Éric Chaverou.

Poussé par Robert Hossein, il ne reviendra sur les planches que 28 ans plus tard, en 1987, dans Kean, de Jean-Paul Sartre :  

Un énorme succès : 211 représentations, et 200 000 entrées pour une pièce sur le métier d'acteur qui lui permet aussi un trophée alors jusqu'ici inédit pour lui : le prix du Brigadier, l'une des plus anciennes récompenses théâtrales en France.

 

 

En 1991, il rachètera le théâtre emblématique des Variétés, où il reviendra à Feydeau dans La puce à l'oreille. Un rêve, après une tournée mondiale jusqu'au Japon pour l'un des plus beaux rôles : Cyrano.

 

 

Un monument du grand écran

Pour beaucoup, il est le plus grand. Une légende et le souvenir de tant de grands moments du cinéma. À commencer par la claque de la Nouvelle Vague, forcément. Jean-Luc Godard le révèle au monde en 1960, dans À bout de souffle, avec Jean Seberg. Insolent, souriant, éclatant d'un naturel déconcertant :

 

 

De Léon Morin prêtre à l'homme de Rio ou au Guignolo, plus de 80 films suivront. 

Écouter
 
2 min
Jean-Paul Belmondo, légende du 7e art. Évocation signée Éric Chaverou.

Choisi entre autres aussi par Truffaut pour La sirène du Mississipi, en 1969. De confier sur nos ondes : "J'ai été enchanté par la voix de Belmondo qui est splendide, disant des choses tristes. Ça m'a stimulé dans mon travail de dialogues que je faisais au jour le jour. Je savais que ça allait être tellement bien tout ce qu'il allait dire. Mon acteur préféré après lui, ou avec lui, n'est pas une grande, grande vedette, c'est Jean-Pierre Léaud. Si je dois choisir un homme dans un film en dehors de Léaud ou Belmondo, je suis embêté." :

Écouter
 
3 min
François Truffaut dit son admiration pour Jean-Paul Belmondo, dans une Grande Traversée "L' homme cinéma" du 31/07/2008. (extrait)

Avec aussi, notamment, un duel au sommet face à Gabin dans Un singe en hiver, d'Henri Verneuil, en 1962. Ou face à Delon dans Borsalino, de Jacques Deray, en 1970.

 

 

"Bébel" deviendra un champion du box-office avec plus de 150 millions de spectateurs au compteur ! Après l'échec, selon lui, du Stavisky d'Alain Resnais (qu'il coproduisait), il sera le premier acteur en France à maîtriser de bout en bout ses films. Il s'appuie pendant dix-huit ans sur son ancien attaché de presse devenu associé René Chateau, via sa société de production Cerito. Belmondo devient une marque, son nom en majuscule écrase les affiches pour des histoires très grand public, souvent de flic, et marquées par de la castagne et des cascades, sans doublure, toujours plus spectaculaires. Comme dans Peur sur la ville sur un métro franchissant le viaduc de Passy.

 

 

Le vieux lion devra pourtant attendre 1989 pour hériter d'un César de meilleur acteur, grâce à Itinéraire d'un enfant gâté, de Lelouch, et sa tendre leçon à Richard Anconina pour savoir "bien dire bonjour" :

 

Et ce n'est qu'en 2012, affaibli par un AVC, qu'il reçoit une Palme d'or d'honneur à Cannes, acclamé par des milliers de fans au pied des marches. L'année suivante, à Lyon, Tarantino lui déclare aussi : 

Belmondo, ce n'est pas seulement le nom d'une star de cinéma, pas seulement le nom d'un homme, c'est un verbe, qui représente la vitalité, le charisme, une force de l'Esprit.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive