Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

24 mai 2022 2 24 /05 /mai /2022 06:16

 

Elisabeth Borne défend son gouvernement et promet de ne pas mentir aux Français sur les retraites

Dans un entretien au « Journal du dimanche », la nouvelle première ministre rappelle que le pouvoir d’achat sera sa priorité, et répond aux polémiques qui ont suivi la nomination des ministres.

Le Monde avec AFP

Publié le 22 mai 2022 à 03h49 - Mis à jour le 22 mai 2022 à 09h14
Elisabeth Borne lors de son premier déplacement en tant que première ministre, aux Mureaux (Yvelines), le 19 mai 2022.

La première ministre Elisabeth Borne défend, dans le Journal du dimanche du 22 mai, le projet de réforme des retraites, insistant sur son vœu de « ne pas mentir » aux Français. « Ceux qui voudraient faire croire [que cette réforme] n’est pas indispensable ne disent pas la vérité aux Français », affirme la cheffe du gouvernement.

Emmanuel Macron a proposé pendant la campagne présidentielle de « décaler l’âge légal » de départ à la retraite « de quatre mois par an » pour le porter, « en 2031, à 65 ans », avec un dispositif de « carrières longues » et un autre de « pénibilité ». « L’enjeu, pour notre pays, est d’assurer la force de notre modèle social, de poursuivre le progrès social et d’investir, notamment dans la santé et l’éducation », plaide Elisabeth Borne :

« Le président de la République a pris des engagements clairs : ni hausse d’impôts, ni augmentation de la dette. Or, nous vivons de plus en plus longtemps, le rapport entre le nombre d’actifs et le nombre de retraités diminue… Si on veut préserver le système de retraite par répartition, auquel nos concitoyens sont attachés, il faudra progressivement travailler un peu plus longtemps. »

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Nouveau gouvernement : malgré quelques figures nouvelles, Macron et Borne choisissent la continuité

La retraite à 65 ans « n’est pas un totem », assure-t-elle, « mais il faut assurer le financement de notre modèle social. Et annoncer aux Français qu’ils vont travailler moins, brandir la retraite à 60 ans, c’est leur mentir. C’est ce qu’a fait le Rassemblement national pendant des années. C’est aussi une mesure que l’on retrouve dans le programme de la Nupes [Nouvelle Union populaire écologique et sociale] et qui n’est pas crédible. Les promesses façon “demain, on rase gratis”, les Français n’y croient pas. Moi, je ne leur mentirai pas. »

Le pouvoir d’achat comme priorité

Sur le maintien à son poste du garde des sceaux, qui a provoqué la colère de magistrats, Elisabeth Borne répond qu’« Eric Dupond-Moretti a obtenu la plus forte hausse du budget de la justice depuis vingt ans et des résultats concrets en matière d’effectifs et de délais de traitement des affaires. »

A propos de la nomination à l’éducation nationale de Pap Ndiaye, la première ministre refuse d’y voir une rupture avec l’héritage de son prédécesseur, Jean-Michel Blanquer : « Evitons de caricaturer les positions. Tous les deux poursuivent le même but : assurer l’égalité des chances et l’excellence pour nos jeunes, ce qu’incarne parfaitement le nouveau ministre. »

Lire aussi : Gouvernement Borne : l’extrême droite prend pour cible Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l’éducation nationale ; la première ministre le défend

La cheffe du gouvernement répond également fermement à Jean-Luc Mélenchon, qui espère prendre son poste à l’issue des législatives du mois de juin : « Les outrances de Jean-Luc Mélenchon, personnellement, m’intéressent assez peu. M. Mélenchon, comme nous tous, devrait respecter nos institutions. L’élection présidentielle se joue à deux tours, et je rappelle qu’il n’était pas au second tour. »

Enfin, Elisabeth Borne confirme les priorités du nouveau gouvernement qui seront sur la table du conseil des ministres dès lundi : école, santé, transition écologique mais surtout pouvoir d’achat, qui doit être le premier texte présenté à la nouvelle Assemblée nationale qui sera élue dans quelques semaines.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Pour le gouvernement Borne, « une feuille de route floue, un objectif politique limpide »

Le Monde avec AFP

Contribuer

Partager cet article
Repost0
24 mai 2022 2 24 /05 /mai /2022 06:13
L’affaire Bouhafs, ou le vrai visage des néo-féministes
A l’origine d’importantes frictions au sein de la Nupes, la mise en cause de Taha Bouhafs dans d’éventuelles affaires d’agressions sexuelles a eu une répercussion inattendue : révéler l’hypocrisie des pontes du néo-féminisme.
Clémentine Autain, députée LFI au cœur de l’enquête interne visant Taha Bouhafs pour d’éventuelles affaires de harcèlement sexuel.
Clémentine Autain, députée LFI au cœur de l’enquête interne visant Taha Bouhafs pour d’éventuelles affaires de harcèlement sexuel. Photo © ISA HARSIN/SIPA

« Il est des décennies où rien ne se produit et des semaines où des décennies se produisent », disait Lénine. Ces derniers temps, les semaines sont longues à gauche. Pour le meilleur et pour le pire… Depuis le début du mois de mai, la France Insoumise peut certes se vanter d’avoir uni derrière elle ses concurrents écologistes, socialistes et communistes au sein de la Nupes. Un véritable coup de maître de la part de Jean-Luc Mélenchon e ses sbires. Dommage qu’ils se soient si vite pris les pieds dans l’affaire Bouhafs, précipitant dans leur chute les deux idoles de la gauche moderne. A savoir : la figure prophétique du “jeune de banlieue” et la prétendue “infaillibilité” morale du néo-féminisme.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2022 2 24 /05 /mai /2022 05:59
 
Macron cocufie les laïques

Gilles Clavreul et Amine El Khatmi se sont fait avoir par la majorité

 
Macron cocufie les laïques
Amine El Khatmi et Gilles Clavreul du "Printemps républicain" © DR / Erez Lichtfeld/SIPA
« Ensemble » n’a accordé au « Printemps républicain » qu’une seule circonscription pour les élections législatives de juin. C’est vraiment pas cher payé pour le mouvement qui avait rallié Emmanuel Macron en mars ! Pire, la nomination d’un ministre de l’Éducation nationale partisan d’une laïcité ouverte et qui pense que l’islamo-gauchisme n’existe pas est un désaveu.

Ils étaient entrés avec entrain dans la macronie, sûrs de faire le bon choix, d’échapper à la « tenaille identitaire »… Ils ? Je parle des figures du « Printemps républicain », mouvement politique orphelin de son cofondateur Laurent Bouvet depuis décembre, et plus largement, je parle de ce qu’il reste de la gauche laïque.

Professionnels de l’entrisme et pas économes d’éloges à l’égard du président sortant – « Macron a coché toutes les cases dialectiques du camp laïc », déclarait Zineb El Rhazoui en janvier, lors de son ralliement – ces acteurs ont pourtant été bien mal récompensés de leur soutien.

A lire aussi: L’erreur de Zineb, les fautes de Macron

Au moment de découvrir les investitures pour les législatives, au moment de connaître le nouveau gouvernement, la moisson est bien maigre : point de Zineb El Rhazoui, pourtant un temps pressentie pour être candidate des Français du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest ; point d’Amine El Khatmi non plus, pourtant président du « Printemps », pressenti pour affronter Aurélien Taché dans le Val d’Oise… Seule Marika Bret, directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo, est parvenue à obtenir une investiture dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle.

Cinquième roue du carrosse macronien, cette gauche républicaine restera bien au chaud au fond du coffre, et n’aura pas à se donner la peine de sillonner les routes de France pour ces législatives. Point de Rachel Kahn ou de Manuel Valls au gouvernement non plus; ce dernier se contentera de briguer la députation des Français d’Espagne et du Portugal, exauçant son vieux rêve de faire de la politique en-deçà et au-delà des Pyrénées…

Sur la laïcité, l’embarrassant « en même temps » du président

Sur le sujet de la laïcité, comme sur beaucoup d’autres, mais plus encore sur celui-ci, Emmanuel Macron aura été particulièrement louvoyant. De la loi contre le séparatisme aux hommages à la femme voilée « et féministe » de Strasbourg, en pleine campagne pour sa réélection, le président aura su faire plaisir, en cinq ans, un peu à tout le monde. Avec un peu d’optimisme, on s’était dit qu’au fil des ans Macron s’était quand même peu à peu raidi sur ces sujets, confronté au réel, entre la tuerie au sein de la préfecture de police de Paris et l’affaire de Samuel Paty.

A lire aussi: Voilée et féministe, bah voyons…

Après tout, le camp laïc n’avait-il pas raison de tenter sa chance ? Puisqu’il s’agissait de son dernier mandat, et que le souci de sa réélection ne se poserait plus, on pouvait imaginer un président Macron choisissant franchement son camp en 2022, entre les partisans d’une laïcité ouverte et les partisans d’une version plus tatillonne, plus « 1905 ». Malheureusement, les premiers signaux du deuxième mandat sont assez mauvais. Le choix de Pap Ndiaye à l’Éducation nationale, occupé encore en mars dernier à « penser les discriminations en France aujourd’hui » au Musée d’Aquitaine, a donné un début d’émotions jusque dans les rangs de la France insoumise (Jean-Luc Mélenchon en tête, qui a salué une « audace »). La France insoumise s’est bien reprise tout de suite après, campagne électorale oblige…

Challenges rapporte ainsi que les « différents travaux » d’historien de Pap Ndiaye « l’ont conduit à contester la toute-vertu, la toute-efficacité, la toute-puissance de l’universalisme républicain et de la laïcité dite à la française dans la lutte nécessaire contre toute une série de discriminations, notamment raciales. S’en tenir à un universalisme abstrait, théorique, idéologiquement “pur”, lui semble intenable, inefficace, sans portée, confronté à la réalité et à la puissance des injustices sociales et raciales. »

Pap Ndiaye, partisan d’une laïcité ouverte, photographié ici en mars 2021, remplace Jean-Michel Blanquer à l’Education nationale © Francois Mori/AP/SIPA
Gilles Clavreul tente de masquer son désarroi

Revenu bredouille de la chasse aux investitures, Gilles Clavreul, cofondateur du Printemps républicain, s’est fendu d’un communiqué :

« Que les adhérents, les amis et les sympathisants du Printemps Républicain ne s’inquiètent pas : nous avons fait beaucoup de choses ensemble depuis six ans, et nous allons continuer. D’une façon ou d’une autre.
Passer de l’interpellation à l’action n’est pas facile ; surtout quand on ne compte que sur la force des idées et de l’engagement bénévole. Mais cette faiblesse est aussi notre force : nous n’avions rien à gagner (et même, certains l’oublient aujourd’hui, beaucoup à perdre et bien des coups à prendre…) et très peu de support, mais nous avons quand même réussi à faire valoir des thèmes, très au-delà de la laïcité, sans se laisser enfermer dans le prisme “souverainiste”, et en nous montrant précurseurs sur des sujets dont tous les partis politiques ont fini par s’emparer. Les “premières lignes de la République” et les “travailleurs du back-office” en sont deux exemples majeurs.

A lire aussi: Ce qui peut (vraiment) être reproché à Pap Ndiaye

Avons-nous réussi à peser ? Oui, et on nous l’a suffisamment reproché ; pas assez tout de même, et on nous le reproche aussi ! Ce qui nous manque, nous le savons depuis le départ : le poids militant qui créé un rapport de force. Il faudra trouver les moyens de l’établir. »

Un peu plus tard, sur son compte Facebook, le grand prêtre du Printemps républicain réglait un peu ses comptes avec ceux qui lui ont barré la route au sein la macronie, en rapportant les propos acerbes de l’un des interlocuteurs quotidiens du président qui ont cocufié son mouvement: « Finalement, du point de vue du président, c’est une nomination [celle de Pap Ndiaye] qui annonce un été républicain, plus qu’une réduction à un printemps étriqué ».

Sur les réseaux sociaux toujours, les rieurs se sont amusés à superposer sur la scène du bunker dans La Chute le coup de gueule imaginaire de Clavreul contre ses troupes dépitées. Cruel !

Partager cet article
Repost0
20 mai 2022 5 20 /05 /mai /2022 06:59

MACRON RÉAFFIRME SON ENGAGEMENT A GAUCHE

 
Télécharger la communication du MIL du 18 mai 2022 
 

 
Macron vient de désigner comme Premier ministre, Elisabeth Borne. Il a fait le choix d’une femme de gauche, dans le contexte des élections législatives, car il considère que sa priorité est de limiter, par tous les moyens utiles, la progression de la gauche marxiste dirigée par Jean-Luc Mélenchon. Il choisit d’organiser un affrontement entre la gauche sociale-démocrate et la gauche marxiste en juin prochain. Le PS disparait en une partie absorbée par Macron, une partie tenue dans l’immédiat par Mélenchon et une fraction indépendante qui va échouer dans sa dissidence à quelques exceptions près. Par ailleurs, avec Borne, il a choisi une personne qui n’aura pas, pour le moment, la capacité et l’ambition de lui succéder en 2027. Élisabeth Borne met elle-même en avant son étiquette de «femme de gauche». Elle a été conseillère ministérielle sous des gouvernements socialistes. Tour à tour conseillère de Lionel Jospin, puis de Jack Lang entre 1997 et 2002 et directrice de cabinet de Ségolène Royal entre 2014 et 2015. De 2014 à 2015, elle est directrice du cabinet de Ségolène Royal au ministère de l'Écologie.
 
Élisabeth Borne et Alexis Kohler, qui était Directeur de cabinet de Macron au ministère de l'Économie, ont travaillé ensemble à de multiples reprises. Borne a rejoint «En Marche !» en 2016. Entre 2017 et 2022, elle a été successivement ministre des Transports, ministre de la Transition écologique et ministre du Travail. Borne est adhérente du micro-parti «Territoires de progrès» réunissant une part des anciens socialistes : Brigitte Bourguignon Jean-Baptiste Djebbari, Jean-Yves Le Drian, Florence Parly, Gilles Savary, Olivier Véran ou Emmanuelle Wargon. Ce parti affirme incarner la gauche sociale-démocrate au sein de LREM. Enfin, Élisabeth Borne est réputée, selon de nombreux témoignages, pour être une haut-fonctionnaire techno et décidée, mais rigide et cassante. Sa gestion du gouvernement sans nuance devra être suivie de près.
 
Pour compléter le tableau, le directeur du cabinet de la première ministre, qui vient d’être nommé est Aurélien Rousseau, un homme de gauche, issu du Parti communiste. En 2015, il est devenu Directeur de cabinet adjoint et conseiller social du Premier ministre Manuel Valls. Il a conservé ses fonctions auprès de Bernard Cazeneuve, quand celui-ci succède à Manuel Valls au poste de Premier ministre en 2016. Il connait donc ce type de poste.
 
L’architecte de la construction de cette équipe parait être le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, il a soutenu Borne. Il accompagne Macron depuis huit ans, d’abord à Bercy puis à l’Élysée de 2017 à 2022. Il vient d’être confirmé dans ses fonctions. C’est également un homme de gauche, qui a précédemment été le directeur de cabinet de Pierre Moscovici au ministère des Finances.
 
Ce paysage politique semble cohérent quand on sait que les anciens du PS ont repris le plein contrôle de LREM (devenu Renaissance) par Richard Ferrand et que les chefs des groupes parlementaires macronistes sont également d’anciens socialistes. Pour compléter, les candidatures macronistes aux législatives, portant l’étiquette «Ensemble !», se répartissent entre plus de 400 candidats de LREM, fortement marquées à gauche, 100 candidats pour le MoDem et juste 50 pour Horizons. Le nombre des futurs élus, transfuges de LR vers Macron, anciens ou récents, apparait au final anecdotique.
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) se félicite de la clarification de la situation avec la nomination par Macron d’un premier ministre de gauche pour débuter ce second quinquennat. Vis-à-vis des électeurs et de l’opinion, le Président de la République, entamant un second mandat, affiche le choix d’une politique de gauche sociale-démocrate, en liaison renouvelée avec des responsables patronaux. Il n’est plus dans une perspective de renouvellement politique et se sent les mains libres pour agir, sans en avoir les moyens en raison de la conjoncture économique difficile, du déficit et de la dette de la France.
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) considère que la mise en œuvre des priorités politiques de Macron-Borne semble étroitement lié aux résultats des législatives. La situation est particulière. On a un sentiment d'apesanteur politique entre le second tour de la présidentielle et les législatives, caractérisé par le long délai pour nommer un premier ministre, puis un gouvernement, dans le cadre d’un programme qui reste flou. Macron a évoqué des sujets (éducation, etc.) sur lesquels il souhaite réfléchir avec des réunions multiples de citoyens et des montages dont les principes sont inconnus. L’absence de l’engagement d’une politique d’avril à fin juin doit être motivée par une position de défense attentiste avant le prochain scrutin.
Partager cet article
Repost0
19 mai 2022 4 19 /05 /mai /2022 10:26
Elisabeth Borne: autant en emporte la technocratie

On nous dit que c’est la femme idéale pour des temps agités…

 
Elisabeth Borne: autant en emporte la technocratie
Elisabeth Borne, alors ministre du Travail, octobre 2020, Paris © ELIOT BLONDET-POOL/SIPA
Tu parles d’une nouvelle ère !

On allait voir ce que l’on allait voir. Jean Castex et son accent « so terroir » débarqués, le deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron allait être marqué par la modernité, le renouveau, que dis-je, la renaissance ! 

Et pour symboliser cette remontée de sève, la nomination d’un nouveau Premier ministre a été présentée comme un avant-goût de cette promesse d’une aube nouvelle. Il fallait donc quelqu’un de neuf pour incarner un tel élan, un Premier ministre qui serait emblématique de la nouvelle ère qu’annonce la réélection d’Emmanuel Macron ! 

La renaissance fait pschitt

Mais une fois de plus, la montagne de la communication institutionnelle a accouché d’une souris dans le réel. On a beaucoup attendu et, en dernier ressort, on n’a pas vu grand-chose. Après trois semaines de psychodrame et le sentiment d’une affaire à la fois mal menée, mal conçue et mal exécutée, le casting géant, organisé pour doter le président du Premier ministre de ses rêves, a été remporté par Elisabeth Borne, le lot de consolation. C’est comme concourir pour le voyage de ses rêves et revenir finalement avec le Guide du routard de la destination. Un choix révélateur, qui dit qu’à peine lancé, le concept de renaissance a déjà fait pschitt. Si la renaissance se solde par la tentative de vendre, au prix fort, de la seconde main démonétisée, elle ne va pas tarder à être rebaptisée escroquerie par les esprits moqueurs.

A lire aussi, Jean Nouailhac: Économie française: une socialiste à Matignon, vraiment?

Quel message politique envoie en effet le choix d’Elisabeth Borne ? Cette femme n’incarne rien. Elle a occupé des postes prestigieux, peut-être, mais elle n’a jamais porté aucun combat. Si le message derrière sa nomination est une façon de reconnaître qu’une femme est capable d’être chef de gouvernement, il est un peu daté et marqué au coin d’une certaine condescendance. Que le même jour, une femme soit nommée Premier ministre et que le port de la burqa de bain soit autorisé à Grenoble et vendue comme une preuve d’émancipation démontre que, dans les faits, la régression des droits des femmes est à l’œuvre et se poursuit. La nomination d’une femme à Matignon n’offre sur ces questions aucune garantie.

Le “sens politique” de Macron reste à démontrer

Autre message nécessaire à faire passer urgemment pour que le second mandat d’Emmanuel Macron ne parte pas aussi vite dans le mur que le premier ? Stopper la mainmise des technocrates sur le gouvernement et s’appuyer sur des profils plus politiques et humanistes. Or qu’est Elisabeth Borne, si ce n’est le modèle de la technocrate, apparemment sans âme ni état d’âme ? Une simple courroie de transmission qui ne semble bien promettre qu’une seule chose : le mépris social et l’absence de prise en considération du peuple français devraient continuer à être un des archétypes du pouvoir. Avec Elisabeth Borne, on a la continuité sans le changement et une absence de sens politique qui devrait en faire une véritable couveuse pour le retour des mouvements sociaux de type gilets jaunes. Elle est présentée comme celle qui rend « possible l’impossible » par Christophe Castaner. En langage politique, il faut en réalité comprendre : « capable de casser les protections sociales, tout en étouffant les grèves et les contestations ». Le genre de personne à prôner : « vous devez faire mieux avec moins » tout en se moquant des audits qui montrent que l’on fait déjà mal avec pas assez.

Toujours dans le registre « une nomination est censée délivrer un message politique », la dame serait ici chargée d’incarner une forme de conscience de gauche. On ne voit pas très bien où sont les marqueurs de gauche chez quelqu’un dont le dernier exploit aurait dû être la vente des activités d’ADP (Aéroport de Paris). Comme pour la Française des jeux, des hommes politiques dépouillent ici le domaine public d’un secteur hyper rentable et ne laissent à l’État que les activités déficitaires. On appelle cela privatiser les bénéfices et socialiser les pertes. Cela permet d’enrichir des opérateurs privés tout en affaiblissant l’État ! On a connu mieux comme parangon de la justice sociale. Rappelons aussi que ses principaux faits d’armes en matière sociale ne plaident pas franchement en faveur de son rattachement à la gauche : supprimer les tarifs réglementés du gaz, ouvrir la SNCF à la concurrence ou baisser des allocations chômage n’ont rien de mesures sociales. Borne incarne au contraire parfaitement ce qui fait que la gauche est devenue une croyance de luxe pour CSP+ et ne porte plus la voix des classes populaires.

Macron, un Chirac bis ?

Enfin, le choix d’Elisabeth Borne, fidèle entre les fidèles et sans grande dimension politique, rappelle un autre choix : celui que fit Jacques Chirac en 2002. Alors que le cataclysme qu’avait été l’irruption de Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de la présidentielle imposait que le président élu réactive le pacte national en s’appuyant au maximum sur les forces vives du pays, celui-ci s’était replié sur ses bases. Son horizon se réduisit à un carré de derniers grognards, choix qui ne lui permit ni d’incarner une perspective d’avenir ni de laisser une trace dans l’histoire. Avec ce nouveau Premier ministre, si peu apte à incarner une quelconque promesse et à tisser un lien avec les citoyens, Emmanuel Macron met en scène le triomphe de l’oligarchie technocrate, celle qui voit la vie à travers un tableur Excel et croit connaitre un pays car elle a bien en tête les statistiques qui le concerne. Un tel choix est une faute politique. Si le reste du gouvernement est à l’avenant et cumule aussi logique de casting et oligarchie technocratique, il ne sera qu’à visée médiatique et germanopratine. Un choix dangereux à une période où la représentativité de ceux qui exercent le pouvoir est contestée et où le monde est de plus en plus imprévisible et incertain. 

A lire aussi, Pierre Vermeren: Le Printemps des bourges

Or, l’incertitude est le domaine du politique et le cauchemar du technocrate – ce dernier ne tenant son pouvoir que grâce à sa maîtrise des cadres. Le technocrate croit que la politique, c’est de savoir modéliser les problèmes pour trouver la bonne solution. Il est persuadé qu’à la fin, il n’y a qu’un seul choix valable et cohérent, et que le rôle du gouvernant est de l’imposer au peuple. Quand les tensions au sein de la société sont fortes, et la légitimité du politique faible, le choix d’un gouvernement technocratique n’est pas forcément pertinent. Au vu de la personnalité de ce nouveau Premier ministre et de l’idéal technocratique qu’il incarne, il y a fort à parier que le deuxième mandat d’Emmanuel Macron ressemblera fort au premier, cumulant faiblesse régalienne et brutalité sociale. Au risque d’allumer des incendies politiques qu’il n’aura pas les moyens d’éteindre ?

Ces biens essentiels

Price: 18,00 €

31 used & new available from 1,18 €

 
 
Partager cet article
Repost1
19 mai 2022 4 19 /05 /mai /2022 10:17
Législatives 2022 : nos sondages exclusifs
SONDAGE EXCLUSIF. Législatives : l'alliance de la gauche et la majorité sortante au coude-à-coude

La Nupes et la majorité présidentielle arrivent tous deux en tête des intentions de vote au premier tour des élections législatives et se tiennent dans un mouchoir de poche, selon un sondage Elabe pour L'Express et BFM TV, en partenariat avec SFR.

 
Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

L'Express

Partager cet article
Repost0
19 mai 2022 4 19 /05 /mai /2022 10:00
[Vidéo] “Mais quel crétin” : la sénatrice Laurence Rossignol tacle Éric Piolle au sujet du burkini
La parlementaire s’est dite “sidérée” par la décision de l’édile de Grenoble, qu’elle accuse de  “polluer la campagne” des élections législatives.
La parlementaire, membre de la Nouvelle Union populaire écologiste et sociale (Nupes) - tout comme Eric Piolle - a estimé que l’édile est « tombé dans un piège ». Photo © Armando Dadi / AGF/SIPA

Le burkini n’en finit pas de diviser la gauche. Laurence Rossignol était invitée sur le plateau des « Quatre vérités » de France 2, ce mercredi 18 mai. A cette occasion, la sénatrice socialiste est revenue sur la décision du Conseil municipal de Grenoble d’autoriser le port du burkini dans les piscines municipales. « Quel crétin à tous points de vue ! », s’est indignée Laurence Rossignol, à propos du maire de Grenoble (EELV) Éric Piolle, instigateur de la mesure controversée. « D’habitude, on dit que l’extrême droite apporte dans les campagnes électorales, le burkini, la burqa, le voile, et on pense que ça pollue le débat politique, cette fois-ci, ça ne vient pas de l’extrême droite, ça vient d’un maire écolo de Grenoble, sur le timing, je suis sidérée, ça pollue la campagne, et puis sur le fond, il a tort », a expliqué l’élue.

L’association pro-burkini Alliance citoyenne visée par une enquête du parquet de Grenoble

« Victoire des intégristes »

La parlementaire, membre de la Nouvelle Union populaire écologiste et sociale (Nupes) – tout comme Eric Piolle – a estimé que l’édile est « tombé dans un piège » en cédant « aux revendications religieuses, politiques qui émanent d’associations ou de groupes assez minoritaires dans la religion ». Et de juger que ce dispositif n’est « pas une décision féministe » mais plutôt « une victoire des intégristes ».


Lundi 16 mai, la validation de l’autorisation du burkini par le Conseil municipal de Grenoble avait fait un tôlé. Le lendemain, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait qualifié d’« inacceptable provocation communautaire » l’autorisation du port de ce maillot de bain dans les piscines municipales de Grenoble. « J’ai donné instruction au préfet de déférer en « déféré laïcité » la délibération permettant le port du « burkini » et, le cas échéant, d’en demander le retrait », a-t-il annoncé. De son côté, Eric Piolle, avait répliqué en invoquant un combat « féministe », de « santé » et de « laïcité », se déclarant « ravi que le gouvernement nous attaque ».

A gauche, la décision de l’édile est loin de faire l’unanimité. Fabien Roussel, chef de file des communistes, a indiqué ce mercredi être « contre le fait qu’une piscine, un service public, favorise une revendication religieuse » et regretter qu’Éric Piolle « instrumentalise cette affaire pour des raisons politiques internes ».

Partager cet article
Repost0
19 mai 2022 4 19 /05 /mai /2022 09:56
Le Royaume-Uni s’entend avec le Rwanda pour renvoyer ses clandestins

Là-bas si j'y suis

 
Le Royaume-Uni s’entend avec le Rwanda pour renvoyer ses clandestins
Cyril Ndegeya / Anadolu Agency via AFP
Pour lutter contre l’arrivée de migrants clandestins sur les côtes anglaises, le gouvernement britannique a décidé de les renvoyer plus loin que les côtes du nord de la France.

Au Royaume-Uni, le gouvernement prétend avoir trouvé une solution au problème des migrants sans papiers qui arrivent par milliers sur ses côtes (26 000 en 2021). Le 14 avril, Boris Johnson a annoncé que les autorités britanniques allaient les envoyer au Rwanda dans des avions affrétés et ce, dès le mois de mai. Une fois là-bas, ils pourront introduire une demande d’asile au Royaume-Uni, sans aucune garantie de succès, ou demander l’asile au Rwanda.

 

Le même jour, la ministre de l’Intérieur, Priti Patel, signait un accord avec le gouvernement rwandais

Partager cet article
Repost0
19 mai 2022 4 19 /05 /mai /2022 09:50
Calvin Klein baisse son caleçon devant la propagande woke

Les minorités vindicatives ont trouvé dans les grandes marques de solides alliées

 
Calvin Klein baisse son caleçon devant la propagande woke
Calvin Klein / Instagram
Après Adidas faisant la promotion du voile islamique, c’est au tour de Calvin Klein de créer la polémique. Un homme enceinte et sa femme trans sont à l’honneur d’une nouvelle campagne publicitaire. Les photos sexy d’autrefois de la marque ne manqueront qu’aux sales réacs.

On ne savait pas bien encore à quoi pourrait ressembler exactement la société que nous promettent les progressistes de tout poil. Nous en avons eu une petite idée en voyant la publicité Adidas affichée sur les Champs-Elysées : d’un côté une femme en hijab jouant au basket, de l’autre un trans jouant au volley féminin. Mélange des genres : multiculturalisme, transgenrisme, consumérisme. Des marques se targuent maintenant d’être « tolérantes » et « inclusives » – elles ne savent pas toujours ce que cela implique mais elles sentent instinctivement qu’en ce moment les commerçants avisés se doivent de l’être.

D.R.

Apple ajoute une émoticône à chaque nouvelle ânerie issue des ligues de vertu antiracistes, féministes ou transgenristes. Noir, Jaune ou Blanc, non-binaire, pansexuel ou trans, chaque consommateur doit pouvoir se reconnaître dans une de ces stupides figurines qui disent en même temps ce qu’est devenu le langage : une inutilité qui ne peut que nuire au business. Les grandes enseignes de sport, de technologie, de téléphonie ou de boissons gazeuses y vont toutes de leur « soutien » à des causes qui sont dans « l’air du temps » et dont les militants-activistes sont très énergiques quand il s’agit de dénoncer, de salir, de détruire la réputation d’individus ou d’entreprises qui ne leur baisent pas la mimine – et rien ne désole plus ces entreprises que de passer à côté de cet « air du temps » ou de risquer bêtement leur réputation pour n’avoir pas su se plier aux desiderata de puissants lobbys.

A lire aussi, Chantal Delsol: Les enfants d’abord!

D.R.
Une marque qui se veut à l’avant-garde sur le terrain sociétal

Ainsi, lors du lancement de sa nouvelle campagne publicitaire pour des sous-vêtements à l’occasion de la fête des mères, les communicants de Calvin Klein ont écrit sur le compte Instagram de la marque : « Aujourd’hui, en soutien aux femmes et aux mères du monde entier, nous mettons en avant les réalités des nouvelles familles ». Apparaît alors la photo d’une de ces « nouvelles familles » : un homme, torse nu, tatoué, barbu et… « enceint », enlacé par ce que nous croyons d’abord être une femme. Le bien nommé Roberto Bete est un « transgenre en capacité de gestation » (une femme au départ puis un homme transgenre ayant gardé toutefois ses organes génitaux originels) et sa femme est elle-même un homme qui est devenue une femme trans. Les photos malsaines de cette publicité sont accompagnées d’un petit texte insipide et stupide : « Nous pouvons nous reproduire biologiquement ou par le cœur… Notre place est d’aimer et d’être aimé ». Cela ne veut strictement rien dire mais il y a les mots « cœur » et « aimer », de sorte que cette bouillie passe auprès des crétins pour une réflexion profonde sur l’amour.

A lire aussi : Adidas: tout le macronisme en une image?

Calvin Klein n’en est pas à son coup d’essai. Il y a deux ans, son égérie s’appelait Jari Jones. Femme, grosse, noire et trans, Jari Jones s’affichait avec huit autres « personnalités » LGBTQIA+ sur les murs de New York dans le cadre d’une campagne opportunément appelée #ProudofMyCalvin 2020. Sur son compte Instagram, cette activiste transgenre disait son plaisir de pouvoir présenter « l’image d’un corps si souvent diabolisé, harcelé, qu’on a dévalorisé et même tué ». Victime forever. Pourtant, si ce corps a été « harcelé » ou « dévalorisé », il l’a d’abord été par celle qui l’a transformé pour en faire ce monstre de foire médiatique. « Je pense, disait présomptueusement Jari Jones, que le fait que je sois visible et mise sur une plateforme aussi grande, c’est une forme d’activisme. Je pense, ajoutait-elle en s’apprêtant à dire une vérité dont elle ne mesurait pas la portée, que c’est important parce que la mode et l’industrie médiatique dictent énormément la manière dont la société va fonctionner ». Sans le savoir, cette créature publicitaire décrivait en partie ce que Renaud Camus appelle “l’industrie de l’hébétude”, l’usine à abrutir les masses, le divertissement de type neflixien, le commerce internationalisé et la publicité produisant à la chaîne ces « morceaux de matière humaine indifférenciée » (Journal 2016).

Une hubris dangereuse

La publicité ne vante plus seulement les performances des véhicules dits hybrides mais aussi l’hybridation des corps humains, la métamorphose du donné pour devenir autre chose, pour être ce qu’on veut. L’homme déraciné est appelé à devenir n’importe quoi, une machine, une image synthétique, un ventre à vendre ou un être hybride et monstrueux qui s’auto-engendre – débarrassé de son humanité encombrante, il se prend pour un petit dieu.

A lire aussi, Gil Mihaely : Bon chic, mauvais genre

Se prenant pour un petit dieu, devenu son seul motif d’adoration, le post-humain s’évertue à chasser le naturel de son corps en le transformant et en le mutilant. Le trouble dans le genre à la Butler n’en est qu’à ses débuts. Après la soupe conceptuelle sur la fluidité des sexes, voilà la tambouille publicitaire exposant les expériences les plus douteuses de manipulation des corps. Les possibilités technologiques ont permis à l’homme d’accroitre sa force et de plier le monde à sa volonté – Il restait un endroit à exploiter, un lieu qui était tabou, le corps lui-même. Le verrou a sauté. Le corps devient lui aussi une matière à transformer, possiblement « améliorable », ajustable comme l’est n’importe quel objet, fruit de toutes les expérimentations possibles, même les plus sinistres.

Le boycott est l’arme du consommateur

L’homme trans « enceint » n’est qu’une étape. Le généticien Daniel Cohen croit « en la possibilité d’une nouvelle évolution biologique humaine consciente et provoquée » et est pressé de voir « l’émergence d’une nouvelle espèce humaine » débarrassée « des voies anachroniques de la sélection naturelle » (1). Nous sommes sur le bon chemin, si j’ose dire. En attendant de pouvoir proposer des caleçons à des êtres synthétiques fabriqués dans les Salles de Fécondation du Meilleur des Mondes, Calvin Klein baisse le sien et prépare vraisemblablement ses prochaines campagnes publicitaires : non-binaires, pansexuel.le.s, « personnes qui ont un utérus », « personnes ayant des règles », « individus tombant enceint.e.s », agenres, genderfluides, queer, etc., les post-humains de toute obédience pourront acheter ses sous-vêtements onéreux. Ils seront peut-être les seuls car…

… petite lueur d’espoir, il semblerait que de plus en plus de clients (des hommes, des femmes, des homo, des hétéro, des Blancs, des Noirs – en un mot, des humains) commencent à trouver ridicule, voire abjecte, cette soumission aux diktats progressistes et wokistes. Et ce n’est pas vrai que pour Calvin Klein. Des sociétés de streaming comme Disney et Netflix, entre autres, commencent de voir leurs actions baisser. Motif : une partie de plus en plus grande du public ne supporte plus les leçons de morale woke et se désabonne. Après en avoir perdu 200 000 sur le premier trimestre, Netflix prévoit une perte de 2 millions d’abonnés pour le deuxième trimestre 2022 (2). Pourtant, prévient Matthew Marsden (acteur de la série Reacher), « malgré le fait que BEAUCOUP de créateurs de contenu en ont assez de l’agenda woke », Netflix subit la loi des « fanatiques déterminés à endoctriner » (Tweet du 19 avril 2022) et ne semble pas prêt à vouloir (pouvoir ?) faire marche arrière. Que chacun prenne sa part de responsabilité. De mon côté, je vais continuer de ne pas être abonné à Netflix, d’ignorer les dernières productions Disney et d’acheter des slips sans le label woke.

(1) Les Gènes de l’espoir, 1993, Éditions Robert Laffont

(2) La dernière série japonaise de Netflix s’intitule “He’s expecting” (en France, “La grossesse de Monsieur Hiyama”) et raconte l’histoire d’un homme travaillant dans la pub (tiens! tiens!) qui découvre qu’il est « enceint » et que la grossesse génère « des inégalités sociales ». Résultat : des désabonnements en masse et une chute de Netflix en bourse lui ayant fait perdre 30 milliards de dollars en une seule journée.

GENES DE L ESPOIR

Price: 23,00 €

40 used & new available from 1,77 €

 

Les Gobeurs ne se reposent jamais

Price: 22,00 €

2 used & new available from 22,00 €

 
Partager cet article
Repost0
17 mai 2022 2 17 /05 /mai /2022 07:09
Si vous avez des difficultés pour visualiser ce message, consultez la copie web

DEUX GAUCHES, MÉLENCHON ET MACRON

 
Télécharger la communication du MIL du 12 mai 2022
 

 
Les listes de candidatures aux élections législatives sont à peu près connues, même s’il reste des cas en suspens et des dissidents possibles. Cinq regroupements politiques veulent présenter des candidats partout : la gauche marxiste sous l’étiquette «Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (Nupes)» conduite par Mélenchon, un bloc macroniste dénommé «Ensemble», Les Républicains et le centre, le Rassemblement national (RN) et Reconquêtes.
 
La campagne a débuté. Des sondages paraissent chaque jour. Les journalistes présentent une image déformée de la situation actuelle, soit par engagement politique, soit sur recommandation politique. Cette analyse consiste à réduire cette élection à une sorte de duel entre Macron et Mélenchon. Cette description profite à ce jour aux deux parties. Macron réaffirme son autorité et sa légitimité face au «méchant» Mélenchon. Tandis que Mélenchon se proclame un jour «futur premier ministre» et le lendemain «futur chef de l’opposition» à Macron. Macron en revient à vouloir officiellement incarner la gauche sociale-démocrate, en affirmant : «Les gauches progressistes républicaines démocrates sont chez nous». On assiste à une promotion réciproque Macron-Mélenchon qui fait l’impasse sur les forces de droite, lesquelles ont obtenu un total élevé de voix au premier tour de l’élection présidentielle.
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) condamne la volonté de Macron de réduire le débat des législatives à un simple affrontement entre gauche modérée et gauche marxiste. Des candidats de la droite républicaine (LR, UDI et Nouveau Centre) seront présents dans toutes les circonscriptions. Leur objectif est de constituer un groupe parlementaire de «droite indépendante et populaire» s’inscrivant dans l’opposition à Macron et dans le combat contre la gauche marxiste de Mélenchon. Les candidats républicains peuvent compter sur une prime aux sortants et sur l'implantation renforcées de LR grâce aux succès obtenus élections locales. Ils constitueront un groupe parlementaire d’opposition face à la politique de Macron.
 
La droite de la droite se présente divisée en trois listes concurrentes : Rassemblement National (RN), Reconquête ! et Debout la France. Seul le RN semble en mesure de faire élire des députés, compte tenu des résultats obtenus au 1er tour de la présidentielle, et ainsi pouvoir constituer un groupe parlementaire.
 
Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) analyse la situation de manière simple : Macron, est un adversaire politique et Mélenchon est un ennemi politique.
 
Mélenchon incarne la gauche marxiste classique. Tout son programme illustre ce positionnement : attaque contre les forces de l’ordre, encouragement des migrations, renationalisations d’entreprises et nationalisation des banques, hausse des impôts et des taxes, défense du communautarisme islamiste radical, renversement des institutions (avec mise en place d’une VIe République), décrochage de la France des alliances occidentales.
 
Les partis alliés aux Insoumis, EELV, PS et PCF, ont accepté sous des formes diverses un programme commun, avec lequel elles sont en total désaccord sur de nombreux points (respect de la laïcité, poursuite de l’union européenne, construction de centrales nucléaires, etc.) dans le seul but d’avoir plus de députés élus. Leur engagement s’explique par le fait que ces partis de gauche ne croient pas à la victoire de l’Union de la gauche de Mélenchon ni à la poursuite d’une collaboration politique.
 
Macron prétend tout faire «à la fois» et reste dans le flou le temps de la campagne des législatives pour éviter les attaques. Néanmoins, on sait qu’il défend une Europe fédérale dans le cadre de la présidence de l’Union européenne. Il prépare des mesures en faveur du pouvoir d’achat qui vont faire exploser le déficit et la dette de la France, au moment où la croissance se ralentit partout et l’inflation repart. Aucune des mesures qu’il présente ne permet d’envisager sérieusement le «plein emploi» pour 2027. Et surtout aucune confiance ne peut être accordée à Macron sur la lutte contre l’insécurité, le contrôle de l’immigration, l’islamisme radical, une ré-industrialisation réelle, la promotion de l’identité française, la promotion de la famille ou la réforme de l’Éducation.

 




 

Partager cet article
Repost0