Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

16 avril 2022 6 16 /04 /avril /2022 12:50
La triste cohorte des maîtres à voter

On n'a plus le front républicain en gros mais on l'a au détail !

La triste cohorte des maîtres à voter
Bernard-Henri Lévy © LUCAS BARIOULET / AFP
Sportifs, syndicats, universitaires partisans, pétitionnaires convulsifs…

Les citoyens sont devenus grands. Ils savent que le 24 avril ils auront le choix entre Emmanuel Macron, Marine Le Pen, le vote blanc (pas encore reconnu) et l’abstention. Pour ma part mon parti est pris et même si j’attends avec impatience le débat du 20 avril entre les deux candidats, il ne changera pas ma décision. Ce n’est pas que je me désintéresse de tout ce qui s’est engagé depuis le soir du premier tour et suscite une campagne rude, acrimonieuse, sans concession, parfois violente. Le président candidat prend son adversaire au sérieux et, ne se plaçant plus en surplomb, montre qu’il est capable de quitter le “respect” qu’il éprouvait paraît-il, pour une argumentation et des contestations plus que vigoureuses. Marine Le Pen, quant à elle, use de son registre habituel, pour l’essentiel contre les élites dont Emmanuel Macron serait à tous points de vue une parfaite incarnation ; elle se présente comme la défenseur du peuple.

Le règne de l’injonction

Pour qui est un lecteur et un téléspectateur compulsif en matière de politique, la matière ne manque pas et par exemple il a pu enrichir sa réflexion avec le très long et brillant entretien donné par Emmanuel Macron au Point sans, il est vrai, qu’il ait été poussé dans ses retranchements. De sorte qu’il a pu, dans le genre qu’il affectionne, mêler intelligence, intuition, finesse, analyses et une propension à être moins à l’aise avec l’action et l’opératoire. Pour Emmanuel Macron, ces derniers sont des sacrifices délestant la surabondance et la complexité du réel.

Je cherche à signifier par toutes ces observations que les problématiques, les failles, les approximations ou les doutes liés aux programmes des candidats sont largement connus et que le citoyen peut aisément se dispenser de tous ceux qui, pour le RN, lui donnent des leçons de morale en lui enjoignant de ne pas s’égarer comme s’il était simple d’esprit et donc à guider par l’esprit et la main. C’est ce que je nomme la triste cohorte des maîtres à voter qui, sur tous les registres, confondent une authentique démocratie avec le règne de l’injonction.

A relire, Marine Le Pen: «Eric Zemmour reproduit toutes les erreurs du FN de Jean-Marie Le Pen»

Demain, des dizaines de syndicats vont manifester contre l’extrême droite. Un tocsin qui à force d’être sonné sera sans doute moins pris au tragique et qui offrira ce paradoxe de s’opposer, par une voie guère républicaine, à un parti décrié comme non républicain. On aurait pu espérer un progrès de l’équité démocratique depuis 2017, quelle que soit l’aversion politique pour le camp exclusivement ciblé : il faut déchanter.

Salmigondis macronien

Le 24 avril je serai dans l’isoloir mais puis-je dire, sans offenser qui que ce soit s’étant posé en mentor républicain, que Bertrand Delanoë, Lionel Jospin, Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Fabien Roussel et Valérie Pécresse n’auront pas la moindre influence sur mon for intérieur et ma décision. Pas davantage que la proposition de Jean-Luc Mélenchon certes plus ouverte, martelée quatre fois avec ironie, refusant que la moindre voix se porte sur Marine Le Pen. Aussi peu que Nicolas Sarkozy nous vantant les lumières d’un avenir avec Emmanuel Macron mais occultant soigneusement les ombres troubles de cette négociation menée de longue date et qui, prétendant sauver LR, veut le fondre dans un salmigondis macronien, une sorte d’Agir à la passivité éclatante et à l’influence nulle. Tout cela pour des députés sélectionnés et quelques ministres ! Aussi peu que François Hollande, détestant Emmanuel Macron et méprisé par ce dernier le moquant de concert avec Nicolas Sarkozy. Pas davantage que cette tribune de sportifs parmi lesquels le formidable demi de mêlée Antoine Dupont qui devrait à mon humble avis se méfier de la mêlée partisane même si à tout prendre je le préfère aux pétitionnaires compulsifs et aux politiciens opportunistes et transfuges.

Bien moins encore que les diktats de BHL ou la campagne de notre quotidien de “référence”, Le Monde, qui au mépris de toute équité démocratique a abandonné, s’agissant de Marine Le Pen, les exigences de l’information (la dénonciation immédiate l’altère et la biaise) au profit d’une prise à partie constante d’autant plus choquante que pour l’adversaire la complaisance est de mise. Ce n’est pas non plus la violation absolue de son obligation de réserve par une présidente d’université à Nantes, dictant leur futur vote à ses collègues, qui va me rassurer et m’inciter à m’entourer de conseils.

Toujours la même rengaine…

Je ne me fais aucune illusion. La liste des maîtres à voter va s’allonger jusqu’au second tour. Car si la lucidité vous convainc que cela ne sert à rien, le sentiment d’importance que cela donne vous gonfle. Quelle volupté aussi de pouvoir s’abandonner à la paresse d’une indignation morale (évitant de réfléchir par exemple sur le concept rebattu d’extrême droite et de pointer faiblesses politiques et techniques d’un projet détesté par principe) !

A lire aussi, Jean-Paul Brighelli: 1788 ?

On n’a plus le front républicain en gros mais on l’a au détail !

Qu’on ne vienne pas me répliquer, par infirmité intellectuelle, selon une triste habitude, que récuser la légitimité des maîtres à voter, refuser leur emprise sur nos esprits libres serait en réalité approuver ce qu’ils ont en horreur. Point du tout. Je me contente – et je crois ne pas être le seul dans cette lutte pour l’autonomie de nos intelligences et de nos choix – de dénier la volonté de caporalisme qu’une pensée toute faite, ne se questionnant jamais, s’assigne. En prétendant nous déposséder de ce qui ne regarde que nous.

Qu’on nous laisse penser seuls. Arbitrer seuls. Face à notre conscience et à notre savoir. À nos désirs. À notre vision de nous-mêmes, de notre pays. Continuer à s’arroger le droit de nous gouverner aurait pour effet le contraire de ce que à quoi toutes ces belles âmes aspirent.

Nous ne sommes plus des enfants. La démocratie n’est pas une nursery.

Le 24 avril je serai dans l’isoloir et personne ne sera à ma place.

Libres propos d'un inclassable

Price: 12,50 €

3 used & new available from 11,28 €

 
Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 07:20
La culture subventionnée est l’avant-garde du wokisme

No go zones culturelles

 
La culture subventionnée est l’avant-garde du wokisme
Béatrice Dalle dans "Viril", spectacle de textes féministes et antiracistes, accompagnés par la musique du groupe post-rock lyonnais Zéro, Théâtre du nord, Lille © Arnaud Bertereau
Paris, Lille, Le Havre… Où que le spectateur porte son regard, il ne peut que constater que l’opéra et le théâtre subventionnés sont grignotés par le militantisme le plus insupportable.

Sophie de Menthon disait dernièrement dans ces colonnes son désarroi devant la récente « déconstruction » de Cendrillon, l’œuvre de Jules Massenet, à l’Opéra Bastille. La propagande wokiste campe dans les milieux artistiques, plus particulièrement dans ceux qui dépendent financièrement des deniers publics. Depuis des années, l’opéra et le théâtre subventionnés sont grignotés par le militantisme communautariste, Lgbtiste, néoféministe ou antiraciste, et se font plus ou moins subtilement les porte-voix de ces mouvements en substituant à l’art l’activisme politique. De la justice sociale à la fluidité sexuelle, de la dénonciation de la « suprématie blanche » à celle de l’hégémonie « hétéronormative », tout finit un jour ou l’autre dans le bouillon de la culture officielle. Tour d’horizon non exhaustif.

Jeanne Balibar, Abd al Malik, Ladj Ly…

En 2017, pour la deuxième saison de sa “3e Scène” (numérique), l’Opéra national de Paris proposait un film d’Abd al Malik intitulé… Othello. Dans cet Othello-là, pour éviter le grimage raciste d’un acteur blanc, le rôle principal est tenu par un comédien noir. La pièce de Shakespeare est revue et corrigée : « Après avoir passé un an en prison pour d’obscures raisons », Othello retrouve ses amis de la cité, dont Cassio et Desdémone, « son amoureuse », à laquelle il promet de changer de vie. Pour fêter ça, ses amis lui offrent une place à l’Opéra Garnier où il a toujours rêvé d’aller pour assister à une représentation de l’Otello de Verdi. Mise en abyme, paranoïa, l’Othello des cités étrangle sa Desdémone de bazar. Mais… ce n’était qu’un rêve absurde. Tout est bien qui finit bien. Le film est très mauvais mais ça a beaucoup plu aux administrateurs de l’Opéra de Paris sans doute enthousiasmés par les sous-entendus sociologiques de cet affligeant court-métrage, du genre « les quartiers c’est pas que des voyous qui vous maravent pour vous piquer votre portable, c’est aussi des jeunes issus de la diversité qui demandent qu’à aller à l’opéra pour sortir de la misère culturelle et de la délinquance inhérentes à la misère sociale ». Ça sonne archi-faux, personne n’y croit, mais ça soulage les consciences.

A lire aussi: Wokisme: la belle Marianne se laissera-t-elle complètement pervertir par l’Oncle Sam?

Il y a quelques semaines, le même Opéra national de Paris proposait de visionner sur son site un court-métrage intitulé “Ça passe” et réalisé par l’école de cinéma Kourtrajmé de Ladj Ly, le réalisateur des “Misérables” louangé par toute la bonne presse de gauche. Ce film d’une quinzaine de minutes raconte l’histoire d’un jeune « chouffeur » du 9-3 usant de sa voix magnifique pour prévenir les dealers de la cité de l’arrivée de la police – il ne hurle pas, il chante le fameux cri d’alarme : “Ça passe”.

Il n’y a pas plus conformiste que l’art qui s’auto-proclame subversif. Et il n’y a rien de moins artistique ni de moins subversif que cet art devenu propagande…

L’artiste Isabelle, jouée par l’insupportable Jeanne Balibar, passe comme par hasard par là sur sa trottinette électrique. Non seulement elle ne se fait pas dépouiller par la racaille droguée jusqu’aux oreilles, mais même elle parvient à décider Amin, le guetteur à la voix d’or, de venir pour une audition dans son théâtre car elle voit en lui le futur soliste de l’opéra qu’elle est en train de mettre en scène. Je vous laisse deviner le sort de ce délinquant qui aurait pu devenir chanteur d’opéra mais que la société et la police s’acharneront à maintenir dans la misère.

Béatrice Dalle et Virginie Despentes dépêchées auprès de David Bobée, militant très actif dans le nord

Il n’y a pas de raison que les Lillois soient mieux lotis que les Parisiens. J’ai déjà eu l’occasion de parler du récent directeur du Théâtre du Nord à Lille, David Bobée. Plus militant « déconstructiviste » qu’artiste, ce metteur en scène se distingue surtout par son envie de  « décoloniser les arts ». Pour sa première saison lilloise, il promet de revisibiliser les femmes, de démasculiniser le théâtre, de combattre les stéréotypes de genre, d’ouvrir son théâtre à la diversité, etc. Il a par conséquent invité « trois femmes engagées » à jouer un spectacle supposé battre en brèche « les certitudes d’une société hétéronormée » et intitulé “Viril”. « Au nom d’un féminisme révolutionnaire », la rappeuse Casey, Béatrice Dalle et Virginie Despentes, plus vulgaires que jamais, régurgitent sur scène des textes stupides, orduriers, faussement rebelles, réellement obscènes. Béatrice Dalle bafouille les textes d’une Virginie Despentes qui, à son tour, inonde les spectateurs d’une matière bileuse. De son côté, Casey « dézingue le colonialisme et le racisme mal digérés des institutions françaises », précise le site du Théâtre du Nord. Elle éructe des textes de Paul B. Preciado, philosophe transsexuel adepte des thèses foucaldo-butlériennes les plus crétines (pléonasme) dont le journal Libération reproduit parfois la bouillie intellectuelle dont voici un échantillon : « Les sculptures publiques […] désignent un corps national et pur, et déterminent un idéal de citoyenneté coloniale et sexuelle. L’exaltation publique des valeurs de suprématie blanche, masculine et hétérosexuelle par des statues ecclésiastiques, militaires, gouvernementales… fait de la ville moderne un parc d’attractions patriarco-colonial » (1). La prestation de ces « artistes » rongées par le ressentiment, la haine et la bêtise, justifie, me semble-t-il, le petit nom que certains Lillois de mes amis donnent au Théâtre de leur ville : Dépotoir du Nord.

Il n’y a pas plus conformiste que l’art qui s’auto-proclame subversif. Et il n’y a rien de moins artistique ni de moins subversif que cet art devenu propagande. Le texte de présentation de “Viril” n’est rien d’autre qu’un tract wokiste : « Peu à peu, la succession des voix et des textes dessine le paysage d’un féminisme révolutionnaire né de l’alliance des luttes minoritaires et des pratiques dissidentes lesbiennes, prolétariennes, trans et racisées. Choc esthétique pour celles et ceux qui ne connaissent pas les racines lesbiennes radicales et antiracistes du féminisme, exercice joyeux de détoxification face aux langages dominants et véritable injection d’énergie poétique et de joie politique pour toutes celles et ceux qui cherchent à collectiviser leur volonté de résistance. » Les petits-bourgeois rebellocrates lillois qui ne savaient pas comment participer à la grande fête transidentitaire, à la révolution lesbienne, au combat décolonial et aux luttes des minorités forcément discriminées, paient leur ticket de dissident d’un soir et s’ébrouent dans cette auge théâtrale en compagnie d’un nouveau public composé essentiellement d’étudiants en sociologie non-binaires, de militants trans-écolos, de privilégiés blancs repentants, d’universitaires mélenchonistes, de lycéens pansexuels, de féministes haasiens et de lectrices de Mona Chollet et de Virginie Despentes.

Au Havre, on bouscule les codes

On retrouve le même type de public au Havre où il se bouscule pour aller écouter “No(s) Dames”, un « spectacle lyrique qui bouscule les codes » et dans lequel le contre-ténor Théophile Alexandre et les musiciennes du quatuor Zaïde se proposent de « rendre un hommage dégenré aux héroïnes tragiques d’opéra » en interrogeant « la duplicité des rôles assignés aux femmes dans tous ces opéras composés par des hommes : célébrées mais caricaturées et corsetées, virtuoses mais déshumanisées, magnifiées mais martyrisées » (2). Peu importe la qualité des musiciens, ce gribouillis devrait suffire pour prendre la seule décision qui vaille, celle de ne pas foutre les pieds et les oreilles à ce spectacle dogmatique et rééducateur !

A lire aussi, du même auteur: Quand Mélenchon évoquait les Normands «alcooliques»

Partout où la moraline recouvre l’art de ses slogans modernes et inclusifs, partout où les messages dits progressistes gélifient l’art et boursouflent la bonne conscience de ce public qui ne sait plus faire le distinguo entre ce qui est beau et ce qui est laid, entre l’esthétique de l’art et la niaiserie de la propagande sociétale, l’art véritable disparaît. Le récent “Rapport sur la diversité à l’Opéra de Paris” préconisant de créer un poste de responsable diversité et inclusion ou de « repenser l’unité chromatique » pour favoriser « la diversité mélanique », n’est que la partie émergée de l’iceberg wokiste et culturel. Là où il est question de diversité et d’inclusion, il n’y a plus de place pour le sublime, pour le tragique, pour le merveilleux, pour la magie, pour la beauté, en un mot, pour l’art. Nous ne sommes qu’au début du travail d’amnésie totale encouragé par l’école et la culture officielle. Si tout va bien, c’est-à-dire mal, il ne faudra pas cinquante ans pour que le répertoire classique du théâtre et de l’opéra ne soit plus du tout joué – pas seulement parce qu’il sera d’une manière ou d’une autre censuré ou interdit, mais aussi, mais surtout, parce qu’il n’y aura plus personne pour comprendre cet art ou pour même seulement imaginer le monde auquel il s’adressait… 

Les gobeurs

Price: 20,00 €

4 used & new available from 15,31 €

 

(1) Libération, chronique du 3 juillet 2020.

(2) Site de la Scène nationale du Havre Le Volcan, présentation de la saison 21/22.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 06:55
Mélenchon, le candidat du vote musulman
Arrivé en troisième position au premier tour avec 21,95%, Jean-Luc Mélenchon a été notamment plébiscité par les électeurs de confession musulmane. Peu avant le premier tour, des imams et des personnalités proches des Frères musulmans ont appelé explicitement à voter pour le candidat insoumis.
Jean-Luc Mélenchon, promu et popularisé par diverses organisations musulmanes qui ont choisi le leader d’extrême gauche. En attendant mieux… Photo © Michel Stoupak/Nurphoto via AFP

« Nous, imams et prédicateurs, appelons les citoyens français de confession musulmane à voter dès le premier tour pour le moins pire des candidats à cette élection présidentielle : Jean-Luc Mélenchon. » Ces mots sont issus d’un communiqué, abondamment relayé sur les réseaux sociaux quelques jours avant le premier tour. Les auteurs précisent que face à un contexte « très difficile » et à l’« oppression islamophobe injuste » que subit la communauté musulmane, « il est le seul à avoir abordé la question de la liberté des musulmans et la défense de leur droit ».

Présidentielle : Mélenchon est le candidat le plus complaisant avec l’islamisme, selon un sondage

Pour preuve : 69 % des électeurs musulmans ont voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour, selon une étude de l’Ifop.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 06:50
Voilée et féministe, bah voyons…

En déplacement, Macron sympathise avec une femme portant un voile islamique

 
Voilée et féministe, bah voyons…
Capture d'écran BFMTV
En déplacement à Strasbourg, Macron a soutenu l’idée qu’on pouvait tout à fait défendre l’égalité « femmes-hommes » et porter le voile islamique. Et après, le même nous dira sans doute que c’est son adversaire qui défend des « vérités alternatives »…

De toute évidence, Emmanuel Macron ne comprend rien au voile, ni au féminisme. A moins, bien sûr, qu’il ne les comprenne parfaitement, et choisisse la compromission avec l’absurde par pur électoralisme. En déplacement hier à Strasbourg, il a été interpellé par une femme voilée lui demandant s’il était féministe, et s’affirmant elle-même féministe et favorable à l’égalité femmes-hommes. Et le candidat de s’en réjouir, et de prétendre y voir « la meilleure des réponses à toutes les bêtises que j’entends », évoquant la volonté de Marine Le Pen d’interdire le port du voile islamique dans l’espace public.

Macron, le candidat qui refuse l’assimilation

Rien d’étonnant, au fond, de la part de quelqu’un qui s’est dit favorable à l’intégration mais contre l’assimilation, et donc profondément multiculturaliste. On se souviendra que sa majorité a déjà refusé l’interdiction du hijab dans les compétitions sportives, refusé son interdiction pour les accompagnatrices dans le temps scolaire, et même refusé son interdiction pour les fillettes !

A lire aussi: Alain Finkielkraut: “Le voile est l’emblème de la sécession”

Pendant ce temps, un peu partout dans le monde, des femmes se battent pour le droit d’enlever le voile, de l’Iran aux quartiers islamisés de France. Pensons à celle qui avait ôté le sien devant Éric Zemmour pour lui prouver qu’elle était libre : elle fut placée sous protection en raison des menaces qu’elle reçut aussitôt au nom de la « religion de paix et de tolérance », démontrant ainsi involontairement que c’était bien le candidat de « Reconquête ! » qui avait raison.

Le néoféminisme et l’islamisme victimaires font bon ménage

Qu’en est-il de celle avec qui Emmanuel Macron a eu ce bref mais révélateur échange ? Elle se dit féministe, mais on sait depuis l’intersectionnalité et Lallab que ce mot ne veut, hélas, plus rien dire. Peut-on être féministe, quand on exhibe ainsi fièrement le symbole ostentatoire de l’assignation des femmes à une minorité perpétuelle dans tant de pays ? 

Un étendard idéologique arboré dans l’espace public ne change pas de signification selon les intentions intimes de la personne qui le porte, et l’attitude de l’islam envers les femmes (mais aussi, de facto, envers les hommes et au sujet des relations entre les sexes) est profondément viciée.

A lire aussi, Lydia Guirous: “Quand on est française, on ne porte pas un hijab”

Le candidat de LREM gagnerait à lire de toute urgence Lydia Guirous, Fatiha Boudjahlat, ou cette remarquable tribune publiée il y a quelques jours par Razika Adnani : « Les musulmans se sentent offusqués par un dessin qui n’a aucune incidence sur leur réalité ni leur vie, mais pas pour des milliers de filles injustement privées de leur droit d’aller à l’école. » Elle y écrit aussi, et c’est très important : « Les problèmes que pose l’islam ne sont pas uniquement une question d’interprétation, comme le prétendent beaucoup aujourd’hui », et encore : « Quant à ceux qui prétendent que la femme doit avoir un gardien pour voyager afin que les hommes ne s’en prennent pas à elle, ils donnent une image très négative de l’homme, le présentant comme un être incapable d’un comportement social, responsable et digne. »

La poussière sous le tapis de prière

Mais nous ne sondons pas les reins et les coeurs. Peut-être, dans une attitude désespérément égocentrique, la femme qu’a rencontrée Emmanuel Macron est-elle sincèrement favorable à l’égalité femmes-hommes, interpelle-t-elle le président et porte-t-elle le voile pour des raisons qui lui sont propres, sans se soucier de l’oppression qu’il représente pour des millions de personnes dans le monde, et un nombre conséquent en France même. C’est peu probable, mais admettons.

A lire ensuite, du même auteur: L’erreur de Zineb, les fautes de Macron

Quel dommage, alors, que le candidat n’ait pas pensé à l’interroger sur son rapport à d’autres aspects de l’islam qui pourtant sont en contradiction radicale avec nos principes les plus fondamentaux. Ainsi, par exemple, de la liberté d’expression et de la liberté de conscience. Que pense cette femme du droit au blasphème ? Et du droit à l’apostasie ? Que pense-t-elle d’une mosquée qui organise un concours dans lequel on fait réciter aux enfants qu’il est bon de « combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah » (hadith d’An-Nawawi n°8), et « licite » de « faire couler le sang » (n°14) des apostats ?

C’est cette mosquée que l’exécutif sortant avait trouvée de plus présentable, et que le gouvernement avait choisie pour représenter l’islam dans une série de brèves interventions sur la laïcité en décembre… Tout est dit.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 06:40
 
Charles de Foucauld, le saint du désert

Charles de Foucauld, le saint du désert

Blanche Rivière

Illustrations de Cécile Guinement

Qui est cet homme qui fut tour à tour militaire, géographe, prêtre, ermite dans le désert, avant d'être assassiné à Tamanrasset le 1er décembre 1916 ?

Dans sa jeunesse, Charles de Foucauld n'était pas un exemple ; mais il s'est laissé toucher par le message d'amour de Jésus et par son appel à le suivre.

Relié-cartonné - 16,5 x 23 cm - 32 p

Partager cet article
Repost1
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 06:36
 

Pas d'images ? Version web

Chantiers du Cardinal
 
Je donne

Chers amis,
Nous sommes heureux de vous retrouver pour clôturer notre série consacrée aux constructions d’églises.
Les nouveaux quartiers ou villes nouvelles qui continuent d’émerger en Île-de-France nécessitent la construction d’églises ou de centres ecclésiaux. Après Saint-Jean-XXIII, partez à la découverte de trois autres constructions d'églises que nous soutenons grâce à vos dons. 

 

Chapitre 3
Ailleurs aussi, l'Église se construit

 
 

Projet de l'église Sainte-Bathilde. 

Pose et bénédiction de la première pierre de Saint-Joseph-le-Bienveillant.

Messe sur le terrain qui accueillera la future église Saint-Colomban. 

À Chelles, l’église Sainte-Bathilde devenue trop petite et vétuste pour accueillir tous les fidèles laissera bientôt la place à un autre édifice plus grand, plus accueillant et surtout placé au cœur de la ville. L'église verra le jour fin 2024.
En savoir plus

 

L’édification de Saint-Joseph-le-Bienveillant à Montigny-le-Bretonneux accompagnera la naissance d’un nouveau quartier. Son architecture hors du commun et ses mosaïques en feront un lieu propice au recueillement.
Les paroissiens pourront s'y retrouver pour Noël 2023.
Voir la vidéo de la première pierre
 


Aux portes de Disneyland Paris, le diocèse de Meaux verra bientôt s’ériger le centre ecclésial Saint-Colomban. Pourvu d’une église, d’une école, de salles paroissiales et d’un presbytère, il répondra par son dynamisme à ce lieu en plein développement. L’ouverture est prévue en 2023.
En savoir plus

 

À vous d'écrire la suite à nos côtés ! 
Pour en savoir plus sur les constructions d'églises, cliquez-ici

 

Vous aussi par votre don, construisez nos églises. 

 
 

Continuez d'agir à nos côtés, suivez et partagez nos actions

FacebookTwitterInstagramLinkedInYouTube

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 06:23
Macron, l’échec de la lutte contre l’immigration
La politique migratoire d'Emmanuel Macron a été une succession de promesses non tenues.
Des tentes de clandestins que la France continue d'accueillir contre l'avis des Français. Photo © ALAIN JOCARD / AFP.
Des tentes de clandestins que la France continue d'accueillir contre l'avis des Français. Photo © ALAIN JOCARD / AFP.

 

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 06:19
Mort de Jérémie Cohen : détention provisoire requise pour les deux suspects arrêtés mardi

Les deux hommes qui étaient en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la mort de Jérémie Cohen, écrasé par un tramway à Bobigny (Seine-Saint-Denis), ont été déférés ce jeudi après-midi. Le parquet a requis leur mise en examen et leur placement en détention provisoire.

Le procureur de la République, Eric Mathais, a annoncé que le parquet de Bobigny avait requis, ce jeudi après-midi, le placement en détention provisoire pour deux suspects interpellés après la mort de Jérémie Cohen. DR
Le procureur de la République, Eric Mathais, a annoncé que le parquet de Bobigny avait requis, ce jeudi après-midi, le placement en détention provisoire pour deux suspects interpellés après la mort de Jérémie Cohen. DR

Les deux hommes, âgés de 23 et de 27 ans, qui avaient été placés en garde à vue ce mardi dans le cadre de l’enquête sur la mort de Jérémie Cohen, renversé par un tramway le 16 février à Bobigny (Seine-Saint-Denis), ont été déférés ce jeudi dans l’après-midi et présentés à un juge, indique le procureur de la République, Éric Mathais. Le parquet a requis des placements en détention provisoire à leur encontre.

Les deux hommes s’étaient rendus mardi après-midi d’eux-mêmes aux services de police. Au cours de leurs auditions, ils ont décrit deux scènes de violences survenues ce jour-là. Sur une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, on apercevait la victime de 31 ans courir pour échapper à ses agresseurs, traversant la chaussée puis les voies de tramway avant d’être percuté.

«Aucun élément objectif permettant de caractériser un motif discriminatoire» à ce stade, insiste le procureur

« Une première scène, qui n’apparaissait pas sur la vidéo, impliquait les deux individus et la victime, précise le parquet dans un communiqué. Une seconde scène (visible, celle-ci) intervenait ensuite, toujours au préjudice de la victime. Un seul des deux individus y prenait part. » Le motif des deux agressions reste à déterminer. Dans leur témoignage, les deux jeunes hommes placés en garde à vue ont évoqué « le comportement de la victime, auquel ils auraient réagi en lui portant des coups », poursuit le procureur, sans donner plus de détails.



L’agression a-t-elle eu un caractère antisémite ? L’enquête sur commission rogatoire, entre les mains de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, devra éclaircir ses circonstances. « À ce stade, il n’existe aucun élément objectif permettant de caractériser un motif discriminatoire, en particulier antisémite, à l’origine de ces violences », a de nouveau indiqué ce jeudi Éric Mathais.

Concernant l’homme qui n’aurait participé qu’à la première scène de violence, le parquet a requis une mise en examen pour « violences volontaires en réunion ». Une autre mise en examen pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » a été requise concernant le second suspect, qui aurait donné des coups à Jérémie juste avant l’accident.

L’avocat de la famille satisfait de voir « les choses prises en main de façon très sérieuse »

Joint en milieu d’après-midi, l’avocat de la famille, Me Franck Serfati, a réagi avant de connaître l’issue des deux déferrements. « C’est la suite logique de l’enquête et comme j’ai eu l’occasion de le dire : le dossier est tout sauf vide. Maintenant, il va y avoir des interpellations, des gardes à vue et des mises en examen », se félicite-t-il. S’il avait dénoncé un travail « lacunaire et insatisfaisant » de la police au démarrage de l’enquête, il salue désormais le fait que « les choses sont prises en main de façon très sérieuse par la juge d’instruction qui a été désignée le 29 mars ».

Newsletter L'essentiel du 93
Un tour de l'actualité en Seine-Saint-Denis et en l'IDF
 

Quelques jours avant le premier tour de l’élection présidentielle, le drame avait pris une tournure politique. La famille de la victime avait notamment été reçue par le candidat d’extrême droite Éric Zemmour, lequel avait exigé à ce que la « clarté complète » soit faite, par la justice, concernant le drame.

Partager cet article
Repost0
9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 20:28

  Vendredi 8 avril 2022  

Défendre un avenir démocratique

Nous votons dimanche, sur fond de deux phénomènes qui n’ont cessé de se renforcer ces dernières années : la montée de l’abstention d’une part, celle de l’extrême droite d’autre part. Si un ou une candidate d’extrême droite (ils sont désormais plusieurs) se qualifiait au second tour, ce serait la troisième fois depuis 2002. Pour les générations qui ont commencé à voter dans les années 2000, ce scénario est devenu la norme.

Alors que la perspective de cet insupportable recommencement aurait dû à elle seule dramatiser les débats, il n’en a rien été. La lassitude et l’indifférence palpables des Français ont répondu à une campagne lamentable, qui ne s’est cristallisée sur aucun enjeu de fond, si ce n’est, dans les derniers jours, celui du pouvoir d’achat. 

Cela fait des années que le phénomène de fatigue démocratique, dont la tentation de l’extrême droite et celle de la désaffection des urnes sont deux visages contemporains, interroge et inquiète. Politistes, sociologues et philosophes en ont exploré les raisons, et documenté les effets sur la société et les institutions. Mais là aussi, une forme de lassitude gagne : le diagnostic, quoique étayé, n’embraye plus sur une pensée transformatrice de l’horizon politique. 

Il y a pourtant dans le scrutin de dimanche quelque chose à défendre, qui touche à la possibilité même de notre avenir démocratique. Non seulement parce qu’un pouvoir autoritaire est aux portes de l’Élysée, mais aussi parce que nous voterons au moment même où des crimes de guerre sont commis en Europe. Dire cela ne résout pas tous les dilemmes : des options politiques nettement différentes restent ouvertes à partir de cette prise de conscience. Encore faut-il qu’elle ait lieu, et que chacun se convainque de l’importance de son vote.

 

La rédaction

Le lendemain de l’élection de Marine Le Pen

Véronique Nahoum-Grappe, avril 2022

L’élection de Marine Le Pen n’a plus rien d’improbable. Dans le contexte d’une guerre qui massacre les êtres humains et leurs droits, elle représentera, dès le lendemain de son élection, un danger non seulement pour la France mais aussi pour l’Europe. 

Anti-impérialisme ou complicité avec l’agression russe ?

Jean-Yves Pranchère, mars 2022

Relativiser la violence de Poutine au motif d’une fixation obsessionnelle sur « l’impérialisme américain » est un motif de honte pour tous ceux qui sont convaincus par le programme d’un socialisme écologique.

Emmanuel Macron, de la disruption à la banalisation

Rémi Lefebvre, juillet-août 2021

Élu à gauche en 2017, Emmanuel Macron a progressivement réorienté sa ligne politique, que ce soit sur le terrain économique ou régalien. Aujourd’hui, il vise explicitement une réélection à droite, favorisée par l’affaiblissement des identités politiques traditionnelles.

Le cas Zemmour

Jean-Louis Schlegel, novembre 2021

La candidature de Zemmour témoigne d’une diversification de l’offre politique d’extrême droite. Il construit une mythologie de la France à sa convenance, selon ses intérêts, et affirme son identité d’autant plus qu’il dénie celle des autres.

L'élection présidentielle vue par la rédaction d'Esprit

À bonne distance de l'actualité chaude et du commentaire de sondage, la revue Esprit vous propose un suivi original et régulièrement actualisé de l'élection présidentielle

 

Avril 2022

En Ukraine et en Russie, le temps de la guerre

L’invasion de l’Ukraine en février 2022 a constitué un choc immense pour l’Europe et le monde. Elle s’inscrit néanmoins dans une forme de continuité, qui a vu le régime de Poutine se faire toujours plus répressif à l’intérieur de ses frontières, et menaçant à l’extérieur, depuis au moins 2008 et l’affrontement militaire en Géorgie, l’annexion de la Crimée en 2014 marquant une nouvelle étape dans cette escalade. Constitué en urgence en réaction au déclenchement de la guerre, le dossier de ce numéro interroge ses premières conséquences. 

Consulter le numéro

 

 

Se connecter

 

 

esprit.presse.fr

Suivez Esprit sur :

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
8 avril 2022 5 08 /04 /avril /2022 08:33

PHILIPPE DE GAULLE : «CETTE IDÉE QUE C’EST LA FIN DE LA FRANCE EST EXAGÉRÉE»

 
Télécharger la communication du MIL du 7 avril 2022 
 
Lire le texte 
 
Vous êtes centenaire depuis le 28 décembre. Que cela vous inspire-t-il ?
 
 Je ne m’y attendais pas du tout ! Je pensais être tué à 18 ans, pendant la guerre. J’aurais préféré prêter un peu de ma longévité à mon père, pour qu’il vive quelques années de plus. Il avait encore beaucoup de choses à écrire.
 
N’avait-il pas dit l’essentiel ?
 
Ses Mémoires donnent une excellente vue d’ensemble, mais il avait conscience que des détails manquaient. Il pensait que les Français ne comprenaient pas ce qu’il avait voulu faire et refusaient le choix de l’effort.
 
Vous avez surpris tout le monde en publiant vos souvenirs à 80 ans. N’ont-ils pas complété ce récit inachevé ?
 
J’ai essayé, mais il a fallu supprimer la moitié de mon manuscrit, qui était trop long ! Mon père voulait que je m’occupe de ses archives. Au fil des années, il laissait ses papiers en bas de l’armoire à La Boisserie. Quand j’arrivais, il me disait : «Tiens, tu t’occuperas de ça…» Il a fallu trier pendant plusieurs années, et cette tâche écrasante m’a pris beaucoup de temps.
 
En 1938, il a voulu vous envoyer à Sciences Po pour devenir diplomate, et vous avez piqué une colère. Sinon, il n’y a eu aucun nuage entre vous et lui…
 
Il ne comprenait pas mon goût pour la marine, qui n’était pas, à l’époque, aussi essentielle à la France que l’infanterie. Je me suis vivement opposé à son idée de diplomatie. Mon rêve depuis toujours était de commander un contre- torpilleur. Il m’a laissé faire.
 
Votre père ne vous a pas fait compagnon de la Libération. C’est une blessure ?
 
Il m’a dit ceci après sa démission de la présidence du Conseil en 1946 : «Avant de quitter le pouvoir, j’ai nommé compagnons 1038 combattants et villes combattantes. Comme il aurait fallu que j’en nomme trois fois plus, naturellement je ne pouvais pas, toi, mon fils, te faire compagnon de la Libération. Maintenant, c’est terminé». Et il ajouta : «De toute façon, tout le monde sait que tu fus mon premier compagnon».
 
Ce livre raconte aussi votre guerre, il n’y avait pas une foule de Français libres sur les mers du monde…
 
J’ai été dans la seule promotion de l’École navale qui s’est battue en mer. Nous étions 200 officiers et aspirants et 6.600 quartiers-maîtres : nous avons coulé plus d’Allemands que tout le reste de la marine réunie qui comprenait 100.000 hommes. Je ne pouvais pas dire ce genre de choses avant pour ne pas faire de drame. Maintenant qu’ils sont tous morts sauf moi, je le dis. J’appartiens à la promotion qui a fait le boulot.
 
En 1964, avant une opération chirurgicale, le président de la République vous écrit qu’il veut vous voir prendre sa suite si cela se passait mal…
 
J’ai reçu cette lettre comme une marque d’affection paternelle. Mais c’était évidemment hors de question ! Il avait toujours dit qu’il n’avait pas de prédécesseur ni de successeur.
 
Il y a une chose qui ne change pas dans cette édition augmentée, c’est le mal que vous dites de Pétain.
 
La thèse du glaive et du bouclier, développée dans les années 1950, et très à la mode aujourd’hui, est sans fondement. Pétain voulait mettre fin à la République pour lui substituer une autre morale. On ne fait pas de réforme morale et politique sans être vainqueur. Si on est vaincu, toute prétention à la réforme est de la blague. Il fallait faire la guerre, et utiliser sans hésiter la profondeur stratégique de l’empire. Toute idée contraire nous menait au désastre.
 
Vous avez fait quelques ajouts dans cette nouvelle édition. Notamment à propos de la guerre d’Algérie. En juillet, on commémorera les 60 ans de l’indépendance. Le temps, peut- être, d’arrêter de demander pardon ?
 
Nous, les Gaulois, n’étions rien avant d’être conquis par Rome. Ils nous ont tout appris. L’état civil, le statut de la femme, l’héritage, les aqueducs, les fortifications, l’art de la guerre. Les Algériens, c’est la même chose : nous leur avons beaucoup appris, plutôt que de parler de crime contre l’humanité.
 
Il y a encore une grande bataille de chiffres, par exemple autour du nombre de morts…
 
Le gouvernement algérien continue de répandre des mensonges sur la présence française. Les commissions d’experts, qui se sont penchées sur le sujet dans les années suivantes, ont établi à 188.000 le nombre d’Algériens morts pendant dix ans de combats. Et non pas 1 million, comme on a entendu ! En 14-18, guerre autrement meurtrière, il y a eu 1,3 million de militaires français tués. Gardons le sens de la mesure.
 
Votre père a-t-il joué double jeu ? Savait-il dès le départ qu’il n’y avait pas d’autre solution que l’indépendance ?
 
Mon père a été très étonné qu’après Vichy, nous ayons conservé un empire. Après avoir tiré sur les Alliés pendant la guerre, c’était une anomalie. Il a très tôt considéré que conserver l’empire tel quel n’était pas possible, et qu’il fallait trouver une autre forme d’association.
 
Oui, mais l’Algérie ?
 
Il s’est efforcé dans un premier temps d’apporter loyalement le plus d’atouts possibles à une solution la plus française possible. Il nous disait : «C’est bien tard, on ne va pas y arriver, mais je vais essayer en y mettant tous nos moyens, et nous verrons bien». Et il a vu que ça ne marchait pas. Il n’avait pas décidé à l’avance que ça ne devait pas marcher. Mais il savait que les chances étaient faibles. Personne n’a le droit de prétendre avoir été trompé, même si certains peuvent déplorer que le président de la République n’ait pas pris leurs désirs pour des réalités.
 
Qu’en est-il de sa dureté face au drame des harkis ? Des associations vous ont poursuivi en justice pour vos commentaires à ce sujet.
 
La condamnation en appel a été cassée par la Cour de cassation. Je maintiens ce que j’ai dit ! La présence militaire française créait une immense soupe populaire et, moyennant un fusil de chasse et une casquette, on leur disait : «Tu es harki». Le plus grand nombre de ces harkis de fortune ont rallié le FLN, dont l’armée est passée de 7.000 à 180.000 hommes en dix-huit mois. Sur les 240.000 harkis dénombrés et les 38.000 soldats musulmans de l’armée française, la différence entre les 138.000 qui sont venus en France et la centaine de milliers qui s’est intégrée à l’armée algérienne laisse apparaître quelque 40.000 disparus, hélas victimes des convulsions révolutionnaires. Parmi ces convulsions, il y a eu les règlements de comptes qui se sont multipliés pour prendre possession des terres cultivées.
 
Pouvez-vous nous donner plus de détails, comme vous le faites, d’ailleurs, dans votre livre ?
 
Le général de Gaulle avait dit au général Katz d’évacuer rapidement, car si notre retrait était trop lent, les Algériens feraient des escarmouches et prétendraient qu’ils nous ont mis dehors. Cent vingt-huit mille harkis ont été évacués dans un premier voyage. Au deuxième, il n’en a trouvé que 10.000. Ensuite, les Français d’Algérie ont écrit la légende noire du Général sur ce chapitre, en accord avec le FLN. Ça les arrangeait des deux côtés de lui mettre sur le dos la cruauté du sort réservé aux harkis.
 
On cite souvent l’expression «Colombey-les-Deux-Mosquées», pour expliquer l’impatience de votre père à séparer l’Algérie de la France. Ce n’est pas vrai ?
 
Après l’indépendance, mon père était soulagé pour la France. Il avait fini par conclure que «ce n’était pas la France qui profitait de l’Algérie, mais l’Algérie qui vivait de la France». Quant à «Colombey-les-Deux-Mosquées», selon moi, il n’a jamais dit ça. C’est Alain Peyrefitte qui l’a rajouté dans C’était de Gaulle. Je le connaissais bien, et je l’ai aidé à terminer son livre, mais il était un peu inventeur parfois. Charlie Hebdo a repris ensuite ce slogan. Le journal satirique aurait dû se limiter à ce genre de plaisanterie en matière d’islam.
 
Faire dire à Mahomet «C’est dur d’être aimé par des cons», en visant les islamistes, ce n’est pas bien méchant, et c’est même vrai…
 
Il y a eu pire ensuite, où on voit le Prophète à quatre pattes. On ne fait pas ça. C’est inutilement insultant.
 
Donc, votre père n’aurait pas dit «Colombey-les-Deux- Mosquées», mais il a dit «Israël, peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur». On l’a accusé d’antisémitisme. Mauvais procès ?
 
Dois-je répondre en évoquant les noms de Gaston Palewski, René Cassin, Michel Debré, et tant d’autres Français juifs qui l’ont entouré ? Mon père s’en fichait de la religion des uns et des autres, il utilisait les compétences de ceux qui voulaient la même chose que lui : servir la France. Après cette phrase qui a fait couler tant d’encre, il m’avait confié : «Peuple d’élite, sûr de soi et dominateur. Je voudrais bien pouvoir en dire autant des Français».
 
En effet, qui n’est pas «sûr de soi» renonce à défendre ses intérêts, migratoires ou autres. Récemment le pape a osé faire la morale à ce sujet aux États européens. Qu’en pensez- vous ?
 
 Le nouveau pape n’est pas européen, alors il ne comprend pas toujours très bien ce qui se passe en Europe. Il faut prendre les gens dont on a besoin. Cela s’appelle la politique des quotas. Il faut révoquer les accords de libre circulation qui ont été signés après l’indépendance algérienne, du temps de mon père, et dramatiquement aggravés par le regroupement familial. On a une société déstabilisée, composée de gens qui transportent leurs mœurs ici.
 
Un exemple de mœurs incompatible ?
 
La viande halal. La France dit que l’on doit tuer les animaux après les avoir étourdis, point final. On ne veut de mal à personne, mais notre pays est comme ça. Notre pays a été fait en deux mille ans, et on en respecte les coutumes. Celui qui veut quand même de la viande halal, il doit l’importer par La Poste !
 
En 2005, vous votiez pour le projet de Constitution européenne. Regrettez-vous ce choix ?
 
Pas du tout. Nous construisons l’Europe, mais ça va prendre des siècles. On ira en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie du Nord comme on va dans le Lot-et-Garonne ou en Franche-Comté. Regardez les Anglais, ils font les malins, leur premier ministre fait le clown, mais ils vont plus mal que nous. On peut prédire dès maintenant que le prochain roi du Royaume-Uni ne sera plus roi d’Irlande du Nord.
 
Les Français sont-ils trop pessimistes à l’égard de leur propre pays ?
 
Un peu trop. Cette idée que c’est la fin de la France est exagérée. On a connu ça en 1944 : il n’y avait plus un seul pont debout, plus d’état civil. C’était épouvantable. Aujourd’hui, c’est différent. La France de Louis XIV, c’est terminé. Notre nouvelle tâche, c’est l’Europe.
 
Les dernières pages de votre livre s’indignent de la judiciarisation de la politique. Les procès à répétition sur les comptes de campagne vous choquent-ils ?
 
La justice se mêle trop de la politique. Il ne faut pas s’occuper du financement des campagnes électorales. Si on le fait, on se mêle de ce qui ne regarde que l’électeur. Si des candidats ont de l’argent, ils paieront pour leurs campagnes. Ceux qui n’en ont pas s’appuient sur les partis. Si on a offert à un candidat un costume de bonne facture, cela le regarde. Et s’il a choisi tel ou tel assistant, cela le regarde. Si l’électeur n’en est pas content, il le fera savoir au scrutin suivant. La justice n’a pas à se mêler des élections, mais de la vie civile. Le juge du politique, c’est l’électeur, pas le magistrat.
 
Le Conseil constitutionnel est l’un des symptômes de cette judiciarisation de la vie politique. Doit-il être recadré ?
 
Juger les lois à l’aune des préambules de la Constitution, cela n’a jamais été l’esprit de la Ve République. Mon père avait vu le danger. Il a été furieux de découvrir que les rédacteurs du projet de 1958 avaient adjoint les préambules des constitutions antérieures, avec leurs déclarations des droits de l’homme, mais il n’est pas intervenu pour les ôter. «... Les démagogues qui sont les inspirateurs de ces additions vont pouvoir bêtifier sur les droits de l’homme pour rendre l’internationalisme, le cosmopolitisme et l’apatridisme opposables aux droits du citoyen», m’avait-il dit.
 
Et cette présidentielle, qu’en dites-vous ?
 
(…) Le jeu est ouvert ! Une chose est sûre : les Français se sont laissé aller pendant quarante ans, et le monde est redevenu dangereux. Il faut remonter la pente, et c’est encore possible.

 
L’amiral Philippe de Gaulle a soufflé sur sa centième bougie le 28 décembre 2021, et le 12 janvier 2022, ses «Mémoires» ressortent en librairie. Il a reçu «Le Figaro Magazine» pour un entretien exclusif avec Charles Jaigu, «le dernier», a-t-il affirmé.
 
C’est ce dernier entretien, publié dans le Figaro-Magazine du 7 janvier 2022, que le MIL a souhaité porter à la connaissance de ses adhérents et de ses sympathisants.
 
Mémoires, de Philippe de Gaulle, Bouquins, 928 p., 30 €
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive