Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théatre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 06:31

 

Les six enjeux de la réforme des retraites

 

Par Olivier Auguste

Éric Woerth, ministre du Travail.
Éric Woerth, ministre du Travail. Crédits photo : Le Figaro

Report de l'âge légal au rythme de quatre mois par an, hausse du taux d'impôt sur le revenu pour la tranche supérieure… Le gouvernement doit annoncer ses ultimes arbitrages en début de semaine.

Cravate rose et violette, costume gris, très détendu, Éric Woerth a assisté dimanche, dans sa ville de Chantilly, au très élégant prix de Diane. «Je ne parie pas», a précisé le ministre du Travail… Difficile aussi de prendre des paris sur la tournure finale de la réforme des retraites, qui sera pourtant bouclée demain soir, avant d'être dévoilée officiellement mercredi matin lors d'une conférence de presse. Des hypothèses plus ou moins inédites ont circulé pendant le week-end.

Parmi elles, l'idée d'un relèvement un peu plus rapide que prévu de l'âge légal de la retraite, au rythme de quatre mois par an. Ou encore une nouvelle version de la contribution demandée aux hauts revenus et aux revenus du capital : après l'abandon de la version «taxe sur les plus de 11 000 euros», la hausse du taux de la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu est défendue par certains. Mais la prudence est de mise. Le programme de Nicolas Sarkozy prévoyait bien de rencontrer les ministres concernés pendant le week-end.

 

«Pas d'affrontement avec les syndicats» 

 

Pourtant, dimanche soir, une seule phrase tournait en boucle dans la bouche des «initiés» : «Rien n'est décidé.» Variante façon Georges Tron, secrétaire d'État à la Fonction publique : «Tout est regardé, tout est soupesé, tout est millimétré, rien n'est tranché.» Et se détache l'impression que les choses seront tranchées au dernier moment, autant en fonction de l'équation financière que du climat politique et social.

L'Élysée aurait été désagréablement surpris par le ton très vindicatif de la CFDT, lors de son congrès la semaine dernière, croit savoir un dirigeant du syndicat. La «méthode n'est pas d'aller à l'affrontement avec les syndicats», a voulu rassurer le ministre du Budget, François Baroin, dimanche sur iTélé, promettant une réforme « juste et équitable».

Pas de quoi convaincre Martine Aubry, pour qui reculer l'âge légal est «totalement injuste». Malgré le scepticisme de la droite, la première secrétaire du PS a redit, sur France 5, que la gauche abolirait cette mesure si elle revenait au pouvoir. Ségolène Royal, pour sa part, dénonce une «arnaque considérable», consistant à «travailler plus pour gagner moins».

Côté syndicats, Force ouvrière prépare, seule, sa journée de grève qui aura lieu mardi. Les autres organisations se retrouvent ce matin en intersyndicale, pour préparer la journée du 24 juin.

 


 

 

Six questions clés sur la réforme

 

 

1. Garantir les retraites jusqu'en 2020 ou 2030? 2. 62, 63 ans : quel nouvel âge légal? 3. Comment faire contribuer les «riches»?
4. Quelles mesures pour les fonctionnaires? 5. Comment intégrer la pénibilité? 6. Le fonds de réserve sera-t-il liquidé?

 

1. Garantir les retraites jusqu'en 2020 ou 2030 ?

 

Ce débat conditionne tous les autres ou presque. La réforme doit-elle viser à pérenniser les caisses de retraite jusque 2020, 2025, 2030 ? Se «contenter» de 2020 permet d'éviter d'annoncer à la fois un report de l'âge légal et un allongement supplémentaire de la durée de cotisation pour toucher une pleine pension. Car ce deuxième paramètre n'a pratiquement aucun effet sur les comptes des régimes de retraite avant 2020. Viser cette échéance permettrait donc de limiter pour le moment l'effort demandé aux salariés, dans l'espoir de contenir la colère syndicale. Au risque de soulever des critiques dans l'opposition, parmi les gestionnaires de caisses de retraite, voire au sein de la majorité, sur une réforme à courte vue. Ne pas dépasser l'horizon 2020, c'est à peine garantir aux quinquagénaires actuels qu'ils profiteront à leur tour du système de retraite que nous connaissons ; c'est laisser les trentenaires et même les quadragénaires dans l'incertitude. «Ne croyez pas que les Français sont mûrs pour le report de l'âge légal, ce sera très difficile à faire passer», mettait en garde un proche du président en fin de semaine dernière. Comme en écho, François Fillon a plaidé samedi, à l'UMP : «Le défi démographique que nous devons relever (…) exige de travailler plus longtemps, et donc d'augmenter la durée de cotisation et l'âge d'ouverture des droits.»

2. 62, 63 ans : quel nouvel âge légal ?

 

Depuis 1983, les Français peuvent demander à toucher une pension de retraite dès 60 ans - une exception en Europe. Longtemps taboue, au point que Nicolas Sarkozy lui-même l'excluait encore en 2008, la remise en cause de l'âge légal est désormais actée. Il sera progressivement porté à 62 ou 63 ans. Ici aussi, les partisans de la manière forte (sur le mode «Quitte à affronter la contestation, autant réformer pour de bon» ), plutôt logés à Matignon et à Bercy, affrontent les tenants d'une ligne plus prudente, dont le conseiller social de l'Élysée, Raymond Soubie. Des compromis circulent : 62,5 ans ou 62 ans avec passage plus ou moins automatique à 63 ans dans une dizaine d'années, selon certains critères.

Autre question : à quel rythme se fera ce report ? Un trimestre par an semblait jusqu'ici l'hypothèse la plus probable. Le Medef plaide pour six mois par an, mais le ministre du Travail, Éric Woerth, juge ce rythme beaucoup trop violent. Christine Lagarde aurait retenu l'attention du chef de l'État, ce week-end, en défendant un report de l'âge légal de quatre mois tous les ans, pour atteindre 62 ans. Une «clause de revoyure» serait alors fixée pour envisager la nécessité d'aller plus loin .

3. Comment faire contribuer les «riches» ?

 

Une «taxe spéciale» s'appliquant aux foyers dont le revenu fiscal deréférence dépasse 11 000 euros ? Le ministère de l'Économie a soumis à Nicolas Sarkozy quelques «cas types» de contribuables qui seraient frappés (célibataire gagnant 6 000 euros, couple avec enfants avec des revenus de 17 000 euros mensuels…). Ces exemples l'ont convaincu que la mesure toucherait un public trop large et que la majorité refuse de stigmatiser (cadres supérieurs, patrons de PME…). Le chef de l'État a pourtant promis que les hauts revenus seraient mis à contribution. Une hypothèse est revenue en force pendant le week-end : relever le taux de la tranche supérieure d'impôt sur le revenu (IR), fixé à 40 % . Environ 342 000 foyers sont concernés, qui déclarent plus de 69 783 euros par part. Cette idée, en apparence simple, se heurte à deux difficultés. L'IR tombe dans les poches de l'État ; comment le «brancher» sur les caisses de retraite ? Et que faire pour éviter une explosion mécanique des bénéficiaires du bouclier fiscal ? Parallèlement, les revenus du capital doivent être frappés, ce qui pourrait passer par un prélèvement type «RSA». Ces deux ponctions rapporteraient au moins 600 millions.

4. Quelles mesures pour les fonctionnaires ?

 

Une très bonne source l'affirmait ce week-end : «Nous ne ferons pas à la fois une hausse des cotisations retraite des fonctionnaires et une révision de la base de calcul des pensions», pour aller au-delà des fameux six derniers mois de salaire. La piste d'un alignement des cotisations sur celles du privé (soit un passage de 7,85 % à 10,55 %) semblait tenir la corde ces dernières semaines, à écouter les ministres en charge du dossier. Depuis, ces mêmes ministres font assaut de prudence. L'Élysée sait que la fonction publique fournira le gros des cortèges de manifestants. Faut-il la ménager pour faire passer le reste de la réforme ? Ce serait prendre le risque d'irriter une bonne partie de l'électorat de droite. Même parmi les syndicats, la représentante de la CFE-CGC, Danièle Karniewicz, présidente de la Caisse nationale d'assurance-vieillesse, s'alarme : «On ne peut pas dire aux salariés du privé qu'ils vont financer toute la réforme.» Et de s'étonner : : «Au nom de quoi le gouvernement mène-t-il deux concertations parallèles : l'une avec les confédérations syndicales, pourtant censées représenter tous les salariés, du privé comme du public, et l'autre avec les fédérations de fonctionnaires ?» Le gouvernement pourrait aussi choisir de gagner du temps, en laissant les parlementaires de la majorité - dont une partie est très velléitaire - traiter le sujet «fonction publique» par amendements.

» Les fonctionnaires pourraient cotiser plus

» Retraite des fonctionnaires : avancées à pas comptés

5. Comment intégrer la pénibilité ?

 

Pas question de considérer que tel ou tel métier, en soi, est pénible. Ce serait recréer des régimes spéciaux, prévient le gouvernement. Et chaque corporation estimerait son travail plus pénible que la voisine ! Les syndicats, d'ailleurs, ne demandent pas un tel dispositif. En revanche, ils ont déjà dressé, en accord avec le patronat, une liste de critères de pénibilité (travail nocturne, exposition au bruit ou à des produits cancérigènes, port de charges lourdes, tâches répétitives…). Cette liste pourrait servir de base à un système laissant partir en retraite plus tôt ceux qui ont travaillé dans de dures conditions. La CFDT propose une année de cotisation «offerte» pour dix années d'exposition. Mais ce système doit-il profiter à tous les salariés, comme la centrale de François Chérèque le demande, ou seulement à ceux dont la santé s'est détériorée à cause de ces conditions de travail ? Le gouvernement n'est pas sorti de l'ambiguïté mais semble effrayé par l'impact financier potentiel de la première solution. À mi-mot, de rares autres responsables syndicaux soulignent eux aussi qu'aucun autre pays ne s'est lancé dans telle aventure, pour des raisons de coût.

» INTERVIEW VIDÉO - Woerth : «La pénibilité devra être avérée»

6. Le fonds de réserve sera-t-il liquidé ?

 

Éric Woerth a bien fait comprendre qu'il était tenté d'utiliser cette «cagnotte» rapidement, alors qu'elle ne devait servir qu'à partir de 2020. La gauche hurle à cette idée - parce que le Fonds de réserve des retraites (FRR) est la seule chose qu'elle ait jamais faite pour consolider le système de retraites, rétorque la droite, narquoise. Mais patronat et syndicats sont aussi attachés au FRR, car ils en co­gèrent les actifs (35 milliards d'euros actuellement). Pour le gouvernement, il ne s'agit donc pas seulement d'une équation financière : supprimer le Fonds de réserve fait partie des éléments à soupeser pour voir jusqu'où il peut «pousser le bouchon» vis-à-vis des syndicats. Une solution intermédiaire pourrait consister à laisser intact le FRR mais à le priver de ressources nouvelles. Ses recettes seraient réorientées vers le Fonds de solidarité vieillesse qui prend en charge les cotisations des chômeurs, le minimum vieillesse… Cela permettrait d'éviter de vendre dans la précipitation les actifs du FRR, alors que les marchés sont loin d'être au plus haut.

Repost 0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 07:51

 

Afrique du Sud, fierté du continent noir

Un enfant joue au football, à Soweto, le 2 juin dernier.
Un enfant joue au football, à Soweto, le 2 juin dernier. Crédits photo : ASSOCIATED PRESS

En accueillant la première Coupe du monde en Afrique, le pays s'impose comme leader. 

Dans quelques heures, le public du nouveau stade de Soccer City, au cœur de Soweto, affichera la fierté de tout un pays. Devant les caméras du monde entier, l'Afrique du Sud lancera le coup d'envoi de la Coupe du monde de football. Dans les tribunes, autour de la figure de Nelson Mandela - dont tout le monde espère la présence - et d'un aréopage de chefs d'État, on verra sur les visages des sourires et un certain soulagement. Le gouvernement du président Jacob Zuma, à la tête de la première puissance économique d'Afrique, saura alors qu'il a déjà gagné l'essentiel de son pari. Le continent est parvenu pour la première fois à organiser le plus grand et le plus médiatisé des événements de la planète.

Dix stade bâtis

Le défi était de taille. En mai 2004, lors de sa désignation comme pays hôte du Mondial, l'Afrique du Sud avait déjà remporté une victoire. La «nation arc-en-ciel» tenait une occasion de démontrer qu'elle appartient au «premier monde», tant au plan diplomatique qu'économique. Le vote de la Fifa, remporté au détriment du Maroc et de l'Égypte, l'avait confirmée comme première puissance du continent. Les répercussions de cette décision dépassent de loin le cadre du football, au moment où de nombreuses voix, à commencer par celle de la France, souhaitent ouvrir rapidement le Conseil de sécurité de l'ONU à de nouveaux membres permanents. Le président sud-africain Jacob Zuma ne s'y est pas trompé, évoquant une «chance unique de montrer notre diversité et notre potentiel au monde. Nous devons raconter l'histoire d'un continent qui fourmille de possibilités».

Restait encore à gagner le test de la crédibilité. Le pays s'est jeté dans un extraordinaire programme de grands travaux. Dix stades ont été bâtis ou rénovés au travers le pays. Au Cap, les nouveaux échangeurs d'autoroutes désengorgent les abords de la capitale parlementaire. À Johannesburg, le Gautrain, un métro aérien et souterrain qui reliera à terme la capitale économique à la capitale politique, Pretoria, a été ouvert. À Durban, un nouvel aéroport international a été inauguré. Le tout en un temps record, comme pour mieux montrer la confiance et la compétence des Sud-Africains. Ces infrastructures réussies ont déjà changé le visage du pays. Les rares difficultés qui ont surgi, comme une fréquentation de touristes plus faible que prévu ou les problèmes initiaux dans la vente des billets, ont été surmontées. Sepp Blatter, le président de la Fifa, a affirmé cette semaine que la Coupe du monde 2010 serait «la plus belle de l'histoire».

«Bafana Republic» 

«On disait qu'on serait incapable de finir les stades! Et puis qu'on n'arriverait jamais à assurer la sécurité. Mais finalement, on est prêt!», jubile Nyathi Mthethwa. Le ministre de la Police avait la tâche délicate de rassurer sponsors, sportifs et supporteurs, d'écarter de leurs esprits les peurs sécuritaires dans un pays qui passe pour le plus dangereux de la planète. La mobilisation de 50.000 hommes des forces de l'ordre y est à peu près parvenue. Nul n'ignore le revers de la médaille : la Coupe va coûter fort cher, près de 5 milliards de dollars. À l'intérieur du pays, on sent déjà poindre l'amertume. «On a vendu le pays à la Fifa», titrait le week-end dernier le journal City Press. Selon ce quotidien, les recettes de la Fédération - 2,2 milliards attendus - ne seront assujetties à aucun impôt. Pour une population qui, dans l'ensemble, a du mal à joindre les deux bouts, ces détails financiers agacent.

«Quand on voit tout ce qu'on est capable de construire pour le foot en deux ans, on se demande pourquoi notre peuple attend des maisons depuis quinze ans !», fait remarquer Eddie Cottle de la campagne «Pour un travail décent, avant et après 2010». Il précise que presqu'aucun gadget de la Coupe du monde n'a été fabriqué en Afrique du Sud. Même Zakumi, la mascotte officielle, est «made in China». Les autorités rétorquent que les sommes engagées sont un gage pour l'avenir. «Cette Coupe du monde débouchera sur une croissance du tourisme, un climat fort d'investissement», affirme Danny Jordaan, le président du Comité d'organisation. La fête éteindra-t-elle la polémique? «Si la question est de savoir si cet argent pouvait être mieux dépensé, la réponse est clairement oui. Mais la vraie question est de savoir si les sommes engagées serviront à l'Afrique du Sud. Et là aussi, la réponse est oui», relève Adam Abib, vice-président de l'université de Johannesburg.

En attendant, l'Afrique du Sud s'enthousiasme et prie pour que rien ne vienne perturber les matchs. «Pour quatre semaines au moins, soyez de bons Sud-Africains», demande Jacob Zuma à son peuple. Patriotes et patients, les Sud-Africains obéissent pour se concentrer sur la «Bafana Republic».

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 09:55

 

Les écologistes rouvrent la guerre des chefs  

 

Par Rodolphe Geisler
06/06/2010 | Mise à jour : 21:19
Réactions (75)
Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit lors de la convention nationale d'Europe Écologie, samedi à Paris.
Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit lors de la convention nationale d'Europe Écologie, samedi à Paris. Crédits photo : AFP

Daniel Cohn-Bendit et Jean-Vincent Placé se sont vivement invectivés ce week-end. 

Les écolos sont-ils en train de renouer avec leurs vieux démons du passé? D'abord par presse interposée ces derniers jours, puis devant près de 500 militants réunis samedi à Paris pour une convention inter régionale, plusieurs cadres écologistes ont publiquement laissé exploser leurs ressentiments les uns envers les autres. Voire se sont vivement invectivés. Le leader d'Europe Écologie, Daniel Cohn-Bendit, a ainsi profité des planches de La Cigale pour régler ses comptes avec le numéro 2 des Verts, Jean-Vincent Placé, qu'il a traité de… «crétin».

Faut-il y voir un simple coup de sang de la part de «Dany»? Il est notoire que les deux hommes ne s'apprécient guère. Le premier prône un large dépassement des Verts, tandis que le second se pose en gardien du temple. Le programme de la convention de samedi, justement, portait sur l'avenir du rassemblement Europe Écologie, né pour la campagne des européennes de juin 2009, et de ses futurs statuts. Or, dès jeudi dernier, dans une déclaration à l'AFP, Jean-Vincent Placé a ouvert les hostilités en affirmant que la structuration d'Europe Écologie était un «bide total». «Ça n'intéresse pas grand monde, ni les médias ni les militants», avait-il ajouté. Soit une véritable déclaration de guerre contre Daniel Cohn-Bendit.

Mais le différend entre eux n'est pas seulement organisationnel, il est aussi stratégique. Le premier est proche de l'eurodéputée Eva Joly, plutôt considérée comme centriste, tandis que le second l'est de la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, clairement plus marquée à gauche. Or, Jean-Vincent Placé aurait récemment déclaré à propos d'une candidature de l'une ou l'autre à la présidentielle de 2012 que «l'une (Duflot ) est peut-être trop jeune, l'autre ( Joly) peut-être trop vieille, l'une a une image plus dynamique, l'autre une image plus éthique…».

 

Europe Écologie dans le flou

 

De cette dernière déclaration, Daniel Cohn-Bendit, qui fait lui-même souvent référence à son propre âge, semble n'avoir retenu que «vieille éthique». D'où sa colère de samedi. «“Dire Jean-Vincent Placé c'est un crétin”, c'est pas grave. Mais dire “Eva Joly c'est une vieille éthique” c'est grave», a insisté l'eurodéputé devant une salle électrique.

Les yeux écarquillés et après avoir manqué de s'étrangler sur scène, Cécile Duflot a pris la défense de Jean-Vincent Placé, alors à… Roland-Garros. «La non-violence fait partie de nos valeurs, il faudrait que l'on commence à se l'appliquer à nous-mêmes», a-t-elle répliqué. Dans la salle, applaudissements et sifflets se couvrent mutuellement.

Daniel Cohn-Bendit n'en démord pas. Et propose alors la création «d'une charte éthique et d'un comité éthique qui dira si cela se fait qu'un militant parle d'Eva Joly comme Jean-Vincent Placé l'a fait». Nouveau brouhaha dans la salle. Dimanche, Jean-Vincent Placé a répondu que « Dany serait la première victime» d'une charte éthique. «Que ce soit lui qui donne des leçons d'éthique sur la contingence verbale, ça fait rire tout le monde alors qu'il passe son temps à critiquer très virulemment les Verts, leur secrétaire nationale et moi-même», a encore assuré le numéro 2 des Verts. Selon lui, «le raccourci de Dany est caricatural». Il devait d'ailleurs, a-t-il indiqué, appeler dimanche Eva Joly pour le lui expliquer de vive voix et lui dire toute «l'estime et le respect» qu'il a pour elle.

En attendant, l'avenir d'Europe Écologie reste flou. Les uns sont partisans d'une coopérative, les autres d'une fédération. D'autres encore évoquent un parti- réseau. Malgré le climat délétère de ce week-end, Cécile Duflot se veut confiante pour l'avenir. «Sur la forme, on va s'en sortir. Pourquoi? Parce qu'on est obligé», a-t-elle déclaré, consensuelle, samedi. Seule certitude aujourd'hui: le congrès fondateur est prévu en novembre.

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:22

 

 


Trio Aubry, Royal, DSK, : les fossoyeurs de la democratie interne 

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:07

 

Ce week-end a été l'occasion de voir à l'oeuvre l'opération de désinformation de la mairie quand à sa politique municipal, quant à la situation financière réelle de notre ville et quant à ses intentions dans la grande braderie qui vient d'être ouverte pour apporter de l'argent frais à une municipalité qui est aux aguets.

Ce qui a été réussi ce sont les jeux et activités pour les enfants, les stands des associations. Ce qui était déplorable c'est la volonté de la mairie de faire croire aux Bagnoletais que tout va bien, que la politique décidée dans le bureau de monsieur le maire entre lui-même et lui-même est la seule possible et surtout est la meilleur pour notre ville.

il est dommage qu'en 2010 les vieilles méthodes qui ont fait leurs preuves, désinformez il en restera toujours quelque chose, soient toujours utilisées dans notre ville.

Lors des conseils municipaux les élus de la droite UMP, nous réagissopns mais nous avons besoin de vous, venez nombreux aux conseils municipaux nous soutenir et montrer qu'il y a à Bagnolet des hommes et des femmes qui sont de droite et qui ne veulent plus de la politique réactionnaire de cette vieille gauche responsable de la situation actuelle.

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:06

 

L’AFRIQUE DOIT PRENDRE SA PLACE DANS LA GOUVERNANCE MONDIALE

A Nice, les 31 mai et 1er juin 2010, s'est tenu le 25ème sommet France-Afrique en présence de 33 chefs d’Etat et 5 chefs de gouvernement africains

 

Placé sous le signe du cinquantenaire de l’indépendance des anciennes colonies françaises, ce sommet a été consacré à trois thèmes principaux :

  • la place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale, et notamment au sein des Nations-Unies
  • la sécurité, avec la volonté de Nicolas Sarkozy de former 12 000 soldats africains pour les forces de maintien de la paix et de la sécurité en Afrique.
  • et les enjeux environnementaux avec l'idée de créer une dynamique avec les Africains sur les questions climatiques et la recherche de sources d'énergie propres.

En marge de ce sommet « étatique », ce sont quelques 150 chefs d’entreprises africaines et 80 chefs d’entreprises français qui étaient présents à Nice pour faire de cette rencontre une chance économique pour un continent qui, « avec ses ressources considérable et son dynamisme démographique, en font la principale réserve de croissance de l’économie mondiale pour les décennies à venir », a déclaré Nicolas Sarkozy lors de l’ouverture du sommet. Une charte visant à bannir la corruption et louant la transparence a été signée à Nice.

Au chapitre des discussions sur la gouvernance mondiale, la question d’un éventuel siège pour l’Afrique au Conseil de Sécurité de l’ONU qui représente 27% des états-membres des Nations-Unies s'est posée. Nicolas Sarkozy a déclaré à ce sujet que « qu’il était absolument anormal que l’Afrique ne compte aucun membre permanent au Conseil de Sécurité ».

"Ce sommet, avec des thèmes essentiels mis sur la table, tourne la page d'une relation complexe et complexée", a déclaré Nicolas Sarkozy dans son discours de clôture.

"La France croit à l'avenir de l'Afrique" a conclu le Président de la République

Repost 0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 08:42

 

 

Sur les traces de Séguin, Fillon invite à réduire la dépense  

 

Par Bruno Jeudy
03/06/2010 
François Fillon, jeudi à Épinal.
François Fillon, jeudi à Épinal. Crédits photo : AFP

Le premier ministre a inauguré jeudi à Épinal une rue au nom de son ancien mentor.

De notre envoyé spécial à Épinal

«Si un jour vous voulez donner mon nom à quelque chose ici, je souhaite que ce soit cette rue!» Michel Heinrich, député maire UMP d'Épinal, a rappelé jeudi ce vœu que lui avait confié son prédécesseur Philippe Séguin en octobre 1997, au moment de quitter la mairie après quatorze années. Cinq mois après le décès de l'ancien président de l'Assemblée nationale, François Fillon est venu à Épinal inaugurer la première rue Philippe-Séguin. Une «rue emblématique» de l'action de l'ancien maire d'Épinal, puisqu'elle relie le golf municipal à la piscine olympique. Deux équipements sportifs qu'il avait inaugurés et dont, selon son fils Pierre, il était «très fier». Une rue jalonnée, enfin, par l'École nationale supérieure des techniques et industries du bois, établissement universitaire dont il avait été l'initiateur.

C'est justement dans cette école d'ingénieurs que François Fillon a prononcé un discours d'hommage à celui qui fut son mentor en politique. Pour l'occasion, il était accompagné de trois des enfants de son ami, de députés séguinistes (Étienne Pinte, Michel Bouvard, Jean-Paul Anciaux, Alain Cousin) et d'anciens collaborateurs, comme l'ex-ministre Roger Karoutchi, la préfète Bernadette Malgorn et le conseiller spécial du chef de l'État Henri Guaino. «C'est mon premier voyage avec le premier ministre», a confié, amusé, celui qui est aujourd'hui la plume du président et dont les relations sont notoirement difficiles avec François Fillon.

Pas sûr que Guaino ait apprécié l'intégralité du discours du premier ministre. Notamment l'évocation de «l'actualité de l'héritage intellectuel et politique» de Séguin. Car le premier ministre ne s'est pas contenté d'un hommage au «lion de la République» et à la «référence morale» qu'incarnait le député des Vosges.

Dans un discours très charpenté, Fillon a fait le lien entre l'antimaastrichien que fut Séguin et la «crise de la dette souveraine» qui secoue actuellement l'Europe. «Le monde est sans indulgence pour les États dont la dépense publique est excessive. De jour en jour, de grands pays voient leur note souveraine dégradée», a expliqué le chef du gouvernement en citant la Grèce, l'Espagne et le Portugal. «La Grèce a inventé la démocratie. Les navires du roi d'Espagne ont découvert l'Amérique. Les Portugais se sont taillé des empires aux quatre coins du monde. Mais les salles de marché et les agences de notation n'ont que faire des gloires du passé», a-t-il constaté un brin alarmiste. Sous-entendu, demain cela peut être le tour de la France! Fillon, qui a déjà déclaré la France en faillite, n'a toutefois pas lu cette phrase qui figurait à la fin de sa démonstration: «Nous sommes au pied du mur».

 

«Diktats des spéculateurs»

 

S'il n'est pas question, selon lui, que la France se soumette aux «diktats des spéculateurs et des marchés», Fillon a averti qu'il serait «dangereux d'ignorer leurs avertissements». «Car la vérité, a-t-il asséné, c'est que nous dépensons trop, depuis trop longtemps. Un État fort, c'est un État désendetté.» Et le premier ministre a appelé à «emprunter moins». Un mois après avoir annoncé un gel des dépenses de l'État, il promet encore des lendemains difficiles. Rendant hommage au combat de Séguin en faveur de la souveraineté nationale, Fillon a repris à son compte les avertissements du président de la Cour des comptes: «La souveraineté nationale, c'est de rester maître de ses finances publiques. Nous ne pouvons vivre éternellement à crédit et vivre au-dessus de nos moyens.» Apôtre d'une gestion rigoureuse des deniers publics à Matignon, François Fillon s'est posé jeudi en héritier d'un séguinisme adapté en temps de disette budgétaire. 

Repost 0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 07:14

 

Le taux de chômage se stabilise en France au 1er trimestre

LE CHÔMAGE SE STABILISE À UN NIVEAU ÉLEVÉ EN FRANCE

 

PARIS (Reuters) - Le taux de chômage s'est stabilisé en France au début 2010 après six trimestres de hausse, tout en restant à des niveaux élevés, selon les données CVS provisoires publiées par l'Insee.

 

 

Le taux de chômage au sens du Bureau international du Travail (BIT) s'est établi à 9,5% en métropole au premier trimestre et à 9,9% en comptant les départements d'Outre-mer.

 

 

Les chiffres du quatrième trimestre 2009 ont été révisés en baisse de 0,1 point après avoir été initialement annoncés à 9,6% et 10,0%, des pics depuis dix ans.

 

 

La statistique confirme la tendance à la stabilisation du chômage qui ressortait, sur les trois premiers mois de l'année, des chiffres mensuels des demandeurs d'emplois publiés par Pôle emploi et le ministère de l'Economie.

 

 

"Le taux de chômage est resté stable pour la première fois depuis le début de la crise financière mondiale en 2008", se félicite Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, dans un communiqué.

 

 

Le chiffre, correspondant à 2,703 millions de demandeurs d'emploi en métropole, n'en reste pas moins le plus élevé depuis 1999. Au début 2008, avant la crise, le taux de chômage était de 7,2%.

 

 

DU MIEUX CHEZ LES 15-24 ANS

 

 

Les chiffres de l'Insee montrent en particulier une amélioration chez les jeunes. Le taux de chômage des 15-24 ans, tout en restant élevé, est redescendu à 23,0% (634.000 personnes) après avoir culminé à 24,2% au quatrième trimestre et, en comprenant les Dom, il a reflué à 23,8% contre 25,0%.

 

 

Dans son communiqué, Christine Lagarde y voit le reflet de "la relance de l'apprentissage, du retour à des taux de croissance positifs et du dynamisme de l'intérim".

 

 

Le taux de chômage des 25-49 ans est resté stable à 8,6% en métropole alors qu'il a augmenté d'un point à 6,6% chez les plus de 50 ans. Par sexe, il est resté stable à 9,4% pour les hommes et a reflué de 0,1 point chez les femmes, à 9,6%.

 

 

L'Insee ne publie plus de taux de chômage mensuel depuis 2006, après une polémique sur sa méthode de calcul. Eurostat, l'agence de statistiques de l'Union européenne, continue en revanche de le faire et a annoncé mardi un taux de 10,1% pour la France (Dom inclus) en avril, comme en mars.

 

 

L'enquête de l'Insee montre que le taux d'emploi a progressé mais avec une tendance à la précarisation qui inquiète les économistes.

 

 

La proportion des personnes entre 15 et 64 ans ayant un emploi a atteint 63,8% contre 63,5% au trimestre précédent. Dans le détail, 28,2% des 15-24 ans, 81,8% des 25-49 ans et 55,6% des 50-64 ans (dont 41,8% des 55-64 ans) occupaient ainsi un emploi au début 2010, ou encore 67,9% des hommes et 59,9% des femmes.

 

 

L'EMPLOI SE PRÉCARISE

 

 

Mais la part des personnes en contrat à durée déterminée ou en intérim a augmenté de 0,2 point à 6,4% alors que celle des salariés en contrats à durée indéterminée a continué de diminuer pour revenir à 49,3% contre 49,4% fin 2009.

 

 

Alexander Law, économiste au cabinet de recherche Xerfi, souligne que la précarisation de l'emploi risque d'affaiblir la consommation au cours des prochains mois.

 

 

"La remontée de l'intérim et des CDD au détriment des emplois à durée indéterminée constitue une plus forte incitation à l'épargne pour pouvoir parer à d'éventuels coups durs", explique-t-il.

 

 

"Elle participe aussi de la mauvaise tenue du moral des ménages : les Français continuent d'avoir peur du chômage et cette peur est renforcée soit par la précarité de leur statut (intérim) soit par l'horizon temporel de la fin du CDD".

 

 

Le moral des ménages français s'est dégradé en mai pour le quatrième mois consécutif, a annoncé l'Insee la semaine dernière et le lendemain ont été publiés de mauvais chiffres des demandeurs d'emplois publiés en avril (+15.700 en catégorie A).

 

 

L'enquête de l'Insee montre encore que, parmi les personnes ayant un emploi, le total souhaitant travailler plus a augmenté de 0,5 point à 6,1%, soit 1,573 million de personnes, pour la plupart des temps partiels subis mais aussi 219.000 salariés en chômage technique ou partiel.

 

 

Et parmi les personnes qui ne travaillent pas, 3,4 millions, en France métropolitaine, souhaitent travailler, qu'elles soient ou non disponibles immédiatement ou qu'elles recherchent ou non un emploi. C'est ce que les experts appellent le "halo" du chômage.

 

 

Véronique Tison, édité par Yves Clarisse

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 11:08

 

Le blocus de Gaza, «punition collective» de la population

Par Thomas Vampouille
02/06/2010 | Mise à jour : 18:02
Réactions (128)

FOCUS - Imposé par Israël depuis plus de mille jours, le blocus dans la bande de Gaza asphyxie l'économie et la population gazaouite.

Pourquoi le blocus a-t-il été mis en place ? Il a été décrété en juin 2007, lors de l'arrivée au pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza. Pour affaiblir le mouvement islamiste, notamment responsable de tirs de roquettes sur son territoire, le gouvernement israélien a ordonné la fermeture de tous les points de passage entre Gaza et Israël et a limité le nombre de produits autorisés à entrer sur le territoire.

Quels produits sont concernés par le blocus ? Arguant de sa sécurité, Israël refuse de publier la liste des produits autorisés ou interdits. Les critères de classification, qui fluctuent, sont donc laissés à l'arbitraire des autorités israéliennes. Environ 40 produits seraient désormais autorisés, avance le journal israélien Haaretz, contre 4.000 avant le blocus. En compilant les informations de plusieurs organisations internationales, la BBC a établi de son côtéune liste de 80 produits.

Le blocus vise d'abord à empêcher le Hamas de s'armer. Il empêche donc l'importation de produits pouvant servir à la fabrication de roquettes, comme l'acier, ou d'explosifs, comme les engrais. Mais les interdictions portent également sur ce qu'Israël considère comme des produits de luxe. Ainsi par exemple du coriandre, du chocolat et du café soluble. «Ils ne seront pas consommés par le public mais seulement par les dirigeants du Hamas riches et corrompus», expliquait récemment un commandant de l'armée israélienne.

Quelles conséquences pour la population palestinienne ? Alors que le blocus vise officiellement le Hamas, nombre de responsables onusiens et d'organisations humanitaires constatent que c'est l'économie gazaouie qui se retrouve «asphyxiée» par ces mesures. Du fait de la limitation des importations de bétail, de matériel d'irrigation ou encore d'engrais, le secteur agricole est sinistré,indique la FAO, de même que celui de la pêche. Si l'on ne peut pas parler de famine à Gaza, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) de l'ONU signale tout de même que 61% de la population souffre d'insécurité alimentaire.

Par conséquent, 80% des 1,5 million des habitants de Gaza se retrouvent dépendants de l'aide internationale. Or le blocus, qui «a accru le besoin d'assistance humanitaire», a dans le même temps «limité la capacité des agences humanitaires à la délivrer», constate le BCAH. Une situation que des responsables onusiens ont qualifiée de «punition collective». Par exemple, «les restrictions sur l'importation de ciment rendent impossible la reconstruction de 12.000 habitations abîmées ou détruites» lors de l'opération «Plomb durci» en décembre 2008.

Israël rejette ces accusations, assurant qu'il n'y a aucune pénurie pour les biens de première nécessité. «Il n'y a pas de crise humanitaire à Gaza», a de nouveau affirmé lundi l'ambassadeur adjoint d'Israël à l'ONU, Daniel Carmon. Pour contrer ce qu'il qualifie de «propagande», le Bureau de presse du gouvernement israélien a même publié la semaine dernière un communiqué de presse ironique sur le sujet. Celui-ci invitait les sceptiques à vérifier par eux-mêmes en allant dînant au Roots Club, l'un des quelques restaurants chics de Gaza, qui propose des plats cuisinés à partir de biens importés légalement et par les tunnels de contrebande mis en place depuis l'Egypte. «Nous nous sommes laissé dire que le boeuf strogonoff et le velouté d'épinards sont vivement conseillés», peut-on lire dans le communiqué, auquel est joint une copie du menu du Roots Club.

Repost 0
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 07:32

 

L'UMP ajuste le tir contre Martine Aubry

Nicolas Sarkozy avait reçu Martine Aubry en juin 2009, au lendemain des élections européennes. Un an après, l'entourage du président a lancé les hostilités en vue de 2012.
Nicolas Sarkozy avait reçu Martine Aubry en juin 2009, au lendemain des élections européennes. Un an après, l'entourage du président a lancé les hostilités en vue de 2012. Crédits photo : Le Figaro

Nicolas Sarkozy a demandé à ses troupes de riposter avec plus de vigueur à la première secrétaire du PS. 

Sus à Martine Aubry ! La consigne, comme souvent, est venue de l'Élysée. Il y a une quinzaine de jours, Nicolas Sarkozy a demandé à ses troupes de brocarder l'inanité de la société du care, dont la première secrétaire a esquissé les contours dans une tribune au Monde, le 15 avril. Les porte-parole du parti présidentiel se sont aussitôt exécutés. «La devise du PS, qu'incarne parfaitement bien Mme Aubry, c'est “Dépenser sans compter”», a tonné Frédéric Lefebvre, tandis que Dominique Paillé l'accusait de fomenter «une hausse de la pression fiscale sur les classes moyennes».

Quand le PS a enfin accouché de ses propositions sur les retraites, le 18 mai, l'offensive des artilleurs de l'UMP a été relayée par Dominique Strauss-Kahn. Le directeur du FMI, invité de l'émission «À vous de juger», a refusé de faire un «dogme» de la retraite à 60 ans.

C'est la première secrétaire elle-même qui a déclenché la mobilisation générale à droite en s'essayant à l'humour contre Nicolas Sarkozy, le week-end dernier. Sa comparaison hasardeuse entre le président et l'escroc Bernard Madoff lui a valu l'opprobre de tous les représentants de la majorité, de François Fillon aux ministres d'«ouverture», et a suscité des réactions embarrassées au PS, voire carrément critiques, comme celle de François Hollande.

Au début des hostilités, les dirigeants de la majorité ont eu droit aux traditionnels «éléments de langage» de l'Élysée, mais la plupart ont négligé les arguments des experts en communication. «Ce sont les socialistes comme Strauss-Kahn, Lang ou Valls qui nous fournissent les meilleures armes contre Aubry», assure-t-on dans l'entourage de Xavier Bertrand. «Avec elle, pas besoin d'offensive concertée ni de cellule stratégique, se réjouit-on à la direction de l'UMP. Il suffit d'attendre l'énormité du jour.»

Et s'ils valorisent l'éventuelle candidate à la présidentielle par rapport à ses rivaux, «c'est tant mieux», affirme un ministre. Explication : «Ce que d'aucuns appellent déjà une stratégie anti-Aubry est, en fait, une stratégie pro-Aubry. Elle tape sur la majorité pour rassembler son camp à gauche et nous nous efforçons de l'y aider. Plus elle se rapprochera de l'extrême gauche, moins son discours sera crédible.»

 

«Le PS se conquiert à gauche»

 

En outre, plus Aubry se distinguera de Strauss-Kahn, plus le choix sera difficile. «Les socialistes devront trancher entre une candidate qui a choisi de s'ancrer à gauche et un candidat qui est plus marqué comme étant de la famille social-démocrate, a résumé hier le ministre des Relations avec le Parlement, Henri de Raincourt. Ce sera évidemment le grand écart.»

La propension de la maire de Lille à s'adresser aux électeurs du NPA plutôt qu'à ceux du MoDem a été saluée par Olivier Besancenot lui-même sur Canal +, le 15 mai. Alors qu'il évoquait la construction possible d'un «front social et politique conséquent, qui sera capable de faire reculer le gouvernement» sur la réforme des retraites, il a remarqué qu'«au PS, visiblement, les choses ont un peu changé» par rapport à la période Hollande, pendant laquelle «l'extrême gauche était jugée infréquentable».

En cherchant à s'attirer la bienveillance de la gauche de la gauche, Aubry ne fait qu'appliquer le précepte de François Mitterrand, selon lequel «le PS se conquiert à gauche» . Le PS peut-être, mais pas la majorité des Français, veulent croire les sarkozystes.

Repost 0