Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 07:34
L’Église a-t-elle absous les
Templiers en secret ?
 
© Pixabay
 

Le 18 mars 1314, sur ordre du roi de France Philippe IV Le Bel, le grand maître des Chevaliers du Temple, Jacques de Molay, est brûlé vif. Sa mort vient clore la longue persécution subie par l’ordre religieux, dont le roi de France a juré la perte. Celle-ci a débuté le matin du 13 octobre 1307, avec l’arrestation de tous les Templiers de France. Officiellement, le roi les accuse de sodomie, de blasphème, d’idolâtrie et d’hérésie.

En réalité, le monarque, tout-puissant mais désargenté, veut s’emparer des richesses de l’ordre. Car depuis que l’ordre a vu le jour en 1129, les « Pauvres Chevaliers du Christ » ne le sont plus tant que ça. Ils sont en effet à la tête d’un empire commercial qui, de Londres à Constantinople, investit dans l’immobilier, les vignes, les mines d’or, l’élevage, les moulins, la banque… Le 3 avril 1312, Philippe le Bel obtient un soutien de poids : celui du pape Clément V, qui dissout l’ordre par la bulle Vox in excelso. Rome contre les courageux moines-soldats : l’affiche est belle. Clément V restera dans l’Histoire comme le fossoyeur des chevaliers combattants.

 

Pourtant, en 2001, un document permet de réévaluer le rôle joué par la papauté dans cette affaire. Le parchemin de Chinon, conservé dans les archives du Vatican et déjà connu des spécialistes, est réétudié par la médiéviste italienne Barbara Frale. Il prouve que Clément V a d’abord cherché à sauver les Templiers, en leur accordant notamment l’absolution ! Voici la genèse de ce document crucial.

Clément V, le fossoyeur des chevaliers combattants

En juin 1308, le grand maître Jacques de Molay et quatre dignitaires des Templiers sont déplacés dans la forteresse de Chinon, dans le donjon du Coudray. Ils y seront interrogés par trois cardinaux délégués par le pape. Daté du 17 au 20 août 1308, le parchemin de Chinon est un compte-rendu de ces séances d’interrogatoire. Les Templiers confirment les aveux que les commissaires royaux leur avaient extorqués à l’automne 1307. Ils ont effectivement renié le Christ « en parole », « mais pas de coeur », ils ont bien « craché sur le crucifix, mais à côté », lors des rites d’intégration des nouveaux postulants. En revanche, ils nient toute pratique de la sodomie. Les cinq Templiers font acte de repentance. Les cardinaux les absolvent et les réconcilient avec l’Eglise au nom du pape Clément V. « Après cela, nous avons décidé d’accorder la miséricorde de l’absolution pour ces actes au frère Jacques de Molay, maître dudit ordre ; dans la forme et la manière décrite plus haut, il a dénoncé en notre présence l’hérésie susmentionnée et toute autre hérésie, et a juré en personne sur les Saints Evangiles du Seigneur, et a humblement demandé la miséricorde de l’absolution. Il est donc réintégré dans l’unité de l’Eglise et de nouveau admis à la communion des fidèles et les sacrements de l’Eglise », peut-on lire dans l’extrait relatant l’absolution accordée à Jacques de Molay.

Pourquoi Clément V a-t-il accordé son absolution à des hommes qui reconnaissent des pratiques douteuses ? Barbara Frale, qui travaille aux archives du Vatican, pense que les rites d’intégration incriminés n’ont rien d’hérétique. En apparence violents et déroutants, ils visent en fait à tester le nouveau chevalier, à éprouver sa soumission aux ordres de la hiérarchie. Le nouvel arrivant était entraîné dans une pièce plongée dans le noir. Là, on lui demandait de renier le Christ et de cracher trois fois sur la croix. Une épée sous la gorge, on le menaçait ! « Obéis, puisque tu as juré obéissance ! » On ordonnait au postulant, totalement paniqué, d’embrasser le dignitaire sur le nombril, les fesses et parfois sur l’anus… C’est cette pratique honteuse qu’avouent les Templiers aux inquisiteurs. Mais à l’époque des interrogatoires de Chinon, en 1308, tous s’accordent pour dire que ce rite aurait dû être réformé depuis longtemps. Il n’y a en tout cas pas matière à hérésie. L’absolution accordée par le pape n’a donc rien d’exceptionnel, c’est même la procédure normale en cas de repentance. Les Templiers auraient normalement pu être libérés à la suite de cette décision. Alors, pourquoi l’ordre a-t-il finalement été écrasé ?

 

Bien que chef spirituel de toute la chrétienté, Clément V peine à affirmer son autorité face au monarque français. Le pape a tout tenté pour protéger l’ordre religieux, placé sous la protection du Vatican depuis le concile de Troyes (1129). En novembre 1309, il fait nommer une commission pontificale à Paris pour entendre les Templiers souhaitant défendre l’ordre. Et ça marche : des centaines de moines-soldats affluent de tout le pays, rejetant les accusations et pointant Philippe le Bel.

La riposte du roi est sans appel : le 12 mai 1310, 54 Templiers sont brûlés vifs près de la porte Saint-Antoine à Paris. D’autres bûchers sont dressés à travers le pays. Clément V est dos au mur. Le 16 octobre 1311, le concile de Vienne, dans l’Isère actuelle, doit trancher le sort de l’ordre. Le souverain pontife tergiverse. Philippe le Bel enrage et marche sur Vienne avec son armée ! C’est fini : le 3 avril, le pape rend publique sa sentence… aux côtés du roi. « Nous supprimons l’ordre du Temple et son état, son habit et son nom. » Avait-il vraiment le choix ?

Par l'équipe Ça m'intéresse
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 07:24
 
 
 
 
 
Chers amis,
 
 
La Charte des principes pour l’Islam de France est, certes, une bonne nouvelle. Elle affirme qu’aucune conviction religieuse ne peut être invoquée pour se soustraire à la loi commune ce qui, pour élémentaire que ce soit, doit être rappelé avec force. Sauf qu’à peine signée, cette Charte est déjà attaquée par les hérauts d’un Islam politique qui pousse à la haine de la France, au refus de nos valeurs et au mépris de notre culture.
 
Comment accepter que les responsables du Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) et du Milli Görus, tous deux pilotés par Ankara et alliés du président turc, refusent de signer ce texte de concorde ? Comment accepter que les islamistes radicaux, prônant le fondamentalisme du Tabligh, puissent publiquement attaquer ce texte ?
 
Quel angélisme de la part d’Emmanuel Macron et de nos gouvernants, d’avoir fait signer en grande pompe, à l’Elysée, cette Charte devant les caméras lundi dernier. Le lendemain, les Islamistes réfractaires dénonçaient, dans un communiqué au vitriol, une Charte qui porterait « atteinte à l’honneur des musulmans ». 
 
 
 
Exiger l’égalité entre les hommes et les femmes, la liberté de culte et de conscience, le droit de changer de religion, est-ce porter atteinte à l’honneur des musulmans ? Déclarer que les Français musulmans appartiennent à la nation, rappeler l’exigence de laïcité, dénoncer le prosélytisme, l’indigénisme, le communautarisme, est-ce trop demander ?
 
 
 
Les masques sont tombés : nous avons bien deux adversaires.
 
 
 
📌 L’Islam politique qui n’est pas compatible avec la France ;
📌 L’angélisme de nos dirigeants qui reculent à force de déni et de coups de communication.
 
 
 
 Ces trois associations ont quinze jours pour signer le texte. Je demande donc solennellement, au 1er février, la dissolution des entités membres du CFCM qui refusent de signer la Charte et leur exclusion des instances de l’Islam de France. Ce refus serait une déclaration de guerre. Nous ne pouvons plus être naïfs.
 
L’Islam politique est le fait d’une minorité agissante, organisée, qui sape, une à une, les règles de notre Nation. Il est inacceptable que des familles juives soient contraintes de quitter des territoires de la République comme dans certains quartiers de Seine-Saint-Denis ou de Strasbourg, parce qu’elles sont juives. Il est inacceptable que dans les écoles de France, les professeurs ne puissent plus enseigner la Shoah. Il est inacceptable que dans les hôpitaux de France, des hommes ou des femmes refusent d’être auscultés ou pris en charge par un médecin ou un infirmier du sexe opposé. Dans les services publics, qui sont pourtant le cœur du bien commun, l’enquête des députés Eric Diard et Eric Poulliat a montré combien l’Islam politique prospère. A la RATP par exemple, des salles de repos sont transformées en salles de prière, se développent les réunions où femmes et hommes sont séparés ou même le cas, rapporté en 2019, d’un chauffeur refusant d’ouvrir les portes du bus à une jeune fille qui aurait porté une jupe trop courte. Dans les entreprises elles-mêmes, comme l’affaire Baby-Loup l’a bien démontré ou même celle du livreur de Strasbourg, nous voyons avancer l’islamisme avec des revendications communautaristes au travail.
 
Nous devons nommer notre adversaire et ne plus rien céder. D’après les services de renseignement, nous avons en France près de 150 quartiers qui sont tenus par les islamistes. Nous avons une centaine de mosquées radicalisées. Il se trouve, sur notre sol, 4 111 personnes radicalisées dans le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Deux cents détenus radicalisés vont être libérés de nos prisons à horizon 2023. Nos adversaires sont identifiés et ne sont pas invincibles.
 
J’appelle tous les amoureux de la France, tous ceux qui ne veulent plus rien céder, à un sursaut national. Nous devons nous rassembler, avec lucidité et patriotisme, contre l’angélisme et l’islamisme.
 
 
 
 
 
 
A l’Assemblée nationale, cette semaine :
 
 
 
1- je proposerai d’étendre toutes les lois sur la laïcité, qui s’appliquent dans nos écoles, à l’ensemble des services publics, y compris les établissements publics et les hôpitaux, mais aussi à toutes les entreprises privées.
 
 
 
 Elles s’appliqueront pour les agents et pour les usagers. Si la loi doit protéger la foi, la foi ne doit jamais dicter la loi. Je propose donc une loi simple et claire, applicable par tous, compréhensible de tous : « fondée sur la laïcité, la neutralité est la loi commune et s’impose à tous, partout, dans les services publics et dans les entreprises privées, aux agents, aux salariés comme aux usagers ».
 
Cette nouvelle loi rappellera ensuite notre conception de la laïcité qui reconnaît le fait religieux, une laïcité dans laquelle les religions ne sont pas les ennemies de l’État, mais des partenaires, à la condition stricte et définitive qu’elles se soumettent aux lois et aux valeurs françaises. La laïcité à la française doit, selon moi, être tout à la fois positive à l’égard du fait religieux qu’il ne s’agit ni de nier ni de renier, mais aussi absolue en ne tolérant plus aucun écart communautariste.
 
Nous devrons aussi rappeler que, si tous les cultes sont soumis au principe commun – et non négociable – de la laïcité, il ne s’agit pas de nier deux mille ans de culture judéo-chrétienne et humaniste. Attachés aux noms de nos villages, aux cloches de nos églises, à nos coutumes et à notre calendrier traditionnel, de Pâques à l’Assomption, nous ne voulons plus de dépossession culturelle et identitaire qui entraîne des ravages communautaristes. Plus personne ne doit enseigner n’importe quoi à nos enfants, sur notre Histoire, nos jours glorieux comme nos heures sombres, sur le respect, l’émancipation, la liberté, la fraternité. Plus personne ne doit exiger de nouvelles pratiques communautaires qui gangrènent l’unité nationale et locale, comme les menus halal à l’école. François Baroin et l’Association des Maires de France (AMF) ont raison de rappeler qu’« il n’est pas acceptable de commander des menus confessionnels et il est contraire aux règles laïques de déterminer les menus en fonction de motifs religieux ou philosophiques». Plus personne ne doit, non plus, essayer de faire table rase de nos traditions ancestrales, comme Noël, ses sapins, ses crèches ou les calvaires qui éclairent nos chemins ruraux. Car si le cultuel sera pleinement soumis à la laïcité, le culturel doit avoir, bien entendu, droit de cité, comme l’émotion populaire liée à l’incendie de Notre-Dame de Paris l’a magnifiquement démontré.
 
 
 
 2- Je proposerai aussi un moratoire sur l’immigration, à l’exception des étudiants internationaux et des réfugiés politiques. L’immigration massive conduit à une concentration de population, qui conduit au communautarisme et mène à l’islamisme.
 
 
 
Soyons lucides sur les chiffres catastrophiques relatifs aux politiques migratoires des dernières années : 275 000 titres de séjour ont été accordés en 2019, un record qui porte à plus de trois millions le nombre d’étrangers qui en détiennent un valide. Tandis que, selon les propos mêmes de l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, il y a environ trois cent mille clandestins sur notre sol. Le coût de l’immigration explose : selon la Cour des comptes, un demandeur d’asile coûte en moyenne 13 000 euros par an, tandis qu’une évaluation de l’Assemblée des départements de France, présidée par Dominique Bussereau, estime la prise en charge d’un mineur non accompagné à 50 000 euros annuels. Quant à l’aide médicale d’État, elle représente 1 milliard d’euros supplémentaires chaque année, quand neuf millions de nos compatriotes vivent sous le seuil de pauvreté. Sortons de l’aveuglement européen : ainsi, Emmanuel Macron veut que l’Europe soit unie pour mieux répartir les migrants en son sein, alors que le bon sens est de les aider à développer leurs propres pays. Il y a même une alliance cynique entre certains hauts fonctionnaires et quelques grandes multinationales, qui voient dans l’immigration une possibilité de tirer les salaires vers le bas. Engageons un grand plan de co-développement avec l’Afrique, lié à des contreparties strictes, comme le retour des clandestins, le contrôle aux frontières, ou encore l’études des demandes d’asile sur la rive Sud de la Méditerranée.
 
 
 
 3- Enfin, la troisième proposition, que je porterai, doit nous conduire à recouvrer notre souveraineté, à nous soustraire du gouvernement des juges.
 
 
 
Comment ? En suspendant la participation de la France à la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Nous devons mettre la pression sur l’Europe pour qu’elle nous rende la capacité à expulser des terroristes ou des détenus radicalisés. Et en changeant notre droit pour gagner cette guerre : quand cette semaine, le Conseil d’État a suspendu le gel des visas du regroupement familial en pleine crise sanitaire, nous comprenons l’urgence du retour de la souveraineté populaire. N’oublions pas les mots terribles et justes d’Anne-Marie Le Pourhiet, vice-présidente de l’Association française de droit constitutionnel : « ils tentent de substituer à notre droit démocratique un droit jurisprudentiel d’origine supranationale et d’inspiration anglo-saxonne clairement revendiqué ».
 
Rétablir la laïcité partout et pour tous, ne plus rien céder jamais et nulle part au séparatisme islamiste, voilà la boussole, la seule boussole que nous devons suivre pour rebâtir la concorde nationale. Dans le fond de notre Nation brûle un feu sacré. Celui du courage populaire, celui d’un attachement plurimillénaire à notre patrie, à notre nation, à la France. Cette flamme ne peut pas s’éteindre. Au quotidien, des Français résistent face à l’islamisme, dans les quartiers ou les campagnes. L’exemple nous est donné par des femmes remarquables qui se battent chaque jour pour la France et la liberté, comme Fatiha Agag-Boudjahlat, Sonia Mabrouk, Zineb El Rhazoui, Dana Manouchehri ou encore Najwa El Haïte et Jeannette Bougrab. Des mères de victimes de l’islamisme se battent pour tout reconstruire et redonner espoir à nos enfants, comme Latifa Ibn Ziaten dont le fils a été assassiné par Mohamed Merah. Sans parler de la majorité silencieuse des Français qui, de toutes origines, défendent la République et notre patrie face à l’hydre islamiste.
 
 
 Ce courage spontané et populaire, c’est celui de la Résistance. Cette force française qui vient du peuple et sauve l’honneur quand les élites se montrent si lâches. Nous devons être courageux et forts pour rétablir la concorde nationale. C’est le devoir de ceux qui représentent la France. C’est le devoir de ceux qui l’aiment et refusent de la laisser périr. C’est notre devoir, c’est notre combat pour la France, si lourdement menacée et attaquée mais qui, partout et toujours, refuse d’être vaincue.
 
 
Bien fidèlement,

Guillaume Peltier,
Député de Loir-et-Cher
Vice-président délégué les Républicains
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
22 janvier 2021 5 22 /01 /janvier /2021 09:31
De la vitamine D pour lutter
contre la Covid-19 ?
 
Près de 73 experts appellent à faire de la vitamine D une arme supplémentaire pour prévenir les formes sévères de Covid-19.Son rôle est déjà bien connu face aux infections. En pleine épidémie de Covid-19, la littérature scientifique regorge d’études prouvant l’efficacité de la vitamine D dans la prévention de la maladie. Le 22 mai 2020, l’Académie nationale de médecine rappelait ainsi dans un communiqué que cette vitamine joue sur “ la régulation et la suppression de la réponse inflammatoire à l’origine du syndrome de détresse respiratoire aigu, qui caractérise les formes sévères et souvent létales de Covid-19.”

Dans un article relayé par France Inter, 73 experts francophones appellent à faire de la supplémentation en vitamine D un outil de plus pour lutter contre l’infection en distribuant un supplément de vitamine D aux Français. Une complémentation d’autant plus nécessaire en France puisque la moitié de la population présenterait une carence.

Les personnes âgées en première ligne

Loin d’être un remède miracle dans la lutte contre la propagation de la Covid-19, une complémentation en vitamine D permet “d’éviter la carence qui fragilise l’organisme”, comme l’expliquait à Ça m’intéresse le docteur Boutron-Ruault, directrice de recherche au Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations à l’Inserm. Les personnes âgées seraient les premières concernées : “ Des études françaises ont montré que chez les personnes âgées, celles qui reçoivent régulièrement des suppléments de vitamine D ont un risque diminué de 90%de faire une forme grave », explique à France Inter le professeur Cédric Annweiler, chef du service de gériatrie au CHU d’Angers,

Rappelons que l’automédication est à proscrire en cas de supplémentation en vitamine D car un excès peut être toxique. En cas de doute, consultez votre médecin qui pourra vous prescrire le dosage adapté à votre situation.

 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
22 janvier 2021 5 22 /01 /janvier /2021 07:25
 
Comment définir le
macronisme aujourd’hui ?

À retrouver dans l'émission
 

Derrière les mots du pouvoir, quelles logiques à l'oeuvre? Myriam Revault d'Allonnes, professeure émérite des universités à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) et chercheuse associée au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), nous parle du macronisme et de notre époque.

Le Président Emmanuel Macron pendant la 107e édition du Tour de France (16.09.2020)
Le Président Emmanuel Macron pendant la 107e édition du Tour de France (16.09.2020) Crédits : Pool / Collectif - Getty

Myriam Revault d’Allonnes est professeure émérite des universités à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) et chercheuse associée au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Après Le Miroir et la Scène. Ce que peut la représentation politique (Seuil, 2016), La Politique expliquée à nos enfants (Seuil, 2017) ou encore La Faiblesse du vrai (Seuil, 2018), elle publie L'Esprit du macronisme. Ou l'art de dévoyer les concepts (Seuil, février 2021)

A partir des théories de différentes philosophes des Lumières à Hannah Arendt, en passant par Marcel Mauss, elle analyse le macronisme et souligne ses contradictions, ses faiblesses, le tout à l’aune de ce que signifie « faire société ». Se livrant à un projet d’«anthropologie politique », elle veut, écrit-elle, aborder cet objet insaisissable qu’est le macronisme, en particulier dans son adhérence à l’”esprit du temps “ : un temps où la rationalité néolibérale imprègne notre époque et nos mentalités.

Si le macronisme est insaisissable du point de vue des catégories politiques traditionnelles, il est moins insaisissable si on le rapporte à cette espèce de vision du monde qui est rattachée à la flexibilité, la mobilité, pas seulement dans le domaine économique mais dans les parcours de vie. (Myriam Revault d’Allonnes)

Le parcours d'Emmanuel Macron est insolite, semblable à aucun autre. Ont pu séduire sa jeunesse, son armature intellectuelle, son absence d'attaches politiques,… Surtout, il use d'une rhétorique qui brouille et derrière laquelle se profile “une certaine mise en scène du monde”. Ne serait-ce que dans la volonté, présentée comme nouvelle, de faire disparaître le clivage obsolète gauche-droite, le “en même temps”.

Au fond, ce que Macron dit, c'est qu'il y a d'un côté les gens qui ont réussi et de l'autre les invisibles, ceux qui ne sont rien. (Myriam Revault d’Allonnes)

Quand Macron invite le chômeur à traverser la rue pour trouver un travail, ça veut dire qu'il est entièrement responsable de sa réussite et de ses échecs. (Myriam Revault d’Allonnes)

Est-ce qu'on peut réduire l'individu uniquement à un sujet économique qui calcule les conséquences de ses actions? (Myriam Revault d’Allonnes)

Est-il alors devenu impossible de faire société ? Le triomphe de l’individu a marqué la modernité politique,  au moins depuis Hobbes et l'idée que « L'Homme est un loup pour l'Homme ». La politique n’est plus que l’instrument garantissant la réalisation des finalités individuelles. Poussée à l'extrême, une telle perspective fait des institutions sociales de simples instruments  pour l'individu voulant assurer ses droits préalables. Tout dépend en fait de la manière dont on interprète le lien social : d'autres que Hobbes, les Rousseau ou les Montesquieu, ont souligné, au contraire, la nécessaire réciprocité entre l’individu et les institutions. On parle alors d'un endettement réciproque, pour lequel les institutions sont elles aussi “endettées” à l’égard des individus à produire les conditions de possibilité d’une véritable autonomie. Surtout, une véritable démocratie est faite de pluralité et de délibération. Non pas d'individus marchant droit et dans un même mouvement, mais d'opinions divergentes et d'agône.

Si le rationalisme néolibéral semblait d'abord remis en doute par la crise dûe à la Covid 19, Emmanuel Macron remettant à l'honneur les « derniers de cordée », ce personnel qui jusque là demeurait dans l'ombre et était si mal rémunéré, la « Révolution » macronienne, semble-t-il, poursuit son cheminement. 

Chroniques

13H20
 
8 min

Le Rendez-vous de la médiatrice

Intervenants
  • Philosophe, chercheure associée au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po) et professeure émérite des universités à l'École pratique des hautes études.
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
22 janvier 2021 5 22 /01 /janvier /2021 07:17

Épisode 4 :

Réseaux sociaux, nouveaux
censeurs du web

 

Suite à l’affaire de la suspension des comptes de Donald Trump, des voix s’élèvent, appelant le pouvoir politique à réguler les réseaux sociaux, sous peine de voir Internet imposer des règles au pouvoir politique. Que révèle cette polémique du rôle des réseaux sociaux dans le débat démocratique ?

Le compte Twitter suspendu du président américain Donald Trump apparaît sur l'écran d'un smartphone, le 8 janvier 2021 à San Anselmo, Californie
Le compte Twitter suspendu du président américain Donald Trump apparaît sur l'écran d'un smartphone, le 8 janvier 2021 à San Anselmo, Californie Crédits : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES - AFP

La suspension des comptes de l’ancien président américain Donald Trump par toutes les grandes plateformes à la suite de l’attaque du Congrès par une partie de ses partisans a créé un précédent inédit, mais a également soulevé un vif débat. 

Alors que les reproches s’accumulaient depuis des années au sujet de la permissivité des réseaux sociaux, accusés d’entretenir - voire de provoquer - la polarisation extrême de la vie politique et de favoriser la propagation de fausses informations, Facebook, Twitter et Youtube sont désormais taxés de censure. 

Des voix s’élèvent, de part et d’autre de l’Atlantique, appelant le pouvoir politique à imposer des règles aux réseaux sociaux, sous peine de voir les réseaux sociaux imposer des règles au pouvoir politique. C’est notamment l’un des objectifs du Digital Services Act, présenté par la Commission européenne en décembre 2020. Mais les objectifs revendiqués par les pouvoirs publics semblent parfois contradictoires : d’un côté, empêcher des théories conspirationnistes comme celles du mouvement QAnon de proliférer sur les réseaux, de l’autre, empêcher les réseaux de faire obstacle au débat démocratique en censurant certains utilisateurs. 

 

Cet antagonisme se retrouve du côté des plateformes, qui ont longtemps revendiqué une liberté d’expression absolue avant de mettre en place récemment des politiques de modération plus sévères, et potentiellement arbitraires, sous la pression de l’opinion publique.

Que révèle l’affaire de la suspension des comptes de Trump du rôle des réseaux sociaux dans le débat démocratique ? Quelle est leur influence réelle sur la formation de l’opinion publique ? Sont-ils davantage qu’une caisse de résonnance pour les mouvements complotistes et les fausses informations qui y circulent ?

Pour en parler, Cultures Monde reçoit Dominique Cardon, professeur de sociologie à Sciences Po, directeur du Médialab, ainsi que Maud Quessard, maîtresse de conférences et directrice du domaine « Espace Euratlantique - Russie » à l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire (IRSEM).

Les grands réseaux sociaux vont définir eux-mêmes et pour leurs utilisateurs - qui à travers les Conditions Générales d'Utilisation signent un contrat privé avec la plateforme - des règles qui les autorisent à mettre en place une politique de modération dont elles doivent définir et rendre publiques les principes, mais qu'elles peuvent ensuite appliquer de manière discrétionnaire. C'est ce qui a été fait dans le cas de Donald Trump. Dominique Cardon

Comme les plateformes sont des acteurs transnationaux, il n'y aura de possibilité de régulation que s'il y a une éventuelle coordination des régulations par la norme au niveau international. On est donc déjà assez chanceux que l'Europe, qui a du mal à se mettre d'accord sur d'autres sujets, arrive à pousser dans cette direction. Maud Quessard

Seconde partie : le focus du jour

Parler, le réseau social alternatif de l’alt-right

Face aux mesures de modérations récemment adoptées par les réseaux sociaux traditionnels, plusieurs sympathisants de l’alt-right américaine sont allés trouver refuge sur des plateformes alternatives, à l’instar de Parler, où les discours de haine ne sont pas censurés. Mais voilà qu’Amazon, qui hébergeait le site, l’a banni la semaine dernière, estimant qu’il ne respectait pas ses conditions d’utilisations. Parler est réapparu ce week-end sur un nouvel hébergeur, Epiktechnologie, habitué des contenus sulfureux.

Quel est l’objectif de ce réseau social alternatif ? Qui sont ses utilisateurs, ses soutiens et ses concurrents ? Au-delà du pouvoir d’arbitrage des réseaux sociaux révélé par la suspension des comptes de Trump, que nous apprend le bannissement de Parler sur le rôle des hébergeurs ?

Avec Grégor Brandy, journaliste au Monde spécialiste des questions numérique.

Parler était à environ 15 millions d'utilisateurs avant d'être mis hors-ligne. Cela peut sembler énorme, mais c'est incomparable avec les 330 millions d'utilisateurs de Twitter ou les 2,7 milliards d'utilisateurs de Facebook. Grégor Brandy

Le réseau social conservateur Parler a été mis hors ligne, de force, le 11 janvier 2021.
Le réseau social conservateur Parler a été mis hors ligne, de force, le 11 janvier 2021. Crédits : OLIVIER DOULIERY - AFP

Une émission préparée par Margaux Leridon.

Références sonores

  • Sheryl Sandberg sur le bannissement de Trump, NBC, le 11 janvier 
  • Trump sur la liberté d’expression dans son discours d’adieu, le 19 Janvier 2021 
  • Mark Zuckerberg s'exprime en faveur d'une liberté d’expression radicale à l’Université de Georgetown en 2019
  • John Matze à propos de la croissance exponentielle de Parler, le 12 novembre 2020 (KUSI News)

Références musicales

  • « Reve » de Coti K.
  • « On nous cache tout, on nous dit rien » de Jacques Dutronc
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 08:51
Oui, allumer une ampoule avec ses neurones c’est possible !
À lire plus tard
 
© Pixabay

Théoriquement, oui, car le cerveau d’un adulte génère en permanence quelques microvolts, assez pour allumer une Led, selon une étude de l’Université de Virginie (2020).

Si on ajoute toutes les cellules de l’organisme (notamment celles qui font battre le cœur), on atteint l’énergie nécessaire pour allumer une lampe de 40 watts. Pas de quoi s’électrocuter mais suffisant pour échanger des milliards d’informations. En effet, à chaque pensée, chaque mouvement, des impulsions électriques transitent entre les neurones et les cellules.

Le cerveau consomme près de 20 % de notre énergie

Pour générer de l’électricité, les neurones abritent, au cœur de leur membrane, des sortes de petites pompes moléculaires qui refoulent et importent des atomes porteurs de charges électriques, ce qui génère une tension électrique entre l’intérieur et l’extérieur du neurone. Cette intense activité explique pourquoi le cerveau, bien qu’il ne représente que 2 % du poids d’un humain, consomme 20 % de son énergie.

Par Frédérique Boursicot
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 08:47
Un manuscrit unique racontant la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon mis en vente à 1 million d'euros
 

 

Nous vous conseillons :
4 infos à savoir sur la Bataille d’Austerlitz

 

 

Un manuscrit unique racontant la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon mis en vente à 1 million d'euros
© Galerie "Arts et autographes"
En savoir plus sur la destination

Un manuscrit unique dicté et annoté par Napoléon durant son exil sur l'île de Saint-Hélène et relatant dans les moindres détails --et toujours à son avantage-- les préparatifs et le déroulement de la bataille d'Austerlitz en 1805 sera mis en vente fin janvier à Paris.

Long de 74 pages densément écrites, ce manuscrit dicté par l'empereur déchu à son fidèle des fidèles, le général Henri-Gatien Bertrand, est corrigé à plusieurs endroits par Napoléon qui barre des mots ou inscrit dans la marge ses remarques d'une écriture minuscule. Au total onze annotations. Il est accompagné d'un plan de la bataille sur papier calque dessiné par le général.

Alors que s'ouvre l'année du bicentenaire de la mort du grand homme français, ce manuscrit sur sa plus grande victoire militaire qui marquera le sommet de sa gloire, sera exposé à Paris pour la première fois du 27 au 30 janvier par la galerie "Arts et autographes", et mis en vente un million d'euros.

C'est le document historique le plus fabuleux qu'on puisse trouver en mains privées sur l'histoire de France

Il a été acquis dans les années 70 par le propriétaire de la galerie, Jean-Emmanuel Raux, expert de manuscrits et autographes, qui collectionne des documents sur l'Empire et l'avait trouvé dans des masses de papiers lors de la vente des héritiers Bertrand dans leur château de Châteauroux. C'est là qu'a
été découvert le manuscrit sur "la bataille des trois empereurs".  "Personne ne regardait les écrits de Sainte-Hélène à l'époque. C'est le document historique le plus fabuleux qu'on puisse trouver en mains privées sur l'histoire de France", déclare M. Raux. 

 

Napoléon, bien que la révolution soit loin, écrit encore "7 frimaire", pour le 2 décembre 1805. La première personne n'est jamais employée, mais tout le temps la formule: "l'empereur dit..." 

"Napoléon livre une version enjolivée de la bataille. On l'observe dans l'intonation des phrases. C'est le fameux soleil d'Austerlitz", observe la fille du galeriste, Alizée Raux, qui a étudié en détail cette pièce unique. 

Au long du texte, toutes les feintes et tactiques préparatoires --replis, négociations-- pour faire croire à la faiblesse de l'armée napoléonienne, puis la bataille sont détaillés. Les attaquants russes seront pris au piège et défaits en neuf heures environ. L'héroïsme du troupier comme de l'officier français est exalté, et les soldats, même gravement blessés, saluent encore l'empereur, selon ce récit.   

 

Cette vente a lieu dans le cadre de la foire d'art et d'antiquités belge "BRAFA in the Galleries", à laquelle participent 126 galeries dans 13 pays. L'édition 2021, Covid oblige, se tient dans les galeries, chacune pouvant présenter jusqu'à neuf oeuvres, que les collectionneurs peuvent voir sur place ou repérer sur internet.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 08:40

Épisode 3 :

Julie-Victoire Daubié, une pionnière à
l'université

À retrouver dans l'émission

Pour les jeunes femmes, l'accès au système d’enseignement supérieur est le fruit d'un long combat. Confinées au foyer, destinées à la maternité et dévouées à la famille, certaines, à force de persévérance, ont réussi à ouvrir les portes de l’université, jusqu'alors exclusivement masculine.

 Portrait de Julie-Victoire Daubié. 1861. Photo de Pierre Petit conservée à la bibliothèque Marguerite Durand, Paris. (Wikipédia)
Portrait de Julie-Victoire Daubié. 1861. Photo de Pierre Petit conservée à la bibliothèque Marguerite Durand, Paris. (Wikipédia)

Les journaux ont annoncé la nouvelle, mais rarement en première page. Parfois, elle se trouve dans la rubrique « faits divers », parfois dans la rubrique « nouvelles diverses » ou encore dans celle des « nouvelles des départements » : à la fin du mois d’août 1861, le baccalauréat, premier diplôme universitaire, connaît un moment particulier de son histoire. Lisons Le Constitutionnel, le 24 août 1861 : « La Faculté des lettres de Lyon vient de terminer sa session des examens du baccalauréat. Parmi tous les candidats, il en était un surtout qui, plus que tous les autres, attirait l'attention et l'intérêt du public et de la Faculté ; c'était une femme, Mlle Daubié, institutrice à Paris, qui se présentait courageusement devant la Faculté des lettres de Lyon, pour conquérir un grade, dont l'usage et les préjugés semblaient avoir, jusqu'à présent, réservé aux hommes seuls les avantages et les honneurs ». En 1861, l’égalité scolaire entre les hommes et les femmes est loin d’être atteinte, mais la voix est ouverte, celle de Julie-Victoire Daubié. Xavier Mauduit

Julie-Victoire Daubié : ce nom ne vous dit rien ? Il s’agit pourtant de la première bachelière (en 1861) et licenciée ès lettres (en 1871) de France – pardon, il était alors question de “bachelier” et de “licencié”. En 1861, il a même fallu rayer la mention “Sieur” pour la remplacer par “Mademoiselle” sur son diplôme du baccalauréat ! C’est dire à quel point l’institution scolaire ne s’y attendait pas, car les femmes n'avaient pas le droit de mettre le pied à l’université. Toutefois, hasard ou impensé, rien ne leur interdit de se présenter aux examens. 

Julie-Victoire Daubié ne s’est pas lancée dans les études sur un coup de tête ou par désœuvrement. Il s’agit d’une stratégie très réfléchie pour promouvoir l’enseignement des femmes, à une époque où tant de voix s’élevaient pour les maintenir dans l’ignorance. Le geste de Daubié a pour objectif de créer un précédent, de marquer les consciences et de souligner les contradictions du siècle : l’enseignement primaire est obligatoire pour toutes et tous, mais l’enseignement supérieur est interdit aux femmes ; le suffrage est universel, mais masculin… Comment Julie Victoire Daubié et les premières étudiantes ont-elles surmonté ces difficultés pour se faire une place à l’université ? Rendre hommage à cette pionnière, c’est embrasser les transformations de la société de la deuxième moitié du XIXe siècle et les espoirs – parfois longtemps déçus – qu’elles ont suscités. 

Avec Rebecca Rogers, professeure à l'Université de Paris (Descartes) et spécialiste de l'histoire de l'éducation féminine en France au XIXe siècle. Elle est notamment l'autrice de : Les Bourgeoises au pensionnat. L’éducation féminine au XIXe siècle (Presses universitaires de Rennes, 2007) et, avec Françoise Thébaud, de La Fabrique des filles. L’éducation des filles de Jules Ferry à la pilule (Textuel, 2010).  

Julie-Victoire Daubié va dénoncer les inégalités dans l'accès à l'enseignement, dans l'accès aux carrières et au niveau des salaires. Elle est très anticléricale aussi et dénonce les passe-droits des congrégations religieuses face à des femmes laïques comme elle. Elle va aussi jusqu'à revendiquer le suffrage au début des années 1870 alors que cela ne fait pas partie des revendications du mouvement féministe de son enfance. Rebecca Rogers

Les premières femmes peuvent entrer à l'université en 1867 mais le grand tournant c'est 1872. Jusqu'à cette date, elles avaient le droit de s'inscrire, elles avaient le droit de passer les examens - Julie-Victoire Daubié est d'ailleurs licenciée en 1871 - mais elles n'avaient pas le droit d'assister physiquement aux cours. En 1872, Julie-Victoire Daubié et d'autres de ses camarades féminines lancent une pétition demandant à ce qu'elles puissent y assister. Une enquête est ouverte, elle montre qu'elles sont admises au Collège de France, dans les facultés de province. Il en résulte qu'en 1872 elles obtiennent l'autorisation d'assister au cours. Amélie Puche

Sons diffusés :

  • Archive - 28/11/1992 - Journal 20H - FR3 Lorraine - La petite nièce de Julie-Victoire Daubié. 
  • Archive - 20/01/1950 - Extrait de l'émission Heures de culture française - Charles Samaran archiviste et historien français évoque la figure de Victor Duruy. 
  • Lecture par Daniel Koenigsberg d'un extrait de La femme pauvre au XIXe siècle de Julie-Victoire Daubé (1866). 
  • Lecture par Daniel Koenigsberg d'un extrait de L'émancipation de la femme en dix livraisons de Julie-Victoire Daubé (1871). 
  • Archive - 22/11/1990 - Extrait de l'émission À Voix Nues - France Culture - Michelle Perrot. 
  • Archive - 18/06/1973 - Actualités Méditerranée - Portrait d'une bachelière. 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 08:36
 
Biden - Trump : même objectif,
nouvelles armes ?

À retrouver dans l'émission

Investiture de Joe Biden aujourd’hui à Washington : le nouveau président des Etats-Unis a promis de « Reconstruire en mieux » l’économie du pays. Entre l'héritage de Donald Trump et la dette envers la gauche radicale, en a-t-il les moyens ?

Le 15 janvier à Chicago : campagne nationale de mobilisation pour le salaire minimum à 15 $ de l'heure. La pression sera forte pour faire aboutir certaines promesses symboliques de Joe Biden.
Le 15 janvier à Chicago : campagne nationale de mobilisation pour le salaire minimum à 15 $ de l'heure. La pression sera forte pour faire aboutir certaines promesses symboliques de Joe Biden. Crédits : Scott Olson - Getty

Avec son plan de « Sauvegarde » de 1900 milliards de dollars, Joe Biden réussit à réunir les encouragements à la fois du Guardian britannique plutôt à gauche et du Financial Times libéral : un plan d’urgence presque aussi massif que celui de Donald Trump et taillé sur mesure, ou plutôt à la démesure de la crise économique actuelle :  

Si l’économie américaine montre une « assez bonne résistance » note l’économiste Florence Pisani de Candriam, avec une croissance en baisse de « seulement » 4 % voire moins en 2020, les conséquences sociales sont cruelles : faillite de centaines de milliers de commerces, chômage qui rôde autour des 7 %, largement au dessus des 3,5 % d’avant la crise, un vingtaine de millions d’américains sans indemnités, et « 10 millions de personnes qui ne peuvent plus payer leurs traites et bien plus qui ne savent pas comment payer leur loyers » ajoutait Joe Biden lui-même dans un entretien au New York Times début décembre.  

« Frapper fort » et « voir grand »dit la nouvelle Secrétaire au Trésor Janet Yellen

Joe Biden a déjà obtenu du Congrès une avance de 900 milliards de dollars en décembre et le vote du « paquet » maximal n’est pas assuré mais Florence Pisani veut y croire : « Si un second plan de soutien de 500 à 1000 milliards de dollars est voté rapidement, la croissance pourrait atteindre près de 5% en 2021 ». 

« Build Back Better » : Un deuxième plan de long terme pour relancer l’économie 

Il faudra de toutes façons dynamiser une croissance tombée à 2,3 % avant la crise du Covid et enrayer le déclassement face à la Chine. C’est pour en contrer l’effet que le candidat Biden avait annoncés sur tous les tons la création de 18 millions d’emplois « bien payés ».  

Le plan vise principalement à augmenter la production et l’emploi manufacturier, analysent Isabelle Lebon et Thérèse Rebières dans The Conversation : même enjeu que Donald Trump, une promotion du made in USA, mais une stratégie différente : non plus le levier la guerre commerciale, mais l’investissement productif  (700 milliards de dollars déjà annoncés dans la R&D et les nouvelles technologies) – ce que les baisses d’impôts de Trump n’étaient pas parvenues à provoquer.  

A l’inverse de son prédecesseur,  le plan Biden repose sur des hausses d’impôts sur les hauts revenus et entreprises, le verdissement  de l'économie (plus de 5000 Mrd $ sur 10 ans) ; et plus indirectement sur une certaine normalisation avec la Chine qu’il veut faire rentrer dans le jeu – et donc sous les règles – de l’OMC pour la tenir sous contrôle : même objectif que Trump, mais nouvelles armes.  

Joe Biden aura-t-il assez d’armes pour tenir ses promesses sociales ?   

Entre gérer l’héritage de Donald Trump et s’acquitter de sa dette envers l’aile gauche des Démocrates, la politique économique de Biden est d’emblée dans un couloir étroit dit Sylvie Matelly. Les hausses d’impôts sur les hauts revenus et entreprises, l’extension de l’assurance chômage ou le salaire minimum à 15 $ par heure annoncée pour 2024 pourraient se heurter aux mêmes obstacles politiques que la loi de réforme bancaire d’Obama, souvent critiquée comme inopérante ; et il faudra refaire 70 régulations environnementales mises à la corbeille sous Donald Trump.  

Quant au plan, il est cohérent, estime Florence Pisani : la modernisation des infrastructures, l’investissement dans l’éducation et de la qualité de l’enseignement, et la hausse du salaire minimum, apporteraient « facilement » 1 point de croissance supplémentaire par an jusqu’à 2024. L'agence Moody’s aussi donnait le programme de Biden gagnant de plus de 4 points de croissance face à celui de Trump. 

Reste quand même une énigme : 5000 milliards de dollars à apporter au budget que les hausses d’impôts ne suffiront pas à financer : « comme Trump avant lui Joe Biden espère qu’une croissance plus soutenue fera le reste ». Plus de croissance demande plus de croissance…  

Quelles chances d’une réelle inflexion économique ?  

Donald Trump n’avait pas directement donné d’argent aux classes moyennes et pauvres, mais une représentation politique, Joe Biden a fait de la redistribution sa priorité. Le doublement du salaire minimum serait un rééquilibrage qui renvoie aux périodes fastes de la working class américaine, alors que d’après Gabriel Zucman, depuis les années 70 la part du salaire minimum dans le salaire moyen a baissé de 27 % à 13 %.    

Le débat est politique et historique : dans Le Monde le Conseiller économique de l’Ambassade de France Renaud Lassus prédit « la fin d’un cycle historique et intellectuel aux Etats-Unis : le cycle libéral, libertarien lié au Reaganisme ». Face à lui l’ancien directeur de l’OMC Pascal Lamy est moins enthousiaste quant à la « ploutocratie » du Congrès américain et aux lobbyistes de Washington : question de perspective ; 

Mais aussi question de chiffres, affirme dans The Guardian l’économiste Jeffrey Frankel de Harvard, fervent défenseur de Joe Biden, pour qui « avec Biden, l’économie américaine est entre de bonnes mains ». Ses calculs montrent que depuis la deuxième guerre mondiale, les mandatures Démocrates ont enregistré une croissance moyenne de 4,3 % contre 2,5 % pour les Républicains. Imparable ? Il faudrait certainement pondérer.

XM

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 08:22
 
Commerçants rackettés aux 4000 : «On a été jusqu’à se dire : tant mieux si notre boutique est incendiée»

Pendant trois ans, les victimes de la tour Leclerc, à La Courneuve, ont dû s’acquitter d’un «impôt» sous peine de représailles. Plusieurs boutiques sont parties en fumée et même si dix suspects sont en prison, très peu de gérants osent témoigner ouvertement.

 En mars et en avril dernier, trois incendies criminels ont détruit un restaurant, une épicerie et une pizzeria. Des sinistres probablement liés au système de racket organisé qui pesait sur les commerçants de la tour Leclerc.
En mars et en avril dernier, trois incendies criminels ont détruit un restaurant, une épicerie et une pizzeria. Des sinistres probablement liés au système de racket organisé qui pesait sur les commerçants de la tour Leclerc. LP/NR
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive