Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualité De Jacques Nio

  • : La Droite républicaine LR de Bagnolet
  • : Informations et réactions sur la ville de Bagnolet, la vie municipale. La parole de l'opposition LR Libres! à la municipalité
  • Contact

Agenda de Jacques Nio

Agenda de Jacques Nio

Dimanche 27 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Jeudi 24 juin 2021

Meeting Cirque d'Hiver avec Valérie Pécresse

Dimanche 20 juin 2021

Tenue du bureau de vote 6 à Bagnolet

Vendredi 11 juin 2021

Meeting Blanc Mesnil avec Valérie Pécresse

Mardi 8 juin 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 6 mai 2021

Meeting visio avec Valérie Pécresse

Jeudi 11 février 2021

Réunion visio avec Valérie Pécresse

pour les élections régionales.

Mercredi 27 juin 2018

Conseil Municipal

mairie de Bagnolet

Dimanche 24 juin 2018

Séminaire des cadres de libres!

Orléans

Mercredi 20 juin 2018

Conférence des présidents

Mairie de Bagnolet

Mardi 19 juin 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Dimanche 8 juin 2018

Réunion LR Bagnolet Montreuil

centre jean Lurcat Montreuil

Mardi 8 mai 2018

Cérémonie du 8 mai 1945

Mercredi 2 mai 2018

Commission logements

Mairie de Bagnolet

Jeudi 26 avril 2018

Réunion des Présidents

(Exceptionnelle, informations

sur les événements de Bagnolet)

Mercredi 11 avril 2018

Conseil Municipal

( voyage à Prague avec un

groupe scolaire)

Mercredi 29 mars 2018

Petit déjeuner

Assemblée Nationale

Liens directs

Vendredi 23 mars 2018

Réunion Conseil Régional

Lycées

Jeudi 8 mars 2018

Conseil Municipal

Mardi 6 mars 2018

Conseil d'administration

du Lycée Eugène Hénaff

Mardi 20 février 2018

Visite du nouveau Conseil Régional

avec Valérie Pécresse

Mardi 13 février 2018

Être citoyen du Monde

Forum des images

Mercredi 31 janvier 2018

Conseil municipal

Samedi 27 janvier 2018

Conseil National LR

à la Mutualité

Vendredi 26 janvier 2018

Galette des Droits

Amnesty International

Mercredi 24 janvier

Réunion dalle Toffoletti

Jeudi 18 janvier 2018

Vœux de Valérie Pécresse 

Conseil Régional

Jeudi 14 décembre 2018

Conseil Municipal

Mardi 28 novembre 2017

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Mardi 21 novembre 2017

Réunion Libres mairie du 1er arrondissement

Lundi 20 novembre 2017

Laurent Wauquiez Méridien Etoile

Mercredi 15 novembre 2017

Conseil municipal

Lundi 6 novembre 2017

Commission subvention

Mardi 24 octobre 2017

Comité départemental LR

Théâtre Georges Brassens

Villemomble

Dimanche 22 octobre 2017

Cérémonie en hommage des

fusillés de Chateaubriand

Dèpot d'une gerbe

Dimanche 24 septembre 2017

Election sénatoriale

Tenue d'un bureau de vote, 

Préfecture de Bobigny

Mercredi 13 septembre 2017

Réunion autour de Florence Portelli

Candidate à la présidence des Républicains

Dimanche 10 septembre 2017

Lancement de "Libres"

aux côtés de Valérie Pécresse

à la butte d'Orgemont Argenteuil

Samedi 9 septembre 2017

Forum des associations 

Château de l'étang Bagnolet

Mardi 5 septembre 2017

Commission logement

Samedi 2 septembre 2017

Cérémonie Libération de Bagnolet.

Dépôt d'une gerbe à la stèle du maréchal Leclerc

Dimanche 16 juillet 2017

Cérémonie en souvenir des déportés par

les nazies et leurs collaborateurs qui représentaient

l'état français de vichy.

Mercredi 12 juillet 2017

Comité de pilotage de la Noue
Hôtel de ville

Mercredi 5 juillet 2017

1er Atelier de la refondation

Siège de L. R. rue de vaugirard

Vendredi 30 juin 2017

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 27 juin 2017

Conseil d'Administration du lycée Hénaff

Samedi 24 juin 2017

Fête de la ville de Bagnolet

Lundi 19 juin 2017

Commission Société et Citoyenneté

Mairie de Bagnolet

Dimanche 18 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Samedi 17 juin 2017

Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence à l'Institut de Paléontologie Humaine

Vendredi 16 juin 2017

Vernissage de l'exposition MANO art architecture de Bagnolet

au Château de l'Etang

Lundi 12 juin 2017

Participation à la séance de l'AIES

Académie Européenne interdisciplinaire des Sciences

Ecole polytechnique

Dimanche 11 juin 2017

Tenue du bureau de vote n° 6 Bagnolet

Dimanche 28 mai 2017

Marché de Bagnolet campage

de Manon Laporte

Samedi 27 mai 2017

Journée Campagne de Manon Laporte

Montreuil

Samedi 20 mai 2017

Meeting François Barouin

Parc Floral

Dimanche 23 avril 2017

Bureau de vote n°6

Bagnolet

Mardi 11 avril 2017

Meeting François Barouin

Aulnay sous Bois

Dimanche 9 avril 2017

Meeting François Fillon

Porte de Versailles

Mercredi 5 avril 2017

Rencontre journaliste du Parisien

Mercredi 29 mars 2017

Conseil Municipal Budget

Dimanche 19 mars 2017

Cérémonie 19 mars 1962

Repas de la FNACA

Salle Pierre et Marie Curie

Vendredi 17 mars 2017

Conférence des Présidents

Hôtel de Ville Bagnolet

Lundi 13 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Mardi 7 mars 2017

Réunion d'information

Plan ANRU pour le bat 7

Lundi 6 mars 2017

Réunion Equipe de campagne

de Manon Laporte

Jeudi 2 mars 2017

Conseil Municipal

Lundi 27 février 2017

Commission d'attributions des subventions

Samedi 25 février 2017

Lancement de la campagne de

Manon Laporte Hôtel de ville de Montreuil

Jeudi 2 février 2017

Conseil Municipal

Samedi 27 janvier 2017

Comité départemental LR

Hôtel de Ville de Rosny

Jeudi 19 janvier 2017

Voeux Conseil Régional Valérie Pécresse

Jeudi 12 janvier 2017

Voeux Philippe Dallier Les Pavillons sous Bois

Mercredi 21 Décembre 2016

FNERR Assemblée Nationale

Place de Valois

Jeudi 7 décembre 2016

Conseil Municipal De Bagnolet

Mardi 6 décembre 2016

Commission départementale LR

Les Pavillons sous Bois

Dimanche 20 et 27 novembre 2016

Président du bureau de vote de Bagnolet

Primaire de la Droite et du Centre

Samedi 19 novembre 2016

Réunion Présidents des bureaux de vote des primaires

Villemomble

Vendredi 11 novembre 2016

Dèpot d'une gerbe au monument aux morts

Déjeuner avec les anciens combattants 

Salle Pierre et Marie Curie

Mercredi 9 novembre 2016

Conseil Régional CA

Dimanche 6 novembre 2016

Marché de bagnolet

Soutien à Nicolas Sarkozy

Samedi 22 octobre 2016

Cérémonie Chateaubriand

Dimanche 9 octobre 2016

Nicolas Sarkozy Zénith

Jeudi 29 septembre 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 20 septembre 2016

Conseil d'administration Lycée Hénaff

Jeudi 15 septembre

Cérémonie S. Cissoko au Château de l'Etang

Samedi 3 septembre 2016

Forum des associations Château de l'Etang

Vendredi 2 septembre 2016

Dépot de gerbe à la cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Commission départementale LR à Villemomble

Dimanche 17 juillet 2016

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et en hommage aux "Justes" de France. 
Dépots de gerbes

Mardi 12 juillet 2016

Rendez vous à la mairie de Bagnolet avec M. Ostre DGS

Lundi 11 juillet 2016

Rendez vous avec le proviseur du Lycée Hénaff

Jeudi 7 juillet 2016

Rendez vous au Conseil Régional

Lundi 4 juillet 2016

Conseil d'administration du Lycée Hénaff

Samedi 2 juillet 2016

Conseil National de LR à la Mutualité

Mercredi 29 juin 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Samdi 25 juin 2016

Conseil National du CNIP au Sénat

Salle Clémenceau

Samedi 18 juin 2016

Visite du quartier de La Noue avec les édiles municipales

Vendredi 17 juin 2016

Réunion de Quartier La Noue

Vendredi 17 juin 2016

Conférence des Présidents

Hotel de Ville de Bagnolet

Vendredi 10 juin 2016

Réunion Nicolas Président

Aulnay sous Bois

Mercredi 25 mai 2016

Réunion de quartier de La Noue

Lundi 23 mai 2016

Siége des républicains

Réunion UNI, Collectif Horizon

Jeudi 19 mai 2016

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 17 mai 2016

Rencontre avec Olivier Vial 

au siège des Républicains

Dimanche 8 mai 2016

71e commémoration du 8 mai 1945

Dépot d'une gerbe Place de la Résistance

Lundi 2 mai 2016

Réunion au Conseil Régional des délégués de Valérie Pécresse

dans les lycée

Dimanche 24 avril 2016

Commémoration Souvenir de la 

Déportation.

Dépot d'une gerbe.

Vendredi 8 avril 2016

Conseil Municipal Bagnolet

Jeudi 7 avril 2016

Conseil d'administration du lycée Hénaff

Dimanche 6 mars 2016

Tractage au marché de Bagnolet

Samedi 13 février 2016

Coneil National Porte de Versailles

Jeudi 28 janvier 2016

Conseil Municipal

Jeudi 17 décembre 2015

Conseil Municipal

Mercredi 16 décembre 2015

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 18 novembre 2015

Conseil municipal

Mercredi 18 novembre 2015

Assemblée général du Conseil d'Administration de la FNERR

Mardi 10 novembre 2075

Réunion préalable à la réunion du Conseil de quartier de La Noue

Samedi 7 ovembre 2015

Conseil National des Républicains

Samedi 31 octobre 2015

Comité départemental

Rosny sous Bois

Vendredi 30 octobre 2015

Tractage Gallièni

Jeudi 29 octobre 2015

Visite de Valérie Pécresse à Montreuil

Jeudi 29 octobre 2015

Tractage marché de Bagnolet

Mardi 27 octobre 2015

Comité départemental Mairie des 

Pavillons sous Bois

Mardi 27 octobre 2015

Tractage Gallièni

Lundi 26 octobre 2015

Débat développement durable et santé siége de LR

Jeudi 22 octobre 2015

Cérémonie en hommage des fusillés de Chateaubriand

Jeudi 22 octobre 2015

Tractage Gallièni

Mercredi 21 octobre 2015

Tractage Croix de Chavaux

Mercredi 7 octobre 2015

Réunion ecole à l'Hôtel de ville

Mercredi 30 septembre 2015

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 29 septembre 2015

Comité départemental LR

à Noisy le Grand

Vendredi 18 septembre 2015

Lieu(x) de valeurs la Noue jean Lolive

Jeudi 10 septembre 2015

Conseil Municipal 19h30 Hôtel de Ville

Samedi 5 septembre 2015

Forum des associations

Mercredi 2 septembre 2015

Commémoration de la Libération de Bagnolet

Samedi 1er août 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 25 juillet 2015

Passage à Bajo Plage de la caravane des jeunes Républicains dans le cadre des élections régionnales

Samedi 18 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Samedi 11 juillet 2015

Opération citoyenne de nettoyage 3eme sous sol La Noue

Jeudi 9 juillet 2015

Petit déjeuner sur le Grand Paris

avec le Secrétaire Général de la RATP

Mercredi 8 juillet 2015

Hommage aux deux bulgares morts à La Noue

Samedi 4 juillet 2015

Fête de la Violette Droite Forte

Mercredi 1er juillet 2015

Conseil de quartier de La Noue

Mardi 30 juin 2015

Inauguration de la permanence des Républicains à Montreuil

Lundi 29 juin 2015

Réunion au Blanc Mesnil préparation des Régionale

autour de Manon Laporte

Dimanche 28 juin 2015

Présence sur le marché de Bagnolet

Fête départementale des Républicains de Seine Saint Denis

au Blanc Mesnil

avec un tract sur les transport en Ile de France?

Lundi 22 juin 2015

Réunion à l'Hotel de ville du Bourget

Gérard Larcher et Philippe Dallier

Jeudi 18 juin 2015

Cérémonie en souvenir de l'appel du général de Gaulle

Mercredi 17 juin 2015

Réunion Activité Péri-scolaire

Chateau de l'Etang

Commission Excécutive les républicains à Aulnay

Mardi 16 juin 2015

Commission municipale.

"Société et Citoyenneté" et "Aménagement et cadre de Vie"

Samedi 13 juin 2015

Sortie de l'UNC à Vaux le Vicomte

Lundi 1er Juin 2015

Réunion Régionales au siège des Républicains

Jeudi 21 mai 2015

Exposition lieu de Valeurs Centre Toffoletti

Mardi 19 mai 2015

Réunion des cadres de l'UMP rue de Vaugirard

avec Valérie Pécresse et Nicolas Sarkozy au sujet des élections régionnales.

Lundi 11 mai 2015

Réunion de la Commission excécutive avec Nicolas Sarkozy

Aux Pavillons sous Bois.

Jeudi 7 mai 2015

Conseil de Quartier de La Noue

Dimanche 26 avril 2015

Cérémonie en Hommage à la libération des camps nazis

Place de la résistance

Vendredi 10 avril 2015

Assemblée Générale FNERR

Mercredi 8 avril 2015

Conseil Municipal

Comité départemental UMP

Pavillons sous bois

mentale

Jeudi 19 mars 2015

Commission d'attibution des subventions

pour les Associations

Mercredi 18 mars 2015

Réunion ordures ménagéres

Mairie de Bagnolet

Mercerdi 11 mars 2015

Conseil Municipal

Lundi 2 mars 2015

Bruno Lemaire à pantin

Dimanche 22 février 2015

Tractage marché de Bagnolet élection départementale

Jeudi 12 février 2015

Conseil de Quartier de la Noue

Samedi 7 février 2015

Conseil National de l'UMP à la Mutualité

Vendredi 23 janvier 2015

Assemblée Générale de l' UNC de Bagnolet

Dimanche 18 janvier 2015

Commission excécutive à la mairie des Pavillons sous Bois

Samedi 17 janvier 2015

Repas des retraités de Bagnolet

Novotel

Galette de la 7e circonscription à Bagnolet

Jeudi 8 janvier 2015

Tractage avec valérie Pécresse

Mercredi 17 décembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des habitants du quartier de La Noue

Samedi 13 décembre 2014

Réunion des cadres au siège de l'UMP

Mardi 9 décembre 2014

Réunion Ecole Francine Fromont

Zone Benoit Hure

Jeudi 13 Novembre 2014

Conseil Municipal

Vendredi 7 Novembre 2014

Porte de Vrsailles avec Nicolas Sarkozy

Mercredi 22 octobre 2014

Cérémonie de Chateaubriand,

Dépot d'une gerbe

Vendredi 17 octobre 2014

Réunion de formation pour les nouvelles élections

Livry-Gargan

Jeudi 18 septembre 2014

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 16 septembre 2014

Réunion avec Christian Estrosi et Christian Demuynck

Salle des Fêtes de Neuilly Plaisance

Lundi 15 septembre 2014

Réunion des militants UMP de Bagnolet

Samedi 13 septembre 2014

Réunion des cadres UMP de l'Ile de France

Au Siège de l'UMP avec valérie Pécresse

Samedi 6 septembre 2014

Forum des associations chateau de l'étang

Mardi 2 septembre 2014

Cérémonie Libération de Bagnolet

Vendredi 8 août 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Mercredi 23 juillet 2014

Visite de Eurolines avec Valérie Pécresse

Mardi 22 juillet 2014

Audio conférence avec Luc Chatel et les cadres de l'UMP

Jeudi 17 juillet 2014

Commémoration en souvenir des victimes de la barbarie nazie et des élèves de l'école Jules Ferry déportés et assassinés.

Mardi 8 juillet 2014

Commission d'attribution des logements mairie de Bagnolet

Vendredi 4 juillet 2014

Réunion à la mairie sur le nouveau réglement intérieur du Conseil Municipal

Jeudi 3 juillet 2014

Réunion publique sur le quartier Blanqui au centre Anne Franck

Mercredi 25 juin 2014

Conseil Municipal

Conférence des Présidents à la mairie de Bagnolet

Mardi 17 juin 2014

Réunion publique sur la quartier de La Noue 

Vendredi 6 juin 2014

Commission attribution des subventions mairie de Bagnolet

Jeudi 5 juin 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Mardi 3 juin 2014

Réunion Rythmes Scolaires au Chateau de l'étang

Mardi 27 mai 2014

Réunion de travail à l'Assemblée Nationale

Avec Valérie Pécresse sur Paris Métropole

Mardi 13 mai 2014

Commission logements mairie de Bagnolet

Jeudi 8 mai 2014

Commission excécutive de la fédération UMP 93

aux Pavillons sous Bois

Jeudi 8 mai 2014

Cérémonie du 8 mai Place de la Résistance

Mercredi 30 avril 2014

Conseil Municipal

Lundi 28 avril 2014

Conseil Municipal

Dimanche 27 avril 2014

Cérémonie en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 5 février 2014

Conseil Municipal

Lundi 3 février 2014

Interview à Radio Orient

Mercredi 30 janvier 2014

Réunion publique à Bagnolet

Samedi 18 janvier 2014

Gallette de l'association "Mémoire du général de Gaulle"

Vendredi 3 janvier 2013

Enregistrement de l'interview pour le site

internet "Citoyens Musulman"

Mercredi 18 décembre 2013

Réunion UMP bureau Hôtel de ville

Mercredi 11 décembre 2013

Conseil Municipal

Samedi 30 novembre 2013

Inauguration du Nouvel Hôtel de Ville

vendredi 22 novembre 2013

Convention du MIL

Assemblée Nationale

Mercredi 20 novembre

Visite du salon des maires 

Porte de versailles

Lundi 11 novembre 2013

Cérémonie pour l'armistice de 1918

Dépot de gerbe

Mardi 22 octobre 2013

Comité départemental de l'UMP

salle des fêtes de Gagny

Mercredi 18 septembre 2013

Comité départemental de l'UMP

Lundi 2 septembre 2013

Cérémonie pour la Libération de Bagnolet

Dépot de gerbe

Mercredi 17 juillet 2013

Cérémonie Ecole Jules Ferry

Dépot de gerbe

Mercredi 10 juillet 2013

Réunion FNERR Place de Valois

Jeudi 30 mai 2013

Réunion UMP Bagnolet au Val Fleury

Mardi 28 mi 2013

Commission excécutive de la

fédération UMP du 93

Mardi 14 mai 2013

Réunion sur le 122

Mercredi 24 avril 2013

Jean françois Copé

Le Raincy

Lundi 15 avril 2013

Conseil Municipal

Mercredi 27 mars 2013

Conseil Municipal

Samedi 23 mars 2013

Séminaire des cadres de l'UMP

Siège de l'UMP

Mercredi 20 mars 2013

Réunion de présentation du budget

Chateau de l'étang

Mardi 22 janvier 2013

Voeux au Raincy

Jeudi 10 janvier 2013

Voeux aux Pavillons sous Bois

Mercredi 19 décembre 2012

Conseil Municipal de Bagnolet

Vendredi 14 décembre 2012

Commission exécutive de la fédération UMP

de Seine St Denis

Vendredi 7 décembre 2012

Réunion de la 7e circonscription

Mercredi 28 novembre

Conseil Municipal de Bagnolet

Dimanche 18 novembre 2012

Président du bureau de vote 

de la 7e circonscription

Présidence de l'UMP

Mercredi 14 novembre 2012

Réunion de soutien à F. Fillon avec P. Dallier

à Montreuil

Dimanche 11 novembre 2012

Dépot d'une gerbe au cimetière de Bagnolet

Déjeuner avec les anciens combattants

salle Pierre et Marie Curie

Lundi 29 octobre 2012

Réunion de soutien à J.F. Copé avec Bruno Beshiza

à Bagnolet

Jeudi 25 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Montreuil

Mercredi 24 octobre 2012

Présence au Conseil Municipal de Bagnolet

Jeudi 27 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Jeudi 20 septembre 2012

Commission executive de la Fédération UMP à Villemomble

Jeudi 13 septembre 2012

Présence au Conseil Municipal  de Montreuil

Lundi 10 septembre 2012

Présence à la réunion organisée par Philippe Dallier avec François Fillon aus Pavillons sous Bois

Lundi 3 septembre 2012

Dépot de gerbes lors des cérémonies commémorant la libération de Bagnolet

Mardi 17 juillet 2012

Dépot de gerbe cérémonie du souvenir à l'Ecole Jules Ferry

Samedi 7 juillet 2012

Réunion des cadres de l'UMP au siège rue de Vaugirard

Dimanche 1er juillet 2012

Barbecue de la Fédération de Seine saint Denis à Coubron

Jeudi 28 juin 2012

Comité départemental de l'UMP aux Pavillons sous Bois

Lundi 18 juin 2012

Dépot de gerbes pour l'appel du 18 juin 2012

Campagne législative de Muriel Bessis et Ali Zreik

Jusqu'au 6 mai 2012

Campagne électorale

Participation à l'ensemble des rassemblements du

Président Sarkozy

Lundi 28 février 2012

Comité de la 7e circonscription à la mairie de Bagnolet

Mardi 31 janvier 2012

Conseil de quartier La Noue

Mercredi 21  décembre 2011

Conseil Municipal

Vendredi 9 décembre 2011

Diner de la République

Parti Radical

Jeudi 8 décembre 2011

Henri Guaino à Vaujours

Mercredi 23 novembre 2011

Bruno Muselier au Raincy

Vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie , dépot de gerbe

Jeudi 10 novembre 2011

Hommage à Marcel Ruby Place de Valois

Mercredi 9 novembre2011

Mairie du Bourget Vincent Capo-Canellas

 Nouveau Sénateur

Mardi 8 novembre 2011

Comité Départemental

Mercedi 26 octobre 2011

Conseil de Quartier de la Noue

Vendredi 21 Octobre 2011

Comité de circonscription à Bagnolet

Samedi 10 septembre 2011

Forum des associations Gymnase Maurice Bacquet

Mardi 30 aout 3011

Comité départemental UMP au Raincy

Dimanche 17 juillet 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Dimanche 19 juin 2011

Fête de la Fédération  Coubron

Mardi 7 juin 2011

Assises Jeunes Salle Pierre et Marie Curie

Dimanche 8 mai 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance

Jeudi 5 mai 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Lundi 2 mai 2011

Réunion bureau Parti radical de seine Saint Denis

Dimanche 24 avril 2011

Dépot de gerbe, mémorial de la résistance en souvenir de la Libération des camps

Mercredi 13 avril 2011

Assemblée Générale FNERR Place de Valois

Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Mardi 5 avril 2011

Inauguration de la Permanence départementale radicale à Aulnay sous Bois

Mercredi 30 mars 2011

Conseil Municipal Bagnolet

Mardi 29 mars 2011

Assemblée Générale Parti Radical 93 Aulnay sous Bois

Vendredi 25 mars 2011

Réunion de circonscription UMP à Montreuil

Mardi 22 mars 2011

Réunion UMP de Bagnolet

Lundi 21 mars 2011

Comité départemental UMP Le Raincy

Mercredi 16 mars 2011

Meeting au Raincy avec Jean François Copé

Jeudi 10 mars 2011

Conférence de jacques Nio à la Socièté d'Histoire du Radicalisme

sur "Chaban-Delmas et le radicalisme"

Vendredi 25 février 2011

Inauguration de la permanence à Montreuil

Jeudi 10 février 2011

Conseil Municipal de Bagnolet

Mardi 1er février 2011

Comité départemental UMP Villemomble

Mercredi 26 janvier 2011

Voeux à Neuilly Plaisance

Lundi 20 décembre 2010

Réunion Grand Paris Mairie du 15e

Vendredi 17 décembre 2010

Comité départemental UMP Rosny sous Bois

Jeudi 16 décembre 2010

Réunion Dévelopement économique de Bagnolet Novotel

Jeudi 9 décembre 2010

Diner de la République, Séparation de l'église et de l'Etat.

Samedi 27 novembre 2010

Séminaire FNERR Place de Valois

Mardi 23 novembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Mardi 16 novembre 2010

Atelier radicaux Ethique et Politique Théâtre Adyar Paris

Mardi 9 novembre 2010

Réunion Histoire du radicalisme Place de Valois

Lundi 8 novembre 2010

Rencontre avec la Préfet Christian Lambert à Bobigny

Jeudi 4 novembre 2010

Débat Ethique et Politique Aulnay sous Bois

Mercredi 3 novembre 2010

Rendez vous éducation de l'UMP, Cité des Sciences

Mardi 26 octobre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Vendredi 22 octobre 2010

Débat sécurité avec Bruno Beshiza St Ouen

Mercredi 6 octobre 2010

Conseil Municipal

Commission excècutive de l'UMP de Seine Saint Denis

Mardi 28 septembre 2010

Commission Education et affaires culturelle Place de Valois

Dimanche 26 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites sur le marché

Samedi 25 septembre 2010

Distribution de tracts sur la réforme des retraites.

Mardi 14 septembre 2010

Comité départemental de l'UMP à Villemonble

Samedi 11 septembre 2010

Distribution du nouveau tract sur la réforme des retraites.

Samedi 4 septembre 2010

Fête de la rentrée à Neuilly Plaisance

Début aout 2010

Distribution de 4000 exemplaires du livret bilan des trois ans du Président Sarkozy 2007-2010

Collage de 100 affiches sur las panneaux dans Bagnolet

Dimanche 18 juillet 2010

Cérémonie en mémoire des enfants juifs victimes de la barbarie nazie

Mardi 6 juillet 2010

Réunion sur les retraites au Raincy,en présence d'Eric Woerth

Jeudi 24 juin 2010

Diner débat sur le Service Civique aux Lilas

Dimanche 20 juin 2010

Fête de la Fédération à Coubron

Vendredi 18 juin 2010

Cérémonie en souvenir de l'appel du 18 juin 1940.

Prise de parole devant la stèle du Général de Gaulle à Gallièni

Lundi 14 juin 2010

Réunion du Comité de Circonscription 

Salle des Commissions mairie de Bagnolet

Jeudi 10 juin 2010

Réunion de circonscription 

Salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet.

Mardi 1er juin 2010

Réunion sur le Service Civique au Sénat avec le sénateur Demuynck

Mardi 25 mai 2010

Assemblée  de la FNERR

Fédération des élus Républicains et Radicaux

Maison de la Chimie

Jeudi 20 mai 2010

Réunion Gymnase Maurice Bacquet

Lundi 10 mai 2010

Conseil Municipal

Réunion de quartier de la Noue

Samedi 8 mai 2010

Dépot de gerbe Place de la Résistance

Mercredi 5 mai 2010

Réunion du Comité de circonscription

Mercredi 31 mars 2010

Conseil Municipal

Mardi 30 mars 2010

réunion radicale Rosny sous Bois

Vendredi 26 mars 2010

Commission Excécutive

Lundi 15 mars 2010

Commission Excécutive Livry Gargan

Mercredi 10 mars 2010

Réunion radicale Péniche Valérie Pécresse

Mardi 2 mars 2010

Réunion Egalité des Chances, café la Rotonde Saint Ouen

Samedi 13 février 2010

Club des 1000, péniche Valérie Pécresse

Jeudi 4 février 2010

Meeting Valérie Pécresse à Maison Alfort.

Mardi 2 février 2010
Réunion pour les régionale à Epinay sur Seine
Samedi 30 janvier 2010
Conseil national de l'UMP
Mercredi 27 janvier 2010
Voeux à Neuilly Plaisance
Lundi 11 janvier 2010
Commission Excécutive
Dimanche 10 janvier 2010
Brunch des idées avec Valérie Pécresse et Yves Jégo
Mardi 22 décembre 2009
Commison Excécutive
Lundi 21 décembre
Conseil Municipal
Vendredi 5 décembre 2009
Convention transport Valérie Pécresse
Mardi 1er Décembre 2009
Coktail pour les militants Bagnoletais au Sénat
Lundi 30 novembre 2009
Comité de circonscription au Pré Saint Gervais
Dimanche 29 novembre 2009
Congrés du Parti radical Maison de la Chimie
Samedi 28 novembre 2009
Conseil national de l'UMP La Plaine St Denis
Mercredi 25 novembre 2009
Conseil municipal
Samedi 21 novembre 2009
Convention Formation avec Valérie Pécresse
Lundi 16 novembre 2009
Réunion "Les élus face à la relance" par le MNEL à Villemomble
Mercredi 11 novembre 2009
Cérémonie Place de l'Etoile
Samedi 7 novembre 2009
Convention logement avec Valérie Pécresse
Mercredi 28 octobre 2009
Conseil Municipal
lundi 26 octobre  2009
réunion de préparation du Conseil Municipal
Samedi 17 octobre 2009
Convention Ecologie Parc Floral avec valérie Pécresse
Lundi 12 octobre 2009

Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Samedi 3 octobre 2009
Intervention lors du meeting de Valérie Pécresse Convention transport à Noisy le Sec
Mercredi 30 septembre 2009
Conseil Municipal
Mardi 22 septembre 2009
Assemblée générale du Parti Radical de Seine Saint Denis
Dimanche 13 septembre 2009
Lancement de la campagne de valérie Pécresse à la Halle freyssinet 75013
Vendredi 4 septembre 2009
Dépot de gerbe pour la Libération.
Lundi 31 aout 2009
Commission excécutive féfération de Seine Saint Denis
Jeudi 9 juillet 2009
Comité de circonscription UMP
Mardi 30 juin 2009
Conseil Municipal
Dimanche 28 juin 2009
Barbecue UMP à Coubron
Samedi 20 juin 2009
Convention transport Valérie Pécresse, Boulevard St Germain Paris
Jeudi 18 juin 2009
Dépot d'une gerbe au monument du Général de Gaulle
Comité de circonscription
Dimanche 14 juin 2009
Fête de Bagnolet
Vendredi 12 juin 2009
Commission Excécutive fédération de Seine Saint Denis
Lundi 8 juin 2009
Conseil Municipal
Samedi 6 juin 2009
Visite de Chantier de la Mosquée de Bagnolet
Jeudi 4 juin 2009
Meeting Porte de Versailles pour les élections Européennes
Mercredi 27 mai 2009
Conseil Municipal
Mardi 26 mai 2009
Tracts Galliéni pour les élections européennes
Lundi 25 mai 2009
Réunion UMP Bagnolet
Samedi 23 mai 2009
Sortie à Oradour sur Glane avec les anciens combattants de Bagnolet
Mercredi 20 mai 2009
Meeting de camapgne des Européennes à Gagny
Mardi 19 mai 2009
Asemblée Générale de la fédération d'Ile de France du Parti Radical, Place de Valoy
Mercredi 13 mai 2009
Rencontre avec Fadéla Amara sur la politique de la Ville et particulièrement en Seine Saint Denis
Jeudi 7 mai 2009
Comité départemental de l'UMP à Vaujours
Mercredi 6 mai 2009
Débat Michel Barnier au Blanc Mesnil
Comité de circonscription au Pré Saint Gervaus
Lundi 4 mai 2009
Diner UMP Bagnolet à la Toscana
Lundi 27 avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Samedi 25 avril 2009
Marché avec Michel Barnier à Bondy
Réunion avec Michel Barnier et Rachida Dati à Neuilly Plaisance
Vendredi 24 avril 2009
Réunion à Bondy sur le projet de l'intercommunalité
Jeudi 23 avril 2009
Distribution de tracts à Galliéni
Lundi 20 avril 2009
Réunion UMP Bagnolet
Vendredi 17 avril
Assises des Ultramarins oragnisées par l'UMP à la Mutualité
Vendredi 10 avril 2009
rencontre avec Rachida Dati à Dugny pour le lancement de la campagne des européennes
Mercredi 8 avril 2009
Groupe de travail Collectivité locale Place de Valoy
Mardi 7 avril 2009
Bureau du Parti Radical de Seine Saint denis à Rosny
Samedi 4 avril 2009
Réunion des élus minoritaires de Seine Saint denis à Bondy
Mercredi 1er avril 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mercredi 25 mars 2009
Conseil Municipal
Mardi 10 mars 2009
Réunion UMP Bagnolet
Jeudi 12 février 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Mardi 10 février 2009
Réunion UMP Bagnolet
Mardi 3 février 2009
Assemblée Générale du Parti radical  du 93 à Rosny
Mardi 3 février 2009
Débat R. Karoutchi- V. Pécresse au Raincy
Vendredi 30 janvier 2009

Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis
Lundi 26 janvier 2009
Gallette de la 6éme circonscription dalle des Conférences de Bagnolet
Samedi 24 janvier 2009
Conseil National de l'UMP à la Mutualité
Vendredi 23 janvier 2009
Voeux R. Karoutchi au Conseil Régionnal
Mercredi 7 janvier 2009
Commission Excécutive Fédération de Seine Saint Denis

Mardi 11 novembre 2008
Dépot d'une gerbe lors de la cérémonie en mémoire des combattants de 14-18
Mercredi 29 octobre 2008
Conseil Municipal
Mardi 28 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet
Mercredi 15 octobre 2008
Réunion UMP Bagnolet.
Lundi 13 octobre 2008
Conseil Municipal exceptionnel
Mervredi 8 octobre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine Saint Denis de l'UMP.
Lundi 6 octobre 2008
Participation à la réunion sur l'aménagement de la dalle, copropriété de la Noue, centre Toffoletti.
Samedi 4 octobre 2008.
Assises 2008, gymnase Maurice Baquet
Jeudi 25 septembre 2008
Conseil municipal
Lundi 22 septembre 2008
Préparation du Conseil Municipal par les membres du groupe UMP.
Jeudi 18 septembre 2008
Commission municipale "Renouvellement économique" à ma mairie.
Mardi 16 septembre 2008
Commission municipale "Mieux vivre ensemble" à la mairie.
Vendredi 12 septembre 2008
Au sénat, présentation par le sénateur Demuyinck  du rapport intermédiaire de la commission sur la délinquance des mineurs.
Samedi 6 septembre 2008
Visite du Forum des associations de Bagnolet.
Vendredi 5 septembre 2008
Commémoration de la libération de Bagnolet, dépot d'une gerbe.
Mercredi 3 septembre 2008
Comité excécutif de la fédération de Seine St Denis de  l'UMP.
Vendredi 29 aout au dimanche 31 aout 2008
Université d'été du Parti radiacl (UMP) à Montélimar.
Lundi 25 aout 2008
Accueil des médaillés olympiques.
Dimanche 20 juillet 2008
Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français 1940-1944".
Dimanche 13 juillet 2008
Présence au feu d'artifice de la fête nationale.
Lundi 7 juillet 2008
Conseil Municipal
Jeudi 26 juin 2008
Petit déjeuner au Sénat avec P. Dallier au sujet du rapport sur le grand Paris.
Jeudi 19 juin 2008
Conseil Municipal.
Mercredi 18 juin 2008
Commèmoration de l'appel du 18 juin 1940. Dépot d'une gerbe.
Samedi 7 juin 2008
Séminaire sur les pôles e compétitivité Franco-tunisiens.
Jeudi 29 mai 2008
Conseil Municipal.
Vendredi 8 mai 2008.
Cérémonie commémorant le 8 mai 1945, dépot d'une gerbe par le groupe UMP.
Jeudi 7 mai 2008.
Comité excécutif de la fédération UMP de Seine StDenis.
Dimanche 27 avril 2008.
Cérémonie commémorant la libération des camps nazis. dépot d'une gerbe par le groupe UMP.

Mercredi 16 avril 2008.
Conseil Municipal.

Mardi 15 avril 2008.
Réunion annulée sur l'aménagement de la dalle de la résidence de la Noue.

Jeudi 3 avril 2008.
Conseil Municipal.

Vendredi 21 mars 2008.
Conseil Municipal.



Dimanche 16 décembre 2007.
Cérémonie  de jumelage de la ville du Raincy avec le ville de Yavné en Israel.
Mardi 18 décembre 2007.
Conseil départemental de l'UMP.
Jeudi 20 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 27 décembre 2007.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Jeudi 10 janvier 2008.
Voeux de la municipalité communiste, socialiste et vert de Bagnolet.
Samedi 12 janvier 2008.
Conseil National de l'UMP au Palais des sports à Paris.

Lundi 14 janvier 2008.
Conseil Municipal, mairie de Bagnolet.
Samedi 19 janvier 2008.
Banquet du quartier de la Noue, quartier où j'habite depuis plus de 12 ans.
Mercredi 23 janvier 2008.
Comité excécutif de l'UMP 93.
Jeudi 24 janvier 2008.
Distribution de tracts et rencontre avec les habitants du quartier des Coutures.
Dimanche 27 janvier 2008.
10h30 12h00. Présence sur la place de mairie à la rencontre des Bagnoletais.

5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 09:48
Eric Zemmour: “Je tends la main aux musulmans qui s’assimilent”

Grand entretien avec Eric Zemmour (1/2)

Eric Zemmour: “Je tends la main aux musulmans qui s’assimilent”
Eric Zemmour © WITT/SIPA
Le refus de l’immigration de masse et de l’islamisation qui en découle est le pilier central du discours d’Éric Zemmour. Selon lui, l’arrêt des flux migratoires est une première étape nécessaire pour refranciser la France. Et il y a urgence : nous sommes déjà en guerre civile. S’estimant soutenu par une majorité de Français, « peuple éminemment politique », il table sur l’union des classes populaires et de la bourgeoisie pour rallier les patriotes à sa cause.

Causeur. Les études montrent qu’une majorité des musulmans français – 70 %, soit plusieurs millions – sont en voie, sinon d’assimilation, d’intégration. Votre discours ne risque-t-il pas de les braquer inutilement ? Ne faut-il pas, au contraire, en faire vos alliés ?

Éric Zemmour. Il y a une distinction que je refuse de faire, celle entre islam et islamisme, car cette distinction vise à nous faire croire qu’il existe un islam modéré, un Coran modéré : c’est faux. L’islam est à la fois une religion, un rapport de l’homme à Dieu, mais également un code, la charia, une nation, la Umma el-Islam, ou communauté des croyants, et une civilisation. L’islam est donc un système complet qui entend dicter la vie de ses fidèles. Cependant, je fais la différence entre l’islam et les musulmans qui, en tant qu’individus, ne sont pas obligés de respecter à la lettre une conception totalitaire de l’islam. Je refuse l’islamisation de la France mais je ne combats pas les musulmans en tant qu’individus. Jadis, on combattait le communisme en tant qu’idéologie tout en acceptant les communistes partout dans la société. Finalement, ce que je dis aux musulmans n’est pas différent de la fameuse phrase de Clermont-Tonnerre au sujet des juifs : il faut tout donner aux musulmans en tant qu’individus, rien en tant que nation.

Vous leur demandez de christianiser l’islam…

Je leur dis qu’ils peuvent continuer de respecter l’islam comme religion, mais je leur demande de renoncer à former une nation ou à imposer un code en France. Si on veut aller vite, on peut appeler cela « christianiser l’islam », car le christianisme est une rupture historique qui fait de la foi, de la transcendance privée, le critère essentiel de la religion, alors que les autres religions sont avant tout un corpus de normes sociales. D’ailleurs, selon cette définition, il existe des musulmans qui christianisent la pratique de l’islam. Sont-ils aussi nombreux qu’on le dit ? Je ne sais pas. Les études sont contradictoires. L’étude de l’Institut Montaigne par exemple montre qu’une majorité de jeunes Français musulmans place la charia au-dessus des lois de la République, ce qui est inquiétant…

Au-delà des musulmans, la machine assimilationniste n’assimile plus grand-monde…

Elle avait relativement bien assimilé les générations précédentes, notamment les vagues qui venaient d’Europe. Mais « l’islam change la donne », pour reprendre une expression de Michèle Tribalat. Avec l’arrivée d’immigrés musulmans qui sont beaucoup plus éloignés de notre culture que pouvaient l’être les Italiens ou les Espagnols, la machine assimilationniste s’enraye. Aujourd’hui des enclaves étrangères où ne règnent ni la loi ni les mœurs françaises se sont multipliées dans notre pays, comme le dépeint le film Bac Nord. Ces fameux « territoires perdus de la République » sont devenus, en vingt ans, des « territoires conquis » de l’islam, colonisés par une civilisation étrangère.

En kiosque : Causeur: L’ombre du Z

Les musulmans doivent choisir entre ces deux modèles. Leurs parents, leurs grands-parents, ou eux-mêmes, ont fui les terres islamiques notamment parce qu’ils n’en pouvaient plus des effets les plus néfastes de cette civilisation, je ne comprendrais pas qu’ils veuillent la réinventer ici ! Et pourtant, c’est ce qui se passe. L’État doit mettre les musulmans devant leurs responsabilités et je ne préjuge pas de leur réponse. Il faut retrouver les critères et les contraintes de l’assimilation d’avant. Ceux qui choisiront l’assimilation à la française seront les bienvenus et nos compatriotes. Finalement, je tends la main aux musulmans.

Vous parlez de l’islam comme d’une réalité ontologique, voire métaphysique immuable et non pas d’un phénomène historique. Le judaïsme aussi est une « religion monde », un ensemble de normes, de statuts sociaux et juridiques. Mais ils sont sans cesse réinterprétés.

Il l’est toujours, sauf qu’en France, Napoléon a demandé aux juifs de choisir. Et les juifs ont choisi le modèle « israélite », consistant à « christianiser » la pratique religieuse en la contenant dans la sphère privée. Aux musulmans je ne demande pas autre chose. Je demande à l’islam la discrétion dans l’espace public. Pas de minarets, pas de voiles, pas de djellabas. On n’a pas à savoir qui est musulman et qui ne l’est pas. Les juifs ont respecté cette discrétion… Aujourd’hui, ils y sont même contraints pour leur sécurité.

Contrairement à une idée reçue, les juifs ont esquivé les demandes les plus délicates de Napoléon (par exemple, un certain pourcentage de mariages mixtes) avant de mettre des décennies à inventer l’« israélitisme ».

Ils ont quand même admis que les soldats juifs de la Grande Armée ne soient pas obligés de manger casher. Ils ont aussi accepté les prénoms français. Quoi qu’il en soit, nous avons beaucoup d’armes à notre disposition, mais nous manquons de volonté. Il faut avant tout arrêter les flux migratoires. C’est un préalable indispensable car on assimile des individus, mais pas des peuples. Dans cette perspective, il faut supprimer tous les droits automatiques : le regroupement familial, le droit d’asile, le droit du sol, même les titres de séjour de dix ans renouvelables automatiquement. Les chômeurs de longue durée doivent voir leur titre non renouvelé. Il faut casser l’attractivité sociale de la France en réservant la solidarité aux Français. Je suis sûr qu’ainsi, les candidats à l’accueil en France diminueront drastiquement ! Au fond, il nous faut arrêter d’accueillir ceux qui viennent pour assimiler ceux qui restent.

Vous allez plus loin avec « immigration zéro ». Voulez-vous aussi arrêter les arrivées d’étudiants étrangers ?

Je veux qu’il n’y ait plus aucun droit automatique à l’accueil en France.La mai 

Novembre 2021 - Causeur #95
Article extrait du Magazine Causeur
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 09:40
ECOLOGIE
COP26 : une nuée de jets privés pour une grande messe apocalyptique
 

« C’est la réunion de la dernière chance ! » s’est exclamé le Prince Charles. L’archevêque anglican de Canterbury, Justin Welby, est allé plus loin : « Les gens maudiront les politiciens d’aujourd’hui plus qu’ils ont maudit ceux qui ont cherché à amadouer Hitler, parce que les décideurs actuels vont laisser faire un génocide plus terrible encore » ... Alors que la COP26 bat son plein à Glasgow, la situation climatique est-elle aussi grave qu’on l’entend partout via les grands médias ?

Sur quoi se fondent ces prévisions catastrophiques se demande Tom Chivers pour Unherd (voir son article en lien) ? Le scénario de référence est le RCP 8.5 (Representative Concentration Pathway). Le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) a établi quatre hypothèses (RCP) qui sont construites sur des prévisions d’émission de gaz à effet de serre d’ici 2100. Or, le RCP 8.5, utilisé comme référence, est en fait le pire scénario envisagé. Déjà improbable lors de sa publication, il l’est de plus en plus à mesure que le temps passe.

Les modèles du GIEC sont les suivants : le RCP 2.6 est le scénario optimiste. Les RCP 4.5 et 6.0 sont les modèles médians. Le RCP 8.5 est donc le pire. Comment en est-on arrivé à prendre comme référence le scénario le plus catastrophique ? Il semble, nous dit Tom Chivers, que les médias ont interprété les termes employés par le GIEC pour mieux servir leurs intérêts : une nouvelle catastrophique se vend bien mieux qu’une analyse prudente de projections scientifiques complexes. « Il est normal d’inclure un scénario pessimiste » remarque le climatologue Zeke Hausfather, « mais pas de le présenter comme le plus probable comme si aucune prise de conscience n’avait eu lieu ». De fait, les accords de Paris engagent les signataires à viser un réchauffement inférieur à 1,5°C. Il y a donc bien des efforts concertés pour réduire les émissions que n’envisageait pas le scénario RCP 8.5. De plus, Hausfather met en avant que les progrès en termes de production d’énergie non carbonée ont été plus rapides que prévus : le coût du solaire est déjà en deçà de ce que le GIEC prévoyait pour 2050 et il faudrait augmenter l’impact carbone de 700% par personne pour atteindre la prévision du RCP 8.5…

Par conséquent, les projections du RCP 8.5 d’un réchauffement de 4°C à 6°C par rapport aux niveaux préindustriels sont peu crédibles. Il n’empêche : une augmentation de 3°C aurait déjà des conséquences catastrophiques, comme l’a précisé Hausfather dans la revue Nature l’année dernière. Et, si les taux d’émission de gaz du scénario 8.5 sont hautement improbables, on ne peut pas totalement exclure les conséquences décrites. La modélisation climatique est soumise à de nombreuses incertitudes, à cause du processus appelé « rétroaction climatique ». La glace reflète les rayons du Soleil alors que la Terre les absorbe. La fonte de la glace accentue le réchauffement qui accélère la fonte… À l’opposé, l’augmentation de CO2 dans l’atmosphère accélère la pousse des plantes qui absorberont plus vite le CO2…

On ne sait pas calculer l’impact des phénomènes de rétroaction climatique. La « sensibilité climatique » est une autre inconnue… Quel impact sur le réchauffement d’une hausse modérée de la concentration en CO2 (due par exemple à la fonte du permafrost sibérien) ? Pourrait-il être disproportionné ?

Les experts se disputent au sujet de l’utilisation du RCP 8.5 comme base de travail. Roger Pielke Jr., de l’Université du Colorado, préconise de l’abandonner : « Un scénario aussi improbable ne peut pas déboucher sur une projection fiable ». Richard Betts, de l’Université d’Exeter, pense au contraire qu’il faut une base de travail pessimiste pour construire des politiques plus efficaces. Pour Gavin Schmidt, de l’Institut Goddard de la NASA, l’utilisation d’un scénario extrême est légitime car il permet de mieux comprendre le climat en dégageant des grandes tendances qu’une analyse plus prudente aurait du mal à distinguer.

Les rivalités personnelles entre les scientifiques, n’aident pas à la sérénité du débat… Tom Chivers essaie de garder une position équilibrée : il est légitime de conserver le scénario extrême comme outil d’étude. Mais les experts devraient être transparents avec le grand public et les décideurs politiques en expliquant les différents modèles et en y attachant des probabilités.

Ne parler que du scénario le plus catastrophique est une forme de désinformation et affole des populations. Quand le RCP 8.5 prédit que 3 milliards de personnes vivront dans des conditions quasi insupportables en 2070, la conséquence se lit dans les courbes de natalité et la santé mentale des jeunes générations.

En attendant, 400 jets privés sont massés sur les tarmacs autour de Glasgow pour parler de notre marche vers l’apocalypse. Il paraît qu’il faut « ouvrir nos cœurs » pour sauver la planète. Faut-il comprendre payer plus pour se chauffer ou se déplacer ? « Salauds de pauvres ! » s’écriait Jean Gabin. Et ils polluent en plus !

Ludovic Lavaucelle

 
Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 09:24
Etudiants étrangers en France : un racket du contribuable organisé par l’Etat

jeudi 4 novembre 2021, par Adélaïde Motte

Les études supérieures sont aujourd’hui une occasion rêvée de partir à l’étranger, d’approfondir une langue, de découvrir de nouvelles cultures et d’avoir accès à des cours qui ne sont pas dispensés dans son pays. La France s’applique à attirer toujours plus d’étudiants étrangers pour accroître son influence à l’international. Le calcul est-il si bon ?

En 2019-2020, la France comptait 14% d’étudiants étrangers. Une part qui croît rapidement, puisqu’ils représentent 38% de l’augmentation des effectifs sur dix ans. Ils viennent principalement de la Chine, du Moyen-Orient et de l’ensemble de l’Afrique. Pour les attirer, le gouvernement dépense plusieurs millions d’euros en labels d’accueil accordés à certains établissements et bourses d’études. Pourtant, il est permis de douter de l’efficacité de ces mesures coûteuses.

Les bourses gouvernementales destinées aux étudiants étrangers

En France, l’université est majoritairement prise en charge par le gouvernement, puisque les étudiants non boursiers paient environ 500€ de frais d’inscription par an, alors que leur année coûte en moyenne 11 530€ à l’Etat. Cette situation est déjà discutable, mais au moins, les parents desdits étudiants paient des impôts et cotisent. Il n’en va pas de même pour les étudiants étrangers : ceux qui ne sont pas ressortissants de l’Union européenne, de l’Espace économique européen ou de Suisse déboursent en moyenne 2 770€ pour une année de licence et 3 770€ pour une année en master ou doctorat, soit environ le quart du coût réel de la formation, le reste étant gentiment payé par le contribuable. De plus, pour soutenir les initiatives d’accueil des établissements, le ministre de l’Enseignement supérieur annonçait pour la rentrée 2019 un fonds d’amorçage de 10 millions d’euros, constitué bien sûr d’argent public.

Par ailleurs, 15 000 des quelque 350 000 étudiants étrangers en France bénéficient de bourses d’exonération des droits d’inscription, attribuées par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Mais il y a mieux : le gouvernement français attribue une bourse à certains d’entre eux, que l’on nomme alors les boursiers du gouvernement français, ou BGF. En 2007, cette bourse pouvait comporter l’allocation d’entretien, qui s’élevait à 615€ par mois, éventuellement complétée par une indemnité de logement, et aussi, parfois, de l’exonération des frais d’inscription, des frais de scolarité de l’établissement, d’éventuels frais de soutien linguistique et, en cas de séjour supérieur à neuf mois, d’un forfait annuel pour l’achat de livres et de matériel pédagogique. Le tout sans compter bien sûr la Sécurité sociale étudiante sans cotisations, accordée aux étudiants de moins de 28 ans inscrits dans un établissement d’études agréé. Pour ce qui est des étudiants de plus de 28 ans, ou inscrit dans un établissement non-agréé, leurs frais de santé sont pris en charge par le ministère des Affaires étrangères.

Bienvenue en France : l’aubaine pour l’Afrique

En novembre 2018, lors de l’inauguration des rencontres Campus France, le gouvernement Macron lançait le programme « Bienvenue en France » destiné à augmenter l’attractivité du pays pour les étudiants étrangers, avec une attention toute particulière pour l’Afrique. L’objectif : avoir 500 000 étudiants internationaux en France en 2027. En 2018, ils étaient environ 350 000. Le programme prévoyait une politique d’accueil des étudiants africains et le développement des universités africaines, le tout à grand coût d’argent du contribuable. A titre d’exemple, un appel à projets, financé par 20 millions d’euros venant de l’Agence française de développement, donc du gouvernement français, est mené par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, au titre de la politique d’aide aux pays en voie de développement.

La France pense de plus en plus son avenir comme lié à celui de l’Afrique, et le système universitaire ne fait pas exception. Ainsi, 51% des étudiants étrangers inscrits en France en 2019-2020 venaient d’Afrique ou du Moyen-Orient, soit une progression de 33% en cinq ans, avec une présence importante du Maroc (8% des étudiants étrangers) et de l’Algérie (5%). Ces étudiants sont principalement en licence et en master. L’Algérie, le Maroc et la Tunisie n’arrivent que dans les six premiers pays d’envoi de doctorants, dépassés par la Chine, l’Italie et le Liban. Les étudiants subsahariens fournissent la plus importante progression d’étudiants étrangers : 20% en 2014 et 23% en 2019-2020. Ils sont très friands d’études à l’international. Ainsi, 4,6% d’entre eux choisissent cette option, contre 2,4% en moyenne pour les étudiants du monde entier. Les trois quarts des étudiants subsahariens quittent le continent africain, et 12% d’entre eux partent en France, ce qui en fait le premier pays d’accueil.

Les étudiants étrangers en mission d’espionnage ?

L’université française compte ainsi 16% d’étudiants étrangers, dont 41% en doctorat. La France est le troisième pays d’accueil des doctorants. D’où viennent-ils ? Surtout de Chine, premier « pays sortant » du monde. C’est-à-dire celui qui envoie le plus grand nombre d’étudiants hors de ses frontières, notamment vers le Vieux Continent où ils forment le plus gros contingent d’étudiants étrangers. En Europe, un étudiant en mobilité internationale sur dix, soit 240 000, est chinois.

Or, la Chine est passée maître dans l’art de travailler avec les pays occidentaux pour copier leurs savoir-faire. Elle l’a fait dans les années 80 avec les technologies d’extraction des métaux rares, ces matériaux indispensables à notre monde d’aujourd’hui, qui se retrouvent dans tous les composants électroniques. Elle le fait aujourd’hui en envoyant infiniment plus d’étudiants à l’étranger qu’elle n’en reçoit des autres pays. On pourrait justifier ce ratio par sa population importante, mais l’explication ne tient pas quand on la compare à l’Inde. Ainsi, en 2020-2021, la Chine envoyait près de 925 000 étudiants à l’étranger, contre 375 000 pour l’Inde, soit près de trois fois moins pour des populations sensiblement identiques, à 50 millions près. Enfin, depuis 2002, la Chine est le seul pays sortant à soutenir une croissance forte et continue du nombre d’étudiants envoyés à l’étranger.

Décidément, la France a un modèle social que tout le monde lui envie : la preuve, les étudiants se pressent pour en profiter. Etrangement, ce modèle est beaucoup moins enviable lorsqu’il s’agit pour nos voisins de l’importer en augmentant les impôts et cotisations. Pourtant, malgré tous ses efforts, la hausse de l’attractivité universitaire de la France n’est pas notable comparé à celle d’autres pays, comme les Etats-Unis ou le Royaume-Uni. Et pour cause : le tout-gratuit se fait au détriment de l’innovation et de la compétitivité des universités.

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
3 novembre 2021 3 03 /11 /novembre /2021 07:47
La certification Haute Valeur environnementale donne des boutons au lobby du bio

mardi 2 novembre 2021, par Aymeric Belaud

La certification Haute Valeur environnementale (HVE) est apparue lors du Grenelle de l’environnement de 2007. Elle a été expérimentée de 2008 à 2009 afin d’en définir les contours et véritablement officialisée le 25 octobre 2011 avec la création de la Commission nationale de certification environnementale (CNCE), chargée de suivre la mise en œuvre du dispositif. Le label HVE a pour objectif d’amener les agriculteurs à produire de manière plus respectueuse de l’environnement : cela signifie donc leur imposer un certain nombre de contraintes supplémentaires. Néanmoins, cette « conversion » se fait de façon volontaire. Désormais, des coopératives ou des négociants demandent à leurs partenaires de se convertir à cette norme, bonne pour l’image de marque.

Depuis peu, la HVE subit des attaques de la presse, d’ONG comme Greenpeace, ou d’associations de consommateurs comme Que Choisir. Pourquoi ? Parce que le label HVE, destiné à l’agriculture conventionnelle, est un concurrent direct pour l’agriculture biologique et son lobby.

En quoi consiste la certification HVE ?

Au 1er janvier 2020, 8 218 exploitations bénéficiaient de la mention « Haute Valeur environnementale ». Elle garantit que les pratiques agricoles préservent l’écosystème naturel et réduisent la pression sur l’environnement. Cette démarche volontaire s’appuie sur quatre piliers : la préservation de la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et la gestion de l’irrigation.
La certification HVE comporte trois niveaux :

• le niveau 1 implique d’adhérer à la réglementation environnementale en vigueur et aux engagements de la politique agricole commune (PAC) ;

• le niveau 2 commande de respecter seize obligations relatives aux quatre thématiques présentés ci-dessus ;

• le niveau 3, le plus exigeant, repose, lui, sur une obligation de résultat. La mention HVE est attribuée lorsqu’une des deux options de ce niveau est validée.
-  L’option A suppose de souscrire à des obligations concernant les quatre thèmes mentionnés, comme la diversité d’espèces cultivées, la fréquence des traitements phytosanitaires, etc.
-  L’option B consiste à respecter deux injonctions : 10 % de la superficie agricole utilisée (SAU) en infrastructures dites « agro-écologiques » ou 50 % de la SAU en prairies permanentes de plus de cinq ans ; un poids des intrants [1] dans le chiffre d’affaires qui ne dépasse pas 30 %.

Pour résumer, la certification HVE permet à des agriculteurs conventionnels de faire prévaloir leurs bonnes pratiques environnementales ; ce qui est aujourd’hui nécessaire dans un pays où les consommateurs sont en demande de produits agricoles vertueux pour l’environnement. Mais ce label ne plait pas à la corporation de l’agriculture biologique.

Le lobby du bio en guerre contre la certification HVE

Une corporation, selon wikibéral (le wikipédia libéral), est « un ensemble de personnes qui exercent la même profession, généralement regroupées dans une association et bénéficiant, comme ce fut le cas aussi bien dans l’Antiquité romaine que sous l’Ancien Régime, d’un ensemble de monopoles et de privilèges. » C’est bien cet esprit qui habite la branche agro-alimentaire du bio et qui l’a dernièrement poussée à entrer en guerre contre la HVE.

La première attaque date de mai 2021. Dans un article du Monde signé Stéphane Foucart, la certification HVE est décrite comme quelque chose qui « ne présente, dans la majorité des cas, aucun bénéfice environnemental ». La deuxième attaque de grande ampleur a été lancée par l’intermédiaire des associations UFC-Que Choisir, Greenpeace France et WWF France qui, dans un communiqué de presse du 28 septembre 2021, partagent les labels du monde agricole en deux catégories : les bons, à savoir les quatre labels bio (AB, Bio Équitable, Demeter, Nature et Progrès), et les mauvais, tous conventionnels (HVE, Agri-confiance, certaines AOP et Label rouge). Le président de l’UFC – Que choisir, Alain Bazot, affirme que la HVE est un « leurre ». C’est pour cela d’ailleurs que ces associations demandent la suspension de la certification HVE tout en réclamant, cela n’est pas pour surprendre, plus de subventions et de soutien public pour l’agriculture biologique, qui a fait ses preuves… Pas sûr que les habitants du Sri Lanka, pays entièrement en bio et actuellement en pénurie alimentaire, soient du même avis.

Le lobby du bio se comporte en véritable corporation, voulant éliminer ses concurrents pour être le seul à surfer sur la vague du « mieux manger ». Si les ventes du bio stagnent depuis 2019, le lobby du bio veut surtout se réserver la manne du marché de la restauration collective. En effet, selon la loi Egalim de 2018, 50 % des repas de la restauration collective, ceux des écoles notamment, doivent être issus des labels « durables », dont le HVE fait partie.

Cette guerre est d’ailleurs bien éloignée de toute considération écologique ou sanitaire, étant donné que, comme l’IREF l’a démontré dans une étude, il n’y a aucun bénéfice écologique, sanitaire, ou nutritif, à consommer des produits issus de l’agriculture biologique plutôt que de l’agriculture conventionnelle.

Dans un entretien accordé au média de « réinformation agricole » Agriculture et environnement, Josselin Saint-Raymond, directeur de l’Association nationale pommes-poires (ANPP), rappelle que « Cette mobilisation [contre la HVE] repose sur une opposition stérile entre deux modèles agricoles, portée par certains militants de l’agriculture biologique. Ils pensent œuvrer à son développement commercial en l’opposant à l’agriculture conventionnelle. Cela arrange les distributeurs bios qui financent leurs actions. »

Même la Cour des comptes semble être influencée par le lobby du bio. Dans sa récente note sur la transition agro-écologique, elle affirme que la certification HVE « n’apporte […] pas de garantie environnementale suffisante à l’heure actuelle. » Mais sans apporter, elle, aucune preuve de ce qu’elle avance.

Pour la liberté du choix de chacun, sans subventions ni pressions

La HVE peine pour l’instant à convaincre l’ensemble des agriculteurs, comme le montre le nombre d’exploitations qui ont obtenu le label : quelque 430 000 exploitations restent réticentes. D’où l’idée du gouvernement d’offrir un crédit d’impôt aux structures souhaitant se convertir, ce qui a déclenché la colère du lobby ultra-subventionné du bio. Beaucoup d’agriculteurs, notamment de viticulteurs, ont cependant déjà franchi le pas de la HVE, sans la carotte du crédit d’impôt et l’année 2021 devrait voir le nombre d’exploitations certifiées augmenter considérablement.
Si la HVE peut être encouragée, elle ne doit être ni une obligation venant de l’Etat, ni subventionnée ou bénéficier d’une niche fiscale quelconque. L’imposition des 50 % de produits « durables » pour la restauration collective doit également être supprimée. C’est au marché de s’adapter, librement, aux attentes des consommateurs en la matière.

Ainsi, il est nécessaire de libérer les agriculteurs du poids des normes et de l’Etat, tout en sortant de la politique vicieuse de la subvention. Mais cela provoquera une forte résistance de la part de l’agriculture bio, qui a bâti son business sur une politique de la peur et l’ultra-subvention d’un modèle non efficient.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 15:36
Changement climatique : pourquoi ma conférence a été annulée

dimanche 31 octobre 2021, par Dorian Abbot

Je suis professeur à l’Université de Chicago. J’ai récemment été invité à donner une conférence honorifique au Massachusetts Institute of Technology. La conférence a été annulée parce que j’ai ouvertement défendu des opinions morales et philosophiques impopulaires sur les campus universitaires.

J’enseigne un grand cours sur le sujet du changement climatique. Mais je refuse d’endoctriner les étudiants. Le cours présente les preuves scientifiques de base et encourage les étudiants à réfléchir par eux-mêmes aux meilleures solutions au problème. Je corrige mes étudiants lorsqu’ils avancent des arguments scientifiquement erronés, mais j’encourage l’éventail complet des perspectives politiques et scientifiques au fur et à mesure que les étudiants élaborent leur réponse préférée. Ces pratiques reflètent une compréhension que la poursuite de la vérité est le but le plus élevé d’une université et une reconnaissance que je pourrais moi-même me tromper.

Plus généralement, l’université a le devoir d’encourager les étudiants et les professeurs à offrir leurs opinions et leurs points de vue sur le plus large éventail possible de sujets. Il est préférable de le faire dans une atmosphère respectueuse, mais le désaccord avec un argument n’est pas une excuse pour empêcher une personne de parler ou d’écrire. Il est normal de ressentir de l’inconfort lorsque quelqu’un se bat contre vos croyances fortement ancrées. Mais dans une atmosphère de recherche de la vérité, vous devez maîtriser ce malaise et soit affronter rationnellement les arguments opposés, soit accepter leur validité.
Il est vrai que quelqu’un dira parfois quelque chose qui vous blesse. Mais les sentiments blessés ne sont pas une raison pour interdire certains sujets. Nous sommes tous responsables de nos propres sentiments. Nous ne pouvons pas contrôler les choses qui nous sont extérieures, comme les commentaires des autres, mais nous pouvons contrôler la façon dont nous y répondons. Les anciens stoïciens ont développé des pratiques pour discipliner les émotions et poursuivre la pensée rationnelle. Ces techniques ont été affinées à l’époque moderne.

Au lieu de cultiver des griefs et d’encourager le ressentiment, les écoles et les universités peuvent enseigner ces pratiques et promouvoir le principe selon lequel personne ne peut vraiment nous nuire à part nous-mêmes. Cela aura l’avantage supplémentaire de préparer les élèves et les étudiants à un monde dans lequel tout peut blesser leurs sentiments et leurs opinions, s’ils le permettent.

Dorian Abbot est professeur agrégé de sciences géophysiques à l’Université de Chicago.

(cet extrait provient d’un article plus long publié dans le Wall Street Journal).

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 10:48
Causeur: L’ombre du Z

Notre numéro de novembre est en vente

Causeur: L’ombre du Z
Le numéro 95 de Causeur est disponible !
Découvrez le sommaire de notre numéro de novembre

« Allongeant son ombre immense
Sur le monde et sur Paris,
Quel est ce spectre aux yeux gris
Qui surgit dans le silence ? »[1]

Non, ce n’est pas Fantômas, c’est Éric Zemmour, le crypto-candidat dont l’ombre plane sur le début de la campagne présidentielle, selon une image largement répandue dans les médias. Au-delà des clichés, Causeur a voulu mieux comprendre les tenants et aboutissants du phénomène Zemmour qui suscite toute une gamme de réactions allant de simples jugements négatifs ou positifs à des fantasmes adulatoires ou haineux. Dans un grand entretien avec l’homme lui-même, Élisabeth Lévy et Gil Mihaely l’interrogent sur le choix du pilier central de son discours : le refus de l’immigration de masse et de l’islamisation qui en découle. Selon lui, l’arrêt des flux migratoires est une première étape nécessaire pour refranciser la France. Et il y a urgence : nous sommes déjà en guerre civile. S’estimant soutenu par une majorité de Français, « peuple éminemment politique », il table sur l’union des classes populaires et de la bourgeoisie pour rallier les patriotes à sa cause. Analysant les critiques dont il est l’objet, Élisabeth Lévy soutient que les détracteurs d’Éric Zemmour refusent de voir que son succès s’explique par l’angoisse existentielle des Français quant à leur avenir comme peuple. Le presque candidat y répond à sa façon et avec ses mots, d’une manière souvent brutale qui en choque plus d’un. Mais que l’on adhère ou pas à son discours, la violence de la haine qu’il suscite choque encore plus. Ali Tahir demande s’il peut y avoir un vote musulman en faveur d’Éric Zemmour. C’est concevable. Beaucoup de Français musulmans se retrouvent dans ses propos : sécurité, immigration, valeurs familiales… Certains seraient même prêts à voter pour lui, mais ses attaques contre l’islam pourraient les décourager. Gil Mihaely explique que les attaques de Bernard-Henri Lévy contre Éric Zemmour révèlent deux visions radicalement opposées. Pour BHL (juif de France), les positions de Zemmour en font un traître à l’identité juive. Pour le presque candidat (Français juif), BHL est un traître à la nation. De quoi gêner la « communauté ». Dans quelle mesure Zemmour a-t-il raison de défendre partiellement le régime de Vichy ? Stéphane Amar a interrogé Alain Michel, historien de la Shoah et rabbin du mouvement Conservative, qui a publié en 2012 Vichy et la Shoah : enquête sur le paradoxe français (Éditions CLD). Cette étude ébranle toutes nos certitudes sur l’attitude du régime envers les Juifs, nourrissant la réflexion de Zemmour sur Vichy et les polémiques qui s’en sont suivies. Le Mois de Marsault offre une vision saisissante de la manière dont le pas-encore-candidat s’est introduit dans la campagne présidentielle.

>>> Lire votre magazine <<<

Côté actu, Élisabeth Lévy réagit aux propos d’Emmanuelle Wargon, qui affirme que « le modèle d’urbanisation pavillonnaire constitue aujourd’hui un non-sens écologique, économique et social. Il mène à une impasse. » La ministre déléguée chargée du Logement n’a tout simplement pas compris que pour la France périphérique, « le rêve pavillonnaire est le moyen de dire merde à une collectivité qui l’a laissée tomber. » L’historien et philosophe Marcel Gauchet, qui vient de publier Macron, les leçons d’un échec (Stock), se confiant à Élisabeth Lévy et moi, nous livre son bilan de la présidence du locataire actuel de l’Élysée. En proposant des solutions à tous les problèmes sans en chercher leur cause, Emmanuel Macron s’est agité dans le vide pendant cinq ans. Son arrogance de surdiplômé a alimenté la haine des élites. Mais en dehors de la communication présidentielle, le macronisme n’a rien produit. Comment échapper à la tutelle de la Cour européenne des droits de l’homme, véritable « gouvernement des juges » européen. Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public, explique que, les traités rendant quasi impossible une sortie de cette institution, la France pourrait se contenter d’ignorer ses condamnations, quitte à encourir des sanctions. L’Algérie mène-t-elle une stratégie gagnante sur la scène internationale ? Non ! répond Jean-Baptiste Noé. Isolé diplomatiquement, en proie à une faillite économique et politique, ce pays est de plus en plus agressif à l’égard de ses voisins marocains et français. Qu’en est-il de la stratégie internationale de la France ? Selon Harold Hyman, l’humiliation de la France dans l’affaire des sous-marins australiens n’est pas due à une question de diesel français ou de nucléaire américain. M. Macron a fait les frais des tensions entre la Chine et l’Australie. Sa diplomatie du « en même temps » ne peut fonctionner dans une région du monde que se disputent Washington et Pékin.

>>> Lire votre magazine <<<

Sous notre rubrique « Culture et humeurs », Bérénice Levet salue la publication du nouveau livre d’Alain Finkielkraut. Dans L’après littérature, ce dernier déplore la disparition d’une époque littéraire qui ne dictait pas aux romanciers leur façon de dépeindre « la réalité du réel » et ne les terrorisait pas à coup de doctrines néoféministe, antiraciste et wokiste. Or, la société française et la culture européenne ont justement été bâties par des écrivains capables de dépeindre l’ambiguïté, la complexité et la singularité des choses humaines. Yannis Ezziadi a interrogé Alain Montcouquiol, qui, s’il se rêvait torero, est devenu l’un des plus grands écrivains de cet univers fait d’éclat et de tragique. Un livre de Frédéric Pajak est toujours une plongée dans un monde parallèle et vertigineux. Selon Jonathan Siksou, son dernier titre, J’irai dans les sentiers, n’échappe pas à la règle. Si le roman d’Ayn Rand (1905-1982), La Grève, a été vendu à 10 millions d’exemplaires en anglais, c’est en vain que, traduit en français, il a été proposé par un philanthrope américain à plusieurs grandes maisons qui l’ont toutes refusé avant que le livre ne trouve enfin un éditeur. Erwan Seznec mène l’enquête sur les raisons de cette étrange frilosité. Steven Sampson interroge Lionel Shriver, romancière américaine expatriée au Royaume-Uni, qui défend le mâle blanc dans son dernier roman, où un sexagénaire se laisse séduire par l’omniprésente culture du sport. Enfin, Emmanuel Tresmontant nous fait visiter l’atelier d’Ivan Lulli, le dernier ébéniste-sculpteur du centre de Paris. Si les politiciens pratiquent la langue de bois, nous préférons que le bois soit entre les mains d’un vrai artiste.

>>> Lire votre magazine <<<

 

Vichy et la Shoah: Enquête sur le paradoxe français

Price: ---

0 used & new available from

 

 

Macron, les leçons d'un échec: Comprendre le malheur français II

Price: 20,90 €

11 used & new available from 20,90 €

 

 

L'après littérature

Price: 19,50 €

15 used & new available from 14,86 €

 

 

J'irai dans les sentiers: Rimbaud, Lautréamont, Germain Nouveau

Price: 25,00 €

10 used & new available from 25,00 €

 

 

La Grève: Atlas Shrugged [format poche]

Price: 21,00 €

12 used & new available from 15,00 €

 

Quatre heures, vingt-deux minutes et dix-huit secondes

Price: 22,00 €

15 used & new available from 18,00 €

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 10:45
[Goldnadel] De Mediapart jusqu’à Nantes, le fascisme d’extrême gauche a encore frappé
Entre une pétition militante signée par une poignée de journalistes et les violences commises en marge d'un rassemblement d'Eric Zemmour, la gauche radicale montre une fois de plus son visage hideux liberticide, se désole notre chroniqueur Gilles-William Goldnadel.
Eric Zemmour. Photo © Lionel GUERICOLAS / AGENC/SIPA

Le 23 octobre dernier, plus de 160 « journalistes » ont signé une pétition qui se voulait sans doute hautement inspirée. Dans un vilain sabir rédigé, évidemment, en écriture inclusive, ces folliculaires « respectueux-ses des valeurs démocratiques, [considéraient] qu’il n’y a pas à débattre avec les personnes prônant des idées fascistes, racistes, xénophobes, sexistes, homophobes et négationnistes mais seulement à les combattre et/ou les invisibiliser » (sic).

Pour parler plus français, ces journalistes quelquefois anonymes, quelquefois de rue, quelquefois du Média islamogauchiste de Mélenchon, quelquefois de Ouest-France, quelquefois sans emplois, voulaient, sans le nommer,

 

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 09:51
Génération connards

De la spécificité du jeune con contemporain, victime de la pédadémagogie...

Génération connards
La starlette Wejdene, Paris, avril 2021 © Tristan Reynaud/SIPA Numéro de reportage : 01015965_000017

Le 12 octobre, dans le cadre de la « pop philosophie » [1] à Marseille, le théâtre de la Criée organisait une conférence sur le thème « Que faire des cons ? » 

Le cycle avait commencé la veille avec pour thème « Psychologie de la connerie en politique » : y était invitée Najat Vallaud-Belkacem, experte reconnue en la matière… Il se continuait ce jour-là, en présence d’Alain Léauthier, l’un des piliers de Marianne et Marseillais d’origine. Et de Maxime Rovère (auteur de Que faire des cons ? chez Flammarion), qui a un peu imprudemment affirmé que « le problème n’est pas la connerie, ce sont les cons ». Erreur fatale, atomisation du problème — chacun ayant en tête l’inévitable tonton des repas de famille qui en sort de raides, ou le pilier de bistro rencontré la veille et dont les « brèves » ne valent pas celles recensées jadis par Jean-Marie Gourio.

Heureusement qu’Isabelle Barbéris, maître de conférences en Arts de la scène qui depuis quelques années subit les attaques des connards des deux sexes, a bien expliqué que le problème ce ne sont pas les cons — nous le sommes tous de temps en temps, il y a même une jouissance à être con, parfois, c’est un spectacle que l’on se donne — mais bien la connerie, la Bêtise à front de taureau vilipendée jadis par Flaubert, la crétinerie comme l’un des Beaux-Arts, le voile gris qui s’étend peu à peu sur la France en particulier et le monde occidental en général. Et qui passe désormais surtout par la jeunesse.

La doxa n’est plus ce qui émanait des castes supérieures, elle provient désormais de la lie de l’humanité, condensée dans sa jeunesse. La censure vient d’en bas

Car ce que les conférenciers ont en grande partie raté, en passant à l’entracte l’immortelle chanson de Brassens (« Quand on est con, on est con ») où le baladin met face à face les « petits cons d’la dernière averse » et les « vieux cons des neiges d’antan », c’est la spécificité du jeune con contemporain.

Un ingénieux système éducatif visant à fabriquer des Uber-esclaves en grande quantité, tout en leur faisant croire qu’ils sont des individus autonomes et glorieux, est parvenu à ses fins au milieu des années 2000. Commencée en 1960-1970 à l’initiative des européanistes groupés chez nous autour de Jean Monnet et Giscard, relayée par René Haby, la descente à l’abîme de l’École jadis républicaine a enfanté la réforme Jospin (1989), les IUFM (1991), le Protocole de Lisbonne (1999-2000) et les « compétences » mises devant les savoirs (2003), qui ne sont en aucune manière des causes de la crétinerie ambiante, mais la résultante d’un plan concerté, aujourd’hui parvenu à ses fins.  On a formaté une génération, qui a aujourd’hui entre 12 et 20 ans, de crétins définitifs persuadés d’avoir toujours raison et d’être beaux et aimables.

A lire aussi, Noémie Halioua: Finkielkraut: la littérature contre l’idéologie

Les réseaux sociaux, en offrant la parole à des jeunes qui n’avaient rien à dire, en leur permettant de mettre en ligne en deux clics la vidéo qui témoigne de leur nullité agressive, ont accentué le phénomène. Que des enseignants aient cru bon d’utiliser Facebook pour réécrire Marivaux ou la Princesse de Clèves donne une idée de la pédadémagogie célébrée par le corps des Inspecteurs recrutés sur la base de leur allégeance à la pensée pédagogiste. Cela donne aussi une idée de la profondeur de leur bêtise, puisque ces gens prétendus de gauche ne veulent pas voir qu’ils confortent ainsi la marchandisation généralisée, l’aliénation des esprits, et l’encroûtement des classes défavorisées dans l’acculturation. À noter qu’ils s’en fichent, leurs propres enfants sont à l’abri dans les « bons » établissements scolaires — privés, souvent — étant entendu que ces salopards à bonne conscience vilipendent « l’école à deux niveaux » mais savent l’utiliser quand ils y trouvent un avantage. 

Les six mois de pause scolaire, obtenus par des syndicats enseignants qui préfèrent l’école sans élèves et une institution sanitaire avide de pouvoir, ne leur ont pas fait de bien. Les enseignants témoignent aujourd’hui d’élèves bornés, prétentieux, narcissiques, ou tout bonnement incapables de rester assis. Quant à s’abstraire une heure de leur portable, il ne faut pas rêver.

Cette génération prête à s’exclamer « ok boomer ! » dès qu’un adulte a raison a développé des caractéristiques physiques de couch potatoes, comme disent les Anglais. Pour les filles, longs cheveux défrisés, teints en noir et séparés par une raie médiane, push-up exhibant la pudeur musulmane, et popotin gonflé à l’hélium — le style Kardashian avec une option cellulite. Et pour les garçons, tempes rasées très haut, semi-barbe quand ils ont quatre poils, tatouages de joueur de foot ou de porn star, sourcils froncés de rappeurs bègues. Pour tous, la certitude d’être beaux et intelligents — la marque de fabrique du connard. 

A relire: Réseaux sociaux: Big Brother, c’est nous !

Ils sont odieux, mais ils ont appris trois maîtres-mots : HPI, Haut Potentiel Intellectuel, ou EIP, Enfant Intellectuellement Précoce : les deux étiquettes, brandies bien haut par leurs parents, sont censées excuser leur inadaptation scolaire et poser un doute sur leur statut de cancres ; et bi-polaire, épithète employée pour justifier le fait qu’ils sont cancres et chiants.

Car c’est au niveau intellectuel (un mot très excessif en ce qui les concerne) que les dégâts sont les plus nets. Suffisance et insuffisances, inculture abyssale, méconnaissance de tout ce qui est antérieur à leur naissance, mépris de tout ce qui n’est pas eux — et aliénation totale vis-à-vis des produits obsolescents qu’on leur impose et qu’ils croient choisir. Ajoutez à cela l’option cannabis, et le panorama sera presque complet.

Ce tableau n’est pas seulement celui du jeune acculturé de banlieue. Il est aussi celui des pseudo-élites de demain. Manipulés par des sociologues qui trouvent là de quoi étayer leurs théories fumeuses et défouler leur libido, ils ont des jugements définitifs sur ce qu’il convient de penser. Et rien de plus conforme que ces rebelles de carton-pâte, ces féministes qui subodorent des violeurs dans tout homme encore un peu mâle, ces pseudo-transsexuels qui affectent d’être autres pour se dispenser d’être eux-mêmes, ces révoltés à deux balles.

En janvier 2020, évoquant, à propos de Zola, le film de Polanski, J’accuse, qui venait de sortir, dans une hypokhâgne bondée d’un public essentiellement féminin, j’eus l’imprudence — et l’impudence, apparemment — de dire mon admiration devant un scénario qui, sous une apparence quelque peu académique, explorait avec agilité les méandres de « l’Affaire ». Immédiatement un chœur de jeunes hystériques, qui avait peut-être lu ce que j’en avais écrit deux mois auparavant, m’expliqua que Polanski était un monstre, qui avait sodomisé, ajoutèrent-elles d’un air rêveur, une pure jeune fille encore mineure. J’eus beau expliquer que la question avait été résolue devant un tribunal américain, que la victime demandait instamment l’arrêt des poursuites, relancées par un procureur avide de notoriété, et revendiquait son droit à l’oubli, et qu’en tout état de cause Polanski, citoyen français, bénéficiait de la prescription des éventuelles poursuites, 50 ans après les faits, et n’était de toute façon pas extradable, rien n’y fit : c’était pour elle un crime contre l’humanité, imprescriptible et déterritorialisé — elles réécrivent le Droit comme ça les arrange. Et le lendemain, des affiches fleurirent dans le lycée, avec cette inscription glorieuse : « Polanski violeur, Brighelli complice. » Quelques jours plus tard, elles défilèrent pour la Journée de la femme, et contribuèrent, comme leurs homologues espagnoles, à diffuser le Covid — dont elles me souhaitèrent de crever, deux semaines plus tard, dans l’anonymat des réseaux sociaux.

Cela ne m’empêcha pas de leur livrer par correspondance, pendant cinq mois de confinement, des cours aussi complets que possible.

A lire aussi, du même auteur: Qui a eu cette idée folle, un jour de fermer l’école?

Le journalisme est l’un des secteurs où la connardise et le conflit des générations sont les plus criants. Les jeunes ne rient pas aux plaisanteries des anciens : ils les trouvent sexistes et racistes. D’ailleurs, ils rient peu, ils ont le sérieux des missionnaires. Ils se sentent de gauche, quoiqu’ils aspirent à remplir leur portefeuille — ne pas être plein aux as est à leurs yeux un défaut rédhibitoire. Alors ils opèrent une censure préalable, et s’indignent que l’on ose proposer un article sur le racisme des « racisés » ou sur la traite saharienne, bien plus longue et plus mortelle que la traite atlantique. « Arguments de la fachosphère ! » s’écrient ces bonnes consciences. Il est des canards — l’Obs ou le Monde — où l’opposition des styles a poussé les plus anciens à la démission. À Libé, la rédaction est presque totalement épurée, comme le racontait récemment le Figaro : « Dans des rédactions comme L’Obs, Libération et Le Monde, engagées dans la protection des droits des minorités, une partie des journalistes s’inquiètent du conflit latent entre le courant multiculturaliste et la notion d’universalisme républicain. Ce dernier incarnant une conception de la citoyenneté centrée sur l’individu en tant que membre de la collectivité nationale, indépendamment de toute communauté d’appartenance. « Au quotidien, on ne rit plus des mêmes choses, on ne s’indigne plus des mêmes choses », lance un journaliste de L’Obs. La nouvelle génération issue du web et des réseaux sociaux est jugée plus décomplexée sur ses engagements politiques et sociétaux. « Ils ont une tendance à prôner le politiquement correct, avec en tête cette peur de banaliser des idées dangereuses », abonde le journaliste. » Dangereuses ? La Bêtise fait de son mieux pour se protéger. Elle lance des interdits sur tout ce qui lui paraît inintelligible parce que c’est intelligent. Ainsi prospère la connardise.

Et c’est parti pour durer : après tout, les plus convaincus ont vingt ans tout au plus, ils sont là encore pour un demi-siècle. Une chape de plomb tombe sur l’esprit français — et sur la République, car leur idée de la démocratie se résume à faire taire ou à mépriser tout ce qui n’est pas eux. Le « woke » a été inventé pour eux.

Le crétinisme avancé a touché tous les milieux, ce n’est plus une question de rapport de classes, mais un affrontement de générations. La doxa n’est plus ce qui émanait des castes supérieures, elle provient désormais de la lie de l’humanité, condensée dans sa jeunesse. La censure vient d’en bas.

Bien sûr, ça a toujours existé. « T’es plus dans l’coup, papa », chantait Sheila. Mais les gosses identifiés aux « yéyés » passaient pour des imbéciles, et ils étaient une poignée. Les générations Z et au-delà sont peuplées de demeurés — et leur nom est légion.

Que faire des cons ?: Pour ne pas en rester un soi-même

Price: 12,00 €

25 used & new available from 6,84 €

 
 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 09:45
Les Projets Rosalie
 
 
Newsletter n°74
 
 
Chaque mois, retrouvez des nouvelles des Projets Rosalie 
 
 
Le projet du mois : "Une douche de charité"
 
 
Le Projet Rosalie « Une douche de charité » est une initiative des Filles de la Charité de la Province de Fortaleza, la capitale de l'État du Ceará, située dans la région nord-est du Brésil. 
 
La communauté des sœurs a déjà acquis deux «remorques» aménagées de six douches. Ce projet vous propose de soutenir ces sans-abris (hommes, femmes et enfants) pour qui, vivre dans la rue, se laver, nettoyer ses vêtements, manger, dormir relève de l’exploit.
 
« Vivre dans la rue implique des obstacles quotidiens tels que la solitude, les difficultés d'hygiène et la promiscuité. Partir à la recherche de lieux de distribution de nourriture, chercher où se trouve une canalisation percée qui deviendrait une fontaine pour l'hygiène personnelle, quel est le meilleur quartier pour passer la journée et quel est le meilleur pour dormir. C'est un parcours de survie éreintant » (témoignage d’un sans-abri - R.S. A).
Ils comptent sur notre soutien,
Un grand merci d'avance !
 
 
✨ LES RENDEZ-VOUS DU BLOG ✨
 
 
 
Face à la pandémie en Equateur - We did it !
 
Sensibilisation sanitaire et aide alimentaire pour les populations démunies de San Lorenzo
 
Découvrez le projet réalisé
 
 
 
Trois Filles de la Charité en première ligne pendant la pandémie
 
En Espagne, sans bruit, elles ont vécu un an en se consacrant à leur mission d'infirmières dans différents hôpitaux.
 
Lire l’article
 
 
Facebook
Instagram
Youtube
 
 
© 2021 Fonds de Dotation « Rosalie Rendu - Réseau d’espérance »
Fonds de dotation régi par les Art. 140 et 141 de la loi n°2008-776 du 04/08/2008
 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost1
Published by opposition constructive
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 09:39
Astérix 1, Tarantino 0

"Astérix et le Griffon" de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad / "Il était une fois à Hollywood" de Quentin Tarantino

Astérix 1, Tarantino 0
© Les éditions Albert René
Victoire du petit Gaulois (50 ans avant Jésus-Christ) face à Rick Dalton (Los Angeles – 1969).

Novembre se profile. Notre pays s’installe dans un automne chagrin. Les jours raccourcissent et le temps n’a jamais paru aussi incertain. La nuit tombe dès six heures de l’après-midi dans les rues de Tigreville. Les bus parisiens sentent le chien mouillé. Le matin, très tôt, des milliers d’automobilistes fatigués peinent à s’extirper de leurs lointaines banlieues. Le ballet des essuie-glaces rythme le trajet des mères-célibataires au son du ministère amer. Le télétravail, cette vieille utopie des jours de pandémie, s’éloigne au fil des semaines. Le présentiel comme les collants font leur grand retour sous les jupes en flanelle.

Les imperméables fripés s’exfiltrent des penderies tandis que les duffle-coats blottis contre les anoraks attendent patiemment leur bon de sortie. Une envie de potage nous saisit à midi. Au bureau, il nous arrive de comparer sur internet, le confort duveteux des charentaises fabriquées « Made in France ». Sur les marchés, à la campagne, des mémés chaussées de boots fourrées arpentent les allées des maraîchers. La récolte des panais et le prix du fioul domestique sont au cœur de toutes les conversations. D’ici quelques jours, les prix littéraires seront décernés dans l’indifférence générale. L’élection de Miss France aura-t-elle lieu ? Tous les candidats à la présidentielle, ces quémandeurs professionnels, n’ont toujours pas la décence de se taire. Nous les aurons en garde alternée jusqu’au printemps prochain.

A lire aussi, du même auteur: Michel Magne, le sorcier d’Hérouville

Malgré le chaos en marche, il y a quelques raisons d’espérer. Novembre est, par exemple, le mois des produits tripiers. Aucune profession de foi n’égalera une fricassée de rognons. Hier, j’ai rêvé des ris de veau rissolés, ravioles de châtaigne farcies de bouillon de veau aux herbes, chips de châtaigne du chef Guy Savoy. Et puis surtout, le dernier album « Astérix et le Griffon signé Jean-Yves Ferri (textes) et Didier Conrad (dessins) est en vente depuis le 21 octobre.

Astérix est de retour

Il est partout, dans les librairies, les relais, les gares et les supermarchés. Même l’ombre du Z ne fait pas le poids face aux deux irréductibles Gaulois à têtes de gondole. Cet ogre commercial, tombé dans la potion magique en 1959, avalera tout sur son passage. Ses ventes à sept chiffres pourraient heurter notre égalitarisme. Au contraire, cette redoutable machine éditoriale demeure un merveilleux marqueur temporel, indispensable à notre survie. Pour les enfants nés dans les années 1970, c’est un peu la Tapisserie de Bayeux avec phylactères qui prolonge le tissage de notre mémoire. Elle résiste à toutes les vilénies d’une époque mortifère qui salit le moindre espace de tendresse et de nostalgie. Que l’on arrête de vouloir lui faire dire tout et son contraire, il y a assez d’objets politiques en France pour s’abstenir de tout analyser. Goscinny et Uderzo peuvent dormir tranquille, l’héritage perdure benoitement.

A chaque nouvel album, nous retombons en enfance, insensibles aux critiques et aux pisse-froids. On se moque des querelles d’experts bédéistes. On prend un album d’Astérix et on respire à plein nez le parfum du Tang Orange de nos onze ans, à l’époque bénie des Big Jim et du jeu électronique Simon. Jeudi matin, à la première heure, je l’ai acheté comme jadis mon grand-père recevait l’Almanach Vermot et le catalogue des roses Meilland. Notre peuple, fatigué par tant de polémiques assassines, a besoin de repères bienveillants, d’une quête positive et de cet humour potache qui désamorce les conflits. N’y voyez rien de plus, rien de moins.

Un Astérix dans l’air du temps, est-ce un crime ?

Ce 39ème opus s’adapte gentiment à l’ère du temps (est-ce un crime ?), s’amuse de la parité homme-femme dans l’art de la guerre et n’a pas vocation à devenir un manuel idéologique. Laissez au divertissement le soin de seulement divertir un large public ! Astérix et Obélix partent cette fois-ci à la recherche d’un animal sacré, au précipice du monde, sur le territoire des Sarmates. Terrinconus, le géographe de César aux traits houellebecquiens est particulièrement savoureux ainsi que les deux guides « scythes » qui multiplient les jeux de mots. Si l’on ajoute Idéfix, entre chien et loup qui a reçu l’Appel de la forêt et une belle maîtrise graphique avec des cases grandioses où les paysages gelés explosent, cette BD s’avère très agréable à lire.

Plutôt Astérix qu’un mauvais roman de Tarantino.

Sous le sapin de Noël, elle décevra moins que n’importe quel roman chichiteux primé. C’est le cas de  Il était une fois à Hollywood  de Quentin Tarantino, ce texte adapté de son splendide film tourne à plat. Trop didactique, trop mécanique, il ne laisse aucune place à l’imaginaire du lecteur. Aucune chance à la transposition littéraire et au dérapage incontrôlé. Il fait office au mieux de bonus, au pire de notes de bas de page.

A relire: Tarantino: il était une fois l’Amérique

Et pourtant dieu sait que je suis fan absolu de Rick Dalton et de sa doublure cascade Cliff Booth, à l’écran. La preuve, je porte les mocassins indiens de Brad Pitt et vénère ces héros flamboyants comme les deux ultimes témoins du Los Angeles mythologique. A l’écrit, ces deux-là ennuient, radotent, pontifient. Après cette victoire par K.O du petit Gaulois, l’agenda de novembre nous laissera peu de répit. Car le tome 28 de Blake & Mortimer « Le dernier Espadon » sortira le 19 ! En quoi, je reste fidèle à la maxime de Roger Nimier : « Un homme sans projet est l’ennemi du genre humain ».


Astérix et le Griffon – Jean-Yves Ferri / Didier Conrad – Les éditions Albert René

Astérix - Astérix et le Griffon - n°39

Price: 9,99 €

18 used & new available from 7,00 €

 

Il était une fois à Hollywood – Quentin Tarantino – Fayard

Il était une fois à Hollywood

Price: 23,00 €

17 used & new available from 12,40 €

 
 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Published by opposition constructive