Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 12 juin 2022

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Election législative.

Dimanche 24 avril 2022

Tenue du bureau de vote6 à Bagnolet

Election présidentielle.

Dimanche 10 avril 2022

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Election présidentielle.

22 juillet 2021

Présent à Nogent sur Marne

Candidature de Valérie Pécresse à l'élection présidentielle.

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

27 janvier 2023 5 27 /01 /janvier /2023 10:11
Sexisme: le mythe du continuum

On sait comment ça se termine?

 
Sexisme: le mythe du continuum
Paris, novembre 2019 © NICOLAS MESSYASZ/SIPA
Le néoféminisme s’institutionnalise. L’une de ses thèses les plus farfelues et les plus populaires est ainsi reprise, sans aucune distance, par la plupart des journalistes et une nouvelle campagne officielle nationale de « sensibilisation ». Pourtant, il existe parmi les meurtriers se rendant coupables d’un « féminicide » une part non négligeable d’hommes qui n’avaient jamais levé la main au préalable sur leur victime. Ce sont les malheureux « crimes passionnels », qu’on n’a plus le droit d’appeler ainsi. Ingrid Riocreux, spécialiste du langage médiatique, analyse ce qui est problématique dans le nouveau spot du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes a produit un spot censé prouver les ravages du sexisme :

Il s’agit là de la version courte d’une bande sonore plus longue, disponible sur le site du HCE, que vous pouvez écouter en cliquant sur ce lien.

Réaliste et angoissante, cette fiction sonore signée Carole Fives (le texte ici) n’invente rien ; elle est même très bien écrite. Mais illustre-t-elle vraiment le sexisme ? Un conjoint suspicieux et étouffant potentiellement violent, une entreprise qui craint le manque de disponibilité d’une jeune maman, un dragueur lourd dans la rue : ce sont des types humains, au même titre que la peste capricieuse, la femme manipulatrice, la patronne tyrannique, etc.

Le grand tort de cette fiction est donc de mettre en système des types masculins pour en faire des symboles de l’oppression collectivement subie par les femmes. On pourrait faire la même fiction avec des femmes dans le rôle des méchantes. Y compris dans le domaine conjugal: là aussi, tout le monde sait « comment ça se finit » ; s’il ne fait pas partie du lot de ceux qui meurent des violences de leur femme (un toutes les deux semaines), monsieur se suicide… et on dira qu’il avait « des problèmes au travail ». 75% des suicidés sont des hommes : combien se tuent à cause de leur conjointe ? Auparavant, le monsieur aura subi mille insultes et humiliations, sexuelles, physiques, psychologiques, jusqu’aux rumeurs malveillantes répandues par sa conjointe pour l’isoler dans la honte… et reçu quelques objets dans la figure (une femme ne frappe pas, elle lance des objets). Mais c’est bien connu, quand un homme frappe sa femme, on dit qu’il frappe sa femme. Quand une femme lance des chaussures à la tête de son conjoint, on appelle cela une dispute.

Nicolas et Lucie

La fiction du HCE se conclut ainsi : « le sexisme, on ne sait pas toujours quand ça commence, mais on sait comment ça se termine : tous les trois jours en France, une femme est tuée parce qu’elle est une femme ». Si c’est vrai, la fiction du HCE ne le démontre pas. Le personnage de « Nico » va peut-être tuer « Lucie », mais certainement pas parce qu’elle est une femme. D’ailleurs, si « Nico » était homosexuel, il ne se comporterait pas différemment : il fliquerait son conjoint de la même manière. C’est le grand angle mort des violences conjugales : à côté de la proportion des femmes tuées par leur conjoint, combien le sont par leur conjointe ? A côté des hommes qui tuent leur femme, combien d’hommes tuent leur mari ?

À ne pas manquer, Jean-Paul Brighelli: Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus et le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes tombe de la Lune

En réalité, la rhétorique implicite du spot est très perverse : elle suggère un continuum logique entre la vision patriarcale du couple et la violence. « Nico » dit à « Lucie » qu’il n’est pas d’accord pour qu’elle reprenne le travail : la thèse de l’emprise affleure déjà, quand une autre interprétation peut être proposée ; les séances de préparation au mariage ne sont-elles pas justement l’occasion pour les futurs époux de confronter leur vision du couple et leurs représentations respectives sur des questions aussi fondamentales que le travail des femmes ? Si la maman de « Nico » ne travaillait pas, ne peut-on pas comprendre que « Nico » ait du mal à tolérer que Lucie ne se consacre pas exclusivement au foyer et mène une vie qu’il assimile, pour sa part, à celle de son propre père ? Peut-être le couple de « Nico » et « Lucie » est-il miné depuis le début par cette confrontation de deux modèles de familles divergents. Peut-être auraient-ils dû plus mûrement réfléchir leur union pour ne pas se trouver dans une situation conflictuelle.

La liste des sept péchés capitaux complétée

Le continuum logique s’applique de même au chef d’entreprise qui préfère favoriser une candidature (homme ou femme, on ne saura pas) moins risquée pour son entreprise que l’embauche d’une jeune mère fatiguée et peu disponible. Là encore, qu’y a-t-il de choquant, pire, qu’y a-t- il de potentiellement violent dans ce choix, exprimé d’ailleurs fort poliment par un chef d’entreprise qui prend le temps de rappeler la candidate et de la rassurer sur ses compétences?

Enfin, doit-on vraiment penser que tous les gamins mal élevés nourris au porno sont des meurtriers potentiels ?

Non seulement je ne vois pas où commence le sexisme dans ce spot, mais je ne vois pas pourquoi il se terminerait plus mal en tant que tel. Sexisme, féminicide: on croirait que la liste traditionnelle des péchés capitaux était incomplète; ou plutôt, on a l’impression qu’il faut lui en substituer un nouvelle, où la relation aux femmes devient critère déterminant. Pour ma part, je ne crois pas que quiconque tuerait une femme parce qu’elle est femme, sauf peut-être dans les pays où on noie les nouveau-nés de sexe féminin ; mais je sais que le meurtre est au bout de la colère, de la luxure, de l’orgueil et de l’envie. Et que l’on tue un homme ou que l’on tue une femme, ce qui me révulse, c’est que l’on tue un être humain.

Les Marchands de nouvelles: Médias, le temps du soupçon

Price: 22,00 €

20 used & new available from 11,91 €

 

La Langue des medias

Price: 12,00 €

20 used & new available from 6,48 €

 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
27 janvier 2023 5 27 /01 /janvier /2023 10:07
L’élégance de l’ancien pauvre

« Salvatore Adamo. Ma vie, la vraie », un documentaire à voir sur France 3

 
L’élégance de l’ancien pauvre
Adamo à l'Olympia, Paris, 2001 © BENAROCH/SIPA
France 3 diffuse ce vendredi soir à 21h 10 « Salvatore Adamo, ma vie, la vraie… », une rétrospective de sa carrière écrite par Patrick Jeudy et racontée par Daniel Auteuil.

Et si vous passiez, ce soir, deux heures en compagnie de Salvatore ?

Deux heures où les images en noir et blanc défilent dans un halo de nostalgie, où la chanson d’amour, désuète et essentielle à la compréhension de nos troubles intérieurs, produit un effet sur les cœurs les plus endurcis. Deux heures où la voix de Salvatore, charbonneuse et ensoleillée, ce fil tendu entre la Sicile et les terrils du Hainaut depuis tant de décennies, nous fait voyager dans nos souvenirs. Salvatore ne fige pas le passé, il ne le fossilise pas, il est l’un des rares chanteurs populaires à arpenter cette terre vaste que l’on nomme la mémoire. Il nous libère du poids des années sans oublier ce que nous fûmes. Il arrive sur scène, coiffé et cravaté, dans son costume sur mesure, impeccable, trop sage certainement à l’heure des yéyés. Il a été si bien élevé, alors, on ne se méfie pas de lui. Il ne grogne pas. Il ne bégaye pas à la manière de « Salut les copains ». Il ne massacre pas des guitares électriques sur scène en vantant les vertus des substances illicites. Il ne cherche pas à se faire passer pour un autre, plus révolté, plus libéré, plus moderne, plus équivoque. Il n’a pas besoin de paradis artificiels pour nous emporter ailleurs. Cependant, ne vous laissez pas abuser par sa transparence de façade, cet immigré aux belles manières ne porte pas la pauvreté comme un lourd fardeau ou un étendard démago, Salvatore ne se victimise pas, ne se flagelle pas, il chante indifféremment pour les gamins de la mine et la princesse Paola, pour les lycéennes japonaises et les groupies chiliennes, pour les garde-barrières ch’timi et les romantiques de Passy, sa musique, car il est auteur et compositeur, n’appartient à aucune classe sociale définie. Elle touche partout dans le monde, par l’intelligence de son innocence, la simplicité des choses vécues, là, cet amour qui s’enfuit, ce rendez-vous manqué, toutes les légères meurtrissures du quotidien, Salvatore les capture, en fait son lit et nous les restitue dans leur vérité virginale. C’est la définition même de l’art, un jet direct et prodigieux, une secousse qui ne se ment pas à elle-même.

A lire aussi, du même auteur: À la recherche de l’automobile perdue

« D’inspiration sicilienne, elle est en mineur », il parle ainsi de son inspiration, « anodine et badine » ajoute-t-il, pour en atténuer l’écho. Sa modestie, parfois surjouée, ne nous trompe pas sur son intention première, cristalliser les cahotements des temps indécis. Quand « Tombe la neige » éclata à la radio en 1963/1964 et fit de lui, en un éclair, une vedette riche et assaillie par des centaines de jeunes filles, il y avait déjà dans ce tube planétaire les ferments de la mélancolie.

Ce slow désespéré et tendre est un cri dans la nuit ; à tous les âges de la vie, nous succombons à ce fado lancinant et poignant. La voix de Salvatore, ce torrent de rocailles, agit comme un détonateur, il révèle nos failles, les explose à la dynamite, nous met à nu et nous apaise. Nous ne pouvons retenir nos larmes. Ses paroles d’une sobriété jésuitique sont un appel à la résilience, à monter dans cet impassible manège. Salvatore, petit frère de Brel, redonne aux mots, leur force tellurique, l’onde du fracas est en lui. Il faudrait être sec et bien insensible pour ne pas chavirer au son de « Requiem pour six millions d’âmes » et à sa « Jérusalem coquelicot sur un rocher ». Lors de son Olympia 1965, le fils de puisatier devenu mineur, reçut la reconnaissance du métier. Le tout-Paris l’applaudit durant de longues minutes. Bruno Coquatrix veillait sur lui derrière le rideau rouge, Richard Anthony et Gilbert Bécaud l’embrassèrent à la fin de son tour de chant, Françoise Dorléac le couvait d’un doux regard, et Mauriac préparait déjà sa chronique enthousiaste du lendemain.

A lire aussi, du même auteur: Sophie Marceau: un amour de jeunesse qui ne s’est jamais démenti

Durant deux heures, Salvatore se livre sur sa carrière, un mot qu’il n’aime pas, sur ses parents, son frère et ses sœurs, ses enfants, sur le Liban, sur les incompréhensions d’Inch’Allah, sur une vie de rock-star dans la peau du gendre idéal, sur sa vie privée, sur la solidarité entre émigrés dans le Nord, sur son compatriote Arno disparu en avril 2022, sur les filles du bord de mer, sur l’essence même de sa musique. Alors, vous permettez Monsieur Adamo que l’on vous place très haut dans la chanson française.

Olympia 1965

Price: 20,00 €

1 used & new available from

 

In French Please !

Price: 16,99 €

2 used & new available from 16,99 €

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
27 janvier 2023 5 27 /01 /janvier /2023 07:55
Lyon : la majorité des mineurs délinquants étrangers sont en réalité majeurs
A Lyon, le travail d'une unité spécialisée de la police des frontières a permis de déterminer que la majorité des mineurs délinquants étrangers placés en garde à vue sont en réalité des adultes.
Photo d'illustration © Isabelle SERRO/SIPA
Photo d'illustration © Isabelle SERRO/SIPA

Des soi-disant mineurs qui seraient en réalité des personnes majeures ? C’est le constat que fait la Cellule d’Évaluation de la Minorité (CEM), une cellule spécialisée de la police aux frontières (PAF) implantée à Lyon, comme le relate Lyon Mag le mardi 24 janvier. Selon les chiffres communiqués par le parquet de Lyon, l’immense majorité des migrants mineurs interpellés par les services de police dans la capitale des Gaules se sont révélés être, en réalité, des majeurs, après un examen de leur cas.

Ecologie, insécurité, “extrême droite” : les propos ubuesques de Grégory Doucet font bondir à Lyon

Les trois policiers experts de la CEM sont chargé d’accélérer les démarches et accompagner les gardés à vue à l’hôpital pour les examens permettant d’établir s’ils sont mineurs. La mission de cette cellule est d’autant plus vitale qu’une fois appréhendés, de nombreux suspects affirment être mineurs afin d’obtenir des condamnations plus clémentes.

80 % des dossiers examinés confirment un statut légal d’adulte

Saisis par le procureur de la République, les agents de la CEM enquêtent sur le profil et le parcours des prévenus et tentent de déterminer leur âge exact avant la fin de la période de garde à vue. Les policiers peuvent également soumettre les prévenus à un examen médical afin de confirmer ou d’infirmer leur condition de mineur.

Ainsi, d’après les chiffres communiqués par la justice lyonnaise et repris par Lyon Mag, seuls sept vrais mineurs délinquants ont été identifiés sur 144 procédures déclenchées par la CEM en 2022. Ainsi, le travail de la cellule a permis de confirmer la majorité de 116 délinquants étrangers, soit 80% des dossiers. À l’issue de leur garde à vue, les faux mineurs se voient alors notifier l’obligation de quitter le territoire français ou sont placés en centre de rétention administratif.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
27 janvier 2023 5 27 /01 /janvier /2023 07:51
Lyon : la majorité des mineurs délinquants étrangers sont en réalité majeurs
A Lyon, le travail d'une unité spécialisée de la police des frontières a permis de déterminer que la majorité des mineurs délinquants étrangers placés en garde à vue sont en réalité des adultes.
Photo d'illustration © Isabelle SERRO/SIPA
Photo d'illustration © Isabelle SERRO/SIPA

Des soi-disant mineurs qui seraient en réalité des personnes majeures ? C’est le constat que fait la Cellule d’Évaluation de la Minorité (CEM), une cellule spécialisée de la police aux frontières (PAF) implantée à Lyon, comme le relate Lyon Mag le mardi 24 janvier. Selon les chiffres communiqués par le parquet de Lyon, l’immense majorité des migrants mineurs interpellés par les services de police dans la capitale des Gaules se sont révélés être, en réalité, des majeurs, après un examen de leur cas.

Ecologie, insécurité, “extrême droite” : les propos ubuesques de Grégory Doucet font bondir à Lyon

Les trois policiers experts de la CEM sont chargé d’accélérer les démarches et accompagner les gardés à vue à l’hôpital pour les examens permettant d’établir s’ils sont mineurs. La mission de cette cellule est d’autant plus vitale qu’une fois appréhendés, de nombreux suspects affirment être mineurs afin d’obtenir des condamnations plus clémentes.

80 % des dossiers examinés confirment un statut légal d’adulte

Saisis par le procureur de la République, les agents de la CEM enquêtent sur le profil et le parcours des prévenus et tentent de déterminer leur âge exact avant la fin de la période de garde à vue. Les policiers peuvent également soumettre les prévenus à un examen médical afin de confirmer ou d’infirmer leur condition de mineur.

Ainsi, d’après les chiffres communiqués par la justice lyonnaise et repris par Lyon Mag, seuls sept vrais mineurs délinquants ont été identifiés sur 144 procédures déclenchées par la CEM en 2022. Ainsi, le travail de la cellule a permis de confirmer la majorité de 116 délinquants étrangers, soit 80% des dossiers. À l’issue de leur garde à vue, les faux mineurs se voient alors notifier l’obligation de quitter le territoire français ou sont placés en centre de rétention administratif.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 13:11
Adrien Quatennens exclu du Parti de gauche
 
Le parti a justifié sa décision par ses « principes et son programme combattant les violences faites aux femmes, et à la lumière de la communication qui renverse la charge de la violence ». (NICOLAS MESSYASZ/SIPA / NICOLAS MESSYASZ/SIPA)
Le parti a justifié sa décision par ses « principes et son programme combattant les violences faites aux femmes, et à la lumière de la communication qui renverse la charge de la violence ». (NICOLAS MESSYASZ/SIPA / NICOLAS MESSYASZ/SIPA)

Le député, condamné pour violences conjugales, a été exclu de la formation fondée par Jean-Luc Mélenchon. La question de sa place au sein de La France insoumise fait elle toujours débat.

Adrien Quatennens, condamné en décembre pour violences conjugales et qui a repris son travail parlementaire en janvier, est exclu du Parti de gauche, a annoncé ce mardi 24 janvier la formation fondée par Jean-Luc Mélenchon et membre fondatrice de La France insoumise.

« Le secrétariat exécutif national du PG décide de transformer la suspension d’Adrien Quatennens en exclusion », indique le parti dans un communiqué. Le député du Nord était suspendu depuis le 20 septembre, au début de l’affaire.

Le parti a justifié sa décision par ses « principes et son programme combattant les violences faites aux femmes, et à la lumière de la communication qui renverse la charge de la violence ».

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 11:51
Journalistes invités en secret à l’Élysée: le moulin à fantasmes

Le regard d’Elisabeth Lévy

 
Journalistes invités en secret à l’Élysée: le moulin à fantasmes
Emmanuel Macron, palais de l'Élysée, 6 février 2019 © Nicolas Messyasz / SIPA
Avant la mobilisation contre la réforme des retraites, le président Macron a organisé un déjeuner secret, au cours duquel il s’est directement épanché auprès de célèbres éditorialistes. Objectif : distiller la bonne parole… Même pas vexée de ne pas avoir été conviée, Elisabeth Lévy donne son avis.

Le président a reçu une dizaine de journalistes en grand secret. Et ça fait jaser. Le secret a duré quatre jours. C’était mercredi 18 janvier, veille de la grande manifestation contre la réforme des retraites. Peut-être le président de la République pense-t-il qu’il est entouré de branquignols incapables de faire l’article de sa réforme ? Son service de presse a invité des éditorialistes de grands médias – qui ne sont pas tous des adversaires politiques – à déjeuner à l’Élysée pour qu’ils s’abreuvent directement à la parole divine. 

Déjeuner de cons?

Seule condition : le secret. Ne pas citer le président de la République. C’est ce qu’on appelle un briefing off. Pour faire passer un message clair : à l’Élysée, même pas peur. 

A lire aussi, Elisabeth Lévy sur France inter: Nos impôts, leur radio

Le off, c’est vieux comme le journalisme. Vous pouvez utiliser une info mais pas dire d’où elle vient (on évoque ainsi des « sources proches de l’Élysée », « l’entourage d’un tel ou d’un tel » etc.) Alors oui, on brouille un peu les cartes en transformant les journalistes en porte-parole. 

Mais la parole du président, c’est de l’information autant que celle d’un syndicaliste. Après leur déjeuner, les participants informent leur public sur l’état d’esprit d’Emmanuel Macron – « Il ne croit pas à la victoire de l’irresponsabilité »,« Il tiendra ! » entendra-t-on en boucle.

Est-ce pour autant scandaleux ?

Les airs de déontologues outragés, laissons-les à Daniel Schneiderman (Libération, Arrêt sur Images) et Edwy Plenel (Mediapart). Ce dernier fustige un journalisme de gouvernement. Le journalisme de délation et d’inquisition ne vaut pas mieux. Pour ma part, je ne vais pas donner de leçons aux confrères. Si on avait été invités, on y serait allés. Ne serait-ce que pour en parler dans les dîners, comme s’en amuse Guy Carlier

Mais justement, on n’a pas été invités ! Le problème, c’est l’entre-soi, on reste entre gens du même monde qui parlent le même langage. Des gens du cercle de la Raison, comme l’excellent Alain Duhamel. Il y avait aussi son neveu, Benjamin, qui officie sur BFMTV, et tous les médias convenables, Le Monde, Les Échos, Le Figaro, France Inter… Si certains éditorialistes reprennent ensuite à leur compte (sans citation) des arguments présidentiels, ce n’est pas par servilité mais parce qu’ils pensent comme lui. Cela n’est d’ailleurs pas infamant. Évidemment, autour d’eux, ces gens ne doivent pas avoir beaucoup d’amis qui votent mal. Si le président avait invité des gens de Causeur, de Valeurs Aactuelles, ou de Sud Radio, il aurait pu aussi apprendre des choses. Patrick Roger, par exemple, vous auriez été le porte-parole de cette France des gens ordinaires qui vous parle tous les jours en appelant le standard de Sud Radio.

A ne pas manquer, notre numéro en kiosques actuellement: Causeur: Arrêtez d’emmerder les automobilistes!

Le véritable risque, c’est que ce déjeuner confidentiel alimente le moulin à fantasmes qui prête aux journalistes des calculs tortueux, des collusions cachées et des pouvoirs occultes. En réalité, c’est bien plus simple : cet épisode qui fait couler beaucoup d’encre est la preuve que l’élite politico-médiatique, ça existe.

Le problème, c’est qu’elle n’inspire plus confiance à grand-monde. 


Cette chronique a d’abord été diffusée sur Sud Radio

Retrouvez Elisabeth Lévy du lundi au jeudi après le journal de 8 heures, dans la matinale. 

 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 11:19
Que faire des femmes de retour du califat et de leurs lionceaux?

Le vrai problème du rapatriement des jihadistes

Que faire des femmes de retour du califat et de leurs lionceaux?
« Nous pouvons obtenir des résultats spectaculaires grâce aux protocoles mis en place » affirme la secrétaire d'Etat à l'enfance Charlotte Caubel (notre photo) au sujet des lionceaux du califat © SOPA Images/SIPA
32 mineurs vivant dans des camps kurdes ont rejoint la France, mardi 24 janvier. Ainsi que 15 femmes, loin d’être repenties. Que l’on soit pour ou contre ce “rapatriement” des djihadistes, le vrai problème n’est jamais vraiment posé. Analyse.

Continuant à rompre avec la politique dite « du cas par cas » qui lui avait valu les foudres bien-pensantes et hypocrites du « Comité contre la torture » de l’ONU, du « Comité des droits de l’enfant » et de l’inénarrable Cour européenne des droits de l’homme, la France vient de rapatrier 15 femmes jihadistes et 32 enfants, retenus jusqu’ici dans un camp de prisonniers en Syrie, à Roj, sous administration kurde. Et si cette décision suscite de légitimes critiques, le véritable problème n’est hélas que très rarement abordé.

Précisons d’abord qu’il s’agit bien de femmes jihadistes. Qu’elles aient ou non porté les armes, elles ont activement soutenu le jihad et collaboré volontairement à l’un des pires régimes totalitaires de l’histoire de l’humanité. Toutes s’étaient rendues de leur plein gré dans les zones contrôlées par les groupes jihadistes, toutes savaient parfaitement ce qu’elles faisaient. Il faut lire et relire les témoignages bouleversants des femmes Yézidies pour ne jamais oublier à quel degré d’abomination celles qui vont être rapatriées (comme celles qui l’ont déjà été) ont participé, et de quelles monstruosités elles se sont rendues complices et coupables. Parler de « femmes de jihadistes » pour relativiser leur culpabilité ne sert qu’à cracher au visage de toutes les victimes de l’État Islamique (EI) : ces femmes égalent en ignominie les gardiennes des camps de concentration, et méritent le même sort que les nazis condamnés à Nuremberg.

On ne peut catégoriquement refuser de récupérer ces criminelles en France

Précisons également que l’on ne peut évidemment pas appliquer le même raisonnement à leurs enfants. Endoctrinés, dressés à devenir des monstres, ceux-ci ne sont évidemment pas coupables du lavage de cerveau infligé par leurs parents et les sbires de l’EI. Pour autant, il serait irresponsable d’oublier qu’ils sont extrêmement dangereux, et que protéger autrui du danger qu’ils représentent doit être prioritaire : leurs victimes potentielles, elles non plus, ne sont pas coupables du conditionnement de ces enfants, et n’ont pas à en subir les conséquences.

A lire aussi: Les Coréens contre les mosquées

Faut-il rapatrier ces femmes et ces enfants ? La réponse ne nous appartient pas réellement, pas plus qu’elle n’appartient à l’ONU ou à la CEDH. Si des étrangers venaient sur notre sol commettre ne serait-ce qu’une fraction des crimes auxquels ces jihadistes ont participé, nous exigerions à juste titre de décider de leur sort, et ne tolérerions pas que leurs pays d’origine nous empêchent de rendre la justice. Bien sûr, la situation de la Syrie et de son territoire est complexe. Mais il n’en demeure pas moins que les victimes de l’État Islamique ont des droits sur ces femmes, et doivent pouvoir les exercer.

La passivité d’aujourd’hui fait le lit des tragédies de demain

De même, nous ne devons pas oublier que nous-mêmes exigeons de pouvoir expulser les délinquants étrangers, n’en déplaise à notre gouvernement. Dès lors, quoi de plus normal que de devoir récupérer les criminels de nationalité française partis à l’étranger ?

Enfin, et malgré le danger qu’ils représentent, des enfants de nationalité française ont droit à un minimum de protection de la part de l’État, quels que soient les torts de leurs parents.

Sauf donc à déchoir ces femmes et leurs enfants de leur nationalité française, nous avons une double obligation : permettre à leurs victimes et à la Syrie d’exercer la justice comme elles l’entendent, d’abord, et assumer notre responsabilité dans le sort de nos ressortissants, ensuite.

Hésitation, tergiversations, laxisme: nos maux français

Pour autant, ces rapatriements sont-ils satisfaisants ? Bien sûr que non ! Pourquoi ? Parce que nous savons tous pertinemment qu’une fois qu’ils arrivent ici, que la France se refuse à les traiter comme ils devraient l’être, qu’il s’agisse des jihadistes de l’État Islamique ou de leurs enfants. Et c’est là le véritable problème, c’est pour cette raison que beaucoup s’inquiètent de ce rapatriement et même le refusent, pour cette raison que le gouvernement a tant tergiversé.

Le Quai d’Orsay a beau jeu de dire que « les mineurs ont été remis aux services chargés de l’aide à l’enfance et feront l’objet d’un suivi médico-social », et d’ajouter que « les adultes ont été remis aux autorités judiciaires compétentes ».

A lire aussi, du même auteur: Youssef al-Qaradâwî, le mort dont on peut exceptionnellement dire du mal

Ces femmes qui ont servi l’EI doivent être mises définitivement hors d’état de nuire, ce qui supposerait pour elles la perpétuité réelle ou une condamnation à mort – ce qui est exclu en France. Notre institution judiciaire est notoirement frileuse à l’idée de la perpétuité réelle, et nous nous sommes interdit l’autre solution. Pourtant, les récriminations indécentes de certaines de ces femmes (et de leurs familles) montrent bien qu’elles n’éprouvent pas d’authentiques remords, et qu’il est indispensable de les briser car à ce jour elles ne craignent pas véritablement la France (exactement comme Salah Abdeslam), ce qui est en soi un échec cuisant, et permet de douter très sérieusement de la force dissuasive que l’Etat saura exercer vis-à-vis d’elles dans la durée. Si une rédemption est possible pour certaines d’entre elles, celle-ci ne relève certainement pas des pouvoirs publics, ni de la société, mais d’une espérance métaphysique qui ne saurait être instrumentalisée pour servir d’excuse à un quelconque laxisme judiciaire.

Quant aux enfants, au regard de l’inefficacité évidente des services concernés dans la prise en compte des mineurs délinquants « ordinaires » (je renvoie le lecteur aux remarquables travaux du Dr Maurice Berger sur le sujet), de l’exemple pathétique des « centres éducatifs fermés » qui n’ont de « fermé » que le nom, de la récidive systémique, des profils douteux de certains « éducateurs », des fiascos à répétition avec des mineurs non accompagnés, et ainsi de suite, les déclarations du Quai d’Orsay sont décidément bien cyniques.

On le voit, le problème n’est pas de rapatrier ces femmes et ces enfants, le problème est de refuser collectivement d’agir envers eux comme nous le devrions. Par manque flagrant de volonté politique bien sûr, le mélange de rodomontades et de pusillanimité du gouvernement ne surprenant plus personne, mais pas seulement. Les Français savent manifester pour défendre leurs retraites (et qui le leur reprocherait ?) mais se gardent bien de descendre dans la rue pour exiger un « Nuremberg des jihadistes » et, bien sûr, de l’idéologie qui les anime, et qui a dévoilé toute son abjection dans les crimes de l’État Islamique. Idéologie qui, comme le rappelait il y a peu Rémi Brague, n’est au fond que la stricte application de préceptes du Coran, un livre dont l’apologie a partout pignon sur rue…

La passivité d’aujourd’hui fait le lit des tragédies de demain.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 09:39
Ainsi, ce que le petit Danemark a su accomplir pour réguler et maîtriser l’immigration, la grande France en serait incapable?

Ce que ce petit pays a mis en œuvre, contre l’ouverture des frontières à tout-va, au bénéfice de son État-providence, notre grand pays ne serait pas assez intelligent pour s’en inspirer et assez compétent pour le réaliser ? Ou bien doit-on admettre une fois pour toutes que la France « joue désormais en deuxième division alors qu’elle se targue toujours d’être une grande puissance. Dès qu’il y a une crise dans le monde, elle veut jouer un rôle ! Seulement on n’est plus dans le “game” » ? (Je cite ici Jérôme Fourquet, dans Le Figaro).

Ce pessimisme lucide qui s’attache à son rôle international doit-il être généralisé par rapport à tout ce qui menace, en gros, l’identité française et la sauvegarde de son modèle social ? Le Danemark doit-il être notre mauvaise conscience ? Je le crois, je le crains, et c’est à cause d’elle que, si j’ai la France dans le cœur, j’ai le Danemark dans la tête.

Réalisme, pragmatisme et efficacité

Parce que le Danemark nous donne des leçons de réalisme brut, de pragmatisme et d’efficacité. Parce que le réel non seulement ne lui fait pas peur (alors que beaucoup de nos politiques le fuient), mais qu’il ne concevrait pas de ne pas l’affronter dans toutes ses composantes indiscutables, objectives, afin que ses gouvernements puissent contrôler l’immigration et réguler le nombre de réfugiés. La France n’aime pas la réalité qui va ruiner ses illusions. Le Danemark s’est fondé sur elle pour y mettre fin. Le premier pas, capital, a été cette volonté de savoir pour ne pas se payer de mots et bien cibler le mal. Chaque Danois peut par exemple consulter des données de ce type, qui seraient prohibées en France:

  • Faits de violence selon le pays d’origine de leurs auteurs ;
  • Taux d’emploi des personnes ou la part des bénéficiaires de l’aide sociale selon l’origine…

A lire aussi, du même auteur: Jeudi noir: Macron royalement indifférent

Ces précisions quantitatives, loin de favoriser un quelconque racisme, le battent en brèche car rien n’est pire que les fantasmes sur lesquels s’accrochent les préjugés et les réflexes d’hostilité.

Il ne faut pas se leurrer: cette politique danoise exemplaire, ferme et constante dans sa rigueur, n’a été rendue possible que parce qu’elle a été validée par une classe politique exceptionnelle de courage et de lucidité. Elle a fait passer l’idéologie, quelle qu’elle soit, derrière l’intérêt national. La gauche, à partir de 2015 et la crise des réfugiés, a accepté une politique d’immigration répressive. La Première ministre Mette Frederiksen, initialement à l’aile gauche du parti social-démocrate, a changé radicalement de logiciel quand elle a constaté comme ministre du Travail puis de la Justice les failles de la politique d’intégration.

Cécité ou acharnement de la gauche française

Imagine-t-on en France un tel unanimisme, une rupture si consensuellement assumée, alors que nous avons la gauche et l’extrême gauche sans doute les plus aveugles et partisanes du monde et un macronisme qui fait exactement le contraire du modèle danois? Des zigzags destinés, malgré d’apparentes évolutions, à maintenir un noyau irréfragable: un humanisme mou ayant peur de ses audaces conjoncturelles et se persuadant que le destin de la France devait se réduire à la lutte contre l’extrême droite qui, sur ce plan, a eu l’immense tort d’avoir raison trop tôt… Quelques mesures emblématiques qui montrent la rigueur danoise à tous les stades du processus d’immigration : de l’arrivée sur le territoire à l’installation en passant par l’accès aux allocations, au travail et au logement :

  • les aides sociales sont conditionnées au suivi de cours de langue et à l’acceptation d’offres d’emploi ;
  • toute peine de prison, même avec sursis, empêche définitivement l’accès à la nationalité danoise ;
  • des plans antighetto créent des zones où les sanctions sont plus sévères ;
  • confiscation des biens des migrants pour financer leurs frais d’accueil ;
  • durcissement du regroupement familial qui n’est pas automatique…

A lire aussi: Immigration: n’écoutez pas les mandarins médiatiques, regardez vers le Danemark!

Pour les citoyens danois, rien que de très normal dans ces décisions et ces contraintes de bon sens. Et je ne doute pas qu’en France, elles seraient approuvées pour peu qu’on cesse de s’opposer par principe à tout ce qui dépasse le champ étroit de sa famille politique. Les résultats ne laisseraient pas le citoyen français indifférent: si nous mettions en œuvre l’efficacité danoise, les demandes d’asile chez nous passeraient de 131 000 (chiffre de 2019) à… 31 000.

Des migrants venus d’Allemagne, sur une autoroute au Danemark, le 9 septembre 2015 © Ernst van Norde/AP/SIPA

La frilosité et les atermoiements de notre pays sont d’autant plus scandaleux que le pouvoir actuel, héritier d’une longue mansuétude, cherche à faire croire qu’il existe d’autres solutions pour maintenir le caractère viable de notre État-providence. Alors que l’alternative est pourtant simple et brutale: l’État-providence dans sa définition équitable et acceptable ou l’ouverture des frontières. À cause de la seconde, le risque de faillite du premier…

Il me semble que le Danemark nous montre la voie de la raison et la force du volontarisme et que la France qui nous touche au cœur ne devrait plus perdre de temps pour s’enrichir de l’une et de l’autre.

(Je n’aurais pas pu écrire ce billet sans la remarquable double page du Figaro avec d’une part l’analyse chiffrée d’Eugénie Bastié et d’autre part l’entretien avec Dominique Reynié, directeur de la Fondapol).

Libres propos d'un inclassable

Price: 12,50 €

7 used & new available from 8,29 €

 
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 09:37
Joseph de Maistre et la prévision du malaise moderne

Le brillant auteur contre-révolutionnaire a foudroyé les idées reçues de son époque, celle pourtant qui s’était jurée de les combattre toutes...

 
Joseph de Maistre et la prévision du malaise moderne
Joseph de Maistre (1753-1821), peint par Karl Vogel von Vogelstein. Image: Wikimedia Commons
Dans les couloirs oubliés de la crypte de ceux qu’on ne lit plus, Joseph de Maistre (1753-1821) occupe un prestigieux tombeau. Si la plupart des désenchantés que nous sommes n’ont plus les yeux pour lire les vitupérations de l’auteur savoyard, anti-républicain monarchiste et théocratique, il n’en demeure pas moins que celui-ci a apposé un large sceau à la pensée d’un XIXe siècle en pleine reconstruction intellectuelle, au crépuscule de l’ancienne société.

Ses Considérations sur la France, rédigées en 1797, ne laissent pas de montrer que Maistre fut un visionnaire des prévisibles béances de la modernité, et un fieffé écorcheur, un infatigable bourreau de l’esprit d’un XVIIIe siècle pédantesquement qualifié de lumineux. Comme le soulignaient Emil Cioran ou Roland Barthes, sa lecture peut être motivée par un plaisir dilettante plutôt que par une quelconque adhésion, tant ses énoncés peuvent heurter la craintive sensibilité d’une époque qui oublie de penser, tout comme par la curiosité intellectuelle de découvrir celui qui fut, notamment, le maître à penser de Charles Baudelaire.

Critique anthropo-théologique de l’idéal émancipateur des Lumières

Pour lui et nombre d’antimodernes après lui, les individus sont surdéterminés par le péché originel, et un mal inhérent transcende une société inguérissable, que tentent de canaliser l’ordre politique et la religion. Sans la civilisation, qui n’est rien d’autre que le dressage des natures, l’homme n’est pas le «bon sauvage» que Rousseau se plaît à imaginer dans son Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes. Il est au contraire une créature inféodée par ses appétits, sa volonté de puissance et de conquête. Bien loin des fantasmagories que la littérature de son époque répand, Maistre voit en général dans l’œuvre de Rousseau et de Voltaire les conditions théoriques de la Terreur, que la Révolution ne manquera pas d’incarner dans la brutalité de l’acculturation républicaine.

A lire aussi, du même auteur: “Qu’est-ce qu’une Nation”, d’Ernest Renan, autopsie d’un discours mal compris

Sans se limiter à une critique superficielle des prétendus errements de la politique révolutionnaire, ainsi que le font les historiens qui s’acharnent à l’excuser, Maistre soutient que le XVIIIe siècle est en soi une errance, et que ses idées abritent « un esprit d’insurrection », que ne cesseront pas d’alimenter l’effritement du lien social, l’abolition des corporations, des privilèges et des lois fondamentales du Royaume. Penseur de la violence, il écrit : « l’histoire prouve malheureusement que la guerre est l’état habituel du genre humain », et cet état de fait, qu’il déplore, trouve sa source dans la nature peccamineuse de l’Homme, n’en déplaise aux promoteurs de la raison individuelle, qui est pour lui une plaisante coquecigrue.

Dénonciation des chimères du droit moderne et du constitutionnalisme

Face à un ordre socio-institutionnel façonné par la traversée des âges et le consentement coutumier des gouvernés, ce que Maistre dénonce comme étant une « manie constitutionnelle » – c’est à dire la doctrine selon laquelle la constitution d’un peuple peut être écrite et fixée dans un texte – n’apportera que discorde et instabilité. L’histoire lui donne raison, la France ayant connu pas moins d’une douzaine d’ordonnancements constitutionnels entre la Constitution du 3 septembre 1791 et le passage à la Troisième République le 4 septembre 1870, ce à quoi l’on peut pourtant répondre que le Moyen-Age et la centralisation du pouvoir royal ne sont pas avares en guerres civiles et en bouleversements politiques. Il note dans son Essai sur le principe générateur des constitutions politiques et des autres institutions humaines (1814) que « plus on écrit, plus l’institution est faible », avant d’asséner plus loin que « tout ce qui est écrit n’est rien ». En d’autres termes, tout ce que la Révolution a contribué à détricoter, elle a cherché à le rétablir par l’appui de chétifs succédanés, que sont les lois, toujours plus nombreuses, et les constitutions, toujours moins authentiques.

Sur le temps long, Maistre nous amène à observer que la modernité allait inexorablement faire péricliter les bases de la société, et que l’individualisme, dans ces infâmes mécaniques, allait broyer le ciment social, comme le désenchantement du monde trouverait son incarnation institutionnelle dans la laïcité. Tous les reniements que le monde moderne a infligés à la vieille société, Maistre en apercevait les prodromes dans les écrits licencieux de son siècle, qu’au demeurant il connaissait parfaitement, et dont il adoptait souvent les méthodes pour mieux en révéler leurs extravagances. Ces signes annonciateurs ont quitté la sphère des livres, par le coup d’État parlementaire qui eut lieu le 17 juin 1789, lorsque le Tiers-Etat s’est déclaré motu proprio « Assemblée nationale ». Cette étape charnière, ce point axial de l’histoire de France, était pour Maistre un acte d’une haute gravité. « Un des plus grands crimes qu’on puisse commettre, c’est sans doute l’attentat contre la souveraineté, nul n’ayant des suites plus terribles » déclare-t-il à l’égard des attaques perpétrées contre le pouvoir royal. Les suites meurtrières de la République et de l’Empire sont pour lui causées par ces crimes, et il retient que « toute nation a le gouvernement qu’elle mérite », et non pas celui qu’elle prétend s’assigner.

Le dédain qu’appliquaient les révolutionnaires à l’égard de la chrétienté était pour lui impardonnable, et il résumait sa position en formulant que « le principe religieux préside à toutes les créations politiques, tout disparaît dès qu’il se retire ». Cependant, le reproche principal que l’on pourrait objecter à cette assertion est que Maistre se contente, ici comme ailleurs, d’une réfutation des thèses modernes qu’il raille en les qualifiant d’illusions, en se fondant lui-même presque exclusivement sur le registre religieux, circonstance qui ne manquera pas d’embarrasser le sceptique, aussi critique soit-il des idées révolutionnaires…

Une lecture providentialiste de la Révolution

L’incontournable Sainte-Beuve, à l’occasion d’une étude qu’il rédigeait à propos des écrits maistriens en 1851, présente les Considérations sur la France comme un « ouvrage étonnant », soulignant ses « saillies perpétuelles ». Joseph de Maistre assimile la Révolution française, l’écroulement du Royaume, et le sang versé à flots à une œuvre de la Providence. La sanction terrifiante d’une main supernelle détruisant tout pour régénérer, et promettre le redressement d’un tissu social décadent et d’une aristocratie corrompue par sa frivolité immodérée. « Si la Providence efface, c’est sans doute pour écrire » résume-t-il.

A lire ensuite, Jean-Paul Brighelli: En ce 21 janvier…

La Révolution, par l’effet de laquelle tout s’envole, où les pierres amoncelées des édifices en ruine brillent du sang des victimes, est pour lui une manifestation de la divinité, ayant pour finalité le rétablissement de la monarchie et la reviviscence de la piété et des institutions. En confrontant la France à l’anarchie, en la livrant à la guerre civile et au spectacle de toutes les obscénités, celle-ci redeviendra fidèle à la royauté, éprise d’un amour augmenté par la privation punitive dont elle a été affligée. Pour l’auteur, s’inscrivant au moins sur ce point dans l’héritage de l’Antiquité, il y a un cosmos, un « ordre commun » qui réglerait le monde naturel, moral et politique, souffrant épisodiquement des « exceptions ». La Révolution ne serait qu’une soustraction ponctuelle à cet ordre commun. Aussi pour l’auteur, il ne fait point de doute qu’une Restauration surviendra. Elle allait advenir durant l’été 1814, 17 ans après l’écriture de ces Considérations, date que l’auteur qualifia de « grande explosion », dans la mesure où dès cet instant il passa pour un penseur prophétique et admiré.

Durant cet intervalle, Maistre mena une vie singulière. Il quitta la noblesse de robe et la magistrature pour préférer le loisir des lettres, et préféra se consacrer à l’étude des textes classiques, sans oublier bien sûr les égéries des Lumières. Alors ambassadeur depuis 1802 du Royaume de Sardaigne à Saint-Pétersbourg, Maistre a vécu 11 ans séparé de sa famille, sans que lui fût accordé le droit de les recevoir. En renfort d’une œuvre purement intellectuelle frappante de causticité, Maistre nous a légués une correspondance mouchetée de mélancolie. Ces échanges épistolaires sont pour lui l’occasion de confier qu’il vit le plus souvent retranché dans son cabinet de lecture, et que ses rédactions sont quelquefois interrompues par l’irrésistible écoulement des larmes que lui causent la tournure de l’histoire, et notamment l’épopée de Napoléon, qu’il qualifiait comme nombre de royalistes « d’usurpateur ». Dans le premier entretien de ses Soirées de Saint-Pétersbourg (1821), il écrit : « je n’ai plus de droit à ce qu’on appelle vulgairement bonheur ».

En somme, qui entreprend de retracer la genèse du malaise moderne voire des intarissables folies que nous offre l’actualité, ne peut s’abstraire de l’œuvre maistrienne qui, aussi dissonante qu’elle soit pour nos oreilles, a influencé la pensée d’êtres aussi divers que Lamennais, Taine, Comte, Renan ou encore Proudhon. Sa verve étincelante, tout comme ses écrits marqués à l’encre de l’amertume, font de lui un penseur à part, refusant les systèmes, et foudroyant les idées reçues de son époque, celle pourtant qui s’était jurée de les combattre toutes. Dressé contre un siècle qui allait enfouir le vieux monde dans la suie de l’aliénation industrielle et le néant du matérialisme, Joseph de Maistre restera, selon la formule de Léon Bloy, celui à qui revient le triste honneur d’avoir « prononcé l’oraison funèbre de l’Europe civilisée ».

Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes

Price: 2,90 €

22 used & new available from 1,19 €

 

Les Soirées de Saint-Pétersbourg sur le gouvernement temporel de la providence - T1 et 2

Price: 33,00 €

10 used & new available from 30,19 €

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 09:26
Nos jeunes, «pauvres» du langage, condamnés à l’impuissance et à la violence

Défaite de la langue et défaite de la pensée

 
Nos jeunes, «pauvres» du langage, condamnés à l’impuissance et à la violence
Bande annonce de "La Haine" (1995), film de Mathieu Kassovitz. Image: capture d'écran YouTube.
Plus d’un jeune Français sur 5, après des années passées dans les murs de l’école de la République, se trouve dans une situation d’insécurité linguistique globale à l’oral comme à l’écrit. Cette insécurité obscurcit durablement son horizon culturel et professionnel. Échec scolaire, errance sociale, voilà où les a conduit l’incapacité de mettre en mots leur pensée avec précision et de recevoir celle de l’Autre avec vigilance. Pour tous ces jeunes gens et jeunes filles, la défaite de la langue c’est aussi la défaite de la pensée et le renoncement à tout engagement pacifique.

Que l’on ne se méprenne pas ! Je ne plaide pas pour une servile obéissance à une norme immuable. Je ne me lamente pas sur la pureté perdue d’une langue que tout changement pervertirait. Dénoncer l’insécurité linguistique, ce n’est pas stigmatiser les fautes d’orthographe et de grammaire. Ce n’est pas, non plus, pester contre les innovations lexicales. En matière de langage, la nostalgie est toujours mauvaise conseillère… Ce que je dénonce, c’est qu’aujourd’hui trop de jeunes soient privés de mots suffisamment nombreux et précis, de structures grammaticales suffisamment rigoureuses et de formes d’argumentation suffisamment articulées pour imposer leur pensée au plus près de leurs intentions et pour accueillir celle des autres avec infiniment de lucidité et d’exigence.

Une école de la République trop complaisante

Reclus dans leur entre-soi, ils n’ont connu que promiscuité, banalité et indifférence ; leur horizon de parole limité a réduit leur vocabulaire et brouillé leur organisation grammaticale. Ce sont les « pauvres » du langage, impuissants à défendre leurs points de vue, incapables de dénoncer...

Suite dans Causeur.

 
 

 

 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive