Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 12 juin 2022

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Election législative.

Dimanche 24 avril 2022

Tenue du bureau de vote6 à Bagnolet

Election présidentielle.

Dimanche 10 avril 2022

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Election présidentielle.

22 juillet 2021

Présent à Nogent sur Marne

Candidature de Valérie Pécresse à l'élection présidentielle.

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:50
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, vous adresse ses vœux pour 2022

Alors que la France fait face à une nouvelle vague de Covid-19, la présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, garantit que la Région sera présente auprès de chaque Francilienne et de chaque Francilien en 2022, avec la mise en place de la Mutuelle régionale de santé, de la Banque régionale des jeunes, d’un bouclier tarifaire pour les transports ou encore de la réserve éducative contre le décrochage scolaire. En 2022, la Région poursuivra également ses politiques dynamiques en faveur de la transition écologique, du logement, de la relance économique, de la formation et des Franciliens les plus fragiles.

Vidéo des vœux 2022 de Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France

 

Texte des vœux

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:47

L’AMIRAL PHILIPPE DE GAULLE A FÊTÉ SES 100 ANS

 
Télécharger la communication du MIL du 3 janvier 2022
 
Lire le texte
 
L’amiral Philippe de Gaulle a fêté le 28 décembre 2021 son 100ème anniversaire. Fils de Charles et d’Yvonne de Gaulle, Philippe de Gaulle, a grandi dans une famille attachée à la France. A 18 ans, l’éclatement de la guerre le surprend au milieu de la préparation du concours de l’école Navale. Il rejoint son père, Charles de Gaulle, en bateau dès le 19 juin 1940, à Londres.
 
Philippe de Gaulle rejoint les Forces françaises libres.
 
Il participe notamment à la Bataille d’Angleterre puis suit les cours de l’École Navale. Il devient cadet en octobre 1941. En 1942, il est promu aspirant de marine et participe à la bataille de l’Atlantique sur la corvette «Roselys». De septembre 1942 à septembre 1943, il intègre la 23e Flottille FNFL et effectue de nombreuses patrouilles dans la Manche qui débouchent sur trois affrontements avec l’ennemi. En février 1943, il est nommé enseigne de vaisseau et participe à bord de la frégate «La Découverte» à des missions d’escorte dans l’Atlantique Nord. Puis il dirige un peloton de fusiliers-marins au sein de la 2ème Division Blindée du général Leclerc. Il combat durant la campagne d’Alsace de l’hiver 1944-1945 et termine la guerre contre l’Allemagne avec la prise du nid d’Aigle du Führer, à Berchtesgaden.
 
Malgré ses six blessures et son engagement héroïque, Philippe de Gaulle n’a reçu de son père aucune faveur, aucun bénéfice, aucun avantage. Si son père n’avait pas voulu être accusé de privilégier son fils, il aurait pu être, sans aucun doute, le dernier Compagnon de la Libération. Après la guerre, Philippe de Gaulle poursuit sa carrière militaire Il choisit l’aéronavale. Il est Lieutenant de vaisseau en 1948, capitaine de corvette en 1956, contre-amiral en 1971. Il a commandé l’un des plus prestigieux bâtiments de la marine nationale, la frégate Suffren. Amiral en 1980, il est inspecteur général de la Marine avant d’être admis à la retraite en 1982.
 
Son engagement militaire a été suivi d’un engagement politique.
 
Il a été membre du bureau politique du RPR pendant vingt ans. Elu sénateur RPR de Paris le 28 septembre 1986, il est rapporteur du budget de la Défense en 1989. Il siège comme sénateur de Paris durant deux mandats (1986-2004). Dans le groupe du Rassemblement pour la République (RPR) de 1986 à 2002 puis de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) de 2002 à 2004). Il est membre du Comité d’honneur du Mouvement Initiative et Liberté (MIL) et il a toujours été à jour de ses cotisations comme adhérent.
 
Enfin, Philippe de Gaulle a réalisé un important travail historique. Il contribue à l'édition des 13 volumes des «Lettres, notes et carnets» de son père (entre 1980 et 1997). Il publie deux livres d’entretiens sur de Gaulle et il rédige ses «Mémoires accessoires» en 1997 et 2000. Il a mis une dernière main à la nouvelle édition de ses Mémoires réunis en un seul volume et dont la parution est prévue pour le 13 janvier 2022.
 
En 2019, il a reçu un hommage particulier au Palais-Bourbon en souvenir du 25 août 1944 : âgé de 22 ans, il commande alors un peloton d’un régiment blindé de fusiliers-marins de la 2ème DB, il est allé, seul et à la demande de son père, négocier la reddition des Allemands retranchés dans l’Assemblée nationale.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:35

 

Il raconte quoi, le nouveau Houellebecq?

"Anéantir" est le dernier roman-évènement de Michel Houellebecq (Flammarion)

 
Il raconte quoi, le nouveau Houellebecq?
Michel Houellebecq en Espagne, septembre 2019 © REX/SIPA Numéro de reportage : Shutterstock40728940_000001
Le nouveau roman de Michel Houellebecq, Anéantir, est publié aujourd’hui. Causeur l’a lu et a trouvé dans ces 735 pages des choses bien réjouissantes.

C’est devenu une habitude. Comme le touriste un peu misanthrope qui place ses vacances le plus loin possible des chassés-croisés et des enfants qui crient à la plage, le nouveau livre de Michel Houellebecq, Anéantir sort aujourd’hui, sur l’autoroute plus dégagée de la rentrée littéraire de janvier. Pas très loin non plus du Blue Monday¸ jour le plus déprimant de l’année, troisième lundi de janvier, concept inventé par une compagnie de voyages britannique pour vendre des vacances aux Canaries. Il n’y a pas de round d’observation. Dès les premières lignes, on comprend que l’on a bien mis les pieds dans le dernier livre de Houellebecq :

« Certains lundis de la toute fin novembre, ou du début de décembre, surtout lorsqu’on est célibataire, on a la sensation d’être dans le couloir de la mort. Les vacances d’été sont depuis longtemps oubliées, la nouvelle année est encore loin ; la proximité du néant est inhabituelle. »

Le personnage principal est Paul, fonctionnaire à Bercy. Il vit dans un duplex et dans un quartier « plus que génial » ; après que ses fromages, saucissons et tajines de volaille Monoprix ont perdu la guerre de tranchées dans le réfrigérateur contre les algues et le soja germé de son épouse Prudence, leur relation va se distendre – les circonstances de leur rencontre font d’ailleurs saliver : « Leur accord sur la taxation des plus-values avait d’emblée été total, et ils étaient l’un comme l’autre si peu aptes à sourire de manière engageante, à parler avec légèreté de sujets variés, en un mot à séduire, que c’était probablement cet accord qui avait permis la concrétisation de leur idylle, au cours de ces interminables réunions qu’organisait la Direction de la législation fiscale, tard dans la nuit, le plus souvent dans la salle B87 . »

A lire aussi: 15 de nos écrivains reclus avec des moines

La relation bizarrement sexuelle de la France avec l’Allemagne

Avec tels personnages, Boris Vian aurait apporté comme éléments perturbateurs des têtards et un maître-nageur. Chez Michel Houellebecq, c’est le ministre des Finances, Bruno Juge, qui va jouer ce rôle, semble-t-il inspiré par Bruno Le Maire, « probablement le plus grand ministre de l’Economie depuis Colbert » (on jette un œil sur la page Wikipedia dédiée, on voit défiler les têtes d’Antoine Pinay, Raymond Barre, Balladur, et l’on se demande si ce n’est pas un peu flatteur ; mais il faudrait creuser sérieusement la question). Le roman se déroule en 2027 et Bruno Juge est pressenti pour succéder au président sortant. Bruno Juge a alors réussi à redresser l’économie française en s’asseyant « sur les réglementations de libre concurrence européennes, que ce soit pour l’attribution des marchés publics ou pour l’instauration de droits de douane quand ça l’arrangeait, sur les produits pour lesquels ça l’arrangeait, il s’était en cela comme en tout, et depuis le début, comporté en pragmatique pur, laissant au président le soin de déminer, de réaffirmer chaque fois que possible son attachement à l’Europe, et de tendre ses lèvres à toutes les joues de chancelières allemandes que le destin lui donnerait à baiser. » Houellebecq ajoute : « C’était sexuel, quand même, entre la France et l’Allemagne, c’était bizarrement sexuel, et depuis pas mal de temps » ; certains esprits mal placés repenseront à Brasillach, en 1944 : « Les Français de quelque réflexion, durant ces années, auront plus ou moins couché avec l’Allemagne, non sans querelle, et le souvenir leur en restera doux ».

Jadis, chaque sortie d’un livre de Michel Houellebecq était accompagnée d’un attentat. Maintenant, il y a un article de Mediapart, signe de temps peut-être plus apaisés qu’on ne le dit, malgré tout. Ainsi, nos confrères Joseph Confavreux et Lise Wajeman écrivent : « Manquerait-on de sens de l’ironie ou attentera-t-on à la liberté de la littérature en relevant que le roman de Houellebecq déborde moins de « bons sentiments » que de l’ensemble des lieux communs réactionnaires de l’époque, qu’on trouve régulièrement en couverture de Causeur ou Valeurs actuelles ? ». En 2015, lors de la sortie de Soumission, Edwy Plenel face à Patrick Cohen, déclarait pourtant : « Nous sommes dans un pays où les écrivains ont le droit d’écrire ce qu’ils veulent et les éditeurs de publier ce qu’ils veulent. Je ne parlerai pas du roman de Houellebecq, je ne suis pas critique littéraire, je suis journaliste ». On eût aimé que ses épigones en fissent autant.

Zemmourisation des esprits

Peu importe si Houellebecq est lu et admiré partout dans le monde, si les lecteurs allemands nous l’envient, s’il est reçu en grande pompe au Danemark et en Argentine ; ce que retiennent nos deux journalistes de Mediapart, c’est le prisme franco-français, les accueils dithyrambiques dans les colonnes du Monde et de Libé, signe de la zemmourisation des esprits, jusque dans les journaux de gauche, jusque dans les hotels Kyriad.

A lire aussi: Houellebecq à la Défense

Les journalistes nous racontent qu’ils n’ont pas eu la chance de recevoir un exemplaire. Ils se sont visiblement contentés du PDF ; à la chasse aux dérapages, ils ont visiblement fait une recherche par mots-clés (Contrôle + F sur les claviers) : « Noirs » et « Arabes », et ont trouvé des choses.

Et l’on trouve des choses. Il faut dire qu’Indy, la « conne de belle-sœur » de Paul, a eu l’idée de recourir à la GPA pour faire un enfant et de choisir « un géniteur de race noire ». Paul a beau se défendre en lui-même d’être raciste, il a beau n’avoir « jamais ressenti de répulsion, ni d’attraction particulière pour les personnes de peau noire ; mais là, quand même, il y avait quelque chose qui n’allait pas ». En plaçant la caméra dans le for intérieur de ses personnages, Houellebecq capte leurs pensées les plus inavouables, le droit que tout un chacun a de trouver son petit neveu, sa petite nièce, moche. Il est vrai qu’en entrant par effraction dans les têtes (et les ordinateurs) des gens, on trouve de drôle de choses. Dans Sérotonine, le personnage principal avait découvert les photographies de sa compagne en plein ébat avec un doberman et un fox-terrier. Cette fois, on croise une médecin-chef d’un hôpital, amoureuse « grave » de Bernard Kouchner, ce qui avait « pesé lourd dans sa décision d’entreprendre des études de médecine, elle avait même le demi-souvenir un peu honteux de s’être, le soir de son inscription à la fac de médecine, masturbée devant une affiche de Bernard Kouchner en meeting qui décorait sa chambre, ce n’était pourtant qu’un meeting du parti socialiste, il n’avait même pas de sac de riz ». Oui, vraiment, on trouve de drôles de choses dans les livres de Michel Houellebecq.

De la même façon que la Russie alterne, depuis 1825, entre un chef d’Etat chauve et un chef d’État chevelu, Michel Houellebecq alterne grosso modo depuis le départ entre un grand roman et un chef-d’œuvre. Sérotonine était dans la première catégorie. Anéantir fait partie du haut du panier, avec Soumission et Les Particules élémentaires. Alors qu’il faut au sociologue lambda des mois d’enquête, d’échantillonnage, de pondérations pour produire une demi-assertion prudente, Houellebecq brosse à coup de « constats désillusionnés » (l’expression apparaît page 110) un tableau précis de l’état physique et moral de la France et de l’Occident.

Anéantir

Price: 26,00 €

5 used & new available from 25,95 €

 
Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:30
vous avez des difficultés pour visualiser ce message, consultez la copie web

BILAN DE MACRON : DES PAROLES MAIS PAS DE RÉSULTATS

 
Télécharger la communication du MIL du 5 janvier 2022
 
Lire le texte
 
Macron s’efforce de faire l'éloge de son bilan depuis novembre 2021. Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) analyse le discours du Président, futur candidat, sur la forme comme sur le fond. Sur la forme, Macron fait la publicité de son bilan pour contrer les attaques qui se multiplient à l’heure de la fin de son quinquennat, en mobilisant les fonds publics et les ministres pour de la communication institutionnelle qui n’est, en réalité, qu’électorale.
 
Macron n’a pas annoncé sa candidature à un deuxième mandat mais cela apparait implicite et les citoyens le savent bien. Son quinquennat s’achève dans une crise mondiale, sanitaire et économique, qui a démarré en mars 2020. Mais ces événements ne doivent pas être retenus par les électeurs pour excuser les défaillances sur l’ensemble de son mandat.  
 
Sur le fond, Macron a certes mené quelques actions (baisse de la fiscalité sur l’investissement, réforme du droit du travail, réforme de la SNCF ou réforme de l’assurance-chômage), mais elles sont très discutables. Son bilan reste mince. Il a abandonné plusieurs projets, dont la réforme des retraites (mesure indispensable pour l’avenir du régime). Macron n’a pas compris les Français et leurs préoccupations.
 
Macron a réduit les ressources des retraités. Deux retraités sur trois ont été appauvris à cause de la hausse de la CSG, de la désindexation des pensions de retraites et de l’augmentation générale de tous les services et des biens (eau, électricité, gaz, fuel, nourriture…).
 
Macron a poursuivi une politique qui pénalise les familles avec la baisse du montant de la Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE), la baisse du plafond de la PAJE et de la prime de naissance, la désindexation des prestations familiales et le refus de rétablir l’universalité des allocations familiales et le plafonnement du quotient familial.
 
Macron a acté l’abandon de l’aménagement du territoire et d’une politique pour la ruralité, avec des mesures acharnées contre les automobilistes, des fermetures de classes dans les petites communes, la baisse des ressources des mairies par les décisions fiscales, etc. Les territoires d’Outre-mer ont été délaissés.
 
Les forces de l’ordre n’ont pas reçu le soutien nécessaire, en réponse aux attaques dont elles font l’objet. Macron a repris les mots de l’extrême gauche en employant le terme de «violences policières» pour désigner d’éventuelles bavures individuelles.
 
La délinquance a explosé. La Justice est trop lente à se prononcer. Les peines restent dérisoires et sont mal exécutées. Les nouvelles places de prison sont trop peu nombreuses (4.000 au lieu de 15.000 promises) et la surpopulation carcérale intenable. Des milliers de détenus ont été libérés durant la crise sanitaire, sans réel motif.
 
La progression de l’islamisme politique radical se poursuit avec une absence de réaction significative vis-à-vis de pôles connus ; des terroristes sont libérés et les djihadistes étrangers ne sont pas expulsés...
 
En l’absence d’une politique sérieuse, la France a atteint un record d’immigration, dont des «mineurs non accompagnés» présents sur son sol. Les demandes d’asile se multiplient. Le nombre d’expulsions suite à un refus du droit d’asile est ridicule : 88% des obligations de quitter le territoire français (OQTF) ne sont pas exécutées…
 
Sur le plan économique, Macron a conduit une croissance exceptionnelle du déficit et une explosion de la dette de la France. Cette évolution est liée, d’une part, à l’augmentation des dépenses publiques ordinaires (Macron a abandonné l’objectif de suppression de 120.000 postes de fonctionnaires) et, d’autre part, à des dépenses exceptionnelles en réponse à la crise sanitaire. Certaines mesures s’imposaient, mais l’absence du contrôle nécessaire des aides a généré des fraudes beaucoup trop nombreuses. Le «quoi qu’il en coûte» face à la crise sanitaire aurait pu être géré avec sérieux et ne pas constituer une fuite en avant, sans limite.
 
Le taux d’imposition en France est supérieur à la moyenne de la zone euro. De fortes hausses ont concerné des taxes sur les carburants et le chauffage (gaz, fioul, gasoil, essence).
 
Les classes moyennes sont les grandes perdantes de la politique fiscale du gouvernement. Enfin, le déficit commercial a augmenté ; cette évolution traduit la désindustrialisation et la sous-compétitivité de notre économie. Les propos de Macron sur le développement industriel sont purement mensongers. Ce secteur continue à se réduire de manière dramatique. La gestion de la crise sanitaire par Macron donnera lieu à une Communication ultérieure.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:28
 
Revue Esprit
Vendredi 7 janvier 2022
 

Que faire des antivax ?


La persistance d’oppositions au vaccin représente une épine dans le pied de nombreux gouvernements en ce début d’année. Compte tenu du poids que pèsent les contraintes sanitaires depuis deux ans sur nos vies personnelles et collectives, pousser à la vaccination est évidemment légitime. Tirer une ligne de démarcation entre les irresponsables d’un côté et les gens raisonnables de l’autre l’est en revanche beaucoup moins. C’est non seulement le meilleur moyen de conforter chacun du côté où il se trouve déjà, mais c’est surtout une dangereuse façon, en démocratie, d’opposer ceux qui « savent » à ceux qui « croient ».

Ce réflexe s’est malheureusement installé ces dernières années dans le débat public et les déclarations récentes d’Emmanuel Macron n’en sont qu’une manifestation parmi d’autres. À l’heure des fausses nouvelles et des réseaux sociaux, où des communautés se cristallisent autour de « vérités alternatives », on peut certes s’inquiéter de la disparition d’une raison partagée. Mais, outre que ce phénomène n’en est pas à sa première incarnation historique, l’appréhender comme un biais cognitif ou un vice intellectuel revient à manquer sa dimension sociale. Les raisons de refuser le vaccin peuvent être multiples, mais elles témoignent toutes d’une forme de défiance, d’un refus d’adhérer aux logiques que commandent nos institutions. C’est un refus de « jouer le jeu », dont on ne peut ignorer le contenu politique. C’est d’ailleurs pourquoi il n’a pas la même signification en France métropolitaine, en Guadeloupe, en Russie ou aux États-Unis.

La démocratie a besoin que les citoyens sachent exercer leur jugement critique. Mais elle a surtout besoin qu’ils adhèrent à ses institutions, qu’ils y croient. C’est ce déficit de croyance et les voies pour refonder l’adhésion qui devraient préoccuper nos dirigeants et nos intellectuels, plutôt que la condamnation morale des irresponsables ou des ignorants.

La rédaction

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:25
Les Nègres : quand un village de Charente énerve un élu écolo de Gironde

vendredi 7 janvier 2022, par Aymeric Belaud

Monsieur Karfa Sira Diallo, élu écologiste du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine avec 14,19% des voix au second tour sur 36,57% de votants, est offensé. Et c’est à un village de Charente, département dont il n’est pas élu, que ce professionnel de la provocation et de la cancel culture est venu faire la morale. En effet, au nord du département, la commune de Verteuil-sur-Charente abrite un lieu-dit appelé Les Nègres. L’élu, traversant l’endroit en rentrant de vacances, s’est offusqué sur les réseaux sociaux, vidéo à l’appui, estimant que le nom de ce hameau faisait référence à l’esclavage.

Rien de plus faux, et les journalistes du quotidien local La Charente Libre ont rétabli la vérité. Ce nom est dérivé de la langue Occitane et est une « retranscription » du mot noir se disant nere dans la langue régionale. Une origine uniquement Occitane, et en rien raciste.

Par ailleurs, ce n’est pas à un élu d’un autre territoire de décider du nom que doit porter un village. Les habitants du hameau ont d’ailleurs tranché il y a quelques années en faveur du maintien de son nom.

Bientôt, faudra-t-il renommer la couleur noir pour ne pas être jugé offensant par les antiracistes de pacotille ? Les donneurs de leçons, qui plus est avec l’argent du contribuable, commence à fatiguer tout le monde.

Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:19
Le cannabis, voie royale vers le chômage

vendredi 7 janvier 2022, par Aliénor Barrière

La légalisation du cannabis est un projet porté depuis longtemps par une partie de la gauche, et aujourd’hui par un spectre politique beaucoup plus large. De plus en plus d’enseignes proposent des dérivés du cannabis, et les Français en sont les premiers consommateurs en Europe. Au cours de l’année 2021, près de 40% des mineurs de moins de 17 ans ont fumé du cannabis, un chiffre deux fois supérieur à la moyenne européenne.

Face à ce phénomène de masse, l’Inserm vient de publier une étude menée sur neuf ans dans laquelle elle montre une corrélation entre le cannabis et le chômage chez les mineurs : « La probabilité de connaître des périodes de chômage répétés est de 92% plus élevée dans le groupe de consommateurs les plus jeunes, par rapports aux consommateurs âgés de plus de 16 ans au moment de leur initiation à la drogue ». Plus le cannabis est pris tôt, plus les conséquences sanitaires et socio-économiques seront importantes. Dès lors, « reporter le plus tard possible les expérimentations de cannabis devrait être un objectif des politiques publiques ».

On aimerait croire que les politiques publiques puissent avoir un tel pouvoir, mais à l’heure où le principal argument de la commission parlementaire pour la légalisation du cannabis est « l’objectif inatteignable » de la prohibition et le manque de contrôle, on en doute…

Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 12:12
Amabilités républicaines

Quand Bébé Zemmour fâché…

 
Amabilités républicaines
Alexis Corbière et Stanislas Rigault dans les coulisses de "Face à Baba", le 16 décembre 2022 - D.R
 
Alexis Corbière / Stanislas Rigault: le retour du clivage gauche / droite?

« Connard ! », « Espèce de lâche, sucer la bite à ton chef à la télé tu trouves ça glorieux ? » Ces invectives, proférées le 16 décembre à Boulogne-Billancourt dans les coulisses de l’émission « Face à Baba », où Cyril Hanouna recevait Éric Zemmour, sont la preuve éclatante du retour du clivage gauche/droite dans le débat politique national. Après la visite de Raquel Garrido, les murs des couloirs de C8 tremblent encore. L’élue de Bagnolet s’est déchaînée contre Stanislas Rigault, coupable d’avoir mortifié son mari Alexis Corbière à l’antenne. Que n’aurait-on pas entendu si des propos aussi véhéments étaient sortis de la bouche d’un élu de droite… Mais quand on est de gauche, les insultes homophobes (ou prétendues telles), c’est autorisé. Depuis qu’il a annoncé sa candidature, Éric Zemmour affole l’audimat. Par conséquent, tous nos médias se l’arrachent. 2,84 millions de téléspectateurs l’ont regardé sur France 2 le 9 décembre, et ils étaient encore 2,2 millions ce 16 décembre. Tandis que les journalistes rêvent tous de décrocher un entretien avec Zemmour, une foule de candidats se presse aussi pour lui apporter la contradiction. Visibilité médiatique maximale assurée ! Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, est de cette piétaille. Après avoir accusé le candidat à la présidentielle d’être un « nationaliste exacerbé » voulant cacher les pages sombres de notre histoire aux gamins, le professeur en disponibilité a donc eu un échange tendu avec Rigault, culotté chef des « jeunesses zemmouriennes », qui a eu l’audace de rappeler que la députée Danièle Obono, membre de son parti et de son groupe parlementaire, pouvait signer une tribune soutenant un rappeur chantant « Nique la France », mais refusait de dire « Vive la France ! ». Corbière a qualifié Rigault de « petit bourgeois » et l’a accusé de mentir, cette injonction faite à Obono étant selon lui raciste. La réponse, cinglante et applaudie, n’a pas tardé : « Retournez enseigner, car en 2022 c’est terminé l’Assemblée nationale ! » Quand Bébé Zemmour fait ses dents, il mord.

Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 08:41
 
 
 
05 JANVIER 2022 - N° 1475
POLITIQUE
L'invariant Macron
 
 

Emmanuel Macron serait-il à la France ce que Rodrigo Duterte est aux Philippines, une sorte de variant du trumpisme, aux saillies verbales aussi injurieuses que déjantées ? « Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie. » Après la stupeur, essayons d’analyser cette prose élyséenne.

D’abord, il ne s’agit pas d’un dérapage, d’une réaction sur le vif. La réplique ne surgit nullement d’un coup de sang, sur le mode de l’échange de doigts d’honneur avec Éric Zemmour à Marseille ou du « Casse-toi, pauv' con ! » de Nicolas Sarkozy au salon de l’agriculture en 2008. Le chef de l'État parle de stratégie, rien que ça. La phrase se glisse dans le long entretien que l'Élysée avait prévu de faire publier ce matin dans Le Parisien. Il s’agissait de la première interview présidentielle de l’année. L’exercice visait à en donner le ton.

C’est encore ce mot d’« envie » qu’utilise le président quand il déclare à propos de sa candidature : « Il n’y a pas de faux suspense. J’ai envie. » Cette manière de parler décontractée et spontanée est un artifice de communicant. Emmanuel Macron se livrait à une mise en scène rôdée et connue du public, le « face aux lecteurs ». Le Parisien en avait sélectionné sept. L’exercice, mobilisant cinq journalistes, immobilisa le chef de l’État pendant plus de deux heures. Chaque ligne de l’entretien fut relue et validée. La phrase du scandale dut embarrasser la direction du journal. Celle-ci ne se retrouve nulle part en titre, ni à la une, ni dans les pages intérieures. Elle figure seulement à la fin de l’éditorial et en bas de la page 4.

La réplique a donc été méditée, préméditée même. Emmanuel Macron aligne les écarts de langage et varie peu sur ce point : le 15 janvier 2019 dans l'Eure, il déclare au sujet des personnes en situation de pauvreté qu’« il y en a qui font bien » et d'autres « qui déconnent ». Dans une vidéo publiée le 12 juin 2018, il déplore qu'on mette « un pognon de dingue dans les minima sociaux ». Le 4 octobre 2017 en Corrèze, il accuse des syndicalistes de « foutre le bordel ». Le 8 septembre 2017, en Grèce, avant une mobilisation contre la réforme du Code du travail, il affirme : « Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. » Ce quinquennat est marqué par la dureté de la parole publique, ajoutée à une certaine indécence. Le Parisien décrypte « le ton [qui] monte sérieusement d’un cran » sous le titre : « Sa déclaration de guerre aux antivax »

Et ce n’est pas qu’un titre. Reprenons le verbatim présidentiel :

« En démocratie, le pire ennemi, c’est le mensonge et la bêtise. » Oui mais nul n’en a le monopole. Combien de gouvernants périrent de leur propre aveuglement ? Des légions de diplômés peuvent prendre des décisions bêtes. En refusant de signer des décrets, Georges Pompidou, alors Premier ministre, le disait à Jacques Chirac : « Mais arrêtez donc d'emmerder les Français ! Il y a trop de lois, (…) On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! » Cette citation, toujours d’actualité, n’avait rien de trivial dans la bouche de l’homme de lettres.

Le « emmerder » macronien n’emprunte ni à la sagesse ni à la bonhomie. Le président aurait dit « j’emmerde les non-vaccinés » que la chose était moins grave. « J’ai très envie de les emmerder » trahit une méchanceté planifiée. Jusqu'au bout ? Mais jusqu'à quel bout ?

Rien ne peut justifier ce discours, pas même « la forme de délire » (Olivier Véran) dont l’exécutif affuble les personnes récalcitrantes. Celles-ci, pour la plupart, n’ont aucune intention subversive : elles veulent qu’on écoute leur détresse et ne trouvent pas de réponse dans une communication officielle confondant injection et injonction. Emmanuel Macron dit qu'« il faut réussir ensemble à bâtir de la confiance » mais comment y parvenir après avoir dit il y a seulement treize mois : « Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire. » ?

Quand Novak Djokovic, muet sur son statut vaccinal, dit avoir obtenu une dérogation médicale pour participer à l'Open d'Australie, il y a de quoi s’interroger. Quand la Justice juge Sanofi responsable d'un défaut d'information et de vigilance sur les risques de la Depakine, il y a aussi de quoi s'interroger.

Au lieu d’apaiser le débat, Emmanuel Macron le crispe. Il escompte :

– forcer les oppositions à se positionner sur le passe vaccinal en plein débat parlementaire ;

– siffler « la fin de la récréation », comme l’explique Gilles Clavreul. Le chef de l’État tardait « à employer des mots qui choquent », dit l'ancien préfet. En parlant ainsi, Emmanuel Macron veut clore la séquence Zemmour ;

– obtenir l’obéissance. Dans Le Parisien, il se transforme en Jivaros : « Cette petite minorité, comment on la réduit ? » C'est violent et cela ne va pas s'arranger. La commission Bronner rendra bientôt son rapport sur les moyens de « faire reculer le complotisme ». Hélas, cet épisode présidentiel, humainement défaillant, risque de renforcer ce phénomène.

Louis Daufresne

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 08:35
L’école rurale a un avenir fou, mais pas grâce à l’Etat !

mercredi 5 janvier 2022, par IREF

Anne Coffinier est présidente et fondatrice de la Fondation Kairos et de Créer son école, fondation et association qui viennent en aide aux écoles indépendantes, dites aussi « écoles hors-contrat ». Elle parle de la place que doivent avoir les écoles privées dans le maillage territorial scolaire. Propos recueillis par Adélaïde Motte.

Pourquoi les écoles rurales rencontrent-elles aujourd’hui de telles difficultés, et quelle est la part de responsabilité de l’Education nationale dans cette situation ?

Les écoles rurales furent centrales dans l’invention de l’école de la République au XIXème siècle et constituèrent ensuite des laboratoires d’innovations pédagogiques pendant plus de deux siècles. Elles connaissent aujourd’hui des difficultés de plusieurs ordres, au premier rang desquelles la politique impulsée impitoyablement par le ministère de l’Education nationale, bien qu’un moratoire ait été annoncé sur les fermetures d’école en 2020. Cette politique disposait qu’un établissement ou une classe ne pourrait être fermé qu’avec l’accord du maire... En réalité, la politique de rationalisation budgétaire continue comme auparavant : le pilotage de l’école dans les territoires consiste en une inhumaine rationalisation budgétaire, mot savant pour dire que l’Etat ferme les classes et les écoles à faible effectif alors qu’il sait qu’au regard de la population rurale il ne peut mathématiquement en être autrement. Les enfants doivent donc se regrouper dans de plus grandes infrastructures sans identité et sans enracinement, où l’anonymat règne. Elles ne sont accessibles qu’au prix de longs temps de transports éreintants. Cette logique mathématique ne tient pas compte de la réalité locale. Pensons aux chemins de montagne difficilement accessibles, à la rareté des transports publics... Elle revient à dire aux ruraux d’aller s’installer dans les villes de tailles moyenne et grande.
Ensuite se pose le problème du recrutement de bons enseignants. L’école des territoires fait l’objet de plans tributaires des priorités du moment : numérique, réseaux d’écoles destinés à former des "pôles éducatifs"... Or, elle exige une vision de long terme. Les solutions sont apportées par à-coups, imposées par des gens éloignés des territoires et ignorants des besoins réels des écoles. Il faudrait rompre avec cette logique, et réfléchir à des solutions durables. Les maires et les élus locaux doivent être beaucoup plus associés à l’identification et au déploiement de solutions efficaces et justes. Des solutions innovantes ne doivent pas être repoussées par idéologie.
Faciliter la création d’écoles libres et indépendantes ou d’écoles de type charter schools est donc une solution intéressante dans les régions rurales. Elles permettent de renforcer l’attractivité des établissements, des territoires, d’attirer des enseignants et des élèves dans des structures adaptées aux besoins locaux, et elles sont généralement beaucoup moins onéreuses...

Quelles sont les solutions pour un maillage territorial plus fourni et plus qualitatif ?

Il faut cesser d’empêcher les créations d’écoles ! Alors que de plus en plus de Français aspirent à vivre à la campagne et que d’autres se battent pour y rester, il est urgent de favoriser la création d’établissements qui sont le poumon des zones rurales, en particulier des plus reculées. Il reste particulièrement difficile de créer des écoles, parce que l’Education nationale est relativement hostile à l’idée de céder la place à des structures associatives plus souples, moins coûteuses et sachant mieux mobiliser les ressources humaines locales.
Il devrait être plus facile pour les collectivités locales d’ouvrir aux associations d’anciennes écoles désaffectées, pour des projets susceptibles de ramener la vie au village. On pourrait imaginer des référendums locaux.
Ensuite, il faut absolument tenir compte des besoins particuliers des territoires et des établissements, en osant une démocratie scolaire, participative et active. Les politiques éducatives impulsées par l’administration centrale sont souvent très éloignées des priorités locales. Ces écoles que nous voulons promouvoir tirent leur force et leur légitimité de leur enracinement économique, social et culturel. Il faut cesser de leur mettre des bâtons dans les roues lorsqu’elles créent des liens avec des entreprises ou artisans du cru, des acteurs du patrimoine, des seniors ou des paysans. C’est cette ouverture au territoire et aux savoir-faire locaux qui constitue leur meilleur atout. Elles peuvent aussi être le lieu qui saura dépasser la dichotomie excessive entre l’enseignement général et l’apprentissage professionnel.

Quelles sont les places des collectivités territoriales, du public et du privé dans les solutions possibles ?

Les collectivités locales doivent avoir plus de pouvoir dans les décisions éducatives, car, comme le dit le sénateur Max Brisson, ancien inspecteur général de l’Education nationale : "L’Education nationale connaît très mal l’école rurale" et ne cultive guère le dialogue avec les collectivités locales. Les décisions de carte scolaire ne peuvent plus être prises en chambre, sans concertation, affirmait David Djaïz, lors du colloque Kairos à l’Institut de France. Les collectivités doivent avoir le droit d’innover, de développer des tiers-lieux impliquant par exemple une école, une résidence senior, une ferme, une coopérative agricole, une association de préservation de la nature ou du patrimoine culturel. L’organisation des écoles en classe multi-niveaux est riche d’économie et d’innovations pédagogiques. Rappelons que, selon les statistiques publiques, l’école rurale fait réussir les enfants mieux que l’Education nationale classique. Des maires ont ouvert la voie de cette approche globale intelligente, comme celui de Saint-Pierre-de-Frugie, qui a témoigné dans le cadre du séminaire-action sur l’avenir de l’école rurale organisé par la Fondation Kairos pour l’innovation éducative à l’Institut de France. Ce séminaire a montré comment les acteurs locaux étaient capables d’assurer l’avenir de l’école rurale en mettant en œuvre des solutions publiques ou privées conçues à partir du territoire.

Des maires et des acteurs de terrain se lancent et fondent des écoles associatives au service des populations et des territoires. Créer son école, association partenaire de la Fondation Kairos, les accompagne, ainsi que Sylvie d’Esclaibes d’Athena Montessori. C’est ainsi que l’école publique rurale de Sophie Gargowitsch, maire en Lot-et-Garonne, a pu être sauvée, en se convertissant à la pédagogie Montessori. L’association Créer son école a développé des parcours de formation et d’accompagnement pour ces micro-écoles rurales et met en réseau les maires et les créateurs d’écoles rurales alternatives.

En quoi le secteur privé peut-il apporter une plus-value forte au secteur des écoles rurales ?

C’est l’autonomie, et même l’indépendance des établissements qui sont avant tout indispensables.
Par sa souplesse, le secteur privé permet de créer des écoles sur mesure, à taille humaine, qui répondent aux priorités pédagogiques et éducatives des écoles, des publics... Or, aujourd’hui, l’Etat s’oppose en fait à la création d’écoles libres, pourtant appelées de leurs vœux par les maires et par les familles. Nous avons reçu de nombreux témoignages en ce sens dans le cadre du séminaire action organisé par la Fondation Kairos à l’Institut de France début 2021.
Le secteur privé, c’est vous et moi. Ce n’est pas une machine administrative, bureaucratique, frappée par l’inertie. Ce n’est pas non plus une machine lucrative au service d’intérêts financiers obscurs, comme voudraient souvent le faire croire les adversaires de la liberté d’enseignement. Et au fond, des synergies inédites existent sur le sujet de l’école rurale puisque syndicats, familles, acteurs locaux, tous souhaitent libéraliser intelligemment l’école là où elle en a le plus besoin. C’est dans les campagnes qu’il faut concrétiser cela désormais.

Comment l’Education nationale pourrait-elle mieux aider les territoires ruraux en facilitant l’implantation d’écoles rurales ?

Il faudrait que l’Education nationale commence par tendre une oreille attentive aux besoins des territoires et des populations locales.
Ensuite, si des plans ont été conçus pour apporter des solutions effectives aux problèmes du numérique éducatif, ils sont trop rarement suivis d’effets concrets ou d’évaluations.
Enfin, je me répète, l’Etat doit rompre avec la logique de diabolisation des écoles privées indépendantes pour permettre aux territoires de bénéficier d’un poumon éducatif et économique précieux pour nos campagnes.
La guerre scolaire est un luxe que ne peuvent pas se permettre les territoires ruraux en déprise démographique, comme le rappelle le sénateur Max Brisson.
En effet, comme le dit le maire de La Bussière, village de la Vienne d’un peu plus de 300 âmes, qui s’est fortement engagé pour qu’ouvre dans sa commune une école indépendante à la rentrée 2019 : "Sans école, un village est mort ou condamné. C’était ma priorité de rouvrir une école et je me suis beaucoup battu pour cela. Forte de sa liberté de choisir sa pédagogie et ses professeurs, l’école indépendante est la bonne formule pour sauver l’école en ruralité, à l’heure où l’Etat ferme les petites écoles rurales pour des motifs de rationalité budgétaire".
Alors, le moment est venu de développer des écoles rurales alternatives. Et l’association Créer son école est là pour aider.

En savoir plus avec Marianne ou NeoTv.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive