Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

29 octobre 2021 5 29 /10 /octobre /2021 10:16
 
Logo du CERU
 
Des compétences au service des convictions
 
 
Chers amis,

Peut-on encore être universitaire et aimer la France ?

Bien sûr ! L’ensemble des universitaires et des jeunes chercheurs qui contribuent à nos travaux en sont la preuve vivante, mais avouons que cela est de plus en plus difficile.

En quelques années, des activistes ont réussi à prendre le contrôle de centres de recherches universitaires pour y imposer les théories de la déconstruction (genre, décolonialisme, racialisme, antispécisme, collapsologie, décroissance …) Longtemps, celles-ci n’ont pas été prises au sérieux, aujourd’hui encore elles suscitent l’ironie tant elles paraissent, au bas mot, farfelues. Malheureusement, cette absence de prise en considération a facilité leur diffusion, auprès du public jeune, mais également des enseignants-chercheurs. Dans certaines disciplines, ce sont les tenants de ces thèses qui désormais font les carrières, distribuent les bourses de recherche et créent les maquettes des nouveaux diplômes pour imposer leurs idées.

Qu’on en juge plutôt :

A Paris I, par exemple, le Master Études sur le genre se décline en six parcours distincts (Arts, démographie, économie, science politique, philosophie, histoire) et son objectif est de « former des chercheur.e.s, des professionnel.le.s, des citoyen.ne.s engagées sur le terrain…. aptes à analyser, faire comprendre et présenter les différences et des hiérarchies de genre, leurs causes, leur fonctionnement, leur contexte, leur histoire, leurs liens à d’autres formes de domination et d’exploitation, ainsi que les façons de les combattre, de les contester, de les compenser, en utilisant toutes les ressources disciplinaires disponibles dans une grande université en sciences humaines et sociales »).

A Paris 8, c’est un Diplôme universitaire de « Formation à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme » dont l’un des modules est intitulé « Historiciser et déconstruire » qui est proposé.

Même à Paris-Dauphine, le laboratoire de sciences sociales, l’IRISSO, affirme en juillet 2020, à la suite du mouvement Black lives matters et l’affaire française Adama Traoré, « sa solidarité avec les victimes de racisme et tou·tes celles et ceux qui luttent contre le racisme, sous toutes ses formes. L’université, en tant que lieu de formation aux savoirs critiques, a un rôle à jouer dans ce combat. Le monde universitaire doit poursuivre l’analyse des dynamiques racistes à l’œuvre dans la société ».

Ces quelques exemples ne sont malheureusement plus marginaux. Ce militantisme enseignant a déjà produit ses fruits. Les « concepts » qu’ils martèlent dans leurs cours ont fini par pénétrer les jeunes esprits, parfois à la grande surprise de leur entourage familial qui croyait sa progéniture à l’abri de telles dérives intellectuelles. Ainsi, une enquête réalisée par l’IFOP en mars dernier montrait que désormais 41 % des 18-35 avaient adopté le concept de « racisme systémique », qu’ils étaient également 41 % à dénoncer le prétendu « privilège blanc » et pas moins de 21 % à déclarer ne s’identifier ni en tant qu’homme ni en tant que femme.

C’est en partie grâce à leurs titres universitaires que ces idéologues parviennent à légitimer leurs discours et à les imposer dans les médias et le débat public.

Nous devons résister à leur influence délétère et proposer une alternative sérieuse.

Pour répondre aux nombreux défis auxquels notre pays est confronté, nous avons plus que jamais besoin de nous appuyer sur un réseau d’experts compétents et déterminés. Je sais que vous êtes très souvent sollicité, mais nous ne pourrons rien faire sans votre soutien. Nous ne bénéficions d’aucune aide publique, aussi dans la mesure de vos moyens, vous pouvez nous adresser un don et ainsi nous permettre de proposer une alternative sérieuse face aux idéologues de la déconstruction.

C’est la mission que s’est fixée notre laboratoire d’idées, mais pour réussir nous avons besoin de votre soutien. Nous devons nous organiser pour :
 
  • Soutenir les universitaires et les doctorants qui subissent les pressions du politiquement et scientifiquement correct, les aider à se faire entendre quand ils sont censurés ou attaqués par les adeptes de la cancel culture.
  • Aider les jeunes chercheurs parfois brimés dans leur filière. Leur offrir une tribune, afin qu’ils se fassent connaître, tissent des réseaux et combattent publiquement ces théories qui détruisent notre pays.
  • Financer des recherches sur des sujets importants pour notre pays, mais qui sont (volontairement ?) oubliés par la recherche publique, comme nous l’avons fait, notamment sur la lutte contre la fraude sociale, l’analyse des ressorts de l’Islamogauchisme, la mise en garde contre les salles de shoot, ou encore la question de l’irresponsabilité pénale suite à l’affaire Halimi.
  • Organiser des rencontres et des conférences pour faire connaître nos travaux et les diffuser auprès des médias et des décideurs publics.

Pour cela, chaque don est important. Vous recevrez un reçu fiscal qui vous permettra de déduire 66 % du montant de votre don de votre impôt.

Je vous remercie par avance pour le soutien que vous pourrez nous accorder. Soyez sûr de notre détermination à livrer cette bataille.


Pr. Morgane Daury-Fauveau
Présidente du CERU, le labo d’idées universitaire

 
 
 
QUI SOMMES NOUS ?
 
 
Le Centre d’Etudes et de Recherches Universitaire est un laboratoire d’idées indépendant qui s’appuie sur l’expertise d’universitaires pour éclairer l’actualité et proposer des solutions concrètes aux défis politiques, géopolitiques, sociétaux, scientifiques et technologiques qui se présentent devant nous. Il réunit et fait travailler ensemble des universitaires issus de champs disciplinaires différents, mais partageant des valeurs communes (promotion de l’excellence, sens de la transmission et de l’autorité, défense de la liberté, primauté de la personne, rejet du communautarisme,…) et un même respect de ce que doit-être l’honnêteté scientifique.
 
 
Nos dernières rencontres en "replay"
 
 
 
Les liquidateurs, ils ont bradé notre souveraineté économique
 
 
 
Accéder au replay
 
Islamogauchisme, origines et développement
 
 
 
 
Accéder au replay
 
A la découverte de l'ultra-gauche

 
 
 
 
Accéder au replay
 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
19 octobre 2021 2 19 /10 /octobre /2021 09:42
«L’Algérie se grandirait en demandant pardon»

Nous ne voulons pas la vengeance mais la justice...

 
«L’Algérie se grandirait en demandant pardon»
Emmanuel Macron lors de la cérémonie de commémoration du 60eme anniversaire du 17 octobre 1961 au parc départemental Pierre Lagravere, au pied du Pont de Bezons, a Colombes, 16 octobre 2021 © Stephane Lemouton-POOL/SIPA Numéro de reportage : 01044100_000024
Alors que la repentance mémorielle bat son plein en France, Nicolas Levine rêve que les peuples du sud de la Méditerranée fassent de même vis-à-vis de nous dans ce pastiche de tribune.

Durant plus d’un siècle, l’Algérie fut française. La colonisation française de l’Algérie commença et s’acheva dans le sang, c’est acquis. Entre deux guerres, elle favorisa toutefois un développement inédit de ce vaste territoire qui, lorsque les soldats de Charles X y mirent le pied en l’an 1830, était occupé par la Sublime Porte et le choléra. Pas un enfant algérien sur dix ne passait sa première année, alors. Ça – la vassalisation de cette terre par le pouvoir ottoman et son extrême sous-développement –, c’est la vérité historique. On peut bien contester cette dernière, la réécrire, la canceller, c’est très à la mode. Mais à la fin, la vérité reste la vérité, et la propagande, la propagande – sur ce point, demandez son avis à Sylvain Gouguenheim. 

À l’heure où les universitaires de gauche – pléonasme, il semblerait – prennent leur plume pour vomir la France en brodant sur la logique répression de la manifestation organisée par le FLN le 17 octobre 1961 au moment où de jeunes appelés du contingent se faisaient tuer dans les Aurès et d’encore plus jeunes Français finissaient en charpie dans les cafés de Constantine, nous, descendants d’esclaves des Barbaresques, nous exigeons de l’État algérien qu’il demande pardon pour les crimes commis par l’Algérie précoloniale. 

Alors, convaincus que les Algériens sont eux aussi parfaitement capables de « regarder leur histoire en face », leur vraie histoire, hein, pas celle des manuels écrits par des fonctionnaires du FLN, nous venons leur dire qu’ils doivent s’excuser pour les fautes de leurs pères

En effet, comme l’affirment sûrs de leur fait les intellectuels occidentaux, « un pays se grandit en reconnaissant ses crimes ». Il est évident que c’est en se repentant sans cesse que l’on se respecte et se fait respecter. Il ne doit pas y avoir de « tabous », de « non-dits ». C’est en brandissant les pages les plus sombres de son histoire, en revenant toujours et exclusivement sur elles qu’une nation peut connaître la concorde. Nous battons volontiers notre coulpe, nous autres Français. Enfin, nos intellectuels organiques font ça tout le temps, c’est leur obsession et leur fierté. Mais ainsi, grâce à eux, tout va bien en France. Nous pouvons le constater tous les jours. Nous sommes tellement plus heureux, nous nous entendons tous si bien depuis que nos clercs nous jettent à la figure les tueries, les massacres, les mille « génocides » de nos ancêtres. La paix ! C’est bien sûr pour l’atteindre que ces esprits « scientifiques », si peu idéologiques – allons ! – remuent la merde, enfin, uniquement la nôtre, comme si elle était unique, comme si les autres peuples, à travers la longue frise du temps, n’en avaient pas, eux. Alors, convaincus que les Algériens sont eux aussi parfaitement capables de « regarder leur histoire en face », leur vraie histoire, hein, pas celle des manuels écrits par des fonctionnaires du FLN, nous venons leur dire qu’ils doivent s’excuser pour les fautes de leurs pères. 

En effet, du XVe au XVIIIe siècle, les pirates barbaresques et en particulier ceux basés à Alger pratiquèrent de permanentes razzias sur tout le littoral méditerranéen. Ils enlevaient hommes, femmes, enfants. Les hommes devenaient esclaves, les femmes, prostituées, les enfants, palefreniers, objets sexuels, soldats, après leur conversion forcée à l’islam. Les historiens – même ceux de gauche, donc – estiment que, durant cette période – mais la pratique avait commencé bien avant, la servitude des peuples conquis étant consubstantielle à la conquête musulmane – c’est entre un million et un million et demi d’Espagnols, d’Italiens, de Français, notamment, donc de chrétiens, qui furent ainsi emportés vers le sud de la mer vénérable. Statistiquement, comme dirait Hervé Le Bras, sachant combien d’âmes comptait alors l’Europe, nous sommes en France des millions de descendants de victimes des Barbaresques, et donc nous aussi des victimes. Si les Français d’origine congolaise et camerounaise le sont tous de la traite transatlantique, comme on le prétend, alors nous le sommes nous aussi de la piraterie musulmane. 

Bien sûr, nous n’osons pas imaginer que l’État algérien nous oppose les morts de la guerre d’indépendance. Que valent cent mille morts – qui sont certes cinq fois plus nombreux dans les manuels du FLN, chiffre fantaisiste auquel les historiens algériens sérieux n’accordent eux-mêmes aucun crédit – face à un million au moins d’hommes transformés en machines, de femmes violées continument, d’enfants condamnés à aller mourir dans des tournantes à Saïda ou, une fois adultes, dans des révoltes kabyles ? Il a existé, c’est vrai, un système colonial français ; il était inique, et quoique patriotes comme tous les Algériens le sont eux aussi, nous nous félicitons de sa disparition. Mais il a également existé, c’est incontestable, un système esclavagiste algérien. On pense souvent, en Occident, à l’Algérien assujetti, privé de citoyenneté, parfois fils d’un martyr ou martyr lui-même sous la bannière d’un FLN qui s’amusait, pour se moquer des élites européennes de gauche, à se dire communiste cependant qu’il n’avait que le djihad à la bouche. C’est chouette, de penser à l’Autre. Mais nous, descendants des victimes des Barbaresques, nous osons, pour une fois, penser aux nôtres. 

Nous ne réclamons pas grand-chose. Nous demandons simplement la vérité, d’abord, c’est-à-dire que l’État algérien reconnaisse notre douleur. Ensuite, nous voulons que ce même État, par l’intermédiaire de son chef actuel, le président Tebboune, demande pardon au peuple français. Encore, pour apaiser notre peine, nous voulons de l’argent. Combien ? L’Algérie est riche, et le fait que, depuis soixante ans, elle soit dirigée par une clique de cleptomanes n’est pas notre problème – c’est celui des Algériens. Puis, bien sûr, pour expier vraiment cette faute, ce crime impardonnable dans l’absolu, nous réclamons que chaque Français qui le désire puisse venir s’installer, avec sa famille élargie, y compris ses vagues cousins germains malades, en Algérie et profiter à plein du système social algérien, de ses hôpitaux, de ses écoles. Nous voulons également que ces Algériens venus d’ailleurs – car il va sans dire que la nationalité algérienne leur sera automatiquement octroyée – puissent avoir des églises, des bars proposant de l’alcool, se promener dans les rues avec un drapeau français, cracher en public sur l’Algérie, dénoncer le racisme systémique s’il venait à se manifester, et que médias et élites algériens encouragent ce comportement salutaire, qui renforce le vivre-ensemble.  

Enfin, comme Don Juan Darmanin le fit l’année dernière au mémorial des Martyrs d’Alger, le président Tebboune devra, pour sceller cette réconciliation, aller déposer une gerbe sur la tombe de Charles X, au monastère de Kostanjevica, en Slovénie. Puis, allez, une autre à Oran, en souvenir du millier au moins de pieds-noirs enlevés et jamais retrouvés après les accords d’Evian, puisque l’État français fait comme si ces disparus n’existaient pas. Aucune place n’honore leur mémoire dans les rues de Paris. 

Nous ne voulons pas la vengeance mais la justice. C’est cette dernière et elle seule qui nous guide. Quand l’Algérie aura reconnu ses crimes comme nous reconnaissons les nôtres, nous serons enfin amis, n’est-ce pas ? 


Signataires :

Nicolas Lévine, écrivain, descendant de victimes et victime 

Chantal Foissac, professeure de sociologie à l’université Maurice-Audin de Bondy

Emeline Touffe, journaliste 

Toufik El Kataëb, président de l’association Le Couscous Républicain

Thomas Durand, enseignant au collège Yassine-Bellatar de Conflans-Sainte-Honorine

(retrouvez la liste des cent signataires sur le site wallah-miskine-wesh-frere .com)

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive
19 octobre 2021 2 19 /10 /octobre /2021 09:40
L’homme battu

Un roman fort et à contre courant...

 
L’homme battu
Olivia Koudrine. © Le Cherche-Midi.
Une famille banale, une femme acariâtre, un homme qui s’écrase, une enfant qui trinque. Sur la domination dans le couple, Olivia Koudrine nous livre un roman plus vrai qu’un poncif féministe, un récit qui sonne juste là où #Metoo nous raconte des salades. Bref, de la littérature. L’homme battu, le Cherche-Midi, 2021.

Je ne suis pas un grand lecteur. La plupart des livres qu’on met entre mes mains en tombent très vite, surtout les romans. Quelques lignes suffisent à me faire savoir qu’il n’y aura pas d’autres rendez-vous. S’il y a trop de dialogues, des descriptions vaines, des expressions convenues, des réflexions ordinaires, des personnages sans personnalité, s’il n’y a personne au bout de la ligne, je ne tourne pas la page.

Voilà pourquoi je n’écris pas de chroniques sur les livres. Sauf exception. L’Homme battu, le roman d’Olivia Koudrine, en est une. Un peu parce que j’ai reçu le livre chez moi, avec mon nom sur l’enveloppe, et que d’habitude je ne suis pas visé, choisi, et flatté. Mais surtout parce je l’ai lu en entier, et en trois nuits pour faire durer le plaisir. Il y a dans l’écriture tout ce qu’il faut là où il faut. Une bonne dose de pensée, une pincée de culture, un paquet d’action, une poignée d’humour, une vie intérieure mouvementée, une vraie personne, un esprit fin et fort, une femme libre, bref, quelqu’un à qui parler dans une de ces « conversations silencieuses [1] » que l’on entretient quand on lit.

A lire aussi : Sabine Prokhoris: “Metoo est une section d’assaut”

Loin de la propagande féministe

La romancière, inspirée par les souvenirs d’une amie d’enfance, raconte une histoire de famille très éloignée des idées reçues et répandues par la propagande féministe sur la domination masculine. Ici, c’est l’homme qui est castré, humilié et battu. Une histoire d’amour qui tourne au vinaigre, à la manipulation et à la domination féminine entre ces deux profs cultivés qui vivent à Romorantin, puis à Boulogne. « Gauchiste intransigeante », elle aide les opprimés et opprime son mari. « Centriste mollasson », il fuit les affrontements. Quand elle l’insulte, il s’enfonce dans son fauteuil comme le père de Philip Roth dans Portnoy et son complexe. Quand sa femme le frappe, il se protège comme on attend la fin d’un orage. Elle ne lui parle que sur le ton du mépris, de la moquerie, de la réprobation, de l’injonction et passe du ricanement féroce à la mauvaise humeur furieuse, des menaces perfides aux gifles et aux coups. Il est un Occidental bien élevé qui a appris qu’on ne lève jamais la main sur une femme. Tout plutôt que la légitime défense qui peut mener à la guerre, et à la rupture. Il est pacifiste alors c’est la soumission.

Dans cette histoire, le père ne se bat pas et c’est l’enfant qui trinque, leur fille Justine. C’est elle qui raconte et qui se raconte. À la mort de son père, elle se souvient. De la petite fille qui croyait sa mère sur parole quand elle faisait de son père un raté, une lopette, une couille molle ; de l’adolescente « à problèmes » qui se rebellait contre ses deux parents, l’un faible et l’autre tyrannique. Adulte, elle se bat avec les démons que lui a laissés sa vie et qui causent ses peines et ses débordements : la culpabilité d’avoir méprisé son père et la haine pour sa mère.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
19 octobre 2021 2 19 /10 /octobre /2021 09:36
Patrick Jardin porte plainte contre Le Monde, qui l’a qualifié de « père haineux »
Dans le cadre de l’historique procès des attentats du 13 Novembre, le Monde a consacré un portrait à Patrick Jardin, dont la fille a été tuée au Bataclan. Face à la polémique, le titre a été modifié. Patrick Jardin a par ailleurs annoncé qu’il allait porter plainte.
Patric Jardin ne s’est jamais remis de la mort de sa fille, tuée au Bataclan le 13 novembre 2015. Une colère que Le Monde a voulu retranscrire, s’attirant la colère de nombreux internautes © Tristan Reynaud/SIPA

Le soir du 13 novembre 2015, Nathalie Jardin était tuée au Bataclan, dans le cadre des attentats islamistes qui firent 130 morts à Paris et en Seine-Saint-Denis. Patrick Jardin, son père, ne s’en est jamais relevé. Six ans après, l’homme de 68 ans bouillonne encore d’une colère sans bornes. Surtout, il ne parvient pas à comprendre et accepter l’état d’esprit d’une partie des victimes et de leurs proches. Pour Patrick Jardin, les « Vous n’aurez pas ma haine » sont inaudibles. « Pour moi, c’est incompréhensible et parfois je me surprends à me demander si je suis normal ou si ce sont eux qui ne le sont pas. (…) Moi, je suis incapable de pardon, et je refuse de baisser la tête », confie-t-il au Monde, qui lui consacre un portrait. Un article du “quotidien de référence” qui a provoqué une intense polémique, lundi 18 octobre, puisque Patrick Jardin est qualifié, dans le titre premier de son portrait, de « père haineux ».

Patrick Jardin, le révolté du Bataclan

« Rien à perdre »

Nombreux sont les internautes, surtout classés à droite de la scène politique, à avoir pris la défense de Patrick Jardin, fustigeant le choix éditorial douteux du Monde : « Immonde article de Stéphanie Marteau dans le Monde qui se permet de juger Patrick Jardin, le père d’une victime du Bataclan : ce journal subventionné ferait mieux de s’occuper de la haine des terroristes assassins ! », rugit ainsi Gilbert Collard. L’eurodéputé du Rassemblement national partage sa colère avec l’écrivain Jacques de Saint Victor, qui s’interroge en ces termes : « On peut oser écrire qu’il s’agirait d’un “père haineux’’ quand on sait qu’il a perdu sa fille au Bataclan ? »

« On peut oser écrire qu’il s’agirait d’un “père haineux” quand on sait qu’il a perdu sa fille au #bataclan ? » https://t.co/yIMMra2OhI

– Jacques de Saint Victor (@saintvictor75) october 17, 2021


Face à la polémique montante, le Monde a fini par modifier le titre de son article, La colère d’un père haineux, devenant La colère sans limites d’un père. En attendant, Patrick Jardin suit à distance le procès des assassins de sa fille, depuis la webradio mise en place pour les familles de victimes ne souhaitant ou ne pouvant pas se rendre au procès. Il viendra tout de même témoigner à la barre, le 26 octobre prochain. Une perspective qu’il redoute particulièrement, tant le sexagénaire craint de perdre le contrôle ou de s’effondrer. Au Monde et à ceux qui pourraient l’écouter, il laisse en tout cas cet avertissement : « Je ne me calmerai jamais, je n’ai rien à perdre. »

Patrick Jardin va porter plainte

Dans un tweet publié en tout début d’après-midi, Patrick Jardin a annoncé qu’il allait porter plainte contre le Monde, qu’il rebaptise pour l’occasion « l’immonde ». Dans le détail, explique le père de famille, « une plainte en diffamation a été déposée », Patrick Jardin reprochant notamment au quotidien la diffusion de fausses informations : « Je n’ai jamais fait de politique, je n’ai jamais fait partie d’AFO [un groupuscule d’extrême droite dont le Monde avance que Patrick Jardin est proche] et ils ont utilisé une photo de moi sans mon autorisation. »

Suite aux fausses informations publiées par l’immonde : Une plainte en diffamation a été déposée ce matin je n’ai jamais fait de politique je n’ai jamais fait parti d’AFO et ils ont utilisé une photo de moi sans mon autorisation

— Patrick Jardin (@PatrickJardin14) october 18, 2021

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 13:50
La gabegie du droit d’asile en France

mercredi 13 octobre 2021, par Romain Delisle (IREF)

Depuis la crise de 2015, le torrent migratoire ne semble pas pouvoir être arrêté, ni vouloir l’être par nos gouvernants, en particulier en Allemagne où la chancelière Angela Merkel a accueilli suffisamment de migrants pour qu’un homme politique allemand de renom puisse écrire : « l’Allemagne disparaît » [1].

La question du droit d’asile est centrale, parce que le tri opéré entre migrants économiques et migrants politiques n’est pas efficace et parce que les déboutés ne sont pas reconduits dans leur pays. Avec un coût faramineux pour les finances publiques, le droit d’asile est un peu comme le sparadrap du capitaine Haddock, il colle à la peau de l’exécutif qui se fend à chaque fois d’une loi assez poussive pour correctement faire en sorte que le problème ne soit pas résolu.

État des lieux de la demande d’asile et du traitement des demandeurs (statistiques 2019)

En 2019, 743 425 demandes d’asile ont été enregistrées dans l’ensemble des États de l’Union européenne, en augmentation de 10,9% par rapport à l’année précédente. L’Espagne, en raison de la situation au Venezuela, les a vues augmenter de 117% et s’est hissée au troisième rang (117 000 demandes), la France étant deuxième (157 000 demandes en hausse de 9,9%) et l’Allemagne première (165 000 demandes en baisse de 10,1%). Au sein de l’Union, les dix premiers pays d’origine des demandeurs étaient la Syrie, l’Afghanistan, le Venezuela, l’Irak, la Colombie, le Pakistan, le Nigéria, la Turquie, l’Iran et l’Albanie. Le taux global d’acceptation, soit la mise en œuvre de la protection (statut de réfugié ou protection subsidiaire), demeure stable à 39%.

Sur les 151 283 demandes enregistrées en guichet unique du demandeur d’asile (GUDA) [2] 138 420 étaient des premières demandes et 12 683 des réexamens, 43 % des premières demandes enregistrées relevaient en outre de la procédure normale, 32 % de la procédure de Dublin [3] et 25 % des procédures accélérées [4]. Depuis 1992, le nombre de demandes avait quasi triplé, passant de 40 à 110 000 par an, comme le montre le tableau suivant [5] :

En 2019 toujours, 41,5 % des demandeurs d’asile étaient originaires d’Afrique, 29,4 % d’Asie, 22,8 % d’Europe et 6,3 % du continent américain. Les dix premiers pays de provenance étaient l’Afghanistan (9,7%), le Bangladesh (5,9 %), la Géorgie (5,4 %), l’Albanie (5,3%), la Guinée (4,9%), la Côte-d’Ivoire (4,4%), le Pakistan (4,1%), Haïti (4,1%), le Mali (4,0 %) et le Nigéria (4,0 %).

Le nombre d’accords de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) avait diminué de 9,4 % à 22 295 (soit 23,7 % contre 26,6 % l’année précédente), quand le nombre de recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA), 59 091, était resté stable (+ 0,7 %). Le taux de protection de la CNDA était en hausse de 2,6 points passant de 18,4 à 21 %. En cumulant les décisions de l’OFPRA et de la CNDA, le taux d’admission des dossiers était de 38 %. Le délai moyen de traitement des dossiers par l’OFPRA était de 161 jours contre 150 l’année précédente . Depuis 2015, si le taux d’accord de l’OFPRA, après avoir augmenté, était redescendu autour du niveau des 22/23 %, celui de la CNDA avait quasiment augmenté de moitié, passant de 15 à 21 %, comme le montre le tableau suivant :

Notons également l’importance croissante des demandes d’asile au titre du règlement de Dublin qui sont passées de 5000 en 2014 à 45 000 en 2019.

Coûts de la politique d’asile

En 2021, la politique d’asile, financée au budget de l’État par la mission budgétaire « Immigration, asile et intégration », coûte 1, 28 Mds€ [6], ce qui ne comprend pas les frais de fonctionnement de l’OFPRA et de la CNDA (45,3 M€ de budget cette année [7]) qui relèvent du programme 165 de la mission « conseil et contrôle de l’État ».

L’OFPRA compte 1005 « équivalent temps plein travaillé » (ETPT), elles est dotée d’une subvention de 92,8 M€ [8]. L’allocation pour les demandeurs d’asile (ADA), de son coté, coûte 459 M€. Il s’agit d’une allocation de 6, 80 € par jour pour une personne seule mise gracieusement à disposition des demandeurs d’asile.

Le dispositif d’accueil et d’hébergement en France s’articule autour de deux étapes : un pré-accueil assuré dans chaque département par une structure de premier accueil des demandeurs d’asile (SPADA) pour un coût estimé à 25,1 M€ et une offre d’hébergement assez diverse.

Les 360 centres d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) représentent une capacité de 46 632 places pour un coût de 332, 8 M€. Les centres d’accueil et d’examen des situations (CAES)) traitent les prises en charge de premier niveau des migrants et représentent une capacité de 4 136 places pour un coût de 75,5 M€. L’hébergement d’urgence des demandeurs d’asile (HUDA), destiné à accueillir ceux qui sont en attente d’un hébergement pérenne de type CADA coûte, quant à lui, 355,5 M€. Le coût total de l’hébergement des demandeurs d’asile s’élève donc à 763,8 M€.

La gabegie, dans la gestion de la demande d’asile en France est à mettre en regard des sommes engagées dans la lutte contre l’immigration illégale : 127,8 misérables millions d’euros. Au Danemark, le gouvernement, pourtant social-démocrate, a fait adopter une loi lui permettant de sous-traiter l’accueil des demandeurs d’asile ainsi que la prise en charge des réfugiés par un ou plusieurs pays tiers, aux rangs desquels le Rwanda. Curieusement, et avant le vote de cette réforme, seules 1547 personnes avaient effectué une demande d’asile dans ce pays.

Que nous révèle cette comparaison sinon d’un côté le cri désespéré d’un pays qui veut vivre et de l’autre une nation résignée à mourir ? D’aucuns prétendent, toutefois, que le désespoir en politique est une sottise, gageons donc que les Danois nous aient montré la voie.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 13:47
 
Islam radical : la mosquée d’Allonnes ferme, le gouvernement «intransigeant face à la radicalisation»

Le préfet de la Sarthe a annoncé la fermeture de cet établissement religieux, près du Mans, où des prêches légitiment « le recours au djihad armé ».

«Des prêches légitiment le recours au djihad armé», selon le préfet. (Illustration) LP/Yann Foreix
«Des prêches légitiment le recours au djihad armé», selon le préfet. (Illustration) LP/Yann Foreix

La préfecture de la Sarthe a annoncé ce mercredi avoir engagé une procédure de fermeture de la mosquée d’Allonnes, ville populaire d’environ 11 000 habitants au sud-ouest du Mans, qui accueille environ 300 fidèles et où des prêches légitiment « le recours au djihad armé ».

« D’après des éléments recueillis, des prêches et l’activité de ce lieu de culte, fréquenté par des individus appartenant ou proches de la mouvance islamiste radicale, légitiment le recours au djihad armé, la mort en martyr, la commission d’actes de terrorisme et le recours à la violence, la haine et la discrimination ainsi que l’instauration de la charia », a indiqué la préfecture de la Sarthe dans un communiqué.

Le gouvernement « inflexible »

« Nous sommes inflexibles face à l’islamisme, nous sommes intransigeants face à la haine et à la radicalisation », a de son côté affirmé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lors de son point presse hebdomadaire. « Quand on attaque la République, elle doit répondre, elle doit répondre fort et donc nous avons engagé une procédure pour demander la fermeture de cette mosquée », a-t-il poursuivi, rappelant qu’elle avait été engagée « sur le fondement de la loi Sécurité intérieure et de lutte contre le terrorisme qui a été votée » récemment.

« Au total, plus de 650 lieux fréquentés par des fondamentalistes ont été fermés. Nous avons au cours de ce mandat dissous une dizaine de structures de culte, de mosquées, trois fois plus que sous les deux mandatures précédentes réunies », a-t-il encore souligné.

110 enfants dans une école coranique

La mosquée d’Allonnes abrite aussi une école coranique « accueillant environ 110 enfants devant lesquels a été valorisé le djihad armé et qui constitue donc un lieu d’endoctrinement », affirme la préfecture de la Sarthe. Aussi, « aux termes de la loi, l’ensemble de ces faits constitue des propos tenus, des idées et théories diffusées, ou des activités incitant à la violence, à la haine ou à la discrimination, provoquant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes ».

« Au regard de ces éléments, à la demande de M. le ministre de l’Intérieur, M. le préfet de la Sarthe a engagé une procédure de fermeture de ce lieu de culte », conclut le communiqué de la préfecture. La mosquée est gérée par deux associations, l’Association allonnaise pour le Juste Milieu (AAJM) et l’association Al Qalam.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 13:42
Sabine Prokhoris: “Metoo est une section d’assaut”

Entretien avec l'auteur de "Le Mirage #Metoo" (Le Cherche-Midi, 2021)

 
Sabine Prokhoris: “Metoo est une section d’assaut”
Sabine Prokhoris © Hannah Assouline
Dans un essai courageux, la philosophe et psychanalyste dissèque la nature du mouvement #MeToo. Une “révolution culturelle” qui en a toutes les caractéristiques : violence, irrationnalité, totalitarisme… et qui met dans le même sac vrais et faux coupables, vraies et fausses victimes.

Sabine Prokhoris est philosophe et psychanalyste. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Le Sexe prescrit : la différence sexuelle en question, Aubier, 2000 ; L’Insaisissable Histoire de la psychanalyse, PUF, 2014 ; Au bon plaisir des « docteurs graves » : à propos de Judith Butler, PUF, 2017.

Causeur. Dans le concert bêlant de metooisme, votre livre est un ravissement. Il semble que vous ayez eu quelques difficultés à le faire éditer.

Sabine Prokhoris. Parvenir à publier ce livre tel que je l’avais conçu et écrit n’a pas été une mince affaire en effet. Initialement, en janvier 2020, le projet avait été accepté sans réserve par Marcel Gauchet pour la collection « Le Débat », chez Gallimard. Au cours des mois qui ont suivi, il a accompagné de façon remarquable ma réflexion, approuvant ma méthode et m’incitant à creuser toujours davantage mes analyses. Mais il n’a pas eu, semble-t-il, les mains libres chez Gallimard pour publier ce livre qui lui tenait pourtant manifestement à cœur. Gallimard qui avait cru bon, on s’en souvient- les autres éditeurs lui emboîtant immédiatement le pas-, de retirer de la vente la totalité des ouvrages de Gabriel Matzneff sitôt paru Le Consentement de Vanessa Springora.

Les éditeurs sollicités ensuite, tout en louant unanimement la pertinence et la qualité du manuscrit, ont… « préféré ne pas ». À l’exception de Jean Le Gall, directeur du Cherche-Midi, qui a sans hésiter accepté de se risquer sur ce livre.

Sabine Prokhoris. Photo: Hannah Assouline

Si éprouvantes qu’aient été ces péripéties, elles ont été pour moi instructives, tant la frilosité générale face à la teneur de mon propos illustrait ce que je démontrais dans mon travail du sidérant pouvoir d’intimidation de ce mouvement. Et puis ça a été un mal pour un bien finalement, car les retards occasionnés par ces difficultés m’ont conduite à compléter mon livre d’un post-scriptum, indispensable, sur ce que j’appelle les « variants » #Metoo surgis dans le sillage de la parution de La Familia grande : #Metooinceste et #Metoogay. Analyser ces avatars m’a permis de mieux comprendre la nature passablement trouble de l’incontrôlable diffusion de la folie #Metoo.

A lire aussi : Mona Chollet, sorcière du logis

Avant même de stimuler votre réflexion et d’aiguiser votre plume, on a l’impression que ce concert de pleurnichardes vous a mise en rage. Vous sentez-vous trahie en tant que féministe ? En tant que femme ?

Avant de me décider à écrire cet essai, encouragée par deux grandes amies – dont une féministe « historique », comme on dit – avec lesquelles nous échangions presque quotidiennement sur tout cela, plutôt qu’en rage, je me sentais perplexe. À la fois consciente du fait que les #Metoo-féministes mettaient le doigt sur des questions en effet sérieuses, et atterrée par l’irrationalité et la violence effrayante de celles que vous nommez « pleurnicheuses » : des slogans tels que « le kérosène c’est pour les violeurs, pas pour les avions », par exemple, ça fait quand même un peu froid dans le dos… Les cris et les larmes des bataillons de la « VictimPride » #Metoo sont en réalité, bien plus que des pleurnicheries, des armes de guerre. Alors en effet, j’ai « aiguisé mes incisives »… Il y a une certaine violence dans mon texte, de fait très offensif : c’est celle de l’exigence intraitable d’une méthode d’analyse critique implacablement argumentée, qui décape les impostures, et procède au scalpel. Ce n’est pas doux, le scalpel… Je l’assume. Comme la causticité parfois de ma plume : elle permet de crever les baudruches.

Que dire de l’exigence d’imprecriptibilité pour les crimes sexuels, qualifiés de “génocide individuel” et ainsi assimilés aux crimes contre l’humanité ?

Me sentir trahie comme féministe ? Disons qu’à mes yeux, la vitrine « féministe » du mouvement est un piège, un miroir aux alouettes. C’est pourquoi mon livre s’intitule Le Mirage #Metoo. Ce dont il s’agit, dans cette sorte de fake féminisme, c’est de tout autre chose : d’une « révolution culturelle », comme ne croient pas si bien dire certains, et totale. Faire advenir un brave new world… #Metoo est une section d’assaut, particulièrement efficace, des luttes dites « intersectionnelles », dont une des maîtres à (ne pas) penser est la « philosophe » Judith Butler, laquelle n’a pas craint d’écrire que les femmes afghanes qui refusaient la burqa sous le régime taliban il y a vingt ans étaient « complices du préjugé culturel américain ». Des collabos en somme. Un bien curieux féminisme…

Je suis frappée par la sottise, la faiblesse argumentative, plus encore que par la malhonnêteté des arguments de ces #Metoo féministes appartenant pourtant à la caste des intellectuels ou au moins des journalistes, comme l’improbable Marine Turchi. N’est-ce pas d’abord un symptôme de la baisse du niveau ?

En effet, le degré d’inconsistance intellectuelle du catéchisme #Metoo est proprement sidérant. Pour autant, ce ne sont pas seulement les inévitables sots qui se laissent hypnotiser par les désolantes sornettes d’une Iris Brey, d’une Alice Coffin, et de quelques autres. Des intellectuels formés, je le signale dans mon livre, encensent cette production inepte. Des éditeurs normalement capables de lire nous servent comme « essais » de la bouillie intellectuelle. Cynisme ? Conformisme ? Le niveau consternant du « débat » me semble plutôt témoigner du caractère totalitaire du mouvement. Car il n’y a pas débat en fait, mais la promotion exclusive, tonitruante ou plus insidieuse, d’un kit de slogans, assortis de diverses pratiques de rééducation, qui forment une informe doxa. La propagande, ça vise à produire de la croyance, pas de l’intelligence et de la réflexion. Plus c’est simpliste, mieux ça fonctionne. Quant à ceux qui n’en pensent pas moins mais qui ne mouftent pas, souvenons-nous de cette phrase de Max Frisch : « Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles »

A lire aussi : Quand Alice Coffin accuse Alain Finkielkraut de “fake news”, on a le droit de sourire

Beaucoup de gens déplorent les « dérives » de #Metoo, mais continuent à penser que ses bienfaits l’emportent. Vous démontrez plutôt que ces dérapages (remise en cause du droit, bannissement médiatique) sont l’ADN même du mouvement. Donc, vous ne gardez rien ? Même pas le fait que de petits chefs hésiteront sans doute désormais à pratiquer la main aux fesses, voire le chantage, sur leurs subordonnées ?

Dans ses logiques propres, que j’ai dépliées précisément, #Metoo est un mouvement que je crois structurellement vicié. Mais il a eu naturellement quelques bénéfices collatéraux, que je ne nie nullement. Pratiquer le chantage, sexuel ou autre, sur ses subordonnés, c’est bien évidemment inacceptable. Pas besoin de #Metoo pour en être convaincu. Je doute fort cependant que les petits chefs cessent vraiment de se comporter, d’une manière ou d’une autre, plus retorse et non directement sexuelle, en petits chefs.

J’ajouterai que l’un des effets pervers possibles de cette prétendue « libération de la parole », c’est que des personnages assez douteux, expéditivement dégagés sur la foi de rumeurs, ou d’accusations parfois fondées mais exclusivement « avérées » par le « ressenti » des offensées, n’en viennent à passer à leur tour pour des victimes, car ils auront eu raison de dénoncer les lynchages dont ils auront été l’objet.

Et puis ce n’est pas une bonne nouvelle pour une femme victime de viol que la « victime » d’un propos graveleux nous la joue, dans les colonnes d’un grand quotidien du soir, grande traumatisée « tombée dans une faille spatio-temporelle »

Telle est la confusion

 

 

Article ré

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 13:36
Eglise
La République protège le secret de la confession
 
 

Qu’on le suive ou non, le Christ « sait » parler à tout homme, où qu’il vive dans l’échelle du temps et de l’espace. C’est toute la force des évangiles. A contrario, communiquer n’est pas le fort de l’épiscopat d’aujourd’hui. La polémique sur le secret de la confession en fournit un cas d’école.

Mardi 5 octobre : le rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l'Église est rendu public. L’événement est d’autant plus médiatisé qu’il était prévisible. L’opinion apprend alors « l’étendue des crimes » (L’Express) commis par des clercs et des laïcs engagés.

Mercredi 6 octobre : Mgr Éric de Moulins-Beaufort est l’invité « 8h30 France Info ». Le président de la Conférence des évêques de France est interrogé par Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. Verbatim de 10 secondes :

« La confession s’impose à nous

Ce que vous dites, c’est que le secret de la confession est plus fort que les lois de la République ?

La confession s’impose à nous

Elle est plus forte que les lois de la République ?

En ce sens, elle est plus forte que les lois de la République »

Jeudi 7 octobre : alerte AFP / Secret de la confession : Mgr de Moulins-Beaufort convoqué par Darmanin en début de semaine prochaine (entourage à l'AFP)

Jeudi 7 octobre : à Lyon, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, déclare que toute personne ayant connaissance d'un crime sur un enfant devait être « déliée du secret ». Le même jour, Mgr de Moulins-Beaufort défend le secret de la confession, « qui a toujours été respecté par la République française » et qui « n'est pas contraire au droit pénal français ». Dans un communiqué, il accepte « l'invitation » du ministre de l'Intérieur, mardi à 14h00.

Lundi 11 octobre : dans un entretien à Famille Chrétienne, Jean-Marc Sauvé affirme que « l'obligation de protéger la vie des personnes est supérieure à l'obligation du secret de la confession qui vise en particulier à protéger la réputation du pénitent ».

Mardi 12 octobre : après l’entrevue place Beauvau, la CEF envoie un communiqué signé du prélat : « Je demande pardon aux personnes victimes et à tous ceux qui ont pu être peinés ou choqués par le fait que le débat suscité par mes propos, sur France Info, au sujet de la confession, ait pris le pas sur l’accueil du contenu du rapport de la CIASE et sur la prise en considération des personnes victimes. »

La séquence appelle plusieurs observations :

1. L’expression « plus fort que les lois de la République » n’est pas de Mgr de Moulins-Beaufort. C’est Marc Fauvelle qui la lui met dans la bouche. L’archevêque l’endosse après une question de relance insistante. Le piège est évident et le président de la CEF y saute à pieds joints, sans délivrer de message essentiel clair et concis.

2. Si Mgr de Moulins-Beaufort reconnaît une « formulation maladroite » dans son communiqué du 12 octobre, il ne revient pas sur le fond du sujet.

3. À l’arrivée, que retient l’opinion ? Que l’Église catholique passe outre le rapport Sauvé, qu’elle préfère protéger ses membres plutôt que les enfants qui en sont les victimes et qu’elle n’a pas de comptes à rendre à la société.

Le secret de la confession est-il « plus fort » que les lois de la République, comme le dit Marc Fauvelle ?

Non. La bonne formulation est : « La République protège le secret de la confession ».

1. Ce secret n'est pas contraire au droit pénal, comme le souligne la circulaire de la chancellerie du 11 août 2004 sur le secret professionnel des ministres du culte.

2. La République punit ceux qui le transgressent comme l’énonce l’article 226-13 du code pénal : « La révélation d'une information à caractère secret par une personne qui en est dépositaire soit par état ou par profession, soit en raison d'une fonction ou d'une mission temporaire, est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. »

3. À cela s’ajoutent les sanctions prévues par les ordres respectifs dont dépendent le médecin, l’avocat ou le prêtre. Ce dernier subit l’excommunication.

Le secret est la norme : « La République l’impose sous la menace d’une sanction pénale », dit maître Alexandre Varaut. Une note de la CEF de décembre 2020 maintient que le prêtre « ne peut en aucun cas signaler aux autorités judiciaires un pénitent, que ce soit l'auteur, la victime ou le témoin ». Cette norme n’est pas un absolu dans le cas des agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans. Pour le juriste Nicolas Cadène, « la loi n'empêche en rien l'obligation de signaler et d'assister une personne en danger ». Mais il n’y a pas d’obligation à dénoncer : si un ministre du culte reçoit des informations en confidence et qu'il ne fait pas de signalement, il ne sera pas poursuivi pénalement.

Bien sûr, la confidence est requise et son périmètre n'est pas simple à délimiter. Un prélat pourra se prévaloir du secret si on vient l'informer mais il ne sera pas couvert s’il apprenait un fait après avoir enquêté sur la personne qu’il suspectait.

Si chacun sait bien que Dieu est plus fort que César, l’Église avait une bonne occasion de montrer que César protégeait Dieu.

Lo

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 13:32
L’inclusion se fait sur le dos des vieilles dames blanches

vendredi 15 octobre 2021, par Adélaïde Motte (IREF)

Imaginez. Vos enfants ont quitté le nid familial depuis maintenant plusieurs années, vous êtes à la retraite et cherchez une façon utile d’occuper vos journées. Vous passez du temps dans un musée, à aiguiller les visiteurs pour leur offrir la visite la plus agréable possible.
Puis, tout s’écroule. Vous recevez ce un mail qui, tout en vous remerciant de tout ce temps offert au musée, vous invite à ne plus y venir. Vous êtes Blanche, vous faites donc partie de cette majorité privilégiée de la population qu’il faut effacer.
C’est ce qu’ont vécu les 150 bénévoles de l’Art Institute of Chicago, majoritairement des femmes blanches et retraitées, remerciées cette semaine.
Les nouvelles idéologies progressistes montrent chaque jour combien elles sont déconnectées du réel. Vouloir forcer la diversité partout dans la société, qu’il s’agisse de musique, de musées, d’entreprises ou d’administration, est stupide. D’abord parce qu’on n’exige pas, en parallèle, une représentation des Blancs et des Asiatiques dans le football, le basket ou le rap. Ensuite parce qu’un musée qui se prive, parce qu’ils ne sont pas suffisamment colorés, de ceux qui lui accordent de l’importance finira immanquablement par décrocher des œuvres d’art produites par des Blancs pour les remplacer par celles réalisées par des personnes de couleur même si elles présentent un intérêt moindre. Voilà comment un lieu dédié à la culture devient un temple de la « cancel culture ».

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 08:26
Royaume-Uni : le tueur du député David Amess avait été invité à se déradicaliser
Des fleurs déposées devant l'église de Leigh-on-Sea, où a été assassiné le député conservateur britannique David Amess.
Des fleurs déposées devant l'église de Leigh-on-Sea, où a été assassiné le député conservateur britannique David Amess. © Tolga Akmen, AFP

La BBC rapporte que le programme britannique destiné aux personnes présentant un risque de radicalisation avait été recommandé à l'homme qui a tué vendredi le député conservateur britannique David Amess.

L'agresseur qui a mortellement poignardé le député britannique David Amess avait été orienté vers le programme national de lutte contre la radicalisation, mais n'y avait pas été assidu, rapportaient, samedi 16 octobre, les médias britanniques.

La police a déclaré tard samedi que les enquêteurs ont jusqu'à vendredi pour interroger le suspect, un homme de 25 ans, après l'avoir placé en détention en vertu de la loi sur le terrorisme, ce qui leur permet de prolonger sa détention.

L'enquête révèle, selon les premiers éléments, "une motivation potentielle lié à l'extrémisme islamiste", selon la police, qui a déclaré effectuer des perquisitions à trois adresses dans la région de Londres dans le cadre d'une "enquête au rythme soutenu".

Le député conservateur David Amess, 69 ans et père de cinq enfants recevait ses administrés dans une église méthodiste à Leigh-on-Sea, à environ 60 km à l'est de Londres, lorsqu'il a été poignardé à mort vendredi.

 
 

Les services de police et de sécurité pensent que l'assaillant a agi seul et qu'il était "autoradicalisé", selon le Sunday Times. Il pourrait avoir été inspiré par les Shebab, les islamistes liés à Al-Qaïda en Somalie.

Son père, ancien conseiller du Premier ministre somalien, a confirmé au Sunday Times que son fils était en détention et s'est dit "très traumatisé".

Une prise de rendez-vous une semaine à l'avance

John Lamb, un conseiller conservateur local, a raconté à des médias britanniques que le jeune homme avait attendu patiemment son tour avant de se jeter sur le député et de le poignarder à plusieurs reprises devant deux assistantes du parlementaire.

"On m'a dit qu'il avait poignardé Sir David et qu'il avait simplement attendu dans la salle paroissiale jusqu'à l'arrivée de la police", a déclaré au Telegraph Kevin Buck, vice-président de l'association de circonscription.

Il avait pris rendez-vous une semaine à l'avance, selon le Daily Mail.

Samedi soir, des centaines de personnes ont assisté à une veillée aux chandelles sur un terrain de sport proche du lieu du crime, observant une minute de silence à la mémoire du député.

En signe d'unité, le Premier ministre conservateur Boris Johnson et le chef du parti d'opposition travailliste, Keir Starmer, avaient déposé des gerbes de fleurs sur les lieux du drame samedi matin.

Boris Johnson a laissé un message saluant un "excellent parlementaire et un collègue et ami très aimé".

De nombreuses personnes, dont des membres de la communauté musulmane, sont venues déposer des bouquets de fleurs et des hommages écrits à la victime.

Avec AF

Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive